Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les voies de l'âme
14 mars 2020

Parole de sagesse

sagesse

Se plaindre est toujours la non acception de ce qui est. Invariablement cela porte une charge négative inconsciente. Lorsque vous vous plaignez, vous vous placez en victime. Laissez la situation ou acceptez la. Tout le reste est folie. 

Eckhart Tolle

Publicité
Publicité
Commentaires
D
L'ego aime se nourrir de tout cela. Je constate que le mien est comme tout le monde. Je partage ton texte " Je ne fais rien !"
Répondre
M
Je viens juste de recevoir l'avis de publication de cet article ! Après l'autre !... Et j'avais hâte de venir t'y mettre ma réaction. En effet cette remarque est essentielle, se plaindre étant avec se vanter l'une des préoccupations principales de l'humain. Ce sont les deux piliers de l'égo : attirer l'attention d'autrui, soit sur son supposé malheur, soit sur sa supposée supériorité. Et on le fait quasiment malgré soi il me semble ! Renoncer à ces pratiques relationnelles revient à appliquer la formule de la Vierge Marie : " je suis la servante du Seigneur ; qu'il me soit fait selon Sa parole". Autrement dit : je ne fais rien, Dieu fait à travers moi. Il ne "m'arrive" rien, tout se fait dans l'océan dont je ne suis qu'une vague.
Répondre
F
J'aime beaucoup ce que dit Maya Angelou à ce sujet dans "Lettre à ma fille"<br /> <br /> <br /> <br /> "Tu ne peux contrôler tous les événements qui t'arrivent, mais tu peux décider de ne pas être réduite à eux. Essaie d'être un arc-en-ciel dans le nuage d'autrui. Ne te plains pas. Fais tout ton possible pour changer les choses qui te déplaisent et si tu ne peux opérer aucun changement, change ta façon de les appréhender. Tu vas trouver une solution.<br /> <br /> <br /> <br /> Ne geins pas. Gémir informe la brute qu'une victime est dans les parages. Fais en sorte de ne pas mourir sans avoir accompli quelque chose de merveilleux pour l'humanité."<br /> <br /> <br /> <br /> Bon dimanche Daniel !
Répondre
C
Le distinguo est en effet important, entre les « éternelles victimes » celles dont je parle dans mon billet « oui, mais» et les vraies victimes de violences ou de harcèlement.<br /> <br /> Je pense qu'Eckart Tollé parle des premières et non des secondes. ;-)<br /> <br /> •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
Répondre
M
Je suis d'accord avec Claudeleloire. Les vraies victimes ont le droit de se plaindre quand aux autres, si cela les aide à vivre....mais elles risquent de faire le vide autour d'elle à force de se plaindre!<br /> <br /> Bises du jour<br /> <br /> Mireille du sablon
Répondre
Les voies de l'âme
Publicité
Derniers commentaires
Les voies de l'âme
Newsletter
Publicité