Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

20 janvier 2011

Quelle justice ?

J’évite, en principe, de publier des textes trop longs car je pense que certains lecteurs ne les liront pas jusqu’au bout. Je suis amené à faire exception à la règle avec ce texte de Marie Jeanne Edel ( Mamydou) et prochainement avec un article consacré à l’ego. Mais je souhaite revenir à des textes plus courts.

Marie Jeanne est Présidente d’une association « Conseil National de Défense Des Libertés  Publiques  et Privées » qui propose une assistance dans les domaines administratif, social, juridique, et dans toutes démarches et courriers. Forte de son expérience de l’injustice et des inégalités, elle a écrit le texte ci-dessous qui devrait vous intéresser.

 

justice

 

 

« Le Cœur de la Justice » oppose en raccourci saisissant la vision du poète en forme de pléonasme et l’expression d’un antagonisme forgé par les hommes.

En d’autres termes, seul le Cœur peut exprimer la Justice, Nous savons tristement ce qu’il en est.

Si les mots vidés de leurs sens devaient disparaître, notre vocabulaire contemporain serait considérablement réduit. La rigueur sémantique nous fait singulièrement défaut.

Non ! il n’y a pas de raisons abstraites aux injustices telles que codifiées dans les systèmes de notre Société. Il n’y a que des injustices qui sont issues de la responsabilité d’êtres humains envers d’autres êtres humains.

Il en est malheureusement ainsi sur toute notre planète. Cette affligeante réalité a rendu nécessaire l’énoncé des Droits de chacun, palliatif légal à l’oubli des Devoirs et à l’ignorance de ces Lois qui n’appartiennent qu’à l’essence la plus pure de notre conscience : L’AMOUR DU PROCHAIN !

Les règles ne peuvent plus colmater les fissures de la forteresse appelée JUSTICE, cette dernière bafoue les DROITS DE l’homme : à la propriété, à la dignité, au bien être, à la vie.

Imaginons une Conscience Sublime, immensité de lumière, de laquelle émergeraient toutes les pensées de perfection. Ils sont appelés « Justes » ceux-là de tous les temps, qui acceptent de mettre leur vie au diapason des plus hautes Vertus.

Souvenir collectif, chacun porte en soi l’instinct d’une Justice absolue. Mais cette Justice a perdu les contours de sa réalité dans les miroirs déformants des religions, des philosophies variées, de l’éducation, de l’instruction et des droits légaux. Elle est soumise aux dogmes, aux pensées argumentées et réfutables, aux traditions familiales, à la volonté politique, aux groupes de pression …

A l’aube de ce troisième millénaire dont André MALRAUX a dit «qu’il serait Spirituel ou ne serait pas ! » il semble que l’heure soit venue de re-connaître «connaître à nouveau », le Grand Tout en toutes choses. Peut-être est-il temps d’abattre les cloisons entre la science et la spiritualité, entre le visible et l’invisible, le connu et l’inconnu, le langage discursif et le langage intuitif. Mettre en opposition ces aspects qui sont complémentaires alimente des polémiques stériles et retarde considérablement l’évolution des individus en particulier, et de l’Humanité en général.

Entre le fini imparfait d’un rationalisme déraisonnable de sa raison et l’infini parfait du rêve mystique des poètes, la juste mesure est à mi-chemin. La juste mesure maintient la verticalité du fléau de cette Balance, précisément emblème et symbole de Justice.

Droits et devoirs doivent-ils être opposés dans les deux plateaux de cette même balance dont l’équilibre dépend de la force de chacun dans un système d’opposition ? Ou bien doit-on considérer ces Droits et Devoirs comme les deux faces d’une même pièce, dans une optique de complémentarité ?

Avant d’essayer de répondre à cette question, voyons très simplement, disons instinctivement, quels pourraient être les fondements des Droits, et quels pourraient être ceux des Devoirs ?

codecivilLes Droits sont-ils soit un équilibre résultant de rapport de forces de groupes de pression opposés, soit l’expression d’une « majorité »acquise par le plus grand nombre ou par la plus grande force ? Dans les cas cités, les Droits peuvent être légaux mais pas forcément justes.

La Justice, dans son sens premier, est une sorte de valeur commune à tous, mais qui va se déterminer par l’idée que l’on se fait de son «bien-être».

Sommes-nous ou bien ne sommes-nous pas dans notre bon droit selon que nous respectons ou non la légalité ? Avons-nous ou n’avons-nous pas de droits selon que le détenteur du pouvoir nous en accorde ou pas ? Cela n’est-il pas fonction du pouvoir que nous-mêmes lui avons autorisé ? Si nous en avons les moyens, bien entendu.

Les rapports de forces fluctuent avec le temps de façon plus ou moins chaotique, en tout cas discontinue. Par contre le Droit a un caractère historique continu, semble-t-il.

Ou alors, on considère que le Devoir est l’expression d’une Morale, mais cette Morale ne peut pas s’imposer, elle doit être évidente. Ce qui est évident devrait être profondément inscrit dans l’inconscient collectif. Au regard des comportements, il semblerait que ces « évidences » comme le « bon sens », soient pour beaucoup, singulièrement oubliées.

Une autre évidence nous amène à dire que le devoir doit émaner de chacun. Mais pour que chaque individu ait vraiment conscience des devoirs qu’il a envers les autres, il faudrait qu’une ligne conductrice Morale et Unifiée anime l ’Humanité. Les devoirs deviendraient alors implicites et n’auraient certes plus à être explicités

On imagine aisément le nombre d’aménagements à prévoir dans le programme éducatif des enfants ! …

Cette réflexion sur les Droits et les Devoirs peut alimenter, à l’infini : discussions, polémiques et méditations, du matérialisme au ras de terre jusqu’aux plus hauts sommets de la Foi et de la Spiritualité, en passant par toutes les graduations de l’intellect et de la philosophie.

Chacun souffre plus ou moins d’une Justice notoirement défaillante, mal assise, mal comprise, établie sur des fondations d’ignorance des Grandes Lois Universelles.

L’expression « Juste », la vraie compréhension ne peuvent émaner que d’une Source Unique : L’Amour du Prochain

Si l’Amour du prochain induit les intentions et les actions, il est une Source Intarissable qui inspire la fonction primordiale de l’homme : LE SERVICE

Cette disposition à SERVIR est naturelle, mais elle peut s’alimenter à d’illusoires énergies d’orgueil et de pouvoir ; elle peut être détournée de son objet et servir  l’ambition.

SERVIR LA CREATION, certes elle est là cette Noble et Sublime fonction des hommes auxquels la terre fut confiée ! Nous sommes loin oh combien, tous le savent, de cet Idéal Labeur.

La loi qui défend la loi ; la priorité accordée au respect des règles des systèmes ; le raisonnement figé sur la forme et la lettre ; la non-responsabilité en facteur de bonne conscience ; voilà globalement comment la notion de Service est transférée dans nos institutions sur des entités impersonnelles et subjectives bien que familières, les administrations. Les usagers eux-mêmes accordent une sorte de vie consciente, indépendante, à ces Féodalités intouchables et souveraines de notre siècle. 

Plus efficace qu’un pont-levis ou une épaisse muraille, le pouvoir des lois, obstiné, impersonnel, ne saurait s’émouvoir et surtout déroger à ses propres règles sans se remettre en question

Nous qui pouvons prétendre, justement, être bénéficiaires des systèmes, nous nous devons, de dénoncer systématiquement tous les grincements des mécanismes. Nous devons, sans nous lasser, tout remettre en question tant que les Institutions ne seront pas réellement, EFFICACEMENT, RAPIDEMENT, AU SERVICE DES CITOYENS.

Il est intolérable que chaque jour des milliers d’hommes et de femmes soient victimes d’injustices engendrées par les Systèmes. LA JUSTICE et LE SERVICE sont d’inséparables Vertus, attributs de la conscience. Toute négligence dans l’obligation de s’y conformer porte des conséquences immédiates et à plus long, très long terme. Il faudra nécessairement PAYER LA NOTE.

L’homme desservi, asservi, victime d’autres hommes justifiés par les Systèmes, restera la preuve incontournable, l’exemplaire illustration de se conformer, individuellement, collectivement, à des Lois plus Hautes, intangibles, Universelles et Eternelles.

Notre civilisation a engendré l’irresponsabilité à tous les niveaux. Mais qui osera, parmi les Médias, faire chorus à ces évidences ? 

Quel dommage que les Valeurs spirituelles fussent traitées avec tant de «pudeur».

Le mental sclérose la conscience, tragique méprise qui engendre tous les désordres, toutes les violences, dans un crescendo de causes et d’effets dont le moindre peut être l’injuste sort d’une grand mère ou d’un petit enfant et le pire un sanglant et fratricide combat, ou telle famine qui décime une population, ou tel autre drame, sauf catastrophe naturelle qui font la Une de l’actualité.

Tout relève des même causes, lesquelles ne pourront disparaître que par la mise en action du SERVICE  SUBLIMEMENT INSPIRE PAR L’AMOUR DU PROCHAIN, seul garant de l’EQUITE et de LA PAIX

 

 Marie Jeanne Edel:mjedel@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 


Posté par DANIEL GENTY à 06:45 - Informations - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Quelle justice ?

    JUSTICE

    Merci à TOI, DANIEL... en espérant que ce constat fera du chemin...

    Dans la tête
    DANS LES CŒURS

    Bien sûr j'autorise la diffusion de ce texte
    sous condition qu'il mentionne l'Association
    et l'auteur,

    Marie Jeanne EDEL, vous connaissez ? c'est
    Mamydou !!!

    Merci " Mes treize mutants de l'Espoir "

    Posté par Mamydou, 20 janvier 2011 à 07:19 | | Répondre
  • A Daniel

    Textes courts ou longs, pourquoi se restreindre ? Même si tu souhaites des textes courts pour qu'ils soient réellement lus, il y a des textes longs qui en valent bien la peine. Et c'est le cas de celui-ci.

    Posté par Francine, 20 janvier 2011 à 11:48 | | Répondre
  • A Mamydou

    Vous êtes merveilleuse et courageuse d'être au service des autres de cette manière. Je retrouve là une véritable "justice".

    Posté par Francine, 20 janvier 2011 à 11:50 | | Répondre
  • Paresseux ?

    Ah ces fameux textes interminables !
    Qui ne sont pas pour autant "minables" ...
    Oh pardon chère Mamydou.
    Je ne mets pas en cause votre réalisme, ni la beauté de votre style, ni votre action si altruiste.
    Mais c'est trop long !
    Soit je suis paresseux, soit je suis fatigué par cette lecture inconfortable à l'écran (je préfère le support papier), ou soit je suis limité intellectuellement (pourvu que certains me rassurent en criant : "Mais non, mais non" !)
    Pourquoi ne pas scinder la dite prose en plusieurs chapitres (comme des épisodes en quelque sorte) que nous lirions chaque jour un peu mieux, aves délectation ?

    Posté par PLV, 20 janvier 2011 à 13:37 | | Répondre
  • P L V, J'y crois pas !

    Mais mon cher, il y a une solution, vous
    tirez le texte sur papier avec votre imprimante
    et vous en lisez quelques lignes tous les jours. Pour la
    coordination des pensées, moins facile...

    Il est possible que le sujet ne vous intéresse
    pas... c'est votre Liberté mon Grand!

    C'est précisément la totalité d'un sujet
    sur un thème bien précis d'actualité.

    Tous mes lecteurs ont apprécié, à ce jour,
    et ont même envie d'aller jusqu'au bout de ma
    réflexion pour en connaître la conclusion!

    Ne seriez vous pas un peu râleur Mon Petit Lapin Vagabond mais pas randonneur !


    Mamydou

    Posté par Mamydou, 20 janvier 2011 à 15:18 | | Répondre
  • Je n'ai lu que les premiers paragraphes de votre article et vous avez raison je vais l'imprimer pour le lire à mon aise. Merci à vous Mamydou.

    Posté par kea, 20 janvier 2011 à 15:45 | | Répondre
  • dans 100 ans peut-être

    Un sujet très intéressant, et même crucial ! Il en va de l'avenir de l'humanité .

    Une seule question : comment fait-on pour instaurer l'amour du prochain dans le coeur des hommes ?

    Car il faudra bien un jour que l'amour du prochain emplisse le coeur de tous les humains de la terre sans exception . Il suffit qu'un seul manque à l'appel et nous n'aurons rien résolu car nous sommes tous des enfants divins .
    Les uns qui aiment, les autres qui n'aiment pas, c'est inconcevable .
    Il y a du pain sur la planche ! Vous avez le courage de mettre tout ça en action, Mamydou !

    Posté par marie christine, 20 janvier 2011 à 19:07 | | Répondre
  • Petit Lapin Vagabond !

    Ooooh! Que c'est mignon mignon ...

    Posté par Eve Lyne, 20 janvier 2011 à 19:17 | | Répondre
  • FICTION

    Lorsque deux avocats s'affrontent dans un dossier compliqué, ils se téléphonent d'abord :
    - Comment vas-tu ?
    - Bof, ça va, Eliane m'emmerde, dès que je rentre un peu tard, elle me fait des scènes impossibles ; je commence à en avoir marre. Et toi, avec Lili, comment ça se passe ?
    - Tu sais, avec nos trois enfants, elle a bien assez à s'occuper. Alors elle me fout la paix. D'ailleurs c'est étonnant parce que parfois quand je rentre à minuit, elle me demande jamais où j'étais. Tu trouves ça normal toi ?
    - Ben c'est bizarre quand même ! En tout cas, moi c'est pas possible de faire comme tu fais. Et t'es toujours avec Charlène ?
    - Euh !... Pas souvent, enfin, j'évite tu vois parce qu'elle colle, si tu vois ce que je veux dire !
    - Ouais, et ben c'est pas à moi que ça arriverait ça. Au fait, dans le dossier SECU contre Mr TARTEMPION, on peut s'arranger encore une fois ?
    - Ben, ça dépend, moi, je peux pas trop perdre, cà fera trois fois de suite et...
    - T'inquiète pas, j'ai cru comprendre que ce serait la dernière fois que tu interviendrais contre la SECU et pis ils doublent cette fois-ci.
    - Ah bon ! Dis-donc, pour samedi après-midi, tu peux me couvrir si Lili appelle, je lui ai dit qu'on faisait un golf.
    - Mais bien sur, comme d'hab ! Pas de problèmes. Bon, on est d'accord hein pour la SECU ?
    - Ouais d'accord mais c'est la dernière fois.
    - Ok ! C'est la dernière fois. Allez ! Donne le bonjour à Lili !
    - Merci et donne le bonjour à Eliane ! Salut !
    - Salut !


    Mes sympathies à Pierre Le Vilain

    Posté par Alain Thomas, 20 janvier 2011 à 20:24 | | Répondre
  • Nuit blanche

    T'as raison, Alain...
    On pourrait y passer la nuit...
    Dans tous les domaines!!!
    Aller, moi je ferme...
    Comme dirait clochette.
    Bonne nuit.

    Posté par Eve Lyne, 20 janvier 2011 à 20:35 | | Répondre
  • Karma

    Pour faire court.

    Effectivement, il n'y a qu'une seule façon de trancher le KARMA (qui est une loi de cause à effet universelle), c'est L'Amour Divin (qui est la nature absolue de l'univers).

    Posté par isa, 20 janvier 2011 à 22:25 | | Répondre
  • Service

    J'ai lu et apprécié ce texte particulièrement.

    "Servir la Création" C'est l'Amour mis en action, la clé de la grande porte qu'est la vie de chacun.

    La justice ne peut venir que du coeur et le coeur seul peut servir.

    Posté par maty, 20 janvier 2011 à 22:50 | | Répondre
  • Droits et Devoirs

    Nos droits, nous ne les connaissons que trop bien...

    ( Sédir )

    Posté par Eve Lyne, 21 janvier 2011 à 04:32 | | Répondre
  • Isa... Maty... Eve Lyne

    Si nous avions tous le pouvoir de trancher le karma, alors naturellement, nous n'aurions plus besoin de créer une société avec des lois, comme c'était le cas il y a deux cent mille ans, dans les civilisations les plus reculées de la planète.


    Votre phrase Maty est une clé essentielle et je la reprends parce qu'elle peut être une Base pour reconstruire, après l'effondrement inéluctable du système actuel.

    "La justice ne peut venir que du coeur et le coeur seul peut servir."

    C'est un excellent slogan et un résumé parfait du discours magnifique de Marie Jeanne EDEL.
    A l'inverse de PLV, qui a du mal à faire travailler ses neurones dès que l'on hisse le niveau dans un débat important hi hi ! (ce n'est pas de sa faute), vous avez lu et relu et compris l'importance de Révéler aujourd'hui, ici et maintenant, les dysfonctionnements du système mondial de la Justice et tout ce qui en découle.


    Eve Lyne malheureusement, dans l'inconscience collective, nous ne connaissons plus nos Droits. Si nous restons là sans bouger et vilipender, le peuple sera écrasé sous le poids des dysfonctionnements créés par les Entités impersonnelles et le Pouvoir en place.


    Chaque individu a sa "Mission".
    L'Urgence de la situation nous impose un combat. Ce combat ne doit pas être celui du "sang versé".
    Les "Sociétés Secrètes" qui gouvernent le monde font penser à la race léonine. Elle s'éteindront d'elles-mêmes, dans leur sauvagerie intérieure, au nom de fausses idées. Les Enfants ne participeront plus aux fêtes et aux orgies.
    C'est par Eux que le Renouveau viendra car ils n'accepteront pas de s'engager sur la voie de la "Bête".

    Posté par Alain Thomas, 21 janvier 2011 à 07:45 | | Répondre
  • Servir la création

    Amour et justice

    Pour Flaubert, le grand mot, c'est la "justice".
    Or, il ne trouve qu'injustice dans cette humanité stupide, l'injustice faisant triompher la bêtise.
    Mais, lui répond George Sand,

    " Cet idéal de justice dont tu parles, je ne l'ai jamais vu séparé de l'amour, puisque la première loi, pour qu'une société naturelle subsiste, c'est que l'on se serve mutuellement,
    comme chez les fourmis et les abeilles..."

    Posté par Eve Lyne, 22 janvier 2011 à 04:01 | | Répondre
  • Débat

    "Je crois que les Pauvres haïssent les Riches, et que les riches ont peur des pauvres. Ce sera éternellement. - Prêcher l'amour aux uns comme aux autres est inutile. Le plus pressé est d'instruire les Riches, qui en somme sont les plus forts. Eclairez le bourgeois d'abord ! Car il ne sait rien, absolument rien. Tout le rêve de la démocratie est d'élever le prolétaire au niveau de bêtise du bourgeois. - Le rêve est en partie accompli ! Il lit les mêmes journaux et a les mêmes passions.

    Cependant, je ne suis pas découragé comme vous et le gouvernement actuel me plaît, parce qu'il n'a aucun principe, aucune métaphysique, aucune blague"

    Ecrira-t-il a Sand

    Et elle de répondre :

    "La France n'est, hélas, ni avec toi, ni avec moi. Elle est avec l'aveuglement, l'ignorance et la bêtise. Oh, cela, je ne le nie pas, c'est de cela justement que je me désole."

    Posté par mimi, 22 janvier 2011 à 04:32 | | Répondre
  • Eblouie !

    Vous me laissez sans voix...
    Merci, mimi

    Posté par Eve Lyne, 22 janvier 2011 à 04:47 | | Répondre
  • Les trois cercles

    "Cette disposition à SERVIR est naturelle, mais elle peut s’alimenter à d’illusoires énergies d’orgueil et de pouvoir ; elle peut être détournée de son objet et servir l’ambition."

    CE qui se rapporte je pense, à ce qu'à dit un grand Maître :
    "Si vous voulez changer le monde, changez vous !"

    Pour servir avec l'Esprit Juste qu'est l'amour du prochain, nous devons être libre des "trois cercles" qui sont:

    - l'acteur
    - celui à qui est destiné l'action
    - l'action

    L'amour, le juste, doit être sans distinction de ses trois cercles.
    Donc nous devrions avoir l'esprit posé dans l'unité de l'amour dans chacune de nos intentions si, comme le dit Mamydou, nous ne voulons pas tomber sous l'emprise de l'ambition.

    Posté par isa, 22 janvier 2011 à 12:28 | | Répondre
  • oui Isa

    On pourrait dire :
    Ne pense pas que TU donnes .
    Ne pense même pas à ce que TU donnes .
    Pense seulement à ce qui est donné .

    Et encore ... La notion de don est toute relative si l'on obéit à une impulsion divine .
    Dans la loi de l'univers, tout le monde donne et reçoit en permanence .

    On n'est pas tous faits pareil : certains sentent plus qu'ils donnent, d'autres sentent plus quand ils reçoivent .

    "Donner et recevoir, c'est la même chose", disait la Mère .
    C'est vrai ! Pourquoi se sent-on heureux quand on donne ? Parce qu'on reçoit !
    Donc celui qui "reçoit" aide celui qui "donne" à assouvir son besoin de se sentir mieux .

    Posté par marie christine, 22 janvier 2011 à 13:33 | | Répondre
  • Donner

    La mère qui donne à son enfant, ne se dit pas qu'elle donne. Elle aime, c'est tout.
    Si moi je donne pour nourrir l'enfant qui habite à l'autre bout du monde c'est à cause de l'amour, parce qu'ils sont aussi nos enfants, à nous tous. La distance et la biologie n'y changent rien.

    Posté par kea, 22 janvier 2011 à 14:36 | | Répondre
  • Et aussi

    Donner, c'est ne rien attendre en retour. Ni de vouloir que l'action d'avoir donner, fasse que les choses se déroule suivant nos idéaux.

    Ex: si on donne x euros à quelqu'un dans le besoin et que cet personne va le dépenser au casino, alors il ne doit s'élever aucune pensées de regret sur l'action.
    Idem pour tous les êtres, riches, pauvres, ect...
    Ou l'action n'était pas réellement de l'amour mais une ambition !

    Ah ! l'amour inconditionnel !

    Posté par isa, 22 janvier 2011 à 15:36 | | Répondre
  • De Mamydou,

    Merci, a tous,

    Par nécessite je me retire quelques jours, j'ai un syndrome de Ménière qui se réveille. Je suis comme une femme sur un bateau
    par une grosse tempête. Allez voir sur Google
    vous aurez toutes les explications sur ce
    problème d'oreille interne. L'ordinateur n'est pas
    la meilleure des choses, par la position et
    la concentration.

    Bisous à tous, vous êtes des Amours,

    Mamydou

    Posté par Mamydou, 22 janvier 2011 à 15:45 | | Répondre
  • Bien sûr, Isa

    Par "pense à ce qui est donné", j'entends : essaie de voir l'énergie qui circule, quelle que soit cette énergie, quelle que soit son utilisation, quelle que soit sa finalité .
    Car nous ne sommes pas maîtres de ce l'on nous pousse à donner ni de ce que l'on nous pousse à recevoir . C'est ainsi . Nous ne sommes pas suffisamment conscients des enjeux ni des raisons . Nous ne sommes pas encore assez mûrs pour les connaître . Mais ce n'est pas grave pourvu que l'on sache qu'on a fait le bon choix .
    Ce qui est à l'oeuvre nous dépasse largement . Et c'est très bien ainsi .
    Nous participons au grand mouvement universel .
    Une vaste Intelligence supérieure se charge d'organiser les choses à partir des énergies qui circulent à travers nous . Que demander de plus ? Pour le moment ...
    Et si les "résultats" ne correspondent pas à ce que l'on imaginait, c'est parce qu'on imaginait mal ou qu'il valait mieux ne rien imaginer du tout. Les choses se passent TOUJOURS de la meilleure manière qui soit pour notre évolution, pour qu'elle soit la plus rapide et la plus efficace possible .

    Posté par marie christine, 22 janvier 2011 à 16:09 | | Répondre
  • Mamydou

    Soignez vous bien et revenez nous vite, vos textes éveillent ce qu'il y a de perdu en nous.

    Mon pére à eu aussi le Syndrome de ménière, il ne tenait plus debout.

    Je vous embrasse Mamydou, comme on embrasse sa mére.

    Isa.

    Posté par Isa, 22 janvier 2011 à 17:15 | | Répondre
  • SUR NOTRE LISTE....

    ... vous y serez dès ce soir.

    Avec toute notre affection et nos pensées particulières...

    Et bien sur, nos gros bisous.

    Denise et José.

    Posté par José, 22 janvier 2011 à 18:01 | | Répondre
  • Repos

    Reposez-vous Mamydou !
    Avec Elisabeth.
    Tendresse

    Posté par Alain Thomas, 22 janvier 2011 à 18:55 | | Répondre
  • Mamydou

    Prenez soin de vous Mamydou et reposez-vous bien.
    Douces pensées

    Posté par Hanami, 22 janvier 2011 à 19:21 | | Répondre
  • pas de panique !

    Peut-être ne faut-il pas tout de suite coller une étiquette maladie sur tout symptôme éprouvé ...
    Voilà qui peut venir rassurer Mamydou et expliquer bien des choses :

    "L'accélération du temps a pour répercussion sur l'Etre Humain une mutation de sa biologie, de ses perceptions sensorielles et de son champ d'énergie (les chakras) . C'est l'émergence d'une nouvelle conscience lumineuse .
    Nous avons jusqu'à ce jour vécu dans une fréquence peu élevée de 7,8 hertz . Nous sommes actuellement dans une phase ou la fréquence s'est élevée à 12,9 hertz . C'est le passage de la troisième dimension (3D) vers la quatrième dimension (4D) .
    Cette mutation se vit par des sensations nouvelles qui se manifestent sur 4 plans =

    1) Le changement au niveau de l'ADN : douleurs physiques (nuque, omoplates, genoux, mâchoires), vertiges, pertes de mémoires, sueurs nocturnes, insomnie, fatigue intense, reflux gastrique ...

    2) Les organes sensoriels changent, de nouvelles perceptions apparaissent :
    . les yeux picotent (sensations de grains de sable), les perceptions sont plus intérieures (télépathie, intuition)
    . les oreilles bourdonnent, sifflent, impressions d'acouphènes
    . le goût change, on ne peut plus manger certains aliments, la langue sécrète un goût de cuivre
    . l'odorat évolue : perceptions d'émanations alors qu'il n'y a aucune fleur qui dégage son parfum dans les environs

    3) Le champ d'énergie change :
    Rotation accélérée des 4 chakras supérieurs pour égaler la fréquence de la Terre formant ainsi un canal de lumière, le SOI LUMINEUX (sensations d'oppression au milieu de la poitrine, gorge sèche la nuit et picotements, pression au troisième oeil, perception de lumières intérieures sous forme de faisceaux et couleurs diverses, lourdeur et picotements au sommet de la tête) .
    La lumière force le passage en décristallisant les sceaux magnétiques denses qui entourent les mémoires .

    4) Le changement de conscience :
    Vous vous écartez de plus en plus des personnes restées en 3D, vous recherchez le silence . Si vous le vivez ainsi, c'est que vous vous harmonisez aux changements vibratoires .

    Ces changements vibratoires sont la fondation d'un monde nouveau basé sur l'Amour inconditionnel apportant paix et joie durables ."

    GILLES SINQUIN

    Posté par marie christine, 22 janvier 2011 à 19:25 | | Répondre
  • IMPRESSIONNANT

    Là Marie, tu me sidères.
    Douleurs dans la nuque, la machoire, vertiges, insomnies, fatigue intense, reflux gastrique.
    Voilà quatre mois que ma nuque se raidit, je peux difficilement marcher car j'ai mal jusque dans la machoire et tout le bras gauche. L'ostéopathe n'y peut rien.
    La crise aigue vient le soir ou nuque et machoire me lancent.
    Je dors cinq heures, pas plus. Le reflux gastrique, cela fait trente ans et je prends un médicament à vie pour ça.
    Bon, la perte de mémoire, ça doit être le whisky quand j'en buvais de trop.

    Pour les yeux c'est incroyable. Je les frotte sans arrêt. La sensation de grains de sable est juste car je n'arrive pas, quand je frotte, à me satisfaire.
    Les intuitions sont beaucoup plus nombreuses qu'avant.
    Quant aux oreilles, c'est bien simple, je ne peux plus téléphoner en mettant mon portable en contact. Je baisse la tonalité. Les oreilles bourdonnent et parfois, j'ai comme l'impression qu'il y a de l'eau dedans.

    Les douleurs dans la poitrine, combinées avec celles de la machoire, du dos et de la nuque ont provoqué une crise qui m'a obligé à faire un scanner thoracique puis vertébral, sans résultat. Pour la première fois de ma vie, j'ai été sous morphine.
    La nuit, la gorge est si sèche que j'ai une bouteille d'eau à portée de main.
    La perception de lumières intérieures et extérieures est encore plus facile à réaliser qu'avant. L'espace semble s'ouvrir.
    La recherche du silence est incroyable chez moi. Elle devient vitale.
    Je deviens d'ailleurs irritable dans la vie mondaine et professionnelle et épanoui lorsque je suis seul.

    Le clou, c'est cette pleine lune qui n'en finit pas ces jours-ci et qui a causé de gros dégâts chez les personnes sensibles.
    D'ailleurs, j'ai écrit à Mamydou pour lui dire que sa crise va se dissiper dans les deux jours. J'espère que cela se vérifiera.

    Merci Marie, parce que maintenant, ma nuque, je la prends telle qu'elle est, et ma machoire aussi, et tout le reste.
    Bisous.

    Posté par Alain Thomas, 22 janvier 2011 à 20:21 | | Répondre
  • Mes pensées à Mamydou

    "picotements au sommet de la tête", ça oui, ça picotte... (je dis souvent à mes soeur que je souffre d'avoir la peau trop courte sur le dessus de la tête.)
    C'est vrai qu'au début je trouvais cela pénible mais moins dernièrement. On s'habitue à la longue. Si Gilles Sinquin a raison, alors tant mieux, ça me rassure Marie-Christine.

    Posté par kea, 22 janvier 2011 à 20:34 | | Répondre
  • Marie

    Bonsoir Marie.
    C'est très interessant ce que tu écris. Je ressens aussi quelques-uns de ces "symptomes". J'ai bien cru avoir un réel souci, encore que rien n'est à négliger.
    Mais qui est Gilles Sinquin et qu'est-ce que "l'accélération du temps" ?

    Posté par Hanami, 22 janvier 2011 à 21:43 | | Répondre
  • Marie

    Oui, étonnant ! je ressents tout ces symptomes !ainsi que les faisceaux de lumiére et effectivement des couleurs diverssent, le bleu, le mauve et le blanc dominent,et d'autres couleurs moins fréquentent.
    Lourdeurs et picotements au sommet de la tête de plus en plus fréquents.
    Pression au troisiéme oeil.
    Vertiges (jusqu'à tomber) et grande fatigue.
    Tout mes sens change, la vue, bourdonnement dans les oreilles, odeur,ect...
    la recherche du silence c'est effectuée il y a déjà pas mal de temps.
    Je vais voir de suite sur internet qui est Gilles Sinquin !
    Merci Marie.

    Posté par Isa, 22 janvier 2011 à 23:39 | | Répondre
  • nettoyage

    J'ai entendu parler de Gilles Sinquin très récemment . Il guérit en accélérant l'accès au soi lumineux . On peut trouver son site sur internet .
    Dis donc Alain, chez toi, c'est la totale !
    Moi aussi j'ai eu et j'ai certains des symptômes cités . Quelques-uns ont disparu quand j'ai fait des lâcher prises .
    Finalement, si on a ces maux-là, c'est bon signe, ça prouve qu'on est apte à progresser et qu'on s'occupe de nous !

    Posté par marie christine, 22 janvier 2011 à 23:46 | | Répondre
  • Quel personnage !

    Epoustouflant ! ce Gilles Sinquin.
    Il vient dans l'Ain en Mai, je pense que je vais allée le voir. Merci Marie.

    Posté par isa, 23 janvier 2011 à 00:47 | | Répondre
  • Pensée à vous tous

    Qui souffrez de maux bien incommodants, invalidants.
    Pour l'heure, je n'ai mal nulle part.
    Mon tour viendra, n'est-ce pas ?!
    N'y pensons pas encore.
    Pensée au monde en souffrance.

    Posté par Eve Lyne, 23 janvier 2011 à 04:04 | | Répondre
Nouveau commentaire