Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les voies de l'âme
26 septembre 2021

La 9e de Beethoven

Vendredi soir. Opéra de Massy . Il est 20 heures pile. Les 150 choristes font leur entrée sur scène, suivis des musiciens de l’orchestre symphonique. Le premier violon règle l’accord d’ensemble de l’orchestre.  Puis le chef d’orchestre arrive. Je le connais bien depuis le temps que je viens à l’opéra de Massy. Je sais qu’il va d’abord expliquer l’œuvre qu’il va jouer, le contexte dans laquelle elle a été écrite. C’est un pédagogue ……Et effectivement il commente et explique les quatre mouvements de la 9e symphonie de Beethoven et demande à l’orchestre, pour illustrer ses propos, de jouer pendant quelques secondes le passage évoqué. J’aime cette façon de vulgariser la musique.

Au bout d’une demie heure d’explication, la neuvième pouvait commencer……… Quelle œuvre magistrale ….Quand on pense que Beethoven était complètement sourd lorsqu’il  a composé cette symphonie……Et ce quatrième et dernier mouvement avec l’hymne à la joie !! Frissons et émotion garantis avec l’ensemble du chœur….Une explosion  de sons, une intensité musicale dans ce final à vous couper le souffle!! La vie était là, vibrante, joyeuse......

Un bon moment et une grande émotion

Publicité
Publicité
Commentaires
M
On ne se lasse pas d'écouter cette musique ...Merci pour le partage.
Répondre
D
Une œuvre extraordinaire composée par quelqu'un de sourd !
Répondre
P
Oui, comment comprendre le génie de la vie ? Ces œuvres sont et seront éternellement magnifiques, elles vibrent haut haut haut. Douce journée Daniel, à bientôt. brigitte
Répondre
B
Voilà le mot juste : magistrale. Je l'écoute depuis des décennies et à chaque fois je suis éblouie.<br /> <br /> Contente pour vous que vous ayez passé un moment si fort.<br /> <br /> Bonne journée.
Répondre
A
Le chef : Une sorte de Jean-François Zygel, en quelque sorte…
Répondre
Les voies de l'âme
Publicité
Derniers commentaires
Les voies de l'âme
Newsletter
Publicité