Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

25 octobre 2013

Ne pas s'accrocher

 

PAYSAGE

- Ne pas s'accrocher à ses souvenirs

- Ne pas s'accrocher à ses biens

- Ne pas s'accrocher à ses enfants

- Ne pas s'accrocher à ses défauts

-Ne pas s'accrocher à ses croyances

Non, non. Bien au contraire, laisser couler, laisser filer, rendons nous  plutôt disponible. Cela ne sert à rien de s'agripper car s'accrocher  c'est vouloir garder, conserver, posséder. Nous ne sommes propriétaires de rien. Plus nous souhaitons posséder et plus la peur de perdre devient présente et le peu de liberté qu'il nous reste s'en va en fumée. Marchons d'un pas léger, sans fardeaux sur les épaules, le dos bien droit, en pleine confiance.

Et surtout ne pas trop s'accrocher à ses pensées. Nous ne pouvons vivre sans elles.  Elles  sont inévitables. Mais pourquoi leur donner un telle importance? Pourquoi être prisonniers de celles-ci?

Les pensées peuvent être à la fois positives mis aussi inutiles. Elles sont souvent inutiles  lorsqu'elles nous projettent dans un avenir hypothétique, incertain et illusoire. Elle sont inutiles aussi lorsqu'elles nous ramènent au passé, suscitant regrets et remords.

Ne  pas s'accrocher aux pensées pour  laisser surgir la conscience dans une grande présence. C'est en s'accrochant ainsi à de multiples choses que notre mental s'encombre, entasse et perd sa liberté. Si nous parvenons à prendre un peu plus de recul, à lâcher et laisser filer, nous nous dégageons, nous nous  aérons en quelque sorte et cela nous permet d'agrandir notre espace intérieur, de le laisser s'épanouir dans une plus grande liberté. Créons notre espace intérieur, cultivons le, faisons de la place pour que notre pleine conscience s'installe. C'est tout bénéfice !

Les attachements ne sont que des illusions.

Daniel

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Ne pas s'accrocher

  • Que tes conseils sont sages Daniel. Tout lâcher, comme est difficile et facile à la fois, mais la vie est une grande éducatrice, elle sait y faire pour nous apprendre à changer. Amitiés. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 25 octobre 2013 à 08:37 | | Répondre
    • La vie est la meilleure école d'apprentissage qui soit pour qui sait se remettre en cause. Bon WE, Joëlle.

      Posté par Daniel, 25 octobre 2013 à 17:17 | | Répondre
  • Un haïku d' Issa

    Le petit papillon
    vole comme si on lui avait retiré
    le poids de ce monde de désirs

    Posté par Lyne-Anke, 25 octobre 2013 à 11:40 | | Répondre
    • Une bien belle image. Il est libre, le papillon.

      Posté par Daniel, 25 octobre 2013 à 17:19 | | Répondre
      • Et nous, nous ne sommes que des êtres humains, dommage...
        Bonne fin de semaine, Daniel

        Posté par Lyne-Anke, 25 octobre 2013 à 17:36 | | Répondre
  • M'enfin Daniel !
    S'attacher, c'est AIMER.
    Chasser mes émotions,
    Brider mon coeur, quelle horreur !
    Je veux faire mien le très beau texte de Ruth Sanford :
    "Aimer la main ouverte"
    Pour ne pas enfermer le papillon que j'aime.
    Bon aprem.

    Posté par PLV, 25 octobre 2013 à 13:12 | | Répondre
    • Aime, aime......Mais ne possède pas.....

      Posté par Daniel, 25 octobre 2013 à 17:20 | | Répondre
  • De toute façon,
    Aimer, c'est se préparer à souffrir.

    Posté par PLV, 25 octobre 2013 à 13:13 | | Répondre
  • Belle phrase, PLV. Heureux d'avoir de tes nouvelles. Je pensais à toi en me demandant ce que tu faisais.
    Aimer sans attendre forcément de retour; Que c'est difficile !

    Posté par Daniel, 25 octobre 2013 à 17:23 | | Répondre
  • Ne pas s'accrocher..ouvrir les mains et ainsi :
    Avoir des souvenirs, des biens, des enfants, des défauts, des croyances, des pensées..
    Porter le plus grand intérêt à leur présence dans nos vies..
    Tout en gardant conscience de leur passage, comme du notre, sur cette terre.

    Posté par Lise, 25 octobre 2013 à 19:04 | | Répondre
    • Vivre pleinement en quelque sorte.

      Posté par Daniel, 26 octobre 2013 à 17:46 | | Répondre
      • Oui la" vie pleine" peut sembler vide car elle est un dépouillement..
        Se dépouiller du superflus ( ce que notre mental rajoute à la vie ) pour sentir plus finement l'essentiel ( que j'aime à lire aussi sous la forme " essence- ciel " ) .

        Ce dépouillement est un " état d'Etre" ..
        Sans rien changer autour de nous.. sauf le regard.

        Ainsi nul besoin d'être sans souvenirs, sans biens, sans enfants, sans défauts, sans croyances, sans pensées.. mais juste prendre conscience que nous nous sommes pas que cela, que notre identité ne s'arrête pas à cela, notre Etre ( notre essence ) est plus vaste.

        Cela rejoint pour moi la notion de " pauvre en esprit" .
        Se rendre pauvre ce n'est pas devenir indigent mais riche d'autre chose que ce que nous pensons avoir ( avoir des souvenirs, des biens, des enfants, des défauts, des croyances, des pensées ... ) se détacher de la possession ( l'identification à ).

        Merci Daniel de me permettre par ce texte de partager cela ici grâce à l'écho de tes mots.

        Posté par Lise, 26 octobre 2013 à 20:57 | | Répondre
        • Je partage ton point de vue. Apprendre à ne pas posséder, à être lié par des désirs ou des passions...Etre libre...

          Posté par Daniel, 27 octobre 2013 à 17:45 | | Répondre
          • Et j'insiste sur le fait que " apprendre à ne pas posséder" ne signifie pas se démunir, se séparer de quelque chose mais se détacher de l'identification à cette chose tout en continuant à l'avoir.
            Trop souvent la confusion est faite.

            Posté par Lise, 27 octobre 2013 à 19:34 | | Répondre
          • Il est bon de le préciser. C'est important.

            Posté par Daniel, 28 octobre 2013 à 17:25 | | Répondre
  • Bien belles paroles de sagesse, qui vont au coeur du coeur de l'essentiel...

    Sauf la dernière phrase...car malheureusement nos attachements (que nous confondons parfois avec l'amour) sont bien réels et pas faciles à "lâcher"...
    Nous attendons bien souvent d'y être obligés , c'est-à-dire d'être en pleine "crise" pour enfin, nous "dé-cramponner"...

    Posté par La Licorne, 25 octobre 2013 à 23:40 | | Répondre
    • Nous ne sommes que des humains et nous sommes attachés aux êtres qui nous sont chers. Mais nous devrions quand même apprendre un peu le détachement.

      Posté par Daniel, 26 octobre 2013 à 17:49 | | Répondre
  • ... et flotter en apesanteur.

    Posté par manouche, 26 octobre 2013 à 08:48 | | Répondre
    • Et même s'envoler !

      Posté par Daniel, 26 octobre 2013 à 10:24 | | Répondre
  • Bonjour Daniel,

    L'Amour est LIBRE, tel un arbre qui se ramifie sans cesse en ses branches, tout en gardant de ses plus anciennes racines, les richesses en sève..., en ce présent et avenir...le bonheur est ici est maintenant, il ne demeure pas dans la maison du passé...mais en l'Amour sans cesse renouvelé... d'une âme toujours en éternelle floraison...(mais j'aime la nostalgie en sonorité...) Je vous souhaite Daniel, un bon et doux week-end, toute mon amitié et ma rose. Corinne (Cronin)

    Posté par cronin, 26 octobre 2013 à 11:33 | | Répondre
  • je suis d'accord avec ce beau texte, profiter du moment sans rien attendre.

    Posté par eki eder, 26 octobre 2013 à 17:55 | | Répondre
    • Profiter de l'instant présent et faire de belles photos!

      Posté par Daniel, 27 octobre 2013 à 17:41 | | Répondre
  • on tombe ds ce piège de s'accrocher, que de desillusions ! bon dimanche

    Posté par witney, 27 octobre 2013 à 11:49 | | Répondre
  • Lorsque j'arrive à lâcher( de temps en temps) je me sens bien et très calme. C'est une sensation très agréable.

    Posté par Daniel, 27 octobre 2013 à 17:54 | | Répondre
  • Hé hé hé Daniel ...
    Ainsi, tu te demandais ce que je devenais ?
    Mais moi, je n'oublie pas ...
    Tu me dois un déjeuner d'hiver sous ta véranda d'été.
    T'en souvient-il de cette promesse faite au rivage du bel Estérel ?
    Là où le vertige te tenaillait le corps ...
    Rien ne presse.

    Posté par PLV, 28 octobre 2013 à 13:04 | | Répondre
  • Bien sur que je m'en souviens et je tiendrais ma promesse avec une belle balade à la clé après un bon déjeuner. J'espère que tu viendras avec plein de photos de ta famille!

    Je pensais faire cela début décembre( le 7 ou8 décembre ou le 14 ou 15). J'ai essayé de t'appeler au tél à plusieurs reprises mais visiblement tu es souvent de sortie. La vie est belle !

    Posté par Daniel, 28 octobre 2013 à 17:44 | | Répondre
  • Ne pas s'accrocher , difficile apprentissage en particulier au niveau de ceux qu'on aime .

    Posté par Arlettekassiopee, 05 novembre 2013 à 20:24 | | Répondre
Nouveau commentaire