Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

28 décembre 2012

Trois petites histoires à déguster

Histoire de la femme tenant son enfant dans les bras.

trésor

Passant devant une grotte, elle entend une voix mystérieuse qui lui dit « Entre et prends tout ce que tu veux. Mais souviens toi d’une chose : quand tu seras ressortie, une porte se fermera à tout jamais. Profite de l’opportunité, mais n’oublie pas le plus important ». La femme pénètre dans la grotte et y découvre un fabuleux trésor. Fascinée par l’or, les diamants et les bijoux, elle dépose son enfant sur le sol et s’empare de tout ce qu’elle peut. Elle rêve à ce qu’elle va pouvoir faire de ces richesses. La voix mystérieuse lui dit « Le temps est écoulé, n’oublie pas le plus important ». A ces mots, la femme chargée d’or et de pierres précieuses court hors de la cavité dont la porte se referme derrière elle, à tout jamais. Elle admire son trésor, et se souvient alors, seulement, de son enfant qu’elle a oublié à l’intérieur.

Histoire de ce simple pêcheur qui se repose à l’ombre d’un palmier.

Il savoure le bonheur d’être. Un homme riche le croise et l’encourage à travailler davantage.

« Pourquoi faire ? répond le pêcheur.

- Pour gagner de l’argent.

-Pourquoi faire ?

-Pour habiter une belle maison.

-Et puis après ?

-Avoir une grande famille.

-Et après ?

-Développer ton commerce avec tes enfants.

-Et après ?

-Après tu seras tranquille et heureux de pouvoir te reposer.

-C’est déjà ce que je fais.

Histoire de l’homme riche et de l’homme pauvre.

Un homme très riche et un homme très pauvre avaient chacun un fils. L’homme très riche monta avec son fils en haut d’une colline, lui montra d’un geste le paysage autour d’eux et lui dit »Regarde. Un jour, tout cela sera à toi ».

Le fils ressentit sur le moment un grand plaisir, mais en redescendant de la colline, son bonheur fut troublé par la crainte que son père change d’avis, ou bien qu’il ne vive pas assez longtemps pour obtenir ce gain.

L’homme très pauvre monta avec son fils au sommet de la même colline, lui montra le paysage et lui dit simplement « Regarde ».

Le fils resta et contempla la beauté du monde, le cœur remplit de joie.

 

Ces trois histoire sont extraites du livre de Frédéric Lenoir »L’âme du monde » aux édition « NiL »

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Trois petites histoires à déguster

  • D'accord avec le pauvre homme philosophiquement "revenu" de tout, la beauté du monde notre richesse commune,mais je m'inscris en faux contre le premier conte : il ne peut s'agir d'une mère...

    Posté par manouche, 28 décembre 2012 à 08:51 | | Répondre
  • Coucou

    Bonjour Daniel
    quand la richesse nous rend aveugle de l'essentiel
    Belle journée

    Posté par maylie, 28 décembre 2012 à 09:07 | | Répondre
  • Notre richesse

    Nous sommes déjà tous riches... même pauvres nous sommes riches.
    Tout est si relatif.
    Et nous oublions notre richesse et c'est là notre plus grand mal.

    Posté par maty, 28 décembre 2012 à 16:19 | | Répondre
  • A Manouche

    Oui, c'est pas digne d'une mère. Parfois la cupidité......

    Posté par Daniel, 28 décembre 2012 à 16:19 | | Répondre
  • A Maylie

    En ce qui me concerne la richesse ne risque pas de me rendre aveugle. Point trop n'en faut. J'ai juste de quoi bien vivre. Que demandez de plus. Quoique de temps en temps, j'ai des envies qui surgissent.....

    Posté par Daniel, 28 décembre 2012 à 16:22 | | Répondre
  • a mATY

    Sages paroles Maty: nous sommes tous riches mais nous l'avons oublié

    Posté par Daniel, 28 décembre 2012 à 16:24 | | Répondre
  • Ne rien attendre...est-il de meilleur moyen pour obtenir...
    J'aime beaucoup la troisième histoire....

    Quant à la mère...tout est affaire de pulsion personnelle...
    Pour ma part,nul trésor ne sera jamais aussi beau que mes quatre enfants ! donc pas de risque que je les oublie au fond d'une caverne, fut-elle celle d'Ali-Baba !!!

    Cher Daniel, quelques chaleureuses pensées pour agrémenter le compte à rebours de cette d'année finissante...

    Posté par michèle, 28 décembre 2012 à 19:12 | | Répondre
  • apprécier ce que l'on a déjà est une grande richesse.

    Posté par dani-elle, 28 décembre 2012 à 20:03 | | Répondre
  • Le vieil homme et les deux étrangers

    Comme tu le dis Daniel, ces petites histoires sont à déguster. On peut toujours les commenter mais ce sont de tels enseignements de sagesse que chacun les perçoit à sa façon.
    Dans le même livre de Frédéric Lenoir, il y a celle-ci que je trouve savoureuse :

    Un sage prit la parole et dit : "Un vieil homme est assis à l'entrée d'une ville. Un étranger s'approche et lui demande : "Je ne suis jamais venu dans cette cité ; comment sont les gens qui vivent ici ?"
    Le vieil homme lui répond par une question :
    "Comment étaient les habitants de la ville d'où tu viens ?
    - Egoïstes et méchants. C'est la raison pour laquelle je suis parti" dit l'étranger.
    Le vieil homme répond : "Tu trouveras les mêmes ici."
    Un peu plus tard, un autre étranger s'approche et demande au vieil homme : "Je viens d'arriver ; dis-moi comment sont les gens qui vivent dans cette ville ?"
    Le vieil homme répond : "Dis-moi, mon ami, comment étaient les gens dans la cité d'où tu viens ?
    - Ils étaient bons et accueillants ; j'y avais de nombreux amis. J'ai eu de la peine à les quitter.
    - Tu trouveras les mêmes ici", répond le vieil homme.
    Comment le vieillard peut-il donner deux réponses opposées à la même question ? Parce que chacun porte son univers dans son coeur. Deux frères, deux amis, deux époux ne verront jamais le monde de manière identique, même s'ils partagent le même quotidien."

    Un sage prit la parole et dit : "Le regard que nous portons sur le monde n'est pas le monde lui même, mais le monde tel que nous le percevons à travers le prisme de notre sensibilité, de nos émotions, de notre esprit, de notre culture. Si le monde vous apparaît triste ou hostile, transformez votre regard et il vous apparaîtra autrement. C'est par un travail intérieur, psychologique et spirituel, que nous pouvons véritablement changer et faire évoluer notre perception du monde extérieur."

    Posté par alain thomas, 29 décembre 2012 à 11:30 | | Répondre
  • A Michèle

    Ah la fibre maternelle !!!Encore quelques heures et nous serons en 2013. Goûtons donc les derniers instants de 2012 avant de faire encore une fois un bond en avant, en continuant à avancer vers l'inconnu.

    Posté par Daniel, 29 décembre 2012 à 18:48 | | Répondre
  • A dani-elle

    Une grande richesse et aussi une grande sagesse. Pas de convoitise, pas de comparaison avec les autres, pas de désir de possession.......

    Posté par Daniel, 29 décembre 2012 à 18:50 | | Répondre
  • A Alain

    C'est un excellent livre à lire et à relire. Son accès est simple et moi cela me convient tout à fait. Il y a beaucoup à prendre et apprendre. Je vais acheter son dernier livre"La guérison du monde".
    Bonne soirée à toi

    Posté par Daniel, 29 décembre 2012 à 19:02 | | Répondre
  • Daniel

    Ma compagne me l'a offert pour Noël (La guérison du monde).
    Décidément, nous marchons sur le même chemin ou quoi ?

    Posté par alain thomas, 29 décembre 2012 à 19:56 | | Répondre
  • Je connaissais ces histoires mais il est bon de les lire ou relire pour s'imprégner de leur sagesse. Belle journée Arlette

    Posté par Arlette, 06 janvier 2013 à 11:01 | | Répondre
  • La petite histoire du pêcheur est criante de vérité !
    "Aux innocents les mains pleines."
    En ce qui me concerne, je n'ai jamais su compter...
    Pourvu que ça dure !
    Bonne fin d'année et à l'année prochaine, si Dieu le veut, bien sûr.

    Posté par Eve Lyne, 30 décembre 2015 à 06:25 | | Répondre
    • Grosse dépensière ! Joyeuses fêtes. Attaquons l'année nouvelle avec optimisme( et avec de l'argent plein les poches!)

      Posté par DANIEL GENTY, 31 décembre 2015 à 16:57 | | Répondre
Nouveau commentaire