theberge

 

Oeuvre de Claude Theberge

 

J’aimerais bien vous faire une bise mais je ne peux que vous dire bonjour.  Je ne peux même pas vous serrer la main !!

Pourtant j’aimais bien poser mes lèvres sur votre peau douce et sentir votre parfum. J’aimais bien m’abandonner à ce tendre baiser. Mais voilà je me contenterais d’un « Bonjour ». C’est un peu sec et pas très convivial !!

Mais où sont donc passés tous ces baisers pour dire bonjour, au revoir, pour consoler, manifester son amitié,  endormir un enfant, témoigner sa tendresse ? Que va donc devenir ce geste universel qui crée du lien social ?

Le baiser est devenu dangereux. Il faut se protéger !! Allons nous entrer dans une société où l’on ne se touchera  plus où les relations vont devenir virtuelles et où un frein irrépressible annihilera tout élan affectif ?

Heureusement j’ose espérer que toutes ces craintes disparaîtront dès que le désir et l’amour s’en mêleront. Des baisers secrets dans l’ombre d’une chambre, quoi de plus merveilleux et excitant !!

Daniel