Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

06 mai 2016

Une vie de maîtresse

école

 

L’autre jour, on m’a dit : « Toi, t’as un boulot tranquille ».

Alors … Portion de journée de CP : écriture des devoirs.

Rayan a demandé : « On écrit à quel jour ? »

J’ai répondu : « Quel jour sommes-nous aujourd’hui ? »

Rayan a répondu « Samedi », j’ai dit « Non, sinon je serais dans mon lit. »

 

Maëlys m’a dit : « On écrit où ? »

J’ai pensé « dans ton cul », je me suis retenue, j’ai souri et j’ai dit « Quel jour sommes-nous aujourd’hui ? »

Rayan m’a demandé si on était mardi. J’ai dit « non »

Maëlys m’a dit : « on est jeudi ! », j’ai répondu « ça commence par un V ».

 

Sarah m’a demandé si elle pouvait aller aux toilettes, j’ai dit « Oui ».

 

J’ai demandé à Marwan d’arrêter de discuter avec son copain et d’écrire ses devoirs, à Joachim de ramasser son stylo, à Dilara de s’asseoir sur sa chaise car c’est gratuit.

 

Maxence m’a dit «J’ai pas de crayon. »

J’ai dit « Regarde dans ta trousse ! »

 

Rayan m’a demandé si on était Mardi. J’ai dit « non »

Maëlys m’a dit « Vendredi », j’ai dit « OUIIII, c’est ça !!! », comme si elle avait trouvé le graal.

Célia m’a demandé si elle pouvait aller aux toilettes. J’ai dit oui.

 

Joachim m’a dit « Mais en fait, le stylo qui est par terre, il est pas à moi »

J’ai dit : « Tu peux le ramasser quand même ! »

 

J’ai dit à Marwan « Arrête de discuter avec ton copain, 2ème fois !! ».

J’ai regardé dans la trousse de Maxence, j’y ai trouvé 5 crayons. Je me suis dit, il se fout se moi ? J’ai dit « Tu as mal cherché »

 

Aboubacar a couru dans la classe, je lui ai dit « Tu reviens en marchant ! »

 

Rayan m’a demandé s’il devait écrire à Mercredi, j’ai fait ma tête de desperate maîtresse, j’ai soupiré, j’ai capitulé et j’ai dit « Tu écris à lundi »

Alicia a dit « On écrit à Lundi ? », j’ai dit « oui »

 

Aboubacar a re-couru dans la classe, Maxence m’a dit « Mais en fait, les crayons dans ma trousse, ils sont pas taillés »

J’ai dit à Aboubacar de revenir en marchant et à Maxence de tailler ses crayons.

Maxence m’a répondu … « Je n’ai pas de taille-crayons »

J’ai dit : « Cherche le dans ta trousse »

 

Léa m’a dit « Je trouve pas mon cahier de textes », j’ai répondu « Cherche dans ton cartable »

 

Alexane m’a demandé « On écrit où ? ». J’ai pensé « dans ton cul », j’ai souri, j’ai capitulé, j’ai dit « A lundi »

 

J’ai demandé à Nicolas « Où sont tes lunettes ? » Il a souri ….

 

Léa m’a dit que son cahier de texte n’était pas dans son cartable. Aboubacar m’a dit « Toilettes ? ». J’ai répondu « Pardon ? »

 

J’ai cherché dans le sac de Léa, j’ai sorti son cahier de textes.

Hugo a hurlé « MAÎTRESSE !!!!!!! J’AI FINI !!!!!!!!!! »

Rihana a demandé « Faut faire quoi ? ». J’ai répondu à Hugo que je n’étais pas sourde et à Rihana « ça fait 25 minutes qu’il faut écrire les devoirs !! »

 

Aboubacar a répété « Toilettes ? » J’ai répété « Pardon ? »

 

Maxence m’a dit « J’ai cherché mais j’ai pas trouvé mon taille-crayons » J’ai cherché dans sa trousse, j’ai trouvé son taille-crayons, j’ai soufflé, j’ai dit « Tiens, maintenant tu peux écrire tes devoirs s’il te plait ? »

Aboubacar a répété « Toilettes ? », j’ai fait ma tête de desperate maîtresse, j’ai soupiré, j’ai capitulé, j’ai dit « Oui, vas-y »

 

Célia a dit « Maîtresse, c’est l’heure de la récré !! » J’ai souri.

Sarah a demandé « Tu es de service ? » J’ai dit « Non »

Léa m’a demandé « Tu es de service ? » J’ai dit « Non »

« Je peux rester avec toi ? » J’ai dit « Non »

Alassane m’a demandé « Je peux rester avec toi ? », j’ai dit « Non »

Léa m’a demandé « pourquoi ? »

J’ai dit «  PARCE QUE J’AI BESOIN DE CALME !!! »

 

Le prochain qui me dit que mon boulot est tranquille, je le flagelle avec une tringle à rideaux..

Ce texte m'a été transmis par Marie Christine qui l'a reçu d'une amie. Toutes les deux étaient dans l'enseignement.....

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Une vie de maîtresse

    Extra drôle ! Pauvres maîtresses !

    Posté par Pastelle, 06 mai 2016 à 08:18 | | Répondre
  • Elles méritent les couronnes de laurier des héros !

    Posté par manouche, 06 mai 2016 à 08:21 | | Répondre
  • Un régal ce texte si vivant et plein d'humour.

    Posté par Ariaga, 06 mai 2016 à 16:00 | | Répondre
  • Bravo Daniel !! Et merci à Marie-Christine et à cette amie qui entre nous soit dit écrit drôlement bien. C'est une travail de forçat. On y perd toute sa vitalité à une vitesse effarante. Ma soeur y a laissé sa santé. Et il faut savoir comme c'est Maintenant ; car évidemment certaines maîtresses à la retraite n'ont pas connu cela ; mais maintenant, entre "l'enfant-roi" qui est habitué à ce que le monde du commerce se mette à genoux devant lui, l'enfant surstimulé qui manipule déjà les tablettes tactiles et zappe sur la télé, voire joue à la console, et l'enfant superprotégé qui pleurniche auprès de ses parents afin que ceux-ci viennent fesser la maîtresse au cas où elle aurait eu la mauvaise idée de se fâcher ... entre les tâches surmultipliées et les obligations de toutes sortes qui s'ajoutent sans cesse du côté des autorités, au point qu'il faudrait être trois pour faire le boulot d'un, c'est devenu un enfer !!

    Posté par Aloysia_Martine, 06 mai 2016 à 17:51 | | Répondre
  • Tout à fait, Aloysia- Martine ! Et viennent s'ajouter les fermetures de classes, ce qui font monter le nombre d'élèves à des taux de remplissage des classes ingérables . Déjà, les instits réduisent des tas d'activités comme les fêtes, les sorties découverte, la piscine, etc ... qui deviennent trop compliquées à organiser et à encadrer .

    Posté par Marie-Christine, 06 mai 2016 à 21:30 | | Répondre
  • texte très drôle et encore, elle a oublié de mentionner les contacts avec les parents et même avec les collègues. Déjà à la maison, avec deux enfants tu es bien occupée ... d'ailleurs certaines femmes préfèrent travailler au lieu de s'occuper des enfants la journée. Trop prenant.
    En tout cas, je dis merci aux enseignants et enseignantes qui aiment les enfants et leur font découvrir tant de choses. Bises et bonne soirée

    Posté par durgalola, 06 mai 2016 à 21:40 | | Répondre
    • Quel beau métier, prenant et difficile. J'admire leur patience.

      Posté par DANIEL GENTY, 07 mai 2016 à 18:36 | | Répondre
  • Excellent ! Je me retrouve quelques années en arrière Visiblement rien n'a changé depuis que je n'enseigne plus; les enfants sont restés des enfants (tant mieux !) et le métier d'enseignant est toujours aussi fatiguant et aussi beau que dans le passé. Youpi !

    Posté par Nanegrub, 11 mai 2016 à 13:54 | | Répondre
Nouveau commentaire