riche

Comme tous les matins, j'étais assis devant mon bol de café, le journal du jour étalé sur la table. J'aime cet instant où je me plonge dans les nouvelles du monde, ma tartine à la main, encore un peu endormi ! Pourtant on ne peut pas dire que ce qui s'offre aux yeux du lecteur soit particulièrement réjouissant. A croire que les médias aiment se repaître de mauvaises nouvelles, toutes aussi alarmistes les une que les autres. Le sensationnel, le malheur doit faire gagner plus d'argent que les bonnes nouvelles.

Bon! mais cela ne m'empêche pas de lire le journal et d'y prendre un certain plaisir. Dernièrement  je suis tombé sur cette information qui m'a interpellé et qui risque d'être lourde de conséquence pour l'avenir.

" Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l'an dernier celui des 99% restants, avec un an d'avance sur les prévisions, a indiqué lundi l'ONG britannique Oxfam.

Les richesses du monde sont divisées en deux: près de la moitié est entre les mains des 1% les plus riches, tandis que 99% de la population mondiale se partagent l'autre moitié.

62 individus, dont 53 hommes, possèdent donc autant de richesses que les 3,5 milliards de personnes les plus pauvres du monde.

La moitié des super-riches vivent aux États-Unis et 17 sont originaires d'Europe. Les autres viennent de Chine, du Brésil, du Mexique, du Japon et l'Arabie saoudite. "

 

J'ai pensé alors à cette phrase de Coluche: " Dieu a dit : "Il faut partager". Les riches auront la nourriture, les pauvres de l'appétit."

 Où à celle-ci encore plus percutante: "J’aime pas les pauvres, ils ne pensent qu’à l’argent. "