méditation

 

Suite à mon billet du 24/09 ( observer et comprendre), voici un texte d'Alain Thomas qui aborde le sujet sous un angle différent. Merci Alain !

Les scientifiques découvrent à force d'observation. Il faut savoir saisir un fait pour ensuite l'analyser puis émettre des hypothèses qui vous amènent à des vérités mathématiques, physiques, etc...
Si l'analyse suit l'observation, alors est le chemin de la compréhension concrète.
Si l'observation n'est pas suivie d'analyse alors est le chemin de la contemplation.
Dans les deux cas, les portes de la compréhension s'ouvrent.
D'un côté le raisonnement fait place et le mental prend le dessus et de l'autre côté, la vision profonde s'établit et ouvre la porte à l'esprit de sagesse.

Voilà pourquoi chaque année, les bouddhistes et les scientifiques se réunissent pour partager d'un côté les résultats des travaux et de l'autre les bienfaits de la méditation.
Ce qui est étonnant est que pour l'instant leur compréhension est quasiment la même.
Autrement dit, les résultats de leur "travaux" ou "recherche intérieure" sont sur la même ligne.

On ne trouve jamais la Vérité mais on avance pas à pas sur un chemin sans but ni départ où la compréhension s'approfondit, chaque fois un peu plus.
Il n'y a pas de but si ce n'est qu'à force d'approfondir sa compréhension dans le champ illimité de l'esprit, on finit par comprendre qu'il n'y a rien à atteindre.
Le scientifique cherchera la vérité à l'extérieur et enverra des milliards de dollars dans l'univers pour chercher d'autres fruits pendant que le méditant ira de plus en plus loin en lui-même, c'est-à-dire à l'intérieur pour trouver les bienfaits de la grande paix naturelle.