Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

28 février 2020

L'immeuble de la rue Oberkampf(2)

prier

Troisième étage (porte droite) Mme Dubec

Il pleut sur Paris ce matin, une pluie qui vous prend de face et vous cingle le visage, portée par le vent d'ouest. Mme Dubec courbe le dos et avance à petits pas. Comme tous les mardis matin, elle se rend à l'office de 9 h, à l'église Saint Ambroise. Elle aime bien cette église, elle y a ses habitudes et pour rien au monde ne dérogerait à ce rituel qui lui paraît comme essentiel car Mme Dubec éprouve un amour immodéré pour Jésus, cet être si beau avec sa barbe blonde.

C'est le seul homme de sa vie, celui qu'elle vénère et en qui elle croit le plus. Alors elle entre dans l'église et va s'installer toujours à la même place, au premier rang, face l’autel. Il y a peu de monde....

Il faut dire que l'église n'attire plus  guère les foules. Au moins ceux qui sont là sont de bons chrétiens. Toujours les mêmes...Beaucoup de femmes et des femmes âgées. Juste à côté d’elle, il y a Mme Badin. Ah Mme Badin !! elle ne l'aime pas. D'ailleurs elle ne lui dit jamais bonjour. Avec ses minauderies elle essaie d'attirer l'attention du jeune curé de la paroisse, un beau jeune homme élégant, arrivé depuis peu....Le curé non plus elle ne l'aime pas. Il ne la regarde jamais, ne lui a jamais parlé.

Il faut dire que Mme Dubec passe inaperçue car tout est grisaille chez elle : ses vêtements, sa vie. Pas d'amies, une vie monotone. Seul Jésus lui apporte un peu de joie de vivre car elle a la foi, une grande foi, une foi inébranlable qui l'a bien aidée à traverser l'existence. Alors elle récite des prières, des "Notre Père" en veux-tu en voilà, des "Salut Marie" jusqu'à saturation. Elle manque d'amour.

Mme Dubec ferme les yeux, se met à genoux et entre en prière.....L'orgue égrène ses notes et Monsieur le curé  entonne le Notre Père. Une heure à prier, loin du monde.......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur L'immeuble de la rue Oberkampf(2)

  • Ces bons chrétiens à qui Jésus rient lieu de vie personnelle."Heureux les simples en esprit."

    Posté par manouche, 28 février 2020 à 08:43 | | Répondre
  • Mais peut être que cela peut les aider ? A condition de ne pas devenir trop aveugles !

    Posté par DANIEL GENTY, 28 février 2020 à 15:06 | | Répondre
  • Bien du respect pour cette dame, c'est son monde et elle n'impose rien aux autres.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    Posté par mireille du sabl, 28 février 2020 à 17:25 | | Répondre
  • Je dois dire que j'éprouve beaucoup de sympathie et d'affection pour Madame Dubec.

    Et ton texte me rappelle aussi certains dessins de Sempé situés dans les églises
    comme celui-ci par exemple :
    https://edmondprochain.files.wordpress.com/2009/06/sempe-peche.jpg

    Sempé qui aimait les gens…

    Posté par alainx, 28 février 2020 à 19:36 | | Répondre
    • C'est vrai le dessin de Sempé correspond bien à l'ambiance de mon texte!!. J'aime beaucoup les églises et regarder les gens prier.....Mais que disent-ils ?

      Posté par DANIEL GENTY, 29 février 2020 à 08:43 | | Répondre
      • Ce qu'ils disent ? C'est très perso sans doute…
        il est à la proposition de Jésus : « quand vous priez dites… »
        il y a la Bible qui invite à la rencontre au désert : c'est-à-dire au silence et à l'écoute…
        il y a sûrement les quémandeurs, les râleurs, etc.
        et puis il y a Sempé… qui fait parler bien des dames (rarement des hommes) qui s'adresse à Dieu dans ces fameux dessins situés dans les églises.
        J'ai un certain nombre d'albums de Sempé grand format que je feuillette parfois avec délices… c'est fou ce qu'on apprend à regarder à travers les yeux de cet homme.

        Posté par alainx, 29 février 2020 à 10:05 | | Répondre
        • A chacun sa prière. Moi je n'y arrive pas . Et pourtant j'ai la foi !!
          Moi aussi j'aime bien Sempé et son second degré !!

          Posté par DANIEL GENTY, 01 mars 2020 à 16:24 | | Répondre
  • Merci Daniel.
    A moi de te confier un morceau de mon coeur.
    En ce temps de grisaille et de carême, ma vie de foi était quasi nulle.
    J'ai honte ...
    Tant pis, me disais-je, c'est que Jésus ne veut plus que je L'entende pour le moment.
    Mais je n'ai jamais pensé, comme certains, qu'Il m'avait abandonné.
    Et puis, voici qu'au milieu de ma relative quiétude, les épreuves réapparaissent.
    Toutes ensemble !
    Petites angoisses qui paralysent et qui mettent le moral par terre.
    Bien que j'y reste fidèle, les messes ne me touchent plus du tout ces temps-ci.
    Pauvre prêtre à la parole sans saveur, au milieu de ces 15 têtes blanches dans une église froide.
    Jusqu'à ce dernier dimanche, dans une grande ville de ma région.
    A 11h00, je la connais bien cette grande église en brique et pierre, fin XIXème, avec sa pénombre, ses vitraux, son orgue, et son odeur.
    J'y ai enterré mes 2 grands-mères entre 1994 et 1997.
    Là, un monde fou, des vieux bien sûr, mais aussi des jeunes, et des familles.
    De beaux chants.
    Et voici que le prêtre, grand gaillard barbu de 45 ans, le bien nommé, car il se nomme l'abbé Ledieu !
    Et voici qu'il entame son homélie.
    Je savais que sa parole était souvent touchante et bienvenue.
    Il attaque en s'adressant aux enfants :
    "Vous n'êtes pas parfaits vous les enfants ?
    Et c'est bien normal, puisque vos chers parents ne sont pas parfaits non plus."
    Puis c'est l'image de "Tendre l'autre joue" qui me rejoint.
    Je vivais justement une colère au fond de moi, avec l'envie furieuse de combattre le (la) coupable.
    A mesure que la parole avançait, je la trouvais bien ajustée pour moi, avec quelques larmes qui perlaient de mes pauvres yeux.
    Au sortir de l'office, j'étais en paix, presque avec le sourire, et surtout avec le goût de ne plus m'opposer à ma femme.
    Advienne que pourra !

    Posté par PLV, 28 février 2020 à 20:41 | | Répondre
    • Ton texte est bien émouvant et sincère....Et en plus bien écrit !! Ce fut donc en quelque sorte un instant de grâce; J'ai toujours pensé que les épreuves, même si elles sont lourdes à porter, sont là pour nous faire avancer. Le vent de la vérité souffle souvent dans les instants de difficultés. Bon courage à toi !

      Posté par DANIEL GENTY, 29 février 2020 à 09:03 | | Répondre
  • Sans rire !
    Figurez-vous qu'Edmond Prochain est le cousin de ma femme !
    C'est un pseudo naturellement.
    Bonjour alainx !

    Posté par PLV, 28 février 2020 à 20:43 | | Répondre
  • Dans toute spiritualité, les moments de doute et de solitude alternent avec une Foi profonde et bienheureuse (bien heureuse aussi !) ... Un incident grave, une grande fatigue,un pardon non donné...... etc, et c'est le grain de sable qui fait tout déraper... Difficile de retrouver le chemin ... Ce manque de Foi brutale qui peut durer s'appelle "l'acédie" !
    La Foi s'acquiert de jour en jour : c'est une question de volonté qui attire "la Grâce" ! Lorsqu'on se trouve dans un moment de désert spirituel, recours à une petite histoire : "sur le Chemin, un seul pas ! Jésus, où es-tu ? Jésus répond : Ne le vois-tu pas ? Je te porte, mon enfant !" Voilà !
    Il est humain d'aimer ou de ne pas aimer : mais il n'est pas chrétien de détester la voisine de banc ou le curé.... "Aimer vos ennemis" est la chose la plus difficile qui soit ! La prière du coeur à coeur devrait être en priorité : "Mon Dieu, aidez moi à aimer comme tu nous aimes !" C'est peut être ce que se disent les fidèles autour de toi dans l'Eglise.... Dans la méforme, nous devenons souvent des coeurs durs à la bouche mauvaise, car nous oublions ou refusons de lire en Esprit et Vérité la Parole de Dieu... qui est loin d'être une doctrine, mais une Parole tellement vraie et qui nous entraîne loin.... Justement, si loin, que les coeurs tièdes renâclent à La suivre.... Examen de conscience en plein Carême, période de cogitations spirituelles et de remise en question....
    Merci Daniel et bcp de bisous

    Posté par luciole 83, 29 février 2020 à 14:47 | | Répondre
  • A travers tes mots, je ressens quelqu'un qui a la foi, une grande foi, quelqu'un de croyant et j'admire cet engagement.....Moi aussi j'ai la foi mais elle ne repose pas sur la religion. Je n'arrive pas à adhérer. J'aime les églises mais je ne suis pas sensible aux cérémonies qui s'y déroulent mais je respecte ceux qui prient.......Je dois être un coeur tiède !! Bisous à toi et bonne soirée !

    Posté par DANIEL GENTY, 01 mars 2020 à 16:37 | | Répondre
  • Ah la la, que de paradoxes dans notre vaste monde et quelle histoire se raconte cette pauvre petite dame ? Elle n'a pas du être aimée, n'a pas appris à aimer et ne peut donc aimer quiconque, mais en a-t-elle l'envie ou la volonté, la question est posée... Lumineux dimanche Daniel, à bientôt. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 01 mars 2020 à 16:49 | | Répondre
    • Chacun suit sa route. Il y a les athées, les croyants, ceux qui vivent dans des sectes, ceux qui s'engagent dans les ordres......Ainsi va le monde.......

      Posté par DANIEL GENTY, 03 mars 2020 à 11:30 | | Répondre
  • Ça y est, je comprends enfin là où tu voulais nous mener. Vers toutes ces vies différentes des différents occupants de l'immeuble de la rue. Nous sommes passés du premier étage au troisième. Qu'en est-il de l'occupant (ou de l'occupante) du deuxième étage ?. Ces personnes vont-elles se croiser ?
    Avoir la foi, sous quelque forme qu'elle s'exprime, est un véritable trésor dans une vie sans joies, quand bien même ces personnes restent totalement humaines en aimant ou n'aimant pas untel ou untel. Il est clair qu'on est bien loin du "tu ne jugeras pas" mais bon, qui peut prétendre n'avoir jamais jugé autrui ? Jésus, ou l'image qu'elle s'en fait, est peut-être le seul trésor qu'a dans sa vie cette petite madame Dubec. Quand on manque d'amour, c'est une grande chance de pouvoir encore aimer et se sentir aimé(e).

    Posté par Marie, 02 mars 2020 à 19:36 | | Répondre
    • Oui je présente plusieurs habitants d'un immeuble. Avoir la foi est une aide considérable pour affronter toutes les épreuves. Et j'ajouterais que l'amour est un moteur puissant !!

      Posté par DANIEL GENTY, 03 mars 2020 à 11:45 | | Répondre
  • Ton texte magnifique nous décrit malgré la foi une grande solitude...
    Je te laisse ses mots de Cabrel
    Elle disait "j'ai déjà trop marché"
    Mon cœur est déjà trop lourd de secrets
    Trop lourd de peines
    Elle disait "je ne continue plus"
    Ce qui m'attend, je l'ai déjà vécu
    C'est plus la peine
    Elle disait que vivre était cruel
    Elle ne croyait plus au soleil ni au silence des églises
    Même mes sourires lui faisaient peur
    C'était l'hiver dans le fond de son cœur

    Posté par Marie Minoza, 03 mars 2020 à 20:18 | | Répondre
  • Quel beau texte de Cabrel. Je ne le connaissais pas. On a tous besoin d'amour et le monde actuel nous en offre peu !

    Posté par DANIEL GENTY, 04 mars 2020 à 15:09 | | Répondre
  • dimanche dernier, un évêque du Burkina Faso, venu visiter ses ouailles prêtres, nous a demandé pourquoi nous venions à la messe, par habitude ? ou par soif de la parole du Christ ? (j'avais répondu par amour).
    Tu décris bien cette femme. Ton texte est attachant. Chaque personne est unique. Bises

    Posté par Durgalola, 06 mars 2020 à 19:15 | | Répondre
  • Andrée, tu as la foi et en plus tu aides les autres. J'admire ta façon de vivre très authentique !!

    Posté par DANIEL GENTY, 07 mars 2020 à 10:34 | | Répondre
Nouveau commentaire