nuageDans mon jardin, sur ma pelouse, juste devant le puits, il y a un banc peint en jaune. Ce banc je viens m’y asseoir souvent le soir quand la nature s’apaise avant la nuit. Avez-vous remarqué ce moment, juste avant la nuit ? Tout devient plus calme. La nature elle aussi s’endort. C’est un instant propice à la contemplation, la méditation. Je m’assois et regarde le ciel. Le soleil est en train de se coucher et va disparaitre derrière le toit des maisons. Les nuages passent, s’effacent et se déforment. Leur présence silencieuse est un baume pour mon âme.

Alors je porte ma conscience sur ma respiration et je respire le ciel et les nuages. Je respire en harmonie totale avec l’Univers. J’en ressens la puissance et l’immensité……Je me fonds dans cet espace grandiose où tout est calme et bien vivant. Mon rythme respiratoire se ralentit devient plus profond et mentalement je calque ma respiration sur celle de  l’Univers, beaucoup plus lente, plus ample.

Je deviens l’Univers, les frontières physiques de mon corps s’effacent et je fais partie du grand tout. Je viens, en quelque sorte, de changer ma fréquence vibratoire. Tout est plus large, plus fluide, moins étriqué

A chaque fois je ressors de cet exercice, régénéré, unifié et très détendu !

Les nuages passent, s’en vont et se déforment et moi je reste assis sur mon banc !!