Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

22 mars 2011

Un beau jardin

 

jardin_2005

 

Il est bien beau mon jardin cultivé par mes soins. Pas une mauvaise herbe, rien qui ne dépasse. J'en suis fier... mais je m'y ennuie.

Bien sûr on me félicite pour mes roses bien taillées, ma pelouse si verte. S'ils savaient ce que cela cache ! A force de parler de fleurs et de gazon, on ne dit vraiment plus rien. Je pourrais me tenir toute ma vie dans mon jardin, devant la maison, le sourire accroché aux lèvres, ne laissant voir de moi qu'une façade. Je pourrais vivre toujours taillant les mêmes haies, arrosant les mêmes plantes, cultivant la vie en pot. Pour un peu, je croirais que c'est moi qui fais pousser tout cela. Je pourrais rester fixé là, à attendre l'Invité de marque pour qui j'ai planté ce décor.

Mais puisque dans mon clos trop sage, je ne vois rien venir, il faut me réveiller. Aujourd'hui, je laisse mes plantes en plan, la pluie fera seule son travail. Je pars, car tout cela poussera sans moi. Tant pis si mon jardin tourne un peu sauvage. Tant pis si l'on s'inquiète : « te voilà bien changé ! » Je déserte le jardin, je rentre dans la maison. Je vais y faire un tour, sait-on jamais : et si Celui que j'attends était déjà rentré, sans passer par le jardin ? C'est décidé, je pars en voyage, à Sa recherche, à l'intérieur.

Frère Franck Dubois, dominicain à Lille : Transmis par PLV

Posté par DANIEL GENTY à 06:51 - Enseignement spirituel - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Un beau jardin

    Les apparences

    Ce texte choisi par notre ami PLV me touche beaucoup.
    Un ami très cher à mon coeur s'est trouvé pour un temps chez les dominicains, (je vous laisse deviner son prénom).
    J'ai beaucoup appris et j'apprends d'ailleurs toujours à son contact.
    Il me montre par l'exemple.
    Sa simplicité me laisse confondue.
    Avec parcimonie,discrétion, mesure, courtoisie et fermeté ses messages forts s'inscrivent dans mes vibrations.
    Aucun sujet de conversation ne l'emflamme jamais.
    Dieu que l'on se sent bien chez lui !
    L'essentiel se respire à plein coeur.
    Il n'a pas de voiture...
    Il n'a pas de télévision...
    Il passe dans cette vie comme s'il n'avait pas d'âge (il n'a que 47ans, le bougre...)et de plus, il est presque beau comme un dieu!
    Quand il se met au piano... Alors, je lui dit:
    "Et bien, cher ami... Voilà que vous ètes en exaltation, reprenez -vous, mon cher!"

    Que dire de la pensée de PLV sinon que notre jardin intérieur est plus important peut-être,
    que notre gazon rasé de près.

    Pour finir...

    Que je suis heureuse que mon Dominique n'ait pas fini chez les dominicains!
    Il oeuvre... Il oeuvre, ailleurs.
    Merci mon Dieu!

    Posté par Eve Lyne, 22 mars 2011 à 12:08 | | Répondre
  • Jardiner

    Ce texte de frère Dubois, nous rappelle qu'il est important de prendre soin de notre jardin intérieur de le développer, de le rendre plus beau mais pour entretenir ce jardin ne faut-il par arracher les mauvaises herbes, faire un tri, labourer le champs pour lui permettre d'être à nouveau empli du souffle de la vie lui permettant de se raffermir dans sa foi mais aussi dans son être.

    Notre jardin intérieur n'est-il pas plus important que les entretiens de "façades" il nous permet de nous rendre lumineux et par la même, aider à entretenir le jardin extérieur qui reflétera à nouveau l'image que nous sommes réellement.

    L'idée du jardin entretenu telle que le frère nous le montre n'est-il pas celui des idées préconçues, des idées ou des attitudes que nous répétons inlassablement sans nous rendre compte qu'il ne sont pas nous.

    Découvrir son jardin intérieur, l'entretien c'est faire connaissance avec soi, c'est prendre soin de soi allez à notre rencontre, ouvrir les portes que nous ne souhaitons pas ouvrir pour qu'enfin embellir de ci de là notre moi profond, être en accord avec la nature mais aussi prendre plus de profondeur, de maturité, de sérénité.

    Nous devons tous les jours entretenir notre jardin intérieur quelques heures, quelques jours pour mieux être disponible pour les autres.

    Car tout est là, notre jardin est à la fois un don pour soi mais aussi un don pour les autres pourqu'ils sentent en approchant notre jardin en paix.

    En cette période de carême ce texte est très explicite.

    Posté par Sarah, 22 mars 2011 à 13:11 | | Répondre
  • Le dominicain

    Eve Lyne , votre texte est très beau: sensible et élégant. Conservez cette belle amitié. Il y a ainsi près de nous des personnes qui nous accompagnent discrètement. Quelle chance !

    Posté par Daniel, 22 mars 2011 à 15:12 | | Répondre
  • Celui que nous attendons

    Mais qui est donc Celui qu'on attend à l'intérieur de nous ?

    Serait-ce un être extérieur, Dieu ou Créateur, que l'on attendrait indéfiniment jusqu'à ce qu'il nous délivre, auprès duquel on justifierait que nous ne sommes pas dignes, que nous ne sommes que de pauvres pâcheurs, irresponsables de la misère du monde et derrière lequel on se cacherait quand nous faisons conneries sur conneries, malgré la bienveillance de nos anges ?

    Serait-ce simplement nous-mêmes Celui que nous attendons, tout à l'intérieur, dans la peine et la joie de découvrir qui nous sommes vraiment ? Essayant de dissiper les voiles de notre ignorance, observant sans cesse notre mental pour vérifier combien il s'éparpille et se gâche, serions-nous seuls face à Lui et aurions-nous quelqu'un d'autre que nous-mêmes pour évoluer sur le chemin ?

    Posté par Alain Thomas, 22 mars 2011 à 16:24 | | Répondre
  • Face à Lui

    A l'intérieur de nous-même, il n'a jamais céssé d'être.
    Il peut surgir à tout moment.
    Un appel de détresse de l'intérieur qui peut tout changer de là où nous sommes, à l'extérieur, c'est Lui qui intervient. Rien ne vient de nous-même.
    Dans une lumière éblouissante, Il répond à l'appel puis Il disparait...
    Vous laissant pour preuve Son Oeuvre.
    Lui donner un visage... Dieu, qu'en ferions-nous?!

    Posté par Eve Lyne, 22 mars 2011 à 16:53 | | Répondre
  • Introspection

    Peu importe son visage, peu importe les questions, il ne souhaite pas que l'on découvre son visage mais notre visage.

    Et dans ce moment de médiation intérieure, nous découvrons notre envergure.

    N'avez-vous pas remarquer le geste de Jean Paul II face à celui qui a tenté de le tuer ?
    Bon nombre aurait refuser le pardon mais lui l'a fait.

    Pourquoi ? parce qu'il avait son jardin intérieur..ce jardin intérieur qui lui a permis de découvrir que tout être humain est à la fois le coeur, l'âme, la déchirure mais aussi l'ouverture.

    Quand Jesus a vu Marie Madeleine l'a-t-il rejeté parce que prostituée ..non car il savait qu'en chacun de nous il existait le meilleur, le bon.
    Car il avait vu le jardin intérieur de chaque être celui là même que nous refusons d'entretenir par moment de peur d'y trouver ce que nous sommes, de voir l'Amour que nous sommes.

    Combien d'être ont peur d'agir ? et pourquoi ont-ils peur ? N'est-ce pas justement la méconnaissance de ce jardin ?

    Si nous méconnaissons ce jardin comment pouvons-nous répondre à l'Appel cet appel qui est un écho à nous-même.

    De répondre à l'appel qui lui saura donner à Lui ou à un autre ; de pouvoir être en tout simplicité, en toute innoncence, en tout désintéressement être près de celui qui a besoin.

    Posté par Sarah, 22 mars 2011 à 17:11 | | Répondre
  • Rien ne vient de nous-mêmes ?

    Je ne crois pas Eve Lyne, je ne crois pas...
    Je pense même le contraire.
    Je crois que tout vient de nous-mêmes.
    Mais ce n'est que ma conviction bien sûr, seulement ma conviction, sans certitude bien sûr mais avec une profonde conviction.
    Je crois même que toutes les aides qui peuvent survenir émanent du Divin qui est en nous et que nous seuls pouvons révéler, par notre Christ Triomphant, cette foi inébranlable qui circule en nous comme une rivière de cristal.

    Posté par Alain Thomas, 22 mars 2011 à 18:13 | | Répondre
  • Unité

    Ah! si nous avions tous les mêmes convictions...
    Les mêmes certitudes...
    Les mêmes expériences, Alain!
    Seulement, voilà...
    Je voulais parler des oeuvres, bien sûr.
    Tout ce qui nous dépasse et qui provient d'une aide extérieure à nous.
    Le monde serait harmonieusement dans l'unité.

    Posté par Eve Lyne, 22 mars 2011 à 18:41 | | Répondre
  • Lumière en soi

    "« Lumière née de la lumière », le Christ, lui, obéit à une autre logique. Dans le coeur le plus noir de l'obscurité, la plus faible des lumières, la plus fragile flamme réussit à repousser les ténèbres, à faire triompher le jour sur la nuit.

    Telle est la vertu de cette lumière que le Christ confie à l'homme par sa résurrection. Une lumière qui se propage, qui se fortifie d'être partagée, qu'on ne peut garder pour soi. Une lumière qui éclaire la route, et rend le coeur tout brûlant."
    Frère Jean Pierre Mérimée.


    "Grâce inépuisable, qui déborde jusqu'à nous en toute sagesse et connaissance,
    nous révélant ainsi le mystère d'amour
    de son dessein bienveillant"
    (Cantique Nouveau Testament NT4)

    Posté par Sarah, 22 mars 2011 à 18:52 | | Répondre
  • Notre propre désert !

    "Se risquer au désert, c’est aller vers un monde plus habité que nous le pensons. Et ce monde est autour de nous, mais aussi, en nous."

    Posté par Sarah, 22 mars 2011 à 19:18 | | Répondre
  • PLV

    C'est un très beau texte que vous nous transmettez .
    Qu'est-ce que l'extérieur sans l'intérieur ?

    Posté par marie christine, 22 mars 2011 à 20:55 | | Répondre
  • A propos de Marie-Madeleine

    Marie-Madeleine était riche, de haute lignée et possédait une propriété à Magdala....

    Marie-Madeleine n'était pas une prostituée.

    Encore des arrangements au fil du temps... (Sourire)

    A consulter: Les visions d'Anne Catherine Emmerich.

    Posté par Eve Lyne, 24 mars 2011 à 11:45 | | Répondre
  • A tant mieux alors !

    A consulter

    http://www.la-bible.net/page.php?ref=bexluc7_8

    Posté par Sarah, 24 mars 2011 à 13:07 | | Répondre
  • Ch'uis perdue !

    http://www.mcr-asso.fr/imprimer/mcr/MCR-la-foi-la-vie/105/article_316/

    Posté par Sarah, 24 mars 2011 à 13:39 | | Répondre
  • Conviction

    Eh oui, ma chère...
    On en a plein la cafetière...
    (coucou, Francine ! )
    De tout ce "savoir"...

    Du haut de mon auguste personne, je me fais toute petite et je déclare hautement faire confiance à la grande Catherine Emmerich pour ses visions.

    Il fait si beau dehors...
    Bonne journée.

    Posté par Eve Lyne, 24 mars 2011 à 14:08 | | Répondre
  • Saint Thomas

    Oui mais comme St Thomas...

    Temps magnifique...les chats sont dehors...le soleil rentre...
    Une ch'tite balade dehors....hmmmm que c'est bon le repos !

    Posté par Sarah, 24 mars 2011 à 14:23 | | Répondre
Nouveau commentaire