Capricorne

Dans les milieux astrologiques, le conjonction Pluton Saturne qui intervient le 12 janvier dans le signe du Capricorne donne lieu à de multiples interprétations. C’est une conjonction qui ne se reproduit que tous les 40 ans et c’est une conjonction entre planètes lentes. Pluton , le feu qui détruit, qui met fin à une situation mais toujours pour reconstruire….Pluton , la planète d’une transformation profonde.

Quant à Saturne c’est la planète de l’austérité, de la restriction, des retards mais aussi de la sagesse, de la construction et de la réalisation.

On peut donc s’attendre pour les mois à venir à vivre une période de remise en cause où toutes les instances de pouvoir( politique, éducative, administrative et religieuse) seront contestées. Un besoin croissant de transparence d’honnête, de justice se fera sentir. La fin de l’ancien monde est en marche…….De nouvelles tensions climatiques et écologiques sont à prévoir……..

Pourquoi donc suis-je amené à parler de tout cela ? Parce que j’ai découvert il y a quelques jours que cette conjonction se produisait le 12 janvier, jour de mon anniversaire !! Alors forcément je suis particulièrement impacté par cet aspect à la fois inquiétant et rassurant (bien entendu il faut croire en l’astrologie !!).

Inquiétant par ses grandes remises en cause et rassurant parce que je commence à mieux comprendre ce qui se passe en moi depuis plusieurs mois car cette conjonction agit, déjà, depuis un certain temps. J’ai la sensation qu’un voile s’est déchiré devant mes yeux et que mon regard sur le monde et les autres a changé.

 Je crois avoir quitté un peu le monde de l’illusion, nourri par le mental, les émotions et tout ce fatras extérieur dont font partie les médias pour ressentir avec plus de lucidité et de recul. Oh, certes tout n’est pas parfait, loin de là !! Mais  c’est un peu comme si je percevais les choses sur un autre plan que le plan purement physique.

Il y a du détachement dans mes comportements et cela m’a longtemps inquiété. Et si je devenais indifférent ? Et si peu de choses m’intéressaient ?

Je crois plutôt que j’ai élagué, simplifié, fais le ménage. Je peux avoir, par moments, une sensation de vide, des temps de pause plus longs, un rythme plus lent……Mais je me rends compte que cela génère des temps de maturation et de réflexion plus grands. Le temps m’est maintenant compté et je me dois d’aller à l’essentiel !!

Oui je change et j’observe ce changement sans doute comme vous toutes et tous. Nous sommes des enfants du temps en transformation constante……..

Daniel