Voici le petit dictionnaire personnel de Marie Christine: à lire et à méditer.

DICTIONNAIRE


L'amour : Plus on le ressent profondément, moins on en parle, car son intensité laisse sans voix !

L’ange : Notre miroir céleste ...

Le bien : Tendre vers le bien sans savoir si on fait  "le bien».

La colère : Plus elle explose, plus elle exprime un désespoir et un sentiment d’impuissance.

Le corps : Le fini et l'infini, le lieu de tous les possibles.

La culpabilité : Plus on l'alimente, plus elle nous empoisonne.

Le don : Plus on donne, plus on reçoit. Mais que donne-t-on ? Et que reçoit-on ?

La douleur : Le langage du corps, en dernier ressort ...

Le doute : plus on l'exprime, plus il nous égare.

L’émotion : Plus elle est pure, plus elle se fait discrète et délicate.

L’enfer : L'expérience de l'apprenti-sorcier qui s'amuse à s'éloigner de son Origine. L'histoire de l’humanité.

L’espoir : Plus il est désintéressé, plus il ouvre les portes au possible.

L’esprit : Plus on lui sourit, plus il nous irradie de sa lumière.

La famille : Une création terrestre.

Le féminin : Les attributs de la mère divine en nous.

La foi : Il est aisé de croire dans sa tête, plus difficile dans son cœur.

La force : Elle protège et soutient l'amour pur, fragile et sans défenses.

La gratitude : L'humilité de reconnaître avec amour qu'on a besoin de l’autre.

Le hasard : Tout ce qui n'est pas encore connecté par les neurones dans le grand réseau de communications cosmique.

L’humilité : Invisible à l'oeil nu.

L’humour : Elixir de guérison, surtout quand il est appliqué à soi-même.

L’imagination : Grand pouvoir de construction, de réparation, mais aussi de destruction.

L’intelligence : Au-delà du cerveau humain ...

La joie : Plus on lâche prise, plus elle jaillit à l'air libre.

Le karma : Toute une histoire individuelle, familiale, régionale, nationale, continentale, mondiale, cosmique, universelle ...

La liberté : Plus elle est intérieure, plus elle prend de réalité.

Le mal : Se délivrer de ce qui est mal sans l'appeler "le mal».

La maladie : Les bleus de l'âme cristallisés dans le corps ...

Le masculin : Les attributs du Père divin en nous.

La matière : Nos attachements aux vieilles habitudes sont les boulets qui font sa lourdeur.

La mort : Plus on y pense, plus on la vit.

La nuit : L'expérience nécessaire à la révélation de la Lumière.

L'œuvre : Œuvrer dans la foi, faire des erreurs et apprendre à se soumettre à la Volonté supérieure pour accéder à la Liberté.

L’ego : Un mécanisme de défense souvent très puissant.

L’optimisme : Le soleil divin qu'on laisse entrer en soi.

La paix : La Paix en soi, réceptacle de l’Amour.

La parole : La Parole est muette quand nous savons l’entendre.

La perfection : C'est avoir une conscience exacte de ses imperfections sans chercher à brûler les étapes.

Les préjugés : Plus on en a, moins on en a conscience.

La peur : Plus on l'accueille en amie, plus elle nous envahit et nous trahit.

Le questionnement : Utile et bénéfique quand il est ciblé, nocif quand il se fait trop pressant.

La raison : Plus on l'écoute, plus elle est bavarde.

Le regret : Plus il est présent, plus il nous tire vers le passé et nous fait craindre l’avenir.

Le remords : Ce qui nous trompe et fait croire au châtiment divin.

Le rire : Le propre de l'homme, à l'image de son Créateur, et donné par sa grâce.

La santé : Le nectar suprême quand on aura atteint la pureté des sentiments.

La sagesse : C'est savoir que l'on n'est pas encore un Sage.

La sensibilité : Plus elle se développe, plus elle s'éloigne de la susceptibilité.

La souffrance : Un pouvoir en marche ...

La tendresse : Le jouet préféré de notre âme gamine.

La tristesse : Plonger dans un océan noir et oublier que l'on sait nager.

L'unité : Ce que nous expérimenterons lorsque nous ne serons plus séparés ...

L'urgence : Y a-t-il urgence au royaume de Dieu ?

La vérité : Ce que nous connaîtrons lorsque nous serons sortis du mensonge de nos croyances ...

Le vide : Ce qu'on ne sentira plus quand on sera dans l'unité et la vérité.

Les wagons : Ce qui sera relié quand le train de l'humanité ne déraillera plus.

La xénophilie : L'état normal.

La xénophobie : Ce qui disparaîtra dans les égouts de la peur.

Le yoga : Toute la vie est un apprentissage de l’unité.

Le yoyo : Ce que nous ne ferons plus quand nous aurons appris.

Le Zen : Soyons zen !

Le zoo : Notre monde actuel.

Le zut : Dire zut et faire le tri pour le grand nettoyage de printemps de la vie nouvelle !

Marie Christine