Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

04 février 2017

Le petit banc

 

vieux

 

Depuis qu'on est vieux, on vient s'asseoir tous les jours sur le petit banc situé dans le jardin public en face de la mairie. On reste bien une heure à regarder les passants qui flânent dans les allées du parc. On ne se lasse jamais. Nous sommes les spectateurs de la vie qui défile devant nos yeux. Nous nous serrons l'un contre l'autre et parfois nous nous prenons la main. On est si bien , tous les deux. Cela dure depuis 60 ans. On en a vu passer des saisons ! Te souviens tu de l'hiver 1987?  La Seine était gelée et  certains, de vrais casses cous, patinaient sur l'eau glacée.

Personne ne nous regarde....On est si vieux  ! Nous aimons ce petit banc. C'est une invite à s'installer au coeur du monde. Tous les jours un petit oiseau vient se poser à nos pieds comme pour nous dire bonjour.  Nous retenons notre souffle. Surtout qu'il ne s'envole pas, qu'il reste le plus longtemps possible près nous. C'est un messager qui vient du ciel, un porteur d'espoir, un signe du divin...

Parfois le soleil est au rendez vous et vient réchauffer nos vieux os. Il est l'ami des beaux jours, des jours qui passent et s'en vont. Nous avons toujours aimé le soleil, sa couleur, ses rayons , petite boule de feu qui explose dans le ciel.

Ah, ce petit banc ! C'est comme un voyage journalier qui nous emporte vers tous ces promeneurs que nous suivons du regard mais qui ne nous voient pas, perdus dans leurs pensées.

Ce petit banc...Comme une pause....Une escale.......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Le petit banc

    Savoir s'arrêter pour regarder la vie, la sentir couler dans nos veines et partager les sensations avec l'être qui est à nos côtés depuis tant d'années est un bonheur qui devient rare tant la vis sans fin des jours nous entraîne vers demain sans nous laisser le temps de nous poser pour savourer.

    Posté par Chinou, 04 février 2017 à 07:22 | | Répondre
    • Pourtant se poser est essentiel. Une autre écoute se met en place et on commence à percevoir différemment. Savoir quitter le monde d'action pour entrer dans le monde de la perception. Bonne soirée Chinou .

      Posté par DANIEL GENTY, 05 février 2017 à 17:52 | | Répondre
  • cc..
    c 'est un trés joli post...
    une pause..
    des pauses..
    la vie qui passe..
    et passe encore, avec son cortége....des hauts et de bas..
    tout doux week end à toi..
    chez moi c'est blanc blanc blanc....
    bzzzz
    claire

    Posté par claire, 04 février 2017 à 10:39 | | Répondre
    • La vie passe et nous vieillissons tous. Voilà au moins une égalité entre tous les hommes et les femmes de cette terre.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 février 2017 à 17:54 | | Répondre
  • Ça me rappelle tellement mes parents...oh comme c'est dur de savoir qu'il n'iront plus jamais à deux sur leur banc!
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 04 février 2017 à 11:08 | | Répondre
    • Désolé de te remémorer un souvenir triste.....C'est la vie qui passe et s'en va.....Profitons de l'instant goulument, à pleines dents !!

      Posté par DANIEL GENTY, 05 février 2017 à 17:56 | | Répondre
  • Tant qu'on peut se remplir les yeux de la beauté de la nature ....

    Posté par manouche, 04 février 2017 à 11:24 | | Répondre
  • félicité....

    Posté par sylvie, 04 février 2017 à 13:17 | | Répondre
  • Comme c'est joli! Merci Daniel pour " ce petit banc".Bon week-end.

    Posté par Lyne-Anke, 04 février 2017 à 13:45 | | Répondre
  • C'est bien de savoir contempler la vie qui passe...mais être un peu actif,partie prenante de cette vie jusqu'au bout, c'est bien aussi

    Posté par gazou, 04 février 2017 à 13:48 | | Répondre
  • Ce texte me parle beaucoup ! Je vais presque tous les jours me promener autour d'un lac, et j'y croise régulièrement un couple d'un certain âge, assis sur un "petit banc". Pas toujours le même, ils varient le plaisir en fonction de l'ensoleillement. On se salue, on parle de la pluie et du beau temps, quand je ne les vois pas, il manque quelque chose à ma promenade. Quelquefois, je les vois arriver en voiture, et on se fait un grand signe de la main, comme si on était amis de longue date. J'adore !

    Posté par martine, 04 février 2017 à 14:08 | | Répondre
    • Des liens ténus se tissent ainsi......A nous de savoir les enrichir !

      Posté par DANIEL GENTY, 05 février 2017 à 17:59 | | Répondre
  • dans mon village aussi il y avait des petits bancs souvent occupés par des petits vieux qui ne se lassaient pas de regarder se vivre par d'autres ce qui désormais leur était interdit ... peu à peu, les petits bancs ont disparu ... et les petits vieux n'osent plus lever le rideau qui les cache derrière les fenêtres fermées mais au-travers desquelles ils continuent à regarder passer la vie qui "vit" ...
    amitié .

    Posté par Marie-Claude, 04 février 2017 à 18:28 | | Répondre
    • C'est triste, heureusement il reste encore des petits bancs à la campagne sur les places de village.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 février 2017 à 18:01 | | Répondre
  • Les petits vieux qui savent rester amoureux retrouvent l'éternel banc public qui, bien souvent, a ponctué leurs voyages immobiles! Très joli texte!

    Posté par aLEZANDRO, 05 février 2017 à 10:24 | | Répondre
    • Tiens j'avais pas pensé à Brassens !

      Posté par DANIEL GENTY, 05 février 2017 à 18:06 | | Répondre
  • Un texte tellement émouvant que je perds mes mots ...

    Posté par Ariaga, 05 février 2017 à 11:52 | | Répondre
  • Paisible et tendre

    Posté par Francine, 05 février 2017 à 11:56 | | Répondre
  • Oui je me souviens des blocs de glace sur la Seine à rouen mais j'aurai dit 1986..je n'avais pas encore mon fils qui est né en 1987..
    C'est émouvant ce texte et j'ai la larme au coeur..
    Un petit banc est toujours bien utile en cas de fatigue...je me rappelle les promenades difficiles avec ma maman...
    Bises

    Posté par Le boudoir de so, 05 février 2017 à 18:18 | | Répondre
    • Oui , 1986, c'est possible. En tout cas ce fut une hiver très , très froid !

      Posté par DANIEL GENTY, 07 février 2017 à 17:30 | | Répondre
  • Très joli texte. Savoir regarder ... ne pas courir.. ne pas être utile... juste contempler. Bises

    Posté par durgalola, 05 février 2017 à 20:54 | | Répondre
  • Une escale... Oui, tout ce que tu dis est joli et vrai.

    Posté par Aloysia_Martine, 06 février 2017 à 02:00 | | Répondre
  • Un petit banc pour se poser, se reposer, regarder, écouter, et goûter au moment présent. Cela peut se faire à deux, c'est sûrement mieux, mais cela peut se faire seul(e) aussi, avec comme compagnon (ou compagne) les souvenirs, car les souvenirs peuvent tenir chaud, eux aussi.
    Très joli texte, Daniel.

    Posté par Françoise, 09 février 2017 à 20:26 | | Répondre
    • On peut voyager seul ou à deux sur le petit banc. L'essentiel est de passer un moment agréable. Bon dimanche Françoise

      Posté par DANIEL GENTY, 12 février 2017 à 10:07 | | Répondre
  • Un petit banc pour laisser le regard naviguer vers les jolies choses qui ressourcent, laissent la place nette à l'instant qui s'installe et navigue vers des contrées lointaines, "au coeur du monde", ou loin dans soi. Merci Daniel qui vos mots si profonds, vos belles émotions.
    Douce journée en ce mât-thym réveillé tôt.
    Den

    Posté par Den, 10 février 2017 à 05:37 | | Répondre
    • Merci pour votre passage. Je suis assis sur le petit banc et je rêve d'un monde meilleur loin des turpitudes des hommes. Bon dimanche Den

      Posté par DANIEL GENTY, 12 février 2017 à 10:17 | | Répondre
  • un rendez-vous charmant!

    Posté par eki eder, 11 février 2017 à 22:10 | | Répondre
Nouveau commentaire