Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

14 mars 2020

Parole de sagesse

sagesse

Se plaindre est toujours la non acception de ce qui est. Invariablement cela porte une charge négative inconsciente. Lorsque vous vous plaignez, vous vous placez en victime. Laissez la situation ou acceptez la. Tout le reste est folie. 

Eckhart Tolle

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Parole de sagesse

  • ...on peut aussi plaindre les autres, sinon c'est du jemenfoutisme !

    Posté par manouche, 14 mars 2020 à 08:37 | | Répondre
    • Plaindre est une chose....Agir en est une autre .....

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:33 | | Répondre
  • La victimisation est un état d'esprit, souvent associé a beaucoup de rancoeurs de la part de ceux qui fonctionnent ainsi. C'est triste, car ces personnes laissent passer leur vie dans la négativité et se font beaucoup souffrir elles-mêmes. Par ricochet, l'entourage n'est pas épargné ;-(
    Bonne journée

    Posté par Pascale MD, 14 mars 2020 à 09:51 | | Répondre
    • Rancoeur, aigreur !! Tout cela est bien négatif. Il y a mieux à faire. Belle soirée !

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:35 | | Répondre
  • Curieuse manière de dire que personne n'est jamais victime de rien…
    Il est vrai que la femme violée ou battue ne doit pas aller se plaindre au commissariat.
    Elle doit accepter de l'avoir été. Sinon ce serait de la folie en effet.

    Il est vrai que n'a jamais été ma tasse de thé, l'illuminé allemand Ulrich Leonard Tolle C'est son vrai nom, il a pris ce prénom Eckhart pour créer la confusion avec Maître Eckhart, théologien et philosophe catholique du XIVe siècle. « l'homme devient par Grâce ce que Dieu est en nature »
    C'est commencer une carrière de prêcheur par une imposture.

    Posté par alainx, 14 mars 2020 à 10:15 | | Répondre
    • Bon j'ai compris, ce cher Eckhart n'est pas ta tasse de thé. Pourtant j'ai bien apprécié son livre" le pouvoir du moment présent".

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:38 | | Répondre
    • Alain, tu n'as pas compris ce que voulait dire Eckart (qu'effectivement j'avais d'abord confondu avec le Maître !! Ce n'est pas une imposture, beaucoup de gens changent de nom quand ils rentrent dans une voie dévotionnelle) : il ne dit pas qu'il faut accepter de souffrir ! Il dit que "se plaindre" ne sert à rien : c'est du temps de perdu. Ce qu'il faut, c'est agir : on me fait du mal, soit, je me défends. Je reconnais avoir besoin d'aide et je fais en sorte de l'obtenir. Mais comme disait aussi Brel : "Gémir n'est pas de mise, aux Marquises !"

      Posté par Aloysia_Martine, 19 mars 2020 à 19:13 | | Répondre
      • J'ai lu ton commentaire chez moi indiquant que tu t'étais trompée sur mon identité, c'est-à-dire avec un autre Alain que moi…
        Tollé est à mes yeux non crédible, par ce que sa démarche n'est pas « dévotionnelle » mais financière… ça fait toute la différence. Car, si je ne conteste pas son « expérience singulière », il est certain qu'ensuite il s'agit d'une déviance en l'exploitant honteusement pour de l'argent. Il n'est pas le seul du genre d'ailleurs !

        Posté par alainx, 20 mars 2020 à 10:21 | | Répondre
  • Je partage l'avis d'Alain concernant la ou les plaintes. Certaines sont plus que justifiées. Après, se plaindre tout le temps alors qu'on a tout ce qu'il faut pour être heureux est une autre histoire. Et forcément, ça maintient dans les ondes négatives et en diffuse aux autres... on peut même appeler cela des relations toxiques.
    Concernant Eckhart, je ne savais pas. Changer de prénom en soi n'est pas préjudiciable, même l'abbé Pierre l'a fait - pour ne parler que de lui. Saül est devenu Paul. Abram est devenu Abraham. Les exemples sont nombreux dans la Bible et dans la vie en général. Parfois c'est pour marquer le fait qu'on a tourné une page avec le passé, simplement. Si c'est fait dans une mauvaise intention - tromper les gens - c'est préjudiciable.

    Posté par Marie, 14 mars 2020 à 14:02 | | Répondre
    • L'Abbé Pierre vivait pauvrement et parmi les pauvres. Sa fondation est au service des démunis.
      Tollé est une vaste entreprise commerciale à lui tout seu, qui rapporte beaucoup d'argent; Un mini stage chez lui coûte 700 dollars ... pour le voir en vidéo… et ses publications sont une sorte de syncrétisme indigent. Mais bon, ce genre plaît énormément aux Américains… c'est là qu'il fait fortune…

      Posté par alainx, 14 mars 2020 à 16:24 | | Répondre
      • Merci Alain, je ne savais pas. Comme beaucoup j'ai chez moi le fameux "Vivre l'instant présent" d'Eckhart Tolle. Mais j'ai aussi le "Pourquoi mon Dieu" de l'Abbé Pierre

        Posté par Marie, 15 mars 2020 à 14:47 | | Répondre
      • Décidément, c'est carrément un rejet !! Mais c'est bien de s'exprimer ainsi. Les messages sur les blogs sont bien souvent trop consensuels. On n'ose pas toujours dire ce que l'on pense vraiment...Dommage !

        Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:46 | | Répondre
        • J'ai toujours apprécié la manière dont tu accueilles la contradiction.
          Et bien entendu ma critique de Tollé n'engage que moi. Par ailleurs tu sais à quel point je t'apprécie.

          Posté par alainx, 15 mars 2020 à 18:24 | | Répondre
          • La contradiction positive apporte toujours un autre angle de vue qu'il ne faut pas négliger. Par ex tu m'as apporté un autre éclairage concernant Echkart Tolle.

            Posté par DANIEL GENTY, 16 mars 2020 à 21:08 | | Répondre
    • Bine sûr qu'il y en a qui se plaigne à juste raison......Mais il y a aussi tous les autres, les jamais contents, les toujours plus, les égoïstes......Et comme tu le dis, vaut mieux éviter ces ondes négatives.

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:42 | | Répondre
  • Il faut distinguer les vraies victimes qui ont bien raison d'aller se plaindre et de se défendre et celles qui se complaisent dans cette situation et ainsi ne se sentent responsables de rien, ce sont les autres qui doivent changer, pas eux

    Posté par gazou, 14 mars 2020 à 17:59 | | Répondre
  • Il faut distinguer les vraies victimes qui ont bien raison d'aller se plaindre et de se défendre et celles qui se complaisent dans cette situation et ainsi ne sesentent responsables de rien, ce sont les autres qui doivent changer, pas eux

    Posté par gazou, 14 mars 2020 à 18:00 | | Répondre
  • il y a plusieurs sens au mot de "victime" celui de la personne qui subit un outrage, et celui des personnes qui se sentent victimes nées ... j'accorde du crédit aux premières et je laisse les autres dans leurs plaintes sans les juger ni en bien, ni en mal ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 14 mars 2020 à 18:39 | | Répondre
    • Tu as raison de bien faire la distinction !!

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:48 | | Répondre
  • c'est bien de nous le rappeler ... bises

    Posté par Durgalola, 14 mars 2020 à 19:21 | | Répondre
  • Je suis d'accord avec Claudeleloire. Les vraies victimes ont le droit de se plaindre quand aux autres, si cela les aide à vivre....mais elles risquent de faire le vide autour d'elle à force de se plaindre!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    Posté par mireille du sabl, 15 mars 2020 à 09:19 | | Répondre
    • Moi j'essaie d'éviter les plaintifs sur tous ceux à qui on demande" comment ça va ?" et qui vous réponde "Oh, là, là, j'ai mal ci, j'ai mal là !!"

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:53 | | Répondre
  • Le distinguo est en effet important, entre les « éternelles victimes » celles dont je parle dans mon billet « oui, mais» et les vraies victimes de violences ou de harcèlement.
    Je pense qu'Eckart Tollé parle des premières et non des secondes.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Posté par celestine T, 15 mars 2020 à 10:59 | | Répondre
    • Oui, les deuxièmes sont plutôt à aider !

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:54 | | Répondre
  • J'aime beaucoup ce que dit Maya Angelou à ce sujet dans "Lettre à ma fille"

    "Tu ne peux contrôler tous les événements qui t'arrivent, mais tu peux décider de ne pas être réduite à eux. Essaie d'être un arc-en-ciel dans le nuage d'autrui. Ne te plains pas. Fais tout ton possible pour changer les choses qui te déplaisent et si tu ne peux opérer aucun changement, change ta façon de les appréhender. Tu vas trouver une solution.

    Ne geins pas. Gémir informe la brute qu'une victime est dans les parages. Fais en sorte de ne pas mourir sans avoir accompli quelque chose de merveilleux pour l'humanité."

    Bon dimanche Daniel !

    Posté par Florinette, 15 mars 2020 à 16:12 | | Répondre
    • Merci pour ce beau passage. Que chacun en prenne de la graine et tout ira mieux !!Bonne semaine à venir, Florinette.

      Posté par DANIEL GENTY, 15 mars 2020 à 16:57 | | Répondre
  • Je viens juste de recevoir l'avis de publication de cet article ! Après l'autre !... Et j'avais hâte de venir t'y mettre ma réaction. En effet cette remarque est essentielle, se plaindre étant avec se vanter l'une des préoccupations principales de l'humain. Ce sont les deux piliers de l'égo : attirer l'attention d'autrui, soit sur son supposé malheur, soit sur sa supposée supériorité. Et on le fait quasiment malgré soi il me semble ! Renoncer à ces pratiques relationnelles revient à appliquer la formule de la Vierge Marie : " je suis la servante du Seigneur ; qu'il me soit fait selon Sa parole". Autrement dit : je ne fais rien, Dieu fait à travers moi. Il ne "m'arrive" rien, tout se fait dans l'océan dont je ne suis qu'une vague.

    Posté par Aloysia_Martine, 19 mars 2020 à 19:04 | | Répondre
  • L'ego aime se nourrir de tout cela. Je constate que le mien est comme tout le monde. Je partage ton texte " Je ne fais rien !"

    Posté par DANIEL GENTY, 20 mars 2020 à 11:10 | | Répondre
Nouveau commentaire