Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

27 avril 2018

En voiture !

RER

 

La gare de Juvisy sur la ligne du RER C, il est 6h45. Le train doit arriver à 6h48. Il fait un froid de canard attisé par un vent violent qui balaye tout le quai. La voix bien connue, comme souvent, surgit du haut-parleur « A la suite d’un léger incident survenu sur la voie, le train aura 15 mn de retard ». Le quai continue à se remplir de monde……Le trajet risque d’être difficile. J’ai froid aux mains et je peste intérieurement contre la SNCF. Je scrute le bout du quai….Ah , le voilà enfin. C’est la ruée. Les rames sont prises d’assaut sans ménagement…Sauve qui peut, on joue des coudes…Un seul objectif : monter dans la rame. Tant pis pour les pieds des autres !!

20 mn de trajet serrés comme des sardines. Je retrouve des têtes connues, des habitués. Je leur ai tous donnés un surnom. Il y a « Layette » qui tricotte une brassière, toujours assise. Elle en a de la chance ! A mon avis elle vient de loin. Toujours penchée sur ses aiguilles sans lever le nez. En face d’elle, toujours assis lui aussi, c’est « dormeur » (pas celui des sept nains), non un jeune homme qui finit sa nuit tous les matins dans le train. Il ronfle de temps en temps mais personne ne dit rien !

Tiens, voilà « Smartphone ». Il y a bien une semaine que je ne l’ai vu. Les écouteurs sur les oreilles et le regard dans le vague. Un étudiant sans doute. Cheveux longs, veste avachie et gros godillots. Un gros bouton sur la joue !

Et puis ma préférée. Elle est là tous les matins. Voici « Bambi », aux yeux de biches,  avec ses formes généreuses et son parfum envoutant. Toujours bien habillée, toujours sexy ! J’ai tout le temps pour la regarder ! Un rayon de soleil dans la grisaille du voyage.

Si des odeurs de parfum plus ou moins agréables flottent le matin dans le wagon, il n’en va de même le soir au retour. La sueur a remplacé les effluves de parfum, signe que l'on gagne bien son salaire à la sueur de son front !!. Dure vie que d’être un travailleur parisien, parqué un peu comme des moutons dans des trains qui vont les déverser dans les gares parisiennes…….Comme une marée humaine qui se répand dans la capitale…………

Paris - banlieue, banlieue - Paris: le principe des vases communicants !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 09:00 - Expériences de vie - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur En voiture !

    courage ...

    Posté par brunomimi2008, 27 avril 2018 à 09:48 | | Répondre
  • Bambi...quel joli surnom pour dire l'espoir, l'étincelle à laquelle on se raccroche pour ne pas sombrer dans la morosité...
    J'aime ton texte.
    Les légers incidents survenus sur la voie sont parfois des vies fracassées sur les rails par le désespoir...ça fait froid dans le dos.
    Bisousss
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 27 avril 2018 à 09:56 | | Répondre
    • La vie du banlieusard n'est pas toujours facile et ses facultés d'adaptation doivent être grande. Combien de rendez vous manqués à cause de la circulation, combien d'accidents personnels( comme tu le dis !).

      Posté par DANIEL GENTY, 27 avril 2018 à 17:26 | | Répondre
  • elle semblait bien plus gaie la vie aux champs d'il y a très longtemps ... pourtant elle non plus n'était une sinécure ...
    il faut naître et vivre pour connaître le "mal de vivre" des peuples du travail quant à l'autre il s'enrichit toujours plus de la sueur de ceux-là qui peinent du matin jusque au soir !
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 27 avril 2018 à 10:06 | | Répondre
    • J'essaie de vivre au mieux malgré mes révoltes intérieures devant les injustices. Je ne veux pas être aigri ni négatif.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 avril 2018 à 17:28 | | Répondre
  • Coucou Daniel. Bambi le rayon de soleil, tu es un homme chanceux.
    J'ai pris pendant des années le métro le matin pour aller travailler dans ma petite ville. Je détestais cela. Et maintenant je suis obligée de prendre la voiture pour aller travailler car je n'ai plus de transports publics à proximité. J'avoue que je préfère me retrouver seule dans la voiture et écouter la radio que d'avoir les pieds écrasés, même si je déteste conduire. Bises alpines et merci pour cette tranche de vie que nombre d'entre nous vivent tous les matins et tous les soirs.

    Posté par Dédé, 27 avril 2018 à 10:32 | | Répondre
    • Moi aussi je préfère la voiture. C'est bien plus agréable. Mais en région parisienne, il y a d'énormes problèmes d'embouteillage. Il vaut mieux éviter les heures de pointe.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 avril 2018 à 17:31 | | Répondre
  • Cher Daniel je serais désolée s'il t'arrivait des ennuis : attention aux regards appuyés passibles d'amende (!)

    Posté par manouche, 27 avril 2018 à 10:48 | | Répondre
    • Tu as raison, je vais faire attention. Un harcèlement est si vite arrivé !!

      Posté par DANIEL GENTY, 27 avril 2018 à 17:32 | | Répondre
  • Jolie narration d'une certaine vie parisienne !
    Attention, il y a peut-être quelqu'un, dans le flot des habitués, qui t'a aussi donné un surnom...

    Posté par Aube03, 27 avril 2018 à 15:30 | | Répondre
    • Certainement! J'aimerais bien le connaître !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 avril 2018 à 17:33 | | Répondre
  • Ah oui ! Aube m'y fait penser !... quel surnom tu te serais donné à toi Daniel ? ça donnera une idée de comment tu te vois.

    Posté par kéa, 27 avril 2018 à 15:48 | | Répondre
    • Très drôle Kea, j'attends la réponse ......

      Posté par DANIEL GENTY, 27 avril 2018 à 17:33 | | Répondre
  • questionne ton subconscient, il te donnera la réponse.

    Posté par kéa, 27 avril 2018 à 20:03 | | Répondre
    • Pas la peine, Aube l'a trouvé " Oeil de lynx" ! ça me va bien !

      Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:09 | | Répondre
  • "Oeil de lynx"

    Posté par Aube03, 27 avril 2018 à 22:25 | | Répondre
  • Bien trouvé Aube !

    Posté par kéa, 27 avril 2018 à 23:50 | | Répondre
  • c'est très bien décrit!

    Posté par sylvie, 28 avril 2018 à 19:00 | | Répondre
  • Bravo, Daniel, tu m´as fait bien rire! Tu as du talent pour décrire les histoires quotidiennes! Moi aussi, je m´amuse parfois comme toi . Belle soirée!! ZaZa

    Posté par ZaZa, 28 avril 2018 à 19:22 | | Répondre
    • Sourire, faire de l'humour, ne pas se prendre trop au sérieux permettent de rendre la vie plus légère.

      Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:12 | | Répondre
  • Et dire qu'à côté de cette vie, il y a des forêts, des oiseaux, la mer, les montagnes fleuries... Chercher l'erreur, s'il y en a une ! Bises et doux dimanche Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 29 avril 2018 à 09:59 | | Répondre
    • Et dire qu'à côté des forêts, des oiseaux, de la mer, il y a du béton, des bouchons, du monde à foison !!

      Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:17 | | Répondre
  • J'ai connu ça il y a plusieurs années avant de quitter la région et encore, il devait y avoir beaucoup moins de monde que maintenant... Bon dimanche Daniel !

    Posté par Florinette, 29 avril 2018 à 12:40 | | Répondre
    • Quelle chance tu as d'être au bord du bassin d'Arcachon! la mer, les oiseaux, l'air pur, le vent du large, l'île aux oiseaux, les pinasses .....Et j'en passe !!

      Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:19 | | Répondre
  • Certes l'odeur de transpiration n'est guère agréable mais celle de certains parfums trop capiteux, le matin , après le petit déjeuner, a vite fait de mettre le coeur à l'envers. Quel bonheur d'habiter en province.

    Posté par chinou, 29 avril 2018 à 13:48 | | Répondre
    • Oui, quel bonheur. Parfois j'y pense mais ma vie est dans la région parisienne. heureusement j'habite dans un endroit assez boisé avec des lacs .

      Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:21 | | Répondre
  • Je vis à la campagne, il me semble que j'aurais de la peine à m'adapter à la grande ville

    Posté par gazou, 29 avril 2018 à 14:28 | | Répondre
    • Je te comprends : la densité humaine, les bouchons: le bruit, la violence, la drogue.
      Bon il y a quand même des choses bien !!

      Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:23 | | Répondre
  • je me souviens d'un stage à Paris où ne sachant comment faire pour entrer dans la rame, j'ai choisi de faire 45 mn à pied , il faut dire que je logeais au centre de PAris.
    J'ai aussi pris le bus durant des années et c'était un plaisir de retrouver les habitués.
    Bises

    Posté par durgalola, 29 avril 2018 à 20:31 | | Répondre
  • Maintenant, vu mon âge, j'évite les transports en commun. Je préfère la voiture quitte à subir les bouchons !

    Posté par DANIEL GENTY, 30 avril 2018 à 18:25 | | Répondre
  • 2 trains suivis de 3 bus toutes les nuits des Dimanches et une bonne partie du lundi matin pour arriver à destination fort loin de chez moi.... Le retour idem le Vendredi suivant au Samedi matin.. Une épreuve ! Et ce pendant 2 ans Un diplôme au bout du compte... qui ne m'a servi à rien du tout !
    Alors je plains de tout mon coeur les Parisiens !!!
    Bises

    Posté par luciole 83, 10 mai 2018 à 21:11 | | Répondre
  • Quelle galère ! Mais quelque part le diplôme a du servir !

    Posté par DANIEL GENTY, 11 mai 2018 à 17:21 | | Répondre
Nouveau commentaire