Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

11 octobre 2013

Le savoir

 

IMG_0017

Il se trouve certainement, sûrement, un domaine dans lequel le passé ne projette pas son ombre,

 où le temps, le passé, le futur ou le présent ne signifient rien.

Nous avons toujours essayé de mesurer par des mots ce que nous ne connaissons pas.

Nous essayons de comprendre ce que nous ignorons en l’affublant de mots,

le transformant ainsi en un bruit continu.

Et ainsi encombrons-nous notre cerveau,

déjà plein d’événements passés,

d’expériences et de savoir.

Nous pensons que le savoir est d’une grande importance psychologique,

mais cela est faux.

Il est impossible de croître par le savoir ;

il faut que le savoir cesse pour que le neuf puisse exister.

Neuf est un mot qui qualifie ce qui n’a jamais été auparavant.

Et ce domaine ne peut être compris ou saisi par des mots ou des symboles :

il est au-delà de tous les souvenirs.

 Krishnamurti

 

Posté par DANIEL GENTY à 10:26 - Enseignement spirituel - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Le savoir

  • Les écrits de Krishnamurti sont pourtant là... Il me semble que le savoir est un outil sur le chemin de la vie, il n'est pas la vie, la vie est simplement à redécouvrir et à vivre. Beau week end Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 11 octobre 2013 à 10:40 | | Répondre
    • Le savoir peut être encombrant. Parfois il est bon de ne rien savoir, la perception devient alors meilleure

      Posté par DANIEL GENTY, 11 octobre 2013 à 16:22 | | Répondre
  • pour avoir du neuf il faut du savoir pour le faire le savoir est donc important

    Posté par flipperine13, 11 octobre 2013 à 10:45 | | Répondre
  • Ne rien savoir c'est se donner la possibilité de tout savoir.

    Posté par DANIEL GENTY, 11 octobre 2013 à 16:24 | | Répondre
  • Il est facile de dire que le savoir est inutile quand on a le savoir . On ne peut pas cracher dessus . L'enfant n'a-t-il pas soif de savoir ? Acquérir du savoir est une bonne gymnastique pour le cerveau, mais évidemment il faut être capable d'en faire abstraction pour recevoir de plus haut ...

    Posté par marie christine, 11 octobre 2013 à 23:02 | | Répondre
    • C'est cela. Il faut l'oublier un peu pour laisser la place à l'intuition.

      Posté par Daniel, 13 octobre 2013 à 18:29 | | Répondre
  • il y a des connaissances à avoir, ensuite on peut trier et devenir plus simple, il y a l'outil mental à remettre à sa place aussi, et il y a un espace où tout est Paix.... auquel on peut avoir accès, le neuf peut se vivre à chaque instant alors...

    Posté par witney, 13 octobre 2013 à 10:02 | | Répondre
    • Oui, les pensées prennent souvent trop de places nous empêchant de percevoir autrement. Je me surprends bien souvent à avoir la tête truffée de pensées. Je suis encombré et je vis moins bien.

      Posté par DANIEL GENTY, 13 octobre 2013 à 18:33 | | Répondre
  • Le savoir est inversement proportionnel à la connaissance.

    La connaissance naît de la pensée première, du cœur, de l'intuition ; le savoir naît des pensées qui suivent... issues du mental qui fabrique, de l'égo.

    Le savoir n'est pas mauvais en soi, c'est ce que l'on en fait qui compte, c'est comme les cartes.

    La connaissance est notre vraie nature fondamentale, liée au divin. Il faut juste aller à sa rencontre, dans la prière courbée et elle vient à nous, d'elle-même.

    Posté par alain thomas, 13 octobre 2013 à 10:27 | | Répondre
  • Krishnamurti est allé à la racine de nos problèmes...il est allé là où personne n'ose aller : à la source de ce que nous pensons, disons, croyons...et il fait table rase de cela...

    Une chose à laquelle nous réfléchissons rarement : le langage lui-même, sa structure, les mots que nous utilisons nous empêchent -déjà- de concevoir quelque chose de radicalement "nouveau", puisque la langue, les mots - (je , tu...), les verbes (être, avoir...) ...etc, sont le reflet d'une conception "ancienne" et "connue" du monde...ils en sont le "précipité" en quelque sorte...
    Exemple : Quand je dis "je", je me suppose déjà "séparé" de ce qui m'entoure...Quand je dis "je fais", je suppose que c'est cet être "séparé" qui est à l'origine de l'action...etc...

    Or, la pensée dépend du langage, et le savoir dépend de la pensée...

    Pour accéder au "tout nouveau", il faut soit délaisser le langage, soit en créer un "nouveau"...

    Posté par La Licorne, 13 octobre 2013 à 12:20 | | Répondre
    • Ma chère Licorne, la pensée ne dépend pas forcément du langage.
      Des scientifiques allemands ont fait des études poussées avec les animaux les plus intelligents de la planète ... et avec les enfants jusqu'à dix ans.
      Il existe bel et bien une pensée primordiale, qui est la même pour toutes les espèces.
      C'est la connaissance.
      Cette connaissance, on la trouve le plus simplement du monde, en soi, c'est la première pensée qui vient, lorsque l'on est attentif à quelque chose qui émerge. Il n'y a pas de langage pour elle. Elle s'appelle "l'intuition", elle est liée au cœur, elle nous permet de survivre dans certaines situations et on l'appelle "instinct" pour les animaux et les enfants de moins de cinq ans ou à peu près.
      Je n'en dis pas plus, je t'invite à regarder ce document extraordinaire donc, sur les animaux.
      A voir, revoir et à diffuser largement

      http://www.youtube.com/watch?v=Ioi8pkp6mio

      Posté par alain thomas, 13 octobre 2013 à 14:13 | | Répondre
      • Il y a une erreur quand je t'ai répondu la Licorne.
        La pensée primordiale n'est pas la connaissance mais l'intuition.
        L'intuition est une pensée induite qui ne nous appartient pas en propre. Elle émane de notre esprit de sagesse et en cela, est liée à la connaissance.
        Voilà, c'est plus précis comme ça mais on peut ne pas être d'accord bien sûr

        Posté par alain thomas, 13 octobre 2013 à 14:18 | | Répondre
    • Je ressens cela aussi. De plus chacun a son propre langage, utilise souvent les mêmes mots. Certains ont un vocabulaire très limité. Le lien est étroit entre pensées et langages.
      C'est une projection de nous même, l'expression de tous nos acquis.

      Posté par DANIEL GENTY, 13 octobre 2013 à 18:59 | | Répondre
  • Vider le vase pour pouvoir le remplir. L'enseignement de Krishnamurti a été très précieux pour moi il y a quelques années. Merci pour ce texte. Amitiés.

    Posté par Ariaga, 13 octobre 2013 à 13:14 | | Répondre
    • Krishnamurti: à lire et à relire.....

      Posté par DANIEL GENTY, 13 octobre 2013 à 19:02 | | Répondre
  • Réponse à Alain :

    L'intuition (que je connais un peu ... ), est une fonction psychique (Cf Jung), et non une pensée...c'est ce qui permet de dire "Oui, c'est ça !" sans avoir à réfléchir ou à penser justement...c'est ce qui nous fait accéder à la connaissance DIRECTEMENT.
    Oui, on peut "connaître" sans penser...(ça m'arrive chaque jour)...intuitivement.

    Mais je ne dirais pas que l'intuition est une "pensée primordiale"...elle est différente.

    La pensée est ce qui permet de réfléchir, de déduire, elle est rationnelle et elle dépend du langage (quel qu'il soit...la pensée mathématique dépend du langage mathématique, par exemple).

    L'intuition, elle, est irrationnelle.(ce qui ne lui enlève en rien sa justesse, comprenons-nous bien). Et elle n'a pas besoin de mots...

    Ce que Krishnamurti dit bien : "Nous essayons de comprendre ce que nous ignorons en l’affublant de mots..."
    C'est effectivement un appel à revenir à l'intuition...et à quitter la pensée.

    La pensée, qui utilise le langage établi, est forcément, par le fait même, "prisonnière du passé" et ne permet pas d'accéder au TOUT NOUVEAU.
    L'intuition, qui n'a rien à voir avec la pensée, le peut.

    Mais ensuite, il faut traduire ce que l'on a perçu intuitivement...et si on l'affuble de mots sa "vision"...on retombe un peu dans le piège...c'est pourquoi l'art est si important...il est une des façons d'échapper au piège du langage...
    La poésie, les images peuvent traduire une "connaissance" profonde, acquise par l'intuition...

    Posté par La Licorne, 13 octobre 2013 à 15:11 | | Répondre
    • je te rejoins La Licorne.
      J'ajouterais que l'intuition émane de notre esprit de sagesse qui connaît et qui ne nous appartient pas. Il est indissociable de l'esprit qui traverse tout.
      La pensée elle n'est jamais neuve (Krishnamurti) car elle est fabriquée par notre mental qui saisit. C'est notre égo.
      C'est pourquoi l'homme est l'espèce sur Terre qui possède toutes les capacités, à la fois sublimes de créativité et tout autant terrifiantes et destructrices.

      Alphonse Allais disait avec humour :
      "La première impression est toujours la bonne, même si elle est mauvaise"
      La première impression est toujours sans mots.
      Les éducateurs sportifs et notamment de football recommandent toujours de jouer en première intention. La première intention, dans le jeu, est l'expression du divin en nous. C'est la vision du jeu. C'est une manifestation du divin. Cela n'appartient pas au joueur qui a ce don. Cela lui est donné. Il faut remercier, souvent.

      Posté par alain thomas, 13 octobre 2013 à 22:54 | | Répondre
  • Il est important de toujours s'ouvrir à de nouvelles connaissances, en ne s'appuyant pas sur le savoir que nous croyons avoir acquis...
    Autrement dit : "Ne nous reposons pas sur nos lauriers"... Faisons fi de ce que nous pensons savoir.
    La richesse d'esprit ne passe que par le chemin sur lequel brille une lumière qui nous oriente sur ce qu'il y a de nouveau à voir... Ainsi s'enrichit l'esprit, continuellement.

    C'est une réflexion personnelle qui n'engage que moi, bien sûr...
    Bonne soirée, Daniel.
    Cathy.

    Posté par Cathy, 13 octobre 2013 à 16:46 | | Répondre
    • Réflexion que je partage. Nous pouvons et nous devons aller au-delà du savoir. Nous devons rester vivant, curieux et pouvoir nous émerveiller encore et encore...

      Posté par DANIEL GENTY, 13 octobre 2013 à 19:09 | | Répondre
  • le savoir est important et surtout savoir découvrir...être un explorateur!

    Posté par Eki eder, 13 octobre 2013 à 18:16 | | Répondre
    • Pour découvrir je pense qu'il vaut mieux faire abstraction de son savoir et laisser la place à une curiosité sans à priori.

      Posté par DANIEL GENTY, 13 octobre 2013 à 19:46 | | Répondre
Nouveau commentaire