referencer son site - voyance sms - tchat sans inscription - gite campagne

Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

25 novembre 2020

Un jour

ciel

 

 

Un jour je ne parlerai plus

Je n’écrirai plus

Un jour je ne ferai plus jamais rien

Je ne verrai plus les lendemains.

Passeport pour l’infini

En route pour le paradis

Le vent effacera mes pas

Et mon âme l’emportera.

Dans le ciel immense

Parmi les étoiles qui dansent

Je traverserai les nuages

Homme ailé sans bagages

Laissant derrière moi, une vie

Encore une vie évanouie.

Je suis comme la fleur des champs

Fanée à l’automne

Mais qui renaît au printemps.

Je suis quelqu’un, je suis personne.

Je reviendrai frappé à la porte du destin

Quand les cloches de l’éternité sonneront

Pour parcourir un autre chemin

Au fil des saisons.

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 novembre 2020

Une page se tourne

page

Le dimanche matin, lorsque je me rends au marché, je m’arrête toujours à l’épicerie fine qui se trouve sur la place. C’est un peu la caverne d’Alibaba……Que des bonnes choses…..Du vin bien sûr, des bonnes confitures, des conserves excellentes, du vinaigre balsamique, du vrai de vrai ( un peu cher quand même) et un whisky japonais, un vrai délice.

 Le patron s’y connait en vin. Alors je me laisse guider, j’écoute ses conseils et j’aime la façon dont il me parle de ses divines bouteilles. Au fil du temps des liens d’amitié se créent….

Depuis quelques temps j’ai la sensation que sa boutique commence à se vider. Je m’en inquiète et je l’interroge ;

 « J’arrête prochainement. Avec la crise mon chiffre d’affaire est au plus bas. Déjà qu’en temps normal j’étais limite. Vous savez ce genre de produits ne se vend pas facilement. Les gens préfèrent aller dans les grandes surfaces. C’est beaucoup moins cher. J’ai vu la situation se dégrader depuis plusieurs années. Alors maintenant, pour moi, c’est le désert. Je pensais pouvoir revendre mon affaire à une personne qui aurait pu reprendre mon activité mais je n’ai pas trouvé. Je viens de vendre à un pakistanais  qui proposera les produits de son pays. Je n’avais pas le choix et je culpabilise. Je pars donc en retraite et je vais m’occuper de ma maison et de mon jardin ».

Je  l’ai quitté en lui souhaitant bonne chance. J’étais triste  qu’il en soit arrivé là. Finie l’épicerie fine et ses bons produits . Une page se tourne ……Une page va se tourner pour beaucoup d’entre nous !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2020

Kerdalo

Fin octobre, je suis allé passer quelques jours de vacances à Perros Guirec. Je profite toujours de ces instants pour visiter les beaux jardins de France  et non loin de Perros Guirec, tout proche de la cité médiévale de Tréguier, il y en a un !!

Il s’appelle Kerdalo. Alors ni une, ni deux !! avec ma femme, par un bel après midi ensoleillé, nous avons franchi les portes de kerdalo. La propriétaire des lieux était là, poussant une brouette remplie de plantes. Elle nous indiqua le parcours à effectuer.

 Et nous voilà plonger brusquement dans un autre monde, un monde de silence, de paix, un monde luxuriant aux belles couleurs d‘automne.

Le jardin a été créé en 1965 par Peter Wolkonsky sur la terre acide et vallonnée d’une ancienne ferme surplombant la rivière du Jaudy, en face de la vieille ville de Tréguier. Bassins, cascades, escalier d’eau, grotte, pavillons vont être construits en quelques années. Avec l’aide de grands pépiniéristes, le choix des végétaux va être fait minutieusement pour leur rareté botanique mais surtout pour leurs couleurs. Plus de 5000 plantes vont ainsi trouver leur place dans ces 17 hectares ! A sa mort en 1997, Kerdalo sera repris en main par sa fille Isabelle et son mari Timothy.

Un œuvre colossale, réalisée par des passionnés que nous avons appréciée, je dirai même goutée, avec grand plaisir.

En voici quelques photos !!

Daniel

11

 

21

 

25

 

15

 

26

 

19

 

17

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 novembre 2020

Le bal de l'opéra

valse

 

Vienne, février 1970. L’hiver s’est installé depuis longtemps dans la capitale autrichienne. Il prend ses aises, recouvrant de son lourd manteau blanc les rues et les parcs de la ville. Dans une heure aura lieu le traditionnel bal de l’Opéra. Nous sommes au 6e étage de cette immense et célèbre bâtisse « le Wiener Staatoper ». Comme tous les couples présents nous veillons aux derniers détails vestimentaires de nos tenues avant d’entrer dans la grande salle de bal, au son  de la Polonaise d’ouverture. Ce sera un moment féérique, magique. Nous attendons cela depuis si longtemps.

J’ajuste mon smooking et je vous avoue que j’ai le trac. Tiens, un petit cheveu sur mon épaule ! Mon amie se regarde une dernière fois dans son petit miroir pour voir si tout va bien. Elle est belle, très belle avec son diadème posé sur sa chevelure toute blonde.  Soudain elle pousse un cri d’effroi, met sa main devant la bouche et me dit « J’ai perdu le pendentif de ma grand-mère que j’avais autour de mon cou !!  J’y tenais tellement !» Elle éclate en sanglots et ses larmes coulent sur son visage détruisant son maquillage si savamment fait. Le rimmel dégouline sous ses yeux. Sa poitrine se soulève, tressaute et sa belle robe blanche, toute moulante, mettant en valeur son beau corps , craque brusquement dans son dos dans un petit bruit sinistre.

Catastrophe !! Fini le bal pour nous. Alors je lui prends la main, la tire un peu violemment et nous descendons les escaliers précipitamment. Un talon de sa chaussure casse....Heureusement un taxi est là, aux pieds de l'opéra. Nous nous engouffrons dedans....." Le shlosshotel Römischer Kaiser, bitte !". 

Nous voilà arrivés. J’ouvre la porte de la chambre et aussitôt j’allume la télévision. Le bal  s’en donne à cœur joie, ignorant le petit drame qui venait de se jouer.  Les danseurs viennent d’attaquer une belle polka. C’est joyeux, c’est plein d’entrain. La vie peut être si légère !!

La robe de mon amie a fini de rendre l’âme. J’achève de la déchirer. La robe tombe et elle se retrouve nue devant moi. Je la prends dans mes bras et l’entraîne dans la polka effrénée…..Elle se met à rire , de son rire si cristallin que j’aime tant. Elle s’abandonne dans mes bras. Alors je la pousse sur le lit pendant que l’orchestre attaque le Beau Danube Bleu !

Daniel

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2020

La respiration cellulaire

souffle2

Je suis allongé dans ma salle de yoga, bras et jambes écartés de façon à bien ouvrir mon corps. Je place mon attention sur ma respiration et respire profondément. Quand j’inspire je ressens que tout mon être s’ouvre. Je pense alors à toutes les cellules de mon corps que j’associe à ce mouvement.

A l’inverse quand j’expire, j’ai la sensation que mon être se referme, que je rentre à l’intérieur de mon corps.

Inspire- expire. Dilatation- rétraction.

Inspire, mes cellules se dilatent. Expire, elles se rétractent. Par la pensée et par l’intention, je peux donc faire respirer toutes les cellules de mon corps. Je les régénère et les rééquilibre et je le fais tous les jours, 5 minutes pas plus…..

En fait tout respire : moi, les autres, l’Univers (sa respiration est invisible car très lente), les civilisations (essor, récession), la nature (à travers les saisons), le temps (à travers les jours et les nuits).

Daniel

La respiration est donc un lien entre moi et tout mon environnement

Je peux même, dans l’exercice respiratoire proposé, y ajouter une dimension supplémentaire : faire le lien entre mes cellules et l’Univers. J’inspire et je m’ouvre à l’Univers. J’expire et je reviens au niveau cellulaire. Je peux voyager ainsi du fini (la cellule) à l’infini (l’Univers). Je me ressource grâce à cette énergie puissante……

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 novembre 2020

On s'organise........

corona

 

Bon, nous sommes à 10 jours de confinement. On commence à être rodés. On s’adapte, on s’organise. Mon kit du parfait confiné est toujours prêt.

-          D’abord le masque, incontournable. Cela me rappelle deux anecdotes. Fin octobre j’étais à Perros Guirec pour quelques jours de vacances. Je me faisais une joie de prendre un bon bol d’air sur les chemins côtiers. Hum, respirer la bise marine, que c’est bon pour la santé !!!

J’arrive au bord de mer et je vois un panneau « Port du masque obligatoire sur le chemin côtier en raison de passages étroits ». N’est ce pas un peu exagéré ai-je pensé fortement…Alors j’ai triché un peu en mettant le masque sur ma bouche , mais pas sur mes narines. C’est pas bien, je sais !! Ma femme me l’a fait remarquer !

Après ce bon bol d’air, nous allons diner au restaurant. Tout le monde arrive avec le masque mais le pose dès qu’il est attablé. Un couple arrive, s’installe à une table et garde le masque. Je les regarde du coin de l’œil. Ils passent leur commande, toujours avec le masque. L’entrée arrive et la femme ôte son masque alors que son compagnon continue de le garder. Pendant tout le repas il garde son masque le soulevant à chaque fois pour permettre à sa fourchette d’entrer dans sa bouche !! Là encore j'ai pensé fortement" Il exagère un peu quand même, mais au moins il va jusqu'au bout de sa logique !"

Bon revenons à mon kit du parfait confiné.

-          Après le masque, j’ai ma petite bouteille de gel hydroalcoolique pour me laver mes mains.

-          Mon smartphone est prêt avec mon attestation de sortie et l’application « Tousanticovid ».

-          J’ai installé Zoom pour pouvoir dialoguer avec enfants et petits-enfants.

J’ai juste eu le temps, la vielle de ce fameux vendredi, d’aller chez le coiffeur et chez Truffaut, acheter des tulipes pour mon jardin. Maintenant je suis paré pour le confinement. Le premier ne m’avait pas déplu. Il faut dire que je suis un privilégié : retraité avec un jardin !! Que demander de plus !! Pas de soucis de travail et la possibilité de s’oxygéner !

Donc je confine et j’aime bien. J’aime bien cette idée d’un espace de temps qui s’ouvre sans obligations, sans objectifs particuliers. Mes comportements changent. Je flâne, je m’attarde sur des petits riens. Je médite un peu plus et je regarde le monde s’arrêter, se transformer, apprendre à vivre autrement. Et il s ‘en passe des choses.

 Mes pensées vont à ceux qui souffrent : travailleurs indépendants, corps médical, enseignants, et bien d’autres……

Et vous, comment ça se passe ?

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2020

L'automne

IMG_2173 (1)

 

L’automne s’installe confortablement dans mon jardin. Les feuilles commencent à s’envoler et les roses peinent à s’épanouir. Le paysage s’enflamme de mille couleurs chaudes qui frissonnent dans la bise matinale. Quel festival : couleur de miel , d’ambre, de corail, de brun brûlé. J’aime ce temps où tout s’en va, où la nature se transforme. Alors je mets un gros pull over et je marche dans les bois, dans les chemins boueux qui sentent bon l’humus. L’air est frais et je le respire à plein poumons.

Sur les marchés, les étales se transforment. Finis les abricots, pêches et framboises, voilà les clémentines et les belles grappes de raisin. J’aime les premières clémentines. Elles sont acidulées, un peu comme si le soleil entrait dans ma bouche.

L’automne, c’est le temps du cocooning, du retour vers soi, de l’introspection. Tout se recroqueville, se dépouille, s’épure. Les jours se reposent et les nuits se font plus présentes. J’apprécie ce temps de pause, de repos où l’on est moins dans l’action et plus dans la réflexion. Nous quittons l’abondance des cueillettes pour aller vers l’essentiel. Les saisons qui passent sont le symbole de la vie qui s’écoule…….

Rien n’est figé, tout se transforme. Les saisons s’en vont et reviennent. La nature meurt et renaît pendant que les brumes posent leur voile sur les paysages dénudés…….

Daniel

 

Posté par DANIEL GENTY à 18:00 - Expériences de vie - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 novembre 2020

Le chrysanthème

chrysantheme

 

Dimanche dernier, c’était la journée des chrysanthèmes. Les cimetières étaient colorés, un véritable feu d’artifice. Une pluie fine n’en finissait pas de tomber pendant que de gros nuages bien joufflus traversaient le ciel. J'étais  debout devant la tombe de mes parents à me recueillir. Je n’aime pas trop aller au cimetière, une foule de sentiments remontent à la surface et envahissent tout mon être.

Une petite voix me parlait et je ne me sentais pas très bien. Ma vie défilait avec mes parents. Etrange sensation qui fait que j'étais  à la fois acteur et spectateur. Le temps a passé si vite et les souvenirs affluaient, pas toujours heureux. Les relations ne se sont pas toujours bien passées entre nous.

Nous n’avions pas du tout la même vision de l’existence. Pourquoi suis-je né dans cette famille ? Combien de fois me suis-je posé cette question !!  C’est vrai ça !! On ne nous demande jamais notre avis sur nos futurs parents. Cette vie familiale m’a laissé un gout amer et quelques regrets. Aurais-je pu être un fils plus aimant, plus à l’écoute ? Ai-je finalement aimé mes parents ?

Les vies ne font que passer…….J’ai déposé mon chrysanthème pendant que la pluie continuait de tomber. Je me suis retourné et  me suis éloigné lentement de la tombe……

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 octobre 2020

Respirer, une fonction vitale

souffle

 

La respiration est la seule fonction sur laquelle vous pouvez avoir une action directe, à tout moment. Apprenez à respirer et vous changerez votre vie !

La vie commence et finit par un souffle. Lorsque le bébé sort du ventre de sa mère, il crie et avale goulûment l’air, c’est l’inspiration. Entre inspiration et expiration, la vie se déroule, l’homme s’anime, mû par cette énergie que nous appelons l’air, carburant indispensable à cette belle et merveilleuse mécanique humaine.

Respirer est une fonction vitale pour l’être humain, mais aussi un acte mécanique, répétitif et inconscient, auquel nous n’apportons guère d’attention. Et pourtant, l’air est plus nécessaire à l’homme que la nourriture, l’eau ou le sommeil. Si nous pouvons nous dispenser de ces éléments pendant quelques jours, en revanche l’arrêt de la respiration entraîne la mort immédiate et inéluctable. Ainsi, nous sommes condamnés à respirer au rythme moyen de dix-huit respirations à la minute, rythme qui peut varier selon son état de calme ou d’émotivité. Il existe en effet une corrélation étroite, facile à observer, entre un évènement, une émotion et la respiration. Nous pouvons modifier ce lien consciemment et aisément à condition d’avoir connaissance de certaines techniques. 

L’acte respiratoire est donc important et incontournable. Les incidences de son fonctionnement – bon ou mauvais – sur tout notre organisme et notre psychisme sont nombreuses, insidieuses et profondes. Nous devons en prendre progressivement conscience afin de l’entretenir, voire l’améliorer. Nous avons tout à y gagner car la respiration est la seule fonction sur laquelle nous pouvons avoir une action directe, à tout moment.

Partons donc à la découverte de cette véritable alchimie, souffle magique qui amène et transcende la vie.

De l’inconscient au conscient

 L’air est notre principale nourriture, la seule qui soit gratuite et disponible en quantités illimitées partout à la surface du globe. Pour survivre pendant vingt-quatre heures, nous avons besoin d’un kilo d’aliments solides, deux kilos d’aliments liquides et huit kilos d’air. Mais où va cet air si essentiel à notre survie, si indispensable à notre fonctionnement organique et quels en sont ces effets ?

L’oxygène est introduit dans le corps par les voies nasales, passe par le pharynx, descend dans la trachée artère et pénètre dans les bronches. Les narines filtrent l’air à son entrée en arrêtant toutes les poussières. L’air ainsi filtré pénètre dans les bronches et va directement aux poumons où s’effectue alors l’échange gazeux avec le sang. C’est le passage d’oxygène de l’air alvéolé dans le sang. Ce dernier fraîchement oxygéné, va alors directement des pouvons au cœur, où il est expédié dans toutes les parties du corps avant de revenir aux poumons, chargé d’oxyde de carbone prêt à être éliminé lors d’une expiration.

Ce mécanisme parfait est rythmé par deux pompes qui fonctionnent d’une façon interrompue tout au long de notre vie : le cœur (qui bat en moyenne 10 800 fois par jour) et le diaphragme sans qui la respiration ne pourrait se faire. Ce dernier, situé entre le thorax et l’abdomen, est un muscle mince et très large, dont la contraction provoque l’augmentation de volume de la cage thoracique, donc de l’expiration. Ainsi, nous allons d’inspiration en expiration selon un rythme inconscient, dont la pensée est totalement dissociée.

Dissociation qui entraîne bien évidemment des déperditions d’énergie ; il suffirait pourtant de peu de choses pour retirer un grand nombre de bienfaits d’une respiration plus consciente, plus harmonieuse et plus ample car plus que l’air, coule en nous l’énergie divine.

Donc, lorsque nous respirons, le souffle divin se répand en nous et se répartit dans tout notre corps, nos organes et nos cellules. C’est la respiration qui le véhicule, le transporte et le transforme. Elle le transforme car le souffle entre en nous et ressort presque aussitôt chargé de toxines, de déchets, mais aussi de nos tensions, nos crispations, en un mot de notre stress. S’il y avait une seule fonction à attribuer à la respiration, c’est sa capacité à nettoyer, à purifier, à régénérer l’organisme. En fait, son action bienfaitrice est multiple et s’exerce sur plusieurs  plans.

Le plan physique

En enrichissant le sang en oxygène et en éliminant les déchets gazeux, la respiration purifie le sang et l’organisme. Elle améliore les échanges gazeux et la circulation de l’énergie. Par son brassage des différents organes, elle régule les fonctions digestives et lutte efficacement contre la constipation. Elle soulage le cœur en régulant son fonctionnement et enfin, exerce une action essentielle sur l’assimilation des aliments et la combustion des graisses. Le maître des cinq sens est le mental et le maître du mental est la respiration profonde.

Ainsi, la respiration permet de calmer le mental, de se prémunir contre le stress et la dépression. En agissant sur le calme, elle va faciliter la concentration, l’écoute et va permettre d’éliminer progressivement certains blocages ou tensions. D’une façon globale, elle concourt à l’équilibre du système neurovégétatif qui gère les émotions comme la joie, la peur, l’anxiété. Retenons déjà que la respiration peut aider à une certaine évolution de l’être en facilitant trois actions : l’ouverture au monde, l’intériorisation, le détachement. Tout est respiration ; la nature respire au rythme des saisons, le temps, au rythme des jours et des nuits et l’univers respire au rythme de l’éternité.

Nous faisons partie du grand TOUT et c’est par la respiration que nous avons la possibilité de nous accorder à la vibration cosmique. Il s’en dégagera une grande harmonie, un grand calme, une paix profonde et peut-être une compréhension plus fine et plus large des autres plans et des autres mondes.

 Apprendre à mieux respirer

Voici quelques exercices simples et utiles à pratiquer régulièrement, mais sans contraintes. Lors d’une promenade pédestre ou tout simplement chez vous (dans un endroit calme, en étant allongé), commencez par vous relaxer en relâchant tous vos muscles, puis placez votre attention sur les narines et sentez le souffle pénétrer à chaque respiration. C’est en soi un petit exercice de concentration. Faites-le deux ou trois minutes, puis toujours sur chaque inspiration, visualiser le souffle gorgé d’énergie cosmique.

Après l’avoir capté, répandez-le sur une longue expiration par la pensée dans tout votre corps, de haut en bas jusque sous la plante de vos pieds. Par la pensée, vous pouvez également le diriger vers une partie spécifique de votre corps particulièrement tendue ou un organe atteint par un dysfonctionnement ponctuel. Placez simplement votre attention sur l’inspiration et l’expiration. Allongez et ralentissez alors progressivement ces deux phases afin d’avoir une respiration plus ample et plus profonde, faites-le cinq minutes.

Ces exercices très simples auront un effet bénéfique sur tout votre métabolisme, à condition de les pratiquer régulièrement. Ils vous familiariseront, en outre, avec la respiration et constitueront enfin un rendez-vous avec vous-mêmes. C’est parfois si rare !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 octobre 2020

Jérusalema !

 

Vous connaissez la nouvelle danse à la mode? Jérusalema !!

Et bien cette danse a été inventée par Laurel et Hardy......La preuve !

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,