Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

26 août 2016

Les épreuves

 

vie

 

Compte tenu de mon âge je suis plus près de la fin de ma vie que du début. Alors forcément j'ai vécu plein d'expériences, plus ou moins heureuses. Mais je pense que pour pouvoir apprécier les bons moments , il faut aussi avoir subi des événements difficiles.  J'ai connu des émotions fortes: la jalousie, les colères,  les trahisons, la rancune.....J'ai vécu des situations douloureuses: la maladie, les échecs et les rejets. J'ai pu aussi apprécier des moments de joies et de bonheurs intenses  de grandes satisfactions.

La vie est ainsi faite de joies et de pleurs. C'est un kaléidoscope aux multiples facettes. Mais ce dont je suis sûr, ce sont les épreuves de l'existence qui m'ont fait le plus avancé. Certaines m'ont même transformé. La souffrance est souvent, hélas, source de progrès ! Elles sont l'occasion de changer notre regard sur le monde, d'acquérir un certain recul et d'avoir une meilleure compréhension des mécanismes qui nous régissent. Si je n'avais pas eu mon lot d'épreuves( comme tout le monde), je crois bien que je serais resté un enfant attardé !

Certaines sont terribles. Je pense notamment à la perte d'un enfant dont il est très difficile de se remettre.

J'ai rencontré , pendant mes vacances,  un couple qui avait un enfant handicapé mental de 52 ans. Ils avaient deux autres enfants dont un était décédé. La femme était sereine, voir joyeuse. Elle semblait avoir intégré toutes ces épreuves et profitait pleinement de ses vacances. Elle nous a avoué que cette sérénité avait été l'aboutissement d'un long processus et qu'elle avait compris que se complaire dans la tristesse risquait de gâcher  toute sa  vie. Je ressentais qu'elle avait totalement accepté le handicap de son fils et que cela s'intégrait normalement dans sa vie. Je m'imagine ce grand bouleversement !

Oui le épreuves peuvent nous faire grandir. Il ya toujours des leçons à tirer de nos souffrances, notamment celle-ci: ne pas se complaire dans le drame, le négatif et transformer tout ce qui peut l'être en positif.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Les épreuves

    Quelle merveilleuse leçon de sagesse!
    Et c'est tellement vrai. Merci Daniel.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 26 août 2016 à 08:26 | | Répondre
  • "transformer tout ce qui peut l'être en positif"..Bien sûr, comment vivre autrement..;mais ce n'est pas facile...et quelquefois l'on se complaît dans le drame sans même s'en rendre compte

    Posté par gazou, 26 août 2016 à 08:43 | | Répondre
    • Je pense qu'il faut éviter de se complaire dans le drame, la vie est déjà, parfois, si difficile.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 août 2016 à 18:12 | | Répondre
  • Tirer les leçons de nos épreuves n'est pas toujours immédiat. Parfois c'est très long. Lorsque l'on se sent enfermé dans sa douleur, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide. Un temps de repli sur soi est utile à l'intégration puis il y a un stade d'ouverture aux autres, à la douleur des autres, puis à la beauté et à la joie de ce qui nous entoure.
    Se voir en dehors de soi et comme une infime partie du monde est une aide précieuse.

    Posté par Francine, 26 août 2016 à 10:11 | | Répondre
    • Le temps qui passe est un excellent remède. Il atténue la douleur. Une épreuve se digère. On peut en sortir grandi et changer complètement son regard sur l'existence.

      Posté par Daniel, 27 août 2016 à 18:22 | | Répondre
  • Acceptez ce que la vie nous offre.. nous ne savons pas pourquoi l'épreuve nous est envoyée..En prendre la leçon avec conscience et amour.. afin que cela ne se répète plus ! Les "misères" sont moins pénibles si l'on conserve le sourire !
    Merci Daniel pour votre sagesse..

    Posté par m'mamzelle Jeann, 26 août 2016 à 13:09 | | Répondre
    • Que des paroles de sagesse !....Que nous devon tenter d'appliquer !

      Posté par Daniel, 27 août 2016 à 18:39 | | Répondre
  • Les épreuves à vivre seraient-elles inscrites dans notre chemin de vie ? Si la réponse est oui il n'est pas déraisonnable de penser qu'elles nous sont envoyées pour nous faire grandir. Quand après le long chemin de la révolte et de la douleur apparaissent doucement l'acceptation et l'apaisement, c'est un peu comme dans la transmutation du plomb en or ... le plomb de notre vie s'est alors transformé en richesse intérieure
    Merci Daniel pour votre beau texte.

    Posté par Marie-Ange, 26 août 2016 à 14:42 | | Répondre
    • Je n'aurais pas mieux dit. Vous êtes quelqu'un d'évoluée !! On sent que vous avez réfléchi à tout cela.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 août 2016 à 18:39 | | Répondre
      • Evoluée ... je voudrais bien. Les enseignements tirés des difficultés traversées me servent de béquille et j'essaie d'aider les autres autant que je le peux avec ce que j'ai cru comprendre. Un exemple : vous évoquez dans votre billet la perte d'un être cher, d'un enfant.
        Ce qui m'a aidé à avancer sur le sujet a été de réfléchir sur le fait que le départ de cette personne était inscrit dans Sa vie. Sa vie devait s'arrêter à ce moment là, dans ces circonstance là.
        Pleurer son départ n'était en fait que pleurer sur ma propre peine, c'était m'apitoyer sur moi, sur mon pauvre petit moi qui vivait un manque. Quel égocentrisme !
        Croyant en un au-delà, si je voulais être cohérente avec moi-même, je devais admettre que le disparu avait quitté ce monde pour un autre, c'était son chemin de vie. Même si je ne le voyais plus physiquement, il continuait dans un ailleurs et comme pleurer sur ma peine pouvait être sans limite, il fallait bien relever la tête et continuer à avancer. Evidemment, ça ne s'est pas fait en un jour ...
        J'ai bien conscience que c'est un raisonnement bizarre, mais il m'a aidé ... alors je le partage, peut-être qu'il en aidera d'autres ...

        Posté par Marie-Ange, 27 août 2016 à 21:37 | | Répondre
        • Avoir la foi aide beaucoup à surmonter les épreuves. Moi aussi je crois en l'au delà. Nous sommes simplement de passage et nous changeons d'état. Nous faisons l'ascenseur entre le ciel et la terre !!

          Posté par DANIEL GENTY, 29 août 2016 à 18:18 | | Répondre
  • Si je ramène l'idée à l'enseignement de la voile...
    Il nous faut échouer dans les manœuvres, tomber à l'eau, pester contre le vent, rager contre le matériel ; et échouer encore, tomber encore, pester et rager jusqu'à ce qu'on comprenne...
    Comprendre que cela nous enseigne, cela nous éduque, cela nous transforme.
    Sans conflits, sans peine, sans colère, sans douleur nous n'apprenons rien !
    La bienséance ne nous enseigne rien, si ce n'est l'immobilité et la répétition, sans aucun effort, sans aucun acquis.
    Pour ceux et celles qui aiment la spiritualité, je reprendrais une phrase d'une série japonaise :
    "Les dieux ne nous donnent que l'épreuve que l'on peut surmonter."

    Posté par kakushiken, 26 août 2016 à 15:58 | | Répondre
    • C'est le principe de l'apprentissage. Apprendre tout au long de sa vie, de ses échecs, ses épreuves, ses difficultés sans gémir ni se lamenter !!

      Posté par DANIEL GENTY, 27 août 2016 à 18:47 | | Répondre
  • Coucou mon cher Daniel

    Pour ma part je résumerais la Vie sur un curseur en forme de ligne droite à l'infini ... du négatif au positif ... avec une infinité de petits curseurs secondaires.
    Par exemple le curseur du bon et mauvais temps ou de la pluie et du soleil ou encore des profondeurs et des hauteurs ... de la bonté et de la méchanceté, du courage et de la peur, du danger et de la sécurité, du bien et du mal ....
    Nous oscillons toujours entre ce que nous voyons comme négatif ou positif.
    Il suffit de tourner son esprit pour voir le verre à moitié vide ... ou à moitié plein.
    Nos humeurs déterminent notre vision des choses.
    Devant une situation, nous allons agir différemment selon notre humeur ou bien notre capacité à appréhender l'Ethique ... le Coeur.
    Nous ne savons pas trop comment faire selon si nous sommes gouvernés par notre mental ou bien notre esprit profond.
    Alors les obstacles sont là pour nous permettre d'approfondir notre compréhension de l'univers.
    Nous sommes là à la fois pour conscientiser la matière et matérialiser notre conscience.
    C'est le curseur de la Vie.
    L'équilibre entre l'esprit et la matière, voilà ce à quoi nous devons réfléchir pour parvenir à nous ancrer dans la terre tout en ayant des valeurs liées au Coeur (esprit).
    Les obstacles sont là pour nous guider et parfois, notre vie peut s'arrêter net, soit parce que nous la quittons brutalement soit parce qu'un de nos proches la quitte brutalement. Nous pouvons aussi devenir très malade ou alors un de nos proches.
    La Vie n'est pas l'opposée de la mort. C'est la naissance qui est l'opposée de la mort. La Vie ne s'arrête jamais et n'a jamais commencé ... donc.
    Elle est partout, dans une montagne, une rivière, un champ de coquelicots, un chemin de terre bordé par un sous-bois, une clairière ... un stade de football.
    Elle s'insinue perpétuellement dans tout ce qui est.
    Quand nous comprenons que la naissance et la mort ne sont que des portes sur la Vie et que notre venue sur terre est programmée pour évoluer, alors nous acceptons tout ce qui se présente et nous relativisons sur les événements ... même ceux qui font mal. Nous ne devenons pas insensibles non mais nous acceptons car nous ne sommes jamais seuls. Il suffit d'entrer en nous-mêmes pour voir tout ce monde qui nous entoure et nous aime.
    La mort et la naissance surviennent en permanence, sous nos yeux, comme s'ils étaient illusoires. La Vie elle, est partout, emprunte de ce mystère qui évacue les certitudes.
    Dans cette expérience de Vie, nous n'avons pas besoin de savoir ... il nous suffit d'être et de vivre ... vivre ... vivre encore et encore ... et remercier.
    Car lorsque nous allons très profondément en nous-mêmes, dans l'apaisement de l'esprit ordinaire (mental), nous découvrons alors l'amour et la lumière.
    Et quelque part, au coeur du grand Mystère, nous savons ... l'Unique certitude ....

    Posté par alain thomas, 26 août 2016 à 17:01 | | Répondre
  • Hélas tout le monde n'a pas ton honnêteté pour reconnaître ce que nous apprend la vie. Des soucis, nous en avons tous, plus ou moins importants. Je n'échappe pas à la règle et me suis tracé une ligne de vie, une conduite que j'essaye de tenir : mettre de la couleur sur le morose, le triste, rire chaque jour et tenter d'être en joie le plus souvent possible. Enfin , penser à remercier pour le moindre petit bonheur qui s'offre à moi; La lecture de cette page aujourd’hui en est un.

    Posté par chinou, 27 août 2016 à 11:59 | | Répondre
    • Très bonne attitude ! Savoir saisir les petits bonheurs et remercier. La vie est un cadeau pour apprendre à progresser !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 août 2016 à 18:47 | | Répondre
    • Coucou chinou
      Nous commençons à remercier chaque jour lorsque nous avons fini de chercher d'autres fruits que ce qui est là à chaque instant.
      Les souffrances surviennent parce qu'elles sont nourricières si nous comprenons leur présence.
      Nous nous servons de nos expériences pour sourire à la vie chaque fois que nous le pouvons.
      Devant le grand Mystère nous évacuons les certitudes en courbant la tête. Alors nous découvrons l'humilité et nous commençons à remercier ...
      Je te remercie chinou et je vais aller comme Francine apprécier ta sensibilité.

      Posté par alain thomas, 28 août 2016 à 08:12 | | Répondre
  • Je suis allée découvrir le site de Chinou : de très belles aquarelles de carnets de voyages. Bravo Chinou.

    Posté par Francine, 27 août 2016 à 14:45 | | Répondre
  • Je suis également allé découvrir le site de Chinou.
    Chinou, tu allies le trait et les couleurs à merveille. Tes aquarelles sont superbes et pleines de sensibilité.
    Je suppose que tu exposes !?
    Bravo aussi.
    Coucou chère Francine !

    Posté par alain thomas, 28 août 2016 à 09:06 | | Répondre
    • Merci Alain pour ce mot qui me touche. Tu as su lire en moi au travers de mes croquis. .

      Posté par Chinou, 28 août 2016 à 15:24 | | Répondre
  • Coucou Alain. Amitiés

    Posté par Francine, 28 août 2016 à 10:23 | | Répondre
  • Entièrement d'accord et l'exemple de cette femme est magnifique !! C'est une belle leçon de vie comme celle que me donne mon Papa au quotidien qui, en l'espace d'un an, a vu ses êtres chers partir - mon petit frère et ma Maman - et qui, malgré son handicap, a su surmonter cette terrible épreuve en continuant à sourire à la vie avec tout son amour et son humour.

    Posté par Florinette, 28 août 2016 à 10:52 | | Répondre
    • Ton papa est un sage. C'est la seule attitude à adopter pour continuer à vive le mieux possible. Je lui souhaite une bonne continuation !! Et malgré tout ce qu'il a vécu, qu'il soit heureux !!

      Posté par DANIEL GENTY, 29 août 2016 à 18:21 | | Répondre
  • Un magnifique article, Daniel, où ton authenticité s'allie à ta sagesse profonde, dans une ouverture positive qui apporte au lecteur le soutien et l'affection d'un être d'expérience. Bravo et merci pour ce beau témoignage. Oui, perdre un enfant est la pire douleur, surtout petit ; mais plus la douleur est profonde, plus elle peut devenir un tremplin vers une connaissance plus intime de la réalité de la Vie...

    Posté par Aloysia_Martine, 28 août 2016 à 22:37 | | Répondre
    • Bien sûr ! Les épreuves font toujours grandir. C'est leur paradoxe. On les évite à tout prix mais elle font évoluer !!

      Posté par DANIEL GENTY, 29 août 2016 à 18:22 | | Répondre
Nouveau commentaire