Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

08 mars 2012

La vie n'est pas enfermement, mais liberté

Sylvie Vernet, médium, avec que je suis en contact, via Facebook et téléphone, reçoit chaque jour un message de ses maîtres qu’elle diffuse ensuite. Je me permets de diffuser l’un des derniers  qui traite à la fois des vies antérieures et de la religion.


nde

Message canalisé le 27 février 2012 :

Silhouette fugace, dans mon esprit tu passes. Je te cherche à travers mes souvenirs, ceux de l'enfance, de mon adolescence. Comme un enfant, je cherche à faire renaitre en moi les belles pensées, les moments oubliés, heureux de mon passé. Ces parcelles de moi qui se sont envolées. J'essaie de rassembler ce que j'ai pu aimer à travers mon parcours mais tout est dissimulé par le quotidien qui me happe, qui m'empêche de revenir aux temps où j'étais celle si jeune et si naïve. La vie m'aura appris à me cogner contre les injustices et les méchancetés, à savoir rebondir malgré les adversités et à me comporter comme si de rien n'était. Ce n'est pas que ça ne me touchait pas, c'est seulement que j'avais déjà en moi cette capacité à vouloir tout pardonner. Mes vies d'avant se sont déroulées dans des endroits très fermés : un couvent, une église. Eh ! oui ! Avoir été religieuse et prêtre ont été pour moi des sacerdoces. J'ai porté ma croix car dans ces lieux, j'étouffais. Je n'y étais pas heureuse. Véritables prisons, enfermements... Une vie dans la dévotion mais pas dans l'accomplissement de l'être humain... une vie de sacrifices au nom de Dieu qui ne demandait rien. Tant d'années passées à tout donner aux autres mais sans jamais penser à soi.

Mais vraiment Dieu exige-t-il tout cela ? Imposer une vie d'enfermement seulement pour l'honorer ? Non, je ne le pense pas. Dieu est AMOUR et ne demande pas qu'en son nom, nous nous privions de liberté. Il est partout autour de nous et l'église n'est pas sa seule demeure. L'église s'est appropriée Dieu et en a fait son exclusivité. Vous voyez, je ne lui fais pas de publicité, sûrement dû à mon passé dans lequel j'ai souffert à travers des dogmes et des règles strictes qui m'ont empêchée de vivre. Au nom de Dieu, j'ai souffert parce que des hommes d'église n'ont pas compris le sens des mots et ont confondu Amour et Dévotion.

Dieu (Créateur d'énergie, de l'Univers) est en chacun de nous et se trouve partout. Tout est vivant ! La vie n'est pas enfermement mais liberté. Et le lien d'amour avec Dieu est un lien libre et non imposé.

Ceci est le reflet de mes vies passées, pensées amères d'un trop plein de vie sectaire !
Aujourd'hui, je me suis épanchée sur ma vie privée du passé et vous m'avez écoutée me larmoyer. Mais mes larmes se sont séchées car ma vie dans d'autres temps a eu aussi son lot de bonheur. Pour l'instant, il n'est pas l'heure d'en parler. Une autre fois, mes vies antérieures vous seront dévoilées et vous verrez qu'elles ont été plus heureuses.
Vous aussi, vous avez eu des vies plus ou moins faciles et ce sont elles qui vous ont construites. Vous êtes l'addition de tous ces parcours et vos expériences ont contribué à l'avancement de votre âme.

SYLVIE VERNET est l’auteur de : l’appel de mon père, Gégé le bienheureux. Elle est entrée en communication avec son père défunt, dit Gégé le Bienheureux, par écriture automatique et clairaudience. C’est l’Amour de son père pour elle et toute sa famille qui a permis ce miracle car l’Amour est un lien éternel.L’auteur nous fait partager son parcours avec ses doutes, ses questionnements, ses ressentis, ses émotions mais aussi ses connaissances sur l’au-delà, Dieu, les guides, les anges gardiens, la mort, l’âme, la réincarnation, la vie, l’Amour...

Avec ce livre, elle est devenue « la main » des écrivains et des poètes disparus. Cet ouvrage a en effet été écrit sous la dictée d’André Gide, avec la présence de Victor Hugo, Georges Brassens, Pierre de Ronsard, Anatole France, Jean-Paul Sartre.En devenant médium et énergéticienne, Sylvie Vernet s’est mise au service de l’au-delà pour aider ceux qui souffrent. Son chemin spirituel lui a permis de se défaire de lourds bagages du passé, de s’ouvrir aux autres et de devenir un Être libre. Elle espère que son expérience permettra à ceux qui se cherchent d’avancer dans leur vie et se sentir mieux

Pour se procurer le livre, écrire à : sylvie.vernet@sfr.fr

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur La vie n'est pas enfermement, mais liberté

    Vies antérieures

    Merci Daniel pour ce partage. Amitiés et bonne après-midi.

    Posté par sylvie vernet, 08 mars 2012 à 13:29 | | Répondre
  • Très émouvant

    Magnifique témoignage au fil des vies, qui me touche beaucoup.
    Bien des points résonnent en mon âme.
    " L'Eglise s'est approprié Dieu..."
    Merci à Sylvie de savoir si bien retransmettre.

    Posté par Eve Lyne, 08 mars 2012 à 16:34 | | Répondre
  • Super

    Je me demande si je reconnaîtrais Victor Hugo, Georges Brassens, Pierre Ronsard et les autres à la lecture du livre de Sylvie, car, assurément, ils ont des styles complètement différents et j'imagine que je pourrais les identifier. Enfin, ça devrait!

    Intéressant ce que tu soulignes Lyne :
    " L'Eglise s'est approprié Dieu..."
    C'est ça qui fait mal dans l'âme...
    de ressentir que notre expérience personnelle du divin est moindre si elle n'adhère pas aux mêmes croyances.

    Posté par kea, 09 mars 2012 à 15:56 | | Répondre
  • Croyances

    En ce qui me concerne, ma chère kea...
    Je n'ai recu que du vrac!
    Hélas, peut-être.
    Tant mieux, peut-être.
    Au fond, je crois que je ne tiens pas trop à savoir.
    Mes certitudes ne proviennent pas de croyances, car vois-tu, je ne crois que ce que je vois.
    Tu sais kea, il est dit :
    "Heureux ceux qui ont cru sans voir."
    J'te dis pas la trouille que j'ai...
    Car, il est dit aussi :
    "Ceux qui ont beaucoup recu, doivent beaucoup donné."
    A mon avis, j'ai un lourd contentieux.

    Et pis défois, j'me dis :
    "Après tout, peut-être qu'autrefois j'ai fait mieux et qu'aujourd'hui, j'ai le tapis rouge dans certains domaines."
    Qui sait ?

    C'est peut-être pour ça que le Ciel m'entend et accourt bien souvent.

    En ce moment, je galère pour trouver un logiciel pour mes fautes qui me font horreur.
    C'est vraiment très pénible, car quand je fais une faute, j'ai beau avoir Madame Sand dans mon dos... C'est pas pour rectifier mes fautes d'orthographe, ni de grammaire.
    Tu peux pas savoir comme c'est usant et pénible.

    Sylvie, elle a de la chance d'avoir Victor Hugo, qui a rédigé le discours des obscèques de Georges Sand, qu'il n'a jamais rencontré, cependant, une correspondance existe bien entre-eux.
    Pour Georges Brassens, elle a de la chance aussi.
    Quelle âme !
    Bon, j'arrête là, car soudain, j'ai le coeur trop gros.

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2012 à 16:45 | | Répondre
  • George SAND

    Tandis que je pensais à georges BRASSENS ...
    J'ai fait une très grave erreur.
    J'ai pris une bastonnée de la George.
    Ben koi !
    Moi ! j'peux pas faire plusieurs choses à la fois.
    Hi ! hi !

    Posté par Eve Lyne, 09 mars 2012 à 17:14 | | Répondre
  • Liberté

    Chère Eve Lyne, tu dis ne croire qu'à ce que tu vois!!!

    Moi, au contraire, je ne crois pas beaucoup à ce que je vois...
    sachant que ce qui existe est immensément au delà de ce que je vois!
    Alors je me dis : "qu'il en soit comme il se doit" et m'embarrassant de croyances le moins possible, mon fardeau est moins lourd, et ma liberté bien plus réelle.

    Posté par kea, 09 mars 2012 à 22:23 | | Répondre
  • Délire du matin

    Tu as raison kea...
    Bien compliquè tout ça !
    Après reflexion, on peut aussi penser que Georges Brassens est une émanation de Victor Hugo.
    Deux en Un !
    Qui sait ?
    Il paraît que Victor Hugo était un adepte du spiritisme en son époque.
    Qui est vraiment celui que l'on appelle Victor Hugo ?
    Est-ce vraiment important de le savoir ?
    Seule la valeur des messages que reçoit Sylvie est d'importance, enfin... Il me semble.

    Posté par Eve Lyne, 10 mars 2012 à 06:43 | | Répondre
  • Que de choses !

    Ouh la la !
    "Que de choses me font sourire !" dit Dieu.
    Moi qui suis à fond dans cette Eglise que tu repousses.
    Normal, c'est Moi qui l'ai fait naître !
    Et figurez-vous que l'accouchement n'est pas encore terminé !
    C'est un long travail, un très long travail.
    Il faut bien toute une vie ...
    Les hommes opposent tant de freins à mon amour !
    Jamais ô grand jamais je n'ai désiré ce que tu écris ci-dessus ...

    Commençons par ta première affirmation, petite Sylvie :
    "L'Eglise s'est appropriée Dieu"
    Mais je ne cesse de te le dire :
    "Je suis dans l'Eglise, c'est Moi qui l'ai voulue ainsi. Allons même plus loin, mon Fils, que tu connais bien, est l'époux de cette Eglise" répond Dieu.
    Pourquoi vouloir me séparer de mon peuple ?
    Sans l'Eglise, Je ne serais qu'un potentat !
    Oh c'est sûr, mon Eglise est pleine de pécheurs.
    Certains curés, certains évêques, et même certains papes seront les derniers là où certaines prostituées seront les premières ...
    Et alors ?

    C'est ici que je lis ta deuxième affirmation :
    "Ceci est le reflet de mes vies passées" dis-tu.
    "Que veux-tu dire ma petite fille chérie ?
    Moi je t'ai offert une vie unique.
    Pour quelles raisons t'aurais-je proposé plusieurs vies ? Que tu ressentes une perception psychologique venant de tes ancêtres, c'est tout à fait possible."
    Je ne comprends pas bien de qui tu parles lorsque tu écris : "Avoir été religieuse et prêtre ont été pour moi des sacerdoces" ?
    Evoques-tu deux personnes ? Dans une autre Eglise que celle du catholicisme ? Ou bien est-ce une image de ta réincarnation ?

    Et enfin, tu me blesses en proclamant que mon Eglise t'a privée de liberté.
    Est-ce ma faute si tu as mal interprété mon grand commandement : "Tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur, et tu aimeras ton prochain comme toi-même" ?
    Retourne-toi, et regarde ta vie !
    Peux-tu me citer, en conscience, les moments où l'Eglise a bridé ta liberté ?
    Je crois qu'il serait intéressant pour chacun de faire une relecture, calme et objective, de sa vie. Moi, à chaque carrefour de mes choix, j'ai toujours eu la liberté de prendre "à droite" ou "à gauche" (je ne parle pas de politique).
    Et j'en remercie le Ciel. Sans en vouloir aux curés, à mes professeurs, à mon patron, ou à mes parents ! Qui étaient loin d'être parfaits !

    Bon, l'heure tourne, et il me faut maintenant retourner dans la "vraie vie" : prière, ménage, courses, lessives, gas-oil, courrier, papiers à trier, repas, vaisselle, banque, changer ma roue crevée, et accueillir mes filles, ... Coup de chance, pas encore de pelouse à tondre !

    Précision de l'auteur :
    Ce développement pseudo-littéraire n'est que le résultat de mon ressenti et de ma croyance. Si quelqu'un y voit du pur délire (il en a tout à fait le droit) ou une tentative d'endoctrinement, qu'il veuille bien me pardonner car ce n'était pas le but de mon propos !
    Et je laisse, bien entendu, à Daniel la liberté de gommer ce commentaire si, par malheur, je dépassais les limites du respect des personnes.

    Posté par PLV, 10 mars 2012 à 14:56 | | Répondre
  • Bonjour PLV

    Je pense que chacun a le droit et la liberté de s'exprimer et qu'il n'y a pas besoin de censurer. En tout cas, vos propos ne me gênent pas.
    Je parlais de deux vies antérieures, deux vies de réincarnation où j'ai été religieuse et prêtre. Il ne s'agit pas du tout d'une perception psychologique . Je suis médium et canalise en clairaudience et écriture automatique. Et quand Dieu me parle, voyez-vous, je n'entends pas les mêmes mots que vous. Mais cela n'a pas grande importance. Je respecte toute personne, quelque soit sa religion, croyante et pratiquante. Seulement, je dissocie Dieu et la religion. Pour moi Dieu est une énergie créatrice de l'univers. Il est Amour. Il est partout, en tout premier lieu en nous car nous avons tous une partie divine. Pour moi, la religion est une création de l'homme, pas de Dieu. D'ailleurs elle est responsable de tant de morts. La plupart des guerres sont tout de même des guerres de religion ! Mais la polémique sur ce sujet ne m'intéresse pas. Les chemins pour rencontrer Dieu peuvent être différents et sont tous aussi valables les uns que les autres. Dans la mesure où les paroles de Dieu ne restent pas que des paroles mais se concrétisent en actes d'AMOUR dans le quotidien, peu importe si sa demeure est l'église ou pas ! Le tout est de vivre sa croyance dans l'harmonie, la paix, le respect des autres, l'acceptation des différences et l'amour. Et tant mieux si Dieu est aimé de différentes manières. PLV, ce qui nous unie c'est l'amour et là est l'essentiel (essence, ciel).

    Posté par Sylvie Vernet, 10 mars 2012 à 17:09 | | Répondre
  • Encore les croyances

    J'entends plusieurs personnes dire qu'elles respectent les croyances de chacun (???)
    Pour ma part ce ne sont pas les croyances que je respecte, car il y en a d'absolument absurdes, et où place t'on la ligne à savoir lesquelles sont plus moins dommageables pour les autres. Non, ce que je respecte c'est la personne elle-même à travers son cheminement, mais pas nécessairement ses croyances et je ne l'encouragerai certainement pas à y rester si je les perçois comme des limites. Je dirai à la personne ce que moi je ressens véritablement à ce sujet, sans me faufiler avec des "je respecte vos croyances" quand ce n'est pas tout à fait vrai.
    Comme tu le dis Sylvie, les croyances ont causé et causent encore tant d'intolérance et de massacre de l'humain, qu'elles soient politiques, religieuse, ou autres.

    Posté par kea, 10 mars 2012 à 20:25 | | Répondre
  • L'enfer éternel

    Une croyance que je trouve résolument absurde, c'est la croyance à l'enfer!
    Comment peut-on parler d'un Dieu infiniment bon et d'un éternel enfer comme punition d'un autre côté?
    à moins que l'enfer éternel ait été rayé des croyances essentielles depuis l'évolution des religions!
    Mais alors! nos parents qui y ont cru ont été leurrés comme c'est pas humain de l'être!
    D'accord, je peux faire un enfer de ma vie si je veux, mais certainement pas le recevoir comme punition de cette Énergie aimante au delà de tout.
    Le salut pour certains et pas pour d'autres, me semble absurde aussi. "L'esprit souffle où il veut."

    Posté par kea, 10 mars 2012 à 20:49 | | Répondre
  • Kea

    Je crois qu'on ne peut sortir des croyances que par des prises de conscience personnelles dans l'expérience de la vie .

    Posté par marie christine, 10 mars 2012 à 21:49 | | Répondre
  • Oui Marie

    Tu as bien raison Marie
    car les croyances devraient être en attendant de "connaître"...
    au moyen de prises de conscience personnelles.
    Mais les croyances peuvent aussi enfermer si on y prend garde!

    Posté par kea, 10 mars 2012 à 22:16 | | Répondre
  • La réincarnation

    Dans les premiers siècles après J C , la réincarnation était bien admise par l'Eglise, jusqu'au IIIème siècle St Augustin...
    Puis, va t'on savoir pourquoi ? : Gommé !!!

    Bon allez...
    PLV mon ami, "on" ne vous mènera pas au bûcher, si d'aventure vous n'addhérez pas à la réincarnation, que diable !!!

    Posté par Eve Lyne, 11 mars 2012 à 07:05 | | Répondre
  • pas évident

    Il n'y a pas que des croyances religieuses . Nous sommes tous bourrés de croyances : ces conditionnements venant de notre éducation, de notre culture, de nos vies antérieures ...
    Nous croyons aux maladies, nous croyons à toutes sortes de relations de cause à effet, nous croyons à ce que nous voyons, nous passons notre temps à interpréter des paroles, des événements à notre manière, etc ...

    Posté par marie christine, 11 mars 2012 à 08:02 | | Répondre
  • Le Nouveau est enthousiasmant

    En fait nous figeons, nous solidifions nos idées comme si elles pouvaient être permanentes.
    A peine sont-elles nées qu'elles sont "connues" et à ce titre, elles peuvent mourir en s'effaçant, tel un mandala de sable.
    Nous ne sommes pas encore habitués à créer le Nouveau à chaque situation.
    Notre courage n'est pas de s'attacher à nos opinions mais plutôt de les attaquer en permanence et se remettre en question.
    La remise en question est permanente. C'est en cela que le doute est important mais sans la foi, il n'y a pas d'équilibre entre le doute et la certitude, et le funambule que nous sommes chute... d'une certaine manière.

    Quelle beauté que la vie et quelle chance inouïe avons-nous de la vivre !
    Plutôt que de la subir dans nos condtionnements(moi le premier), vivons-là pleinement dans tous ses aspects avec la joie et sans le jugement de ce qu'il faut ou de ce qu'il ne faut pas !
    Vaste programme enthousiasmant.

    Posté par alain thomas, 11 mars 2012 à 14:51 | | Répondre
  • Ah, le revoilà !

    Bienvenu de retour, Alain .

    Posté par marie christine, 11 mars 2012 à 15:27 | | Répondre
  • Résurrection !

    Ah Chouette ! Alain...
    Tu tombes bien .
    Tu n'aurais pas un petit bout de clarté sur tes vies anciennes, à nous narrer ?
    Tu nous a tellement manqué !
    Quelle cruauté,
    De nous avoir laissé tomber .

    Posté par Eve Lyne, 11 mars 2012 à 18:48 | | Répondre
  • Juste une question ?

    Oui, juste une toute petite question ?
    Et je vous laisse dormir tranquille.
    C'est juste pour éclairer ma pauvre lanterne qui manque d'huile ces temps-ci !
    Suis-je donc le seul sur ce blog à ne pas croire au concept de la réincarnation ?
    Et ensuite, si vous êtes sages, et si Dieu le veut, je vous raconterai l'une de mes toutes dernières intuitions.
    J'en vois quelques unes qui vont rester scotchées au clavier ....
    Pas de panique, on verra ça demain.

    Posté par PLV, 11 mars 2012 à 19:38 | | Répondre
  • Et non la Lyne

    Tu fais des rimes maintenant ?
    Les anges de l'oubli sont passés... à ma naissance. J'ai bien tenté de m'échapper mais rien n'y fit, l'un d'entre eux a posé au dessus de mes lèvres son doigt et hop, j'ai tout oublié.
    Mais si j'en crois mes pensées à répétition, j'ai un lourd karma.
    J'ai dû être prêtre à un certain moment, avec un penchant pour les rues étroites et les maisons closes, enfin peut-être parce que parfois j'ai de drôles de pensées. Tu me diras, les hommes en général, à moins qu'ils soient asexués, ont tous des pensées coquines je crois ou tout du moins, elles se situent à un certain niveau de conscience.
    J'ai dû aussi être violent parce que j'ai souvent envie de mettre des baffes, je tue parfois dans mes rêves et en voiture bon sang, je maîtrise mal.
    J'ai dû aussi être un artiste ou un poète parce que sans jamais avoir lu un seul bouquin de toute ma scolarité, j'étais premier en math et en philo et j'ai su jouer du piano sans un seul cours de solfège ni de technique, allez savoir pourquoi !
    J'ai aussi dû être un révolutionnaire mais ça, je le suis encore cette fois-ci sauf que la dernière fois, ça a du mal se passer, je suis né avec une tache terrible sur le visage. Paraîtrait que ça signifie qu'on est mort de mort violente ; ouais, ça m'étonne pas du tout.
    Sinon, je suis un si gentil garçon dans cette vie ... Pfff !!!

    Posté par alain thomas, 11 mars 2012 à 20:59 | | Répondre
  • PLV

    Est-ce bien approprié de nous scotcher au clavier sur un article qui parle de liberté ? (hi, hi)
    Mais dis toujours ! Si on le mérite, ça nous élèvera au moins en esprit !

    Posté par marie christine, 12 mars 2012 à 00:35 | | Répondre
  • Confidences printanières

    C'est ben vrai que ça fait du bien de t'entendre, le Alain ...
    Toi!!! Prêtre ???
    Tiens, c'est comme moi...
    Si j'étais curé, présentement, comme dirait kea.

    Posté par Eve Lyne, 12 mars 2012 à 07:03 | | Répondre
  • Intuitions

    Très cher PLV,
    Prends patience, mon fils :
    Dans ta prochaine vie tu seras curé !
    Tu le mérite bien, mon frère.

    Posté par Eve Lyne, 12 mars 2012 à 07:12 | | Répondre
  • Bon ... Et alors ?

    Au sujet de la réincarnation,
    On ne se précipite pas pour me répondre !
    Même pas toi, Daniel, l'homme de la sagesse ...
    Et moi qui pensais encore me prendre une volée de bois vert ... (résidu d'une vie antérieure où j'ai dû me prendre une bonne raclée.)

    Alors puisque c'est ainsi, je risque une autre question ... à Sylvie :
    Tu écris : "J'ai souffert à travers des dogmes qui m'ont empêchée de vivre."
    Peux-tu me nommer l'un de ces dogmes par exemple ?
    Afin que je constate comment j'ai fait, moi, pour vivre malgré le poids de ce dogme.

    Peut-être trouveras-tu que je te force la main ?
    Que je te pousse à dévoiler sur un blog public des pensées qui te sont intimes ?
    Ce serait peut-être la raison pour laquelle tu as oublié de me citer une de tes libertés bridées par l'Eglise ?

    Posté par PLV, 12 mars 2012 à 13:31 | | Répondre
  • Prochaine vie ?

    Ce qui me tracasse, chère Eve Lyne,
    C'est de ne point savoir où j'atterrirai dans ma prochaine vie.
    Chez les anges, ou chez les démons ?
    Comme je me sens très "pharisien" je veux faire un max de B.A. pour mériter mon Ciel.
    Mais y paraît que ça ne marche pas comme ça.
    Bref, j'y perds mon latin.

    Posté par PLV, 12 mars 2012 à 13:38 | | Répondre
  • à PLV

    J'avais l'intention de répondre à ton courriel en privé, mais j'ai décidé de le faire ici.

    Comme je te l'ai souvent exprimé cher PLV
    croire ou non à la réincarnation c'est pareil pour moi
    chacun croit que ses croyances sont meilleures que celles des autres
    car, selon eux, elles ont pour origine la Vérité même
    autrement dit les écritures saintes.

    Moi, connaissant la nature humaine,
    je me dis que rien ne peut nous être parvenu intact des témoignages du passé
    beaucoup de manipulation pour servir les intérêts de celui-ci et de celui-là
    des ajouts et des suppressions.

    Mon coeur reconnais l'authentique et je sais très bien ce qui le fait vibrer.
    Aussitôt que ça parle de Royaume des Cieux en soi "présentement" comme le souligne Eve Lyne
    (pas après la mort)
    il se met à danser comme un fou.
    Là je sais que c'est de l'authentique.

    Jésus et les autres maîtres (tous aussi grands les uns que les autres)
    ne sont pas venus sur terre pour inculquer des croyances
    mais pour nous amener au delà des croyances
    nous amener à expérimenter nous mêmes
    ce qu'ils avaient eux-mêmes découvert.
    Jésus ne parlait pas de ce qu'il croyait
    il parlait de ce qu'il savait
    il voulait nous faire découvrir ce qu'il avait lui-même découvert
    c'est à dire le Royaume à l'intérieur.

    Si tous ceux qui disent suivre l'enseignement de Jésus le suivait vraiment,
    ils vivraient dans le Royaume
    ce qui n'est de toute évidence pas du tout le cas
    car au nombre de personnes que cela ferait
    la face de la terre en serait changée en un seul jour.
    C'est évident que ce n'est pas là l'enseignement de Jésus qui est suivi
    mais plutôt une manière humaine de l'interpréter
    que l'on arrange un peu à sa guise
    pour appuyer sur les points qui font notre affaire
    et gommer ceux qui nous dérangent.

    J'suis pas plus fine qu'une autre
    mais ce que j'exprime vient de moi et est en évolution constante.
    J'essaie de me limiter le moins possible avec des croyances, quelles qu'elles soient
    car aussitôt qu'on adopte une façon de voir, une croyance
    on devient aveugle aux autres possibilités,
    ce qui est bien dommage pour sa propre évolution.

    Posté par kea, 12 mars 2012 à 16:58 | | Répondre
  • A PLV

    Pourquoi te répondre PLV. J'ai eu maintes fois l'occasion de m'expliquer sur de tels sujets ou alors tu ne m'as pas lu.
    Je vais essayer de synthétiser mon ressenti. Comme Kéa je pense que tout dogme, toute religion est forcément limitatif et je me sens à l'étroit dans ce genre de croyance. Je respecte , par contre, ceux qui ont de telles croyances qu'ils soient catholiques, juifs ou musulmans ou autres.
    Les religions ont fait pas mal de dégâts( croisades, inquisition, sectarisme) et je ne me reconnais pas dans ces mouvances.
    J'ai pas besoin de la religion pour croire en
    Dieu.
    Par contre mon ressenti me pousse à croire en une autre dimension, un autre plan où nos âmes vont migrer. C'est au fond de moi et je ne peux l'expliquer. Comme d'ailleurs le principe de la réincarnation. Là aussi je ressens que j'ai eu plusieurs vies. J'ai même fait un article d'une de mes vies antérieures sur le blog.Tout cela n'engage que moi, bien entendu et je ne demande à personne de partager ces idées. Nous pouvons vivre sur plusieurs plans( affaire de taux
    vibratoires)et pouvons parfaitement ressentir sous certaines conditions le monde de l'au-delà. Il est intéressant, si l'on ne croit pas à tout cela, mais si on est ouvert de se pencher sur le phénomène des NDE. Tout ceux qui ont vécu des NDE font état d'un autre monde. Plus intéressant, tous les témoignages se recoupent. Le dr
    Charbonier, médecin anésthésite à l'hôpital de Toulousene ménage pas son temps pour faire partager toutes les expériences de NDE aux quelles il a été confronté au cours des nombreuses opérations q'il a réalisées.

    Posté par Daniel, 12 mars 2012 à 18:02 | | Répondre
  • Fautes d'orthographe

    Pardonnez les fautes que j'ai faites dans la réponse précédente. Je suis rouge de honte !

    Posté par Daniel, 12 mars 2012 à 18:05 | | Répondre
  • à Daniel

    Ce ne sont pas tes fautes qui nous importent cher Daniel, mais bien plus ce que tu exprimes, qui selon moi vient de plus en plus de ton évolution personnelle, ce que j'apprécie beaucoup.
    Nous ne disons pas posséder la vérité, mais seulement on se donne la permission d'exprimer notre ressenti, là où on en est maintenant. Ç'est absolument enrichissant je trouve, malgré toutes les eureurs que l'on peut faire, ce qui est bien humain après tout.

    Oui, les fautes d'orthographe ou de grammaire ou de style, c'est dérangeant, j'avoue... pour soi-même surtout.

    Posté par kea, 12 mars 2012 à 19:25 | | Répondre
  • Ben alors ! PLV

    On attend...
    Tes intuitions ???
    Tiens... vite fait, pendant que tout le monde est au boulot, j'vous raconte une de mes petites vies d'autrefois.
    Ce qui n'est pas drôle, c'est que j'ai bien failli y laisser ma peau dans cette vie-ci...Oui! oui!
    Du sans filet! personne pour me ramasser (mais, y paraît que l'on ne nous donne que ce que nous pouvons supporter.)
    J'ai mis trois ans pour m'en remettre, j'ai dû revivre mon deuil sans que personne ne s'en apperçoivent dans cette vie-ci.
    Fort heureusement, je n'avais rien demandé.
    Les éléments m'ont été donner pour mon utilité personnelle.

    Tu sais quoi ? PLV...
    Moi qui n'aie pas d'enfant dans cette vie, je sais m'en occuper comme une grande.
    Ben oui !
    Normal, j'en ai eu tant ! à une époque où il était ordinaire d'en avoir 9 ou 10... Enfin, sans compter tous ceux qui mourraient en route.

    Sauf que je me suis retrouver seule dans ma misère.
    Mon bien aimé, partit à la guerre pour défendre ses terres.
    Il n'est jamais revenu !
    Sauf que dans cette vie, présentement (comme dirait kea),il est depuis fort longtemps mon ami de toujours.
    Il n'est pas marié, n'a pas d'enfant, c'est un peu une âme errante...
    Hélas, je ne peux l'initier à tout ce passé...
    Il y succomberait !
    Il voit en moi sans doute sa meilleure amie...
    Laissons les choses en l'état.
    Magnifique chapitre qui m'a été donné là.
    Bon, j'arrête là !
    Suis-je bonne pour les "petites maisons."
    Défois, je me pose la question.
    Tiens! ça me rapelle ce lieu familier où je n'ai fais que passer... le temps de visiter de si bonnes âmes.
    J'entends encore rire dans les couloirs celle qui m'attendait en prenant soin de m'avertir:
    "Fais pas attention, ici... Y'a que des marteaux."
    Et on riait ! On riait...

    Alors, c'est pas si dramatique de raconter ses vies antérieures !

    Bon, là ! je trouve que j'ai été très courageuse d'écrire tout ça.

    Posté par Eve Lyne, 13 mars 2012 à 16:27 | | Répondre
  • C'est beau!

    Oui, très courageuse ma chère Eve Lyne et c'est si bien raconté en plus! Je t'invite à continuer sur ta lancée, c'est super intéressant.

    Y'en a qui disent qu'on se réincarne fois après fois. D'autres disent qu'il est très très très difficile d'obtenir un corps humain et que même les dieux en veulent un. Alors, moi je me dis allons y "safe"... faisons comme si je n'en avais qu'une seule! comme ça je ne risque pas de me tromper et j'y mettrai toute mon énergie maintenant à réaliser ce que je suis venue faire ici, sans remettre à plus tard, dans une vie hypothétique. Ce que je peux faire dans dix vies, je peux le faire "maintenant" comme tu le soulignes Eve Lyne. C'est maintenant, maintenant, maintenant. Pourquoi remettre à plus tard?

    Posté par kea, 13 mars 2012 à 18:34 | | Répondre
  • Que penser?

    Je me demande aussi pourquoi nous nous passionnons tant pour telle ou telle civilisation. N'est-ce pas pour y avoir vécu à un moment ou à l'autre? Je ne suis pas sûre de croire à la réincarnation, et pourtant, j'ai "l'intuition" d'avoir vécu autre chose que ce que je vis aujourd'hui. Et surtout, de rencontrer des personnes qui ont "encore" quelque chose à partager avec moi.
    C'est peut-être pour ça que je suis si souvent "dans les nuages" ou que je ne cesse de lire des livres sur cette population avec laquelle il me semble avoir vécu... Pourtant, j'ai plutôt les pieds sur terre, si j'ai la tête dans les nuages, mais je veux bien croire au Karma, ça ne m'empêche absolument pas de croire en Dieu que ce soit le Dieu manifesté des chrétiens ou "l'Absolu", manifesté ou non des hindouistes, par exemple. Pour moi, il est Unique mais se présente différemment pour chacun de nous, en fonction de notre lieu de naissance, de la religion de nos pères etc... je ne suis pas pressée, mais j'espère qu'à la fin de cette vie (ma vie unique ou non)je connaîtrai des réponses.

    Posté par Myrrha-El, 13 mars 2012 à 20:43 | | Répondre
  • à Myrrha-El

    Lorsque tu laisses parler ta réelle expérience, la tienne à toi, ça coule comme de l'eau de source Myrrha-El, et moi je bois tes paroles, comme une assoiffée que je suis... une assoiffée de véritable!

    Posté par kea, 13 mars 2012 à 21:13 | | Répondre
  • Myrrha-El

    "j'ai "l'intuition" d'avoir vécu autre chose que ce que je vis aujourd'hui ..."

    Ta réflexion m'amène à réfléchir Myrrha-El.
    Moi aussi je ressens que j'ai parcouru un chemin et que tous avons parcouru un chemin avant d'arriver ici.
    Et je me dis "est-ce au cours de réincarnations successives sur terre? est-ce dans d'autres mondes qui sont peut-être innombrables? s'agit-il d'un phénomène inaccessible à ma compréhension pour le moment?
    Jésus a dit "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père!"
    Dans laquelle ai-je évolué ???
    Je laisse la porte ouverte... qu'importe finalement?

    Posté par kea, 13 mars 2012 à 22:09 | | Répondre
  • Un Mars et ça repart !

    Bah dis donc, Eve Lyne, je ne te reconnais plus !
    Cette tranche de vie que tu nous contes comporte pas mal de mystère.
    Il nous faut "des ponts" pour enjamber les vallées que tu décris.
    Te connaissant si discrète, je devine l'effort fourni pour dévoiler tout ce vécu.
    Tu nous fais ce cadeau de confidence,
    tandis que d'autres, pourtant amis,
    conservent le pieux silence.
    Merci à toi.

    Posté par PLV, 15 mars 2012 à 00:36 | | Répondre
  • J'acquiesce aussi !

    En effet, que d'efforts fournis pour arrondir les angles, cher PLV...
    Prendre des gants...
    Marcher sur des oeufs...
    Afin que vous n'y succombiez pas !
    Que vous ne preniez pas la fuite à tire d'ailes.
    Quel boulot !

    Posté par Eve Lyne, 15 mars 2012 à 06:34 | | Répondre
  • un éclairage

    "Les choses acquièrent une valeur intérieure et deviennent réelles pour vous, seulement quand vous les avez obtenues par le libre exercice de votre choix, et non quand elles vous ont été imposées . Si vous voulez être sûr de votre religion, vous devez la choisir ; si vous voulez être sûr de votre famille, même elle, il vous faut la choisir . Si vous acceptez, sans questionner, ce que le hasard vous a apporté, vous ne pouvez pas être certain que ce soit la vérité de votre vie .
    Faites un pas en arrière, hors de tout ce qui constitue votre entourage naturel, votre héritage atavique, qui a été fabriqué et mis de force sur vous par la marche aveugle et mécanique de la Nature ; rentrez au-dedans de vous-même et regardez toutes ces choses, tranquillement et sans passion . Pesez leur valeur respective et choisissez librement . Alors vous pourrez dire avec vérité : "Voici ma famille, mon pays, ma religion ."
    Si nous faisons un peu de chemin au-dedans de nous-mêmes, nous découvrirons qu'en chacun de nous, il y a une conscience qui a vécu à travers les âges et s'est manifestée dans une multitude de formes . Chacun de nous est né dans beaucoup de pays différents, a appartenu à de nombreuses nationalités, a cru aux religions les plus diverses . Pourquoi devrions-nous accepter la dernière comme la meilleure ?
    Les expériences que nous avons amassées durant toutes ces vies, en des contrées et des religions variées, sont conservées dans la continuité interne de notre conscience, qui persiste à travers toutes les naissances . Il y a en nous de multiples personnalités créées par des expériences passées ; et quand nous devenons conscients de cette multitude en nous, il ne nous est plus possible de parler d'une forme particulière de vérité comme de la vérité unique, d'un pays comme de notre seul pays, d'une religion comme de la seule vraie .
    Il y a des gens qui naissent dans un pays, tandis que les éléments les plus importants de leur conscience appartiennent de façon évidente à un autre . J'en ai rencontré qui étaient nés en Europe et qui pourtant étaient, de toute évidence, des Indiens ; j'en ai connu d'autres, revêtus de corps indiens, et qui, sans aucun doute, étaient des Européens . Parmi les Japonais, j'en ai vu qui étaient des Indiens, d'autres qui étaient des Européens . Et si n'importe lequel d'entre eux va dans le pays ou entre dans la civilisation avec lesquels il est en affinité, il se trouvera là tout à fait chez lui .
    Si votre but est d'être libre de la liberté de l'esprit, vous devez vous débarrasser de tous les liens qui ne sont pas la vérité intérieure de votre être, mais proviennent d'habitudes subconscientes . Si vous voulez vous consacrer entièrement, absolument et exclusivement au Divin, faites-le d'une façon complète et sincère ; ne laissez pas des fragments de vous même enchaînés ici ou là .
    Vous pouvez me dire qu'il n'est pas facile de couper radicalement toutes ses amarres ! Mais avez-vous jamais regardé en arrière dans votre vie et observé les changements qui ont pris place en vous en l'espace de quelques années ? Lorsque vous le faites, vous vous demandez presque toujours comment il se peut que vous ayez senti ce que vous avez senti et agi comme vous l'avez fait en certaines circonstances ; et parfois même, vous n'arrivez plus à vous reconnaître en celui que vous étiez seulement dix ans auparavant . Comment pouvez-vous donc vous lier à ce qui a été ou à ce qui est ? et comment pouvez-vous fixer d'avance ce qui peut ou ne peut pas être dans l'avenir ?

    ... La vérité est évidente en soi et n'a pas besoin d'être imposée au monde ; elle ne sent nulle nécessité d'être acceptée par les hommes . Car elle existe par elle-même ; elle ne dépend pas de ce que les gens en disent ni de leur adhésion . Mais celui qui fonde une religion a besoin de beaucoup de partisans .
    Les religions peuvent, en effet, supputer leur grandeur par le nombre de leurs croyants ; mais la vérité resterait toujours la vérité, même si elle n'avait pas un seul partisan .
    L'homme moyen est attiré par ceux qui ont de grandes prétentions ; il ne va pas là où la vérité se manifeste sans tapage .
    La vérité seule n'a pas besoin de publicité ; elle ne se cache pas, mais ne se déclare pas non plus . Il lui suffit de se manifester, sans s'occuper des résultats, sans chercher l'approbation ni éviter la désapprobation, sans être ni attirée ni troublée par l'acceptation ou le désaveu du monde .
    ... Ne pensez plus à celui que vous étiez, mais à celui que vous aspirez à être ; soyez tout entier dans ce que vous voulez réaliser . Détournez-vous de votre passé mort et regardez droit devant vous vers l'avenir . Vous n'aurez plus qu'une religion, qu'un pays, qu'une famille : le Divin ."
    (la Mère)

    Posté par marie christine, 17 mars 2012 à 12:51 | | Répondre
  • Oui, un bel éclairage!

    "La vérité est évidente en soi et n'a pas besoin d'être imposée au monde..."

    Le Véritable habite le coeur de chacun et nous appelle sans répit.
    Hier j'ai lu un poème de Krishnamurti sur le site d'Ariaga et le Véritable s'est mis à m'appeler si fort, si fort, que j'ai dû tout laisser de côté pour m'asseoir seule en sa compagnie pendant un bon bout de temps. Je ne suis pas toujours aussi lucide et ignore ses appels pour me consacrer... à pas grand chose finalement!

    Posté par kea, 17 mars 2012 à 13:16 | | Répondre
  • Vérité ?

    La vérité est évidente, dis-tu Kéa.
    Oui, elle est évidente.
    A mon avis, elle n'est pas qu'en soi.
    La difficulté, c'est qu'on ne sait pas la regarder.
    Ou alors, elle nous fait peur, car trop exigeante.

    Posté par PLV, 17 mars 2012 à 23:53 | | Répondre
  • Pouvoir d'attraction

    T'en fais pas, PLV . La Vérité, personne ne la connaît . Mais tout le monde la cherche désespérément malgré lui !
    Dieu est encore plus trublion que toi .(hi, hi)

    Posté par marie christine, 18 mars 2012 à 16:46 | | Répondre
  • En vérité...

    Il paraît que si nous connaissions la Vérité, nous ne ferions plus aucun effort.
    (J'ai perdu ma source.)
    Laissons donc la Vérité au fond du puit.
    N'est-ce pas ? Marie !

    Posté par Eve Lyne, 18 mars 2012 à 18:57 | | Répondre
  • NAN !!!

    Faut pas la laisser,
    Faut la chercher !
    Jusqu'au fond du puits ...
    Et puis, et puis,
    Nous la trouverons
    Et découvrirons
    Qu'elle était ici
    Au coeur de nos vies,
    Saperlipopette,
    Tout comme les lunettes
    Sont au bout du nez .
    Mais faudrait qu'la tête
    S'arrête de tourner ...!

    Posté par marie christine, 18 mars 2012 à 20:16 | | Répondre
  • sérieusement

    C'est vrai ce que tu dis . Si on savait tout de notre mission sur terre par exemple, on se croirait déjà arrivés avant d'avoir commencé (vu la roublardise des hommes) .
    Notre amnésie imposée est donc une grande Sagesse divine !

    Posté par marie christine, 18 mars 2012 à 20:22 | | Répondre
  • Ah le Trublion ?

    Dis Marie-Christine, crois-tu vraiment que Dieu trublionne ?
    Quand je regarde ma vie, je m'aperçois qu'un jour c'est moi qui m'approche, et que le jour suivant, c'est moi qui m'écarte. C'est moi qui aime, puis le lendemain, c'est moi qui n'aime plus.
    Selon les circonstances, selon mon humeur, selon mon intelligence, selon mes lectures, selon mes rencontres.
    Je suis comme le roseau : fragile et changeant !
    Un ami m'a dit un jour (et c'est resté gravé là, tout au fond de mon coeur) : "Dieu y nous a bien tourné le dos !" Et mon ami, il est parti au loin vivre avec sa maîtresse (je ne parle pas de son institutrice, car il avait passé l'âge, le bougre.)
    Alors, qui est le trublion ?
    Le mari infidèle ?
    La jolie femme charmeuse ?
    Ou le Dieu créateur ?

    Posté par PLV, 19 mars 2012 à 13:09 | | Répondre
  • aaaaah...Le bon Dieu

    Il à bon dos !
    Quand ça va bien, on l'ignore...
    Quand ça va mal, il n'existe pas !

    Posté par Eve Lyne, 19 mars 2012 à 17:37 | | Répondre
  • Dieu que ça fait peur !

    Hier soir, je suis tombée sur : sept à huit, émission que tout le monde prend, par chez nous, en France.
    Je me dis que c'est triste à pleurer que l'on utilise aujourd'hui, des enfants pour faire de l'argent en utilisant le nom de Jésus.
    Au Brésil, c'est acquis...
    Le spectacle s'installe lentement, mais sûrement en France.
    Quel folklore !
    Lucratif, ça oui.
    Moi, je crois que le Ciel pleure.

    Posté par Eve Lyne, 19 mars 2012 à 17:59 | | Répondre
  • le plus grand Trublion

    Ah, PLV, on est bien tous les mêmes ! Un jour on s'approche, un jour on s'éloigne ...
    Le bon Dieu, il a bon dos, c'est vrai .
    Mais dire qu'Il nous tourne le dos est la plus grande ineptie que j'aie jamais entendue ! C'est impossible puisque nous sommes des particules de Lui .
    Quand je dis qu'Il trublionne ... La preuve, c'est que de tout temps on n'arrête pas d'en parler, de Le chercher, d'aspirer à Le connaître, à se rapprocher de Lui ... Il créé le trouble dans nos esprits parce qu'Il est le plus grand Inconnu, le plus grand Mystère, le plus grand Amour, la plus grande Intelligence, le Tout, l'Infini, l'Eternel, l'Absolu ...
    Alors un petit adultère ou une petite séductrice, en comparaison, c'est-y pas de la gnognote ?

    Posté par marie christine, 19 mars 2012 à 18:04 | | Répondre
  • Alors là ! Marie...

    Tu m'a captée au vol!!!
    De la gnognote tout ça !!!!

    Posté par Eve Lyne, 19 mars 2012 à 18:14 | | Répondre
  • Atmosphère

    Là, sous ma fenêtre...
    Je me tiens à carreau...
    Fanfare et fleurs...
    On rigole pas, pour l'heure...
    Les huiles sont là.
    J'entends le discours, mais...
    Je ne pointe pas mon nez.
    "RESPECT POUR TOUS CEUX QUI SONT MORTS POUR NOUS."

    Posté par Eve Lyne, 19 mars 2012 à 18:20 | | Répondre
  • Hé, Eve Lyne !

    Parmi ceux qui sont morts pour nous, il y avait peut-être nous, dans une autre vie ... (hé, hé) . Qui sait ?

    Posté par marie christine, 19 mars 2012 à 19:24 | | Répondre
1  2    Dernier »
Nouveau commentaire