Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

10 novembre 2016

La face noire de la spiritualité

 

lerab-ling

Le centre Lerab Ling

 

 

Je publie in extenso le témoignage de "Mimi" qui a été au service de Sogyal Rinpoché, un grand maître bouddhiste tibétain et qui a donc vécu au centre spirituel de Lerab Ling, situé près de Lodève. Le texte est long mais il est édifiant et vient confirmer tous les témoignages qui ont été diffusés sur mon blog à une époque où j'avais publié un texte de Sogyal Rinpoché. Elle raconte les abus psychologiques et physiques que le maître tibétain a exercé sur elle et ses semblables... Avant qu'elle ne réussisse à s'enfuir.

Lorsque l'on s'engage sur un chemin spirituel la lucidité et la prudence doivent être de mise. Il y a l'enseignement et ceux qui le véhiculent et parmi ceux qui le véhiculent certains sont honnêtes et sincères alors que d'autres abusent de leurs pouvoirs pour commettre des méfaits.

Voici le témoignage de Mimi publié sur le site internet  du magazine " Le Nouvel Observateur"

 

Le bouddhisme, tel qu’il est enseigné en Europe, porte le jugement qu’on serait tous capables de créer une société idéale, parfaitement juste et compassionnée. Que l'on doit se libérer des engrenages capitalistes qui nous ont tous éloignés d'une nature qui serait fondamentalement bonne. L’adolescence peut nourrir l’envie de vivre un tel idéal, profondément. Du moins, c’était mon cas. 

Quand j’ai eu 14 ans, mon père est devenu disciple du grand maître bouddhiste Sogyal Rinpoché. Je l’accompagnais dans ses retraites pour passer du temps avec lui. Ça lui faisait plaisir. Au bout de quelques années, au cours d’un enseignement en Allemagne, Sogyal Rinpoché m’a aperçue et m’a fait venir à lui. Il a décrété que j’avais un bon karma et que je pouvais accéder directement à son intimité.

Pendant une semaine, il m’a invitée à venir chaque soir dans sa chambre pour lui masser les mains pendant qu’il regardait la télévision. Je n'ai pas refusé, c'était présenté par sa garde rapprochée comme un privilège qu’il m'adresse la parole, que je puisse toucher cette incarnation du divin. 

Mon père était fier et je savais que je lui faisais extrêmement plaisir. L’image que j’avais du maître était magnifiée par la sienne. À la fin du séjour, alors qu’il montait dans sa berline, le maître m’a donnée son emploi du temps pour l’année a venir et m’a dit :

"Tu peux venir me retrouver où tu veux. J’aimerais te voir. Je vais enseigner en Australie pendant un moment."

J’avais alors 22 ans.

Des filles le suivent partout

Je l’ai rejoint. J’ai été reçue comme une princesse. Sogyal Rinpoché avait loué des maisons de vacances au bord de la mer. L'endroit était désertique. Je passais mes journées à la plage. Je participais aux prières, sans être assidue. Je ne voyais le maître que quelques heures par jour lors des repas. Il était accompagné de deux hommes, ses chauffeurs, et de plusieurs filles, peut-être huit. On les appelle les dakinis. Ces femmes sont censées aider le maître à avoir des révélations. Elles le suivent partout. 

C'est à ce moment là que j’ai aussi découvert ses premières crises de colère. Je partageais une maison un peu en retrait avec l’une d'entre elles. Elle avait un enfant. J'ai pensé qu’il s'agissait de celui du maître. 

Pendant ce séjour, mon petit-ami m’a fait envoyer des fleurs pour la Saint-Valentin. Les filles me sont tombées dessus :

"Ne dis surtout pas que c’est un garçon qui t’a envoyé ces roses ! Offre-les au maître, il croira que c’est pour lui."

Ce soir-là, il a organisé un dîner de Saint-Valentin. Les deux chauffeurs n’étaient pas conviés. Il était seul avec nous, les filles. Je trouvais ça étrange, mais je me sentais assez libre. Il n’y avait pas d’enjeux. Mon père avait payé mon billet d’avion et je maintenais mon indépendance financière vis-à-vis de lui. Je pouvais repartir quand je voulais.

Dévouée, 24 heures sur 24

Tout a basculé quelques mois plus tard, quand j’ai perdu ma grand-mère. Ce décès a été un bouleversement et je suis tombée malade. Sogyal Rinpoché est alors venu me voir chez ma mère, accompagné de trois filles. Je venais de faire une seconde rubéole et cela faisait trois semaines j’étais clouée au lit. Il m'a invitée à passer tout l’été à ses cotés dans le centre de Lérab Ling, dans l’Hérault, pour recevoir ses enseignements en personne. J’ai accepté. 

Dès que je suis arrivée, tout est allé très vite. Les autres dakinis mettaient généralement plusieurs années pour accéder à la fonction qui m’avait été confiée cet été là. En quelques semaines, je me retrouvais à superviser toute l’équipe de filles. Il m’a confié les talkies walkies et les téléphones portables et j’ai fini par être 24 heures sur 24 à ses cotés.

Je l'accompagnais partout, sauf quand il enseignait. Dans ces moments-là, je devais organiser le nettoyage de ses appartements et ses lessives, ranger ses papiers et ses placards, commander ses repas et réserver ses transports, préparer ses sacs, exécuter ses listes d'exigences …

J’étais épuisée mais je passais les tests. Ses demandes étaient de plus en plus excessives, mais je ne disais rien. La règle, c’était d’être dévouée, pour avoir droit à l’éveil. Je pense surtout que ça me soulageait émotionnellement de ne pas avoir le temps de réfléchir. J’étais en deuil et j’avais l’impression que ces responsabilités m’aidaient à penser à des choses plus importantes. En fait, je m’éteignais. 

"Ferme la porte à clés" 

La première fois qu’il y a eu contact sexuel, j’étais coupée d’une certaine conscience de moi-même. Il m’a dit : "Ferme la porte à clés." Toute une délégation nous attendait dans les voitures. Il ne manquait plus que lui et moi. 

Depuis deux mois je dormais très peu. J’avais pris l’habitude de me faire abuser par des exigences et des paroles. Nous acceptions tout. Je n’écoutais plus. Je faisais ce que j’avais à faire, sans plus poser de question. J'étais dans l'adrénaline de l'urgence et de la fatigue continues. Après le premier rapport sexuel, il a formulé des menaces très explicites, m’interdisant d’en parler à quiconque.

Toutes les dakinis étaient au courant, mais nous ne devions pas aborder le sujet. Pourtant, nous nous relayons pour surveiller la maison lorsque l’une d’entre nous passait dans la chambre du maître. Personne ne devait approcher. Plus les filles vieillissaient, plus elles sentaient la fin venir. Elles devenaient anxieuses.  

Loyauté envers le groupe

À la fin de l’été, j’ai eu une période d’aménorrhée et j’ai eu peur d’être enceinte. J’en ai parlé à un disciple médecin. Comme j’étais la fille la plus proche de Sogyal Rinpoché, avoir d’autre relation m’était impossible. Ce médecin m’a prescrit une prise de sang sans me poser la moindre question. Dans les centres Rigpa, la loyauté envers le groupe prime sur tout le reste.

Pourtant, il s’agit d’une communauté de gens souvent instruits : médecins, magistrats, avocats, hommes d’affaires ou encore pilotes… Les maîtres bouddhistes ne vont pas chercher des Tibétains qui vivent avec trois dollars en Inde, mais des Blancs qui ont de l’argent, en Occident. 

Les adultes qui baignent dans cet environnement réadaptent la réalité pour pouvoir la supporter. Ils parlent de compassion toute la journée mais assistent à des humiliations en public. Ils remettent en question puis refoulent toute forme d’instinct ou de ressenti. Ils ont en commun, la rancune et la colère d’une vie de déceptions non résolues.

Pour soulager ces frustrations, le maître encourage la mutilation de l'empathie pour la famille et l'entourage immédiat. À ce vide, il substitue alors une autre forme de compassion pour une humanité réduite a l’état de concept, abstraite et lointaine.  

J’ai cru que j’allais mourir

Je me suis éloignée très progressivement du groupe, en trouvant des excuses. Je pense que le processus de rupture s’est confirmé lorsque j’ai commencé à prendre des cours de chant. Une chanteuse lyrique m’avait entendue et avait décidé de me donner un cours gratuit tous les mois. Elle m'a appelée pour que je vienne, en insistant. J’ai commencé alors à revivre mes émotions. 

Pendant plusieurs années, j’ai été incapable d’admettre ce qu'il s’était passé. Il a fallu que ça prenne le dessus sur mes rêves et ma santé. Je faisais des cauchemars tous les soirs, j’ai commencé à avoir de l’asthme et des fièvres. J’ai senti que j’allais mourir si je gardais tout ça pour moi.

Sur un coup de tête, je me suis rendue à Londres sur une invitation du maître. Un de ses chauffeurs est venu me chercher et je lui ai demandé :

"Tu sais très bien que toutes les filles couchent avec lui, tu trouves que c’est normal ?"

Il m'a répondu :

"Vous seriez toutes des prostituées et des droguées si vous n’aviez pas trouvé ce maître. Estime-toi heureuse, tu n’as rien à lui reprocher."

Sa réaction m'a confortée dans l’idée que je prenais la bonne décision. Arrivée sur place, j’ai offert au maître un dessin que j’avais fait la nuit précédente. Je l'avais représenté au centre, avec moi sur lui en position du lotus. Autour de nous, en ronde, j’avais noté le nom de chacune des dakinis. Il a compris tout de suite et m’a demandé si je voulais de l’argent. Je suis partie. 

 La vraie colère derrière la fausse compassion

Mon départ a provoqué l’affolement. Le pouvoir est dans le groupe, pas dans le maître. Sogyal Rinpoché est inculte, pas particulièrement intelligent. Il a surtout des centaines de milliers de gens qui lui permettent d’asseoir sa souveraineté. Je ne suis pas certaine qu’il soit lui-même convaincu par ce qu’il raconte. Il récite ce que les gens ont besoin d’entendre. 

Soudain, le groupe a eu peur d’être remis en question, de se révéler. Qu'on réalise que les disciples passent leurs journées prostrés à embrasser les pieds d’un maître qui n’a jamais été à l’école et se balade avec un tas de minettes qu’il humilie. Qu’on perçoive toute la colère qui anime réellement cette communauté derrière le paravent de la compassion. 

Pendant un long moment, j’ai cru que je délirais toute seule. Comment était-il possible qu'à travers le monde, autant de personnes soient en adoration pour Sogyal Rinpoché et que je sois la seule à être écœurée par sa présence ?

Les menaces que j’ai reçues après mon départ m'ont rassurée : je prenais la bonne décision.

Humiliations publiques

Il est possible que, d’une manière un peu tordue, Sogyal Rinpoché ait été amoureux, je ne sais pas. Même s’il m’enfermait, même s'il n'y avait que son plaisir. Je ne sais pas comment il a vécu ou comment il vit encore ces situations. Je pense qu’il peut s’attacher, parce qu'il est extrêmement isolé émotionnellement. 

En tous cas, il avait établi avec nous une forme de confiance et de rapport affectif qui lui a permis d’abuser de nous, physiquement et psychologiquement, de manière continue.

Sogyal Rinpoché frappe les dakinis et montre fièrement leurs cicatrices. Les humiliations ont toujours lieu en public. Je me souviens d’une fois où on était toutes autour de lui dans son jardin privé. L’une des filles ramassait les feuilles mortes. Elle avait une démarche lente, un peu comme une Brésilienne. Il l’a attrapée par les cheveux et l'a traînée par terre avant de la cogner contre le mur pour la punir d'avoir "trop d’égo".

Un rapport incestueux 

Dans mon cas, et certainement dans celui des autres dakinis, il y a une relation au père difficile. Celui-ci vous confie à un homme avec l’idée que vous pouvez tout faire pour lui et que vous devez tout faire pour lui. Il est heureux que vous entreteniez un rapport privilégié avec ce maître plus âgé et autoritaire. Il sait que vous êtes isolée, que vous dormez dans la même chambre, mais ne pose aucune question. Il ne vous met pas en garde : "Attention, quand-même…"

Aujourd’hui, j’ai coupé les ponts avec mon père. Je crois qu’il me prend pour une folle, quelqu'un qui vit trop d'émotions. Il pense que la seule erreur du maître, c’est de ne pas m’avoir suffisamment enseigné la folle sagesse [concept introduit par Sogyal Rinpoché selon lequel la folie du maître ferait de lui quelqu’un de sage, libéré des contraintes sociales, ndrl.]

Je n'ai aucune foi en la justice

Je n’ai pas voulu attaquer Sogyal Rinpoché en justice. L’une de ses dakinis l'avait fait en Californie, il y a quelques années. Elle le regrette encore aujourd'hui. Ça a détruit son mariage, sa famille. Elle est repartie de zéro. Je n’ai d’ailleurs aucune foi en la justice. Mes témoignages n’ont jamais déclenché de procédure judiciaire. Quant à Marion Dapsance, l'auteur des "Dévots du bouddhisme", elle a envoyé à plusieurs reprises un dossier à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Elle n'a eu aucun retour. 

Si Sogyal Rinpoché n'était plus là, un autre prendrait sa place. Ce visage du bouddhisme semble véritablement difficile à accepter pour certains. Beaucoup continueront à ne pas y croire. Ils penseront que je suis celle qui a trahi le maître, que je suis vénale. En revanche si l’un d’entre eux commence à douter, il pourra réaliser qu’il n’est pas seul : une autre information, libre, existe et circule.

Un ancien directeur de centre (et qui, comme un grand nombre de cadres ou de figures stars de Rigpa, a su en son temps profiter de nombreux privilèges, dont, pour certains, le droit de cuissage) vient étonnamment, cette année, de se retourner contre Sogyal Rinpoché en confessant explicitement les dérives de l’emprise psychologique et des violences que ce dernier faisait subir a son entourage, et notamment aux femmes. Il dénonce également les faveurs sexuelles et une domination qui passe par l’infantilisation. 

Cruel, mauvais, tortionnaire

Ce qui m'importe, aujourd’hui, c’est de ne pas m’être trahie. Ces événements m’ont laissée le sentiment que l'équilibre intérieur chez chacun d’entre nous est fragile. Qu’il nous faut en permanence être vigilant, ne laisser aucune place au doute et encore moins déléguer à d’autres le soin de les résoudre.

C’est un sentiment très vif chez moi. Chez chaque personne que je rencontre, je vois désormais quelqu’un capable de devenir cruel, mauvais, tortionnaire, selon sa capacité à s’assumer émotionnellement et son besoin d’appartenance a un gourou

Je vois le meilleur comme le pire, dans les choix de résignation ou d'amour de soi. 

Propos recueillis par Julia Mourri

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [91] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur La face noire de la spiritualité

  • Manque de jugement.. d'un père...d'une fille de 22 ans
    La spiritualité ici compétemment détournée.. étonnant de voir que des personnes en recherches ..de tomber dans un tel piège:

    Posté par m'mamzelle Jeann, 10 novembre 2016 à 09:35 | | Répondre
    • Manque de lucidité ! Ils sont nombreux à tomber dans ce piège .

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 16:52 | | Répondre
  • Un témoignage émouvant ., Il a fallu beaucoup de courage pour oser parler .
    Il y a quelques mois j'avais entendu parler de ces dérives dans le centre et du silence fait sur ce sujet, cela avait été même évoqué au Dalaï Lama qui n'a pas réagi . lorsque j'ai évoqué ces faits auprès de personnes adeptes de ce centre , la réaction de base oh c'est possible mais c'est un centre si magnifique avec de tels enseignements donc pour ces personnes le sujet était à éviter .

    Posté par Arlettekassiopee, 10 novembre 2016 à 09:37 | | Répondre
    • Les gens de Lerab Ling nient la vérité et ne veulent pas voir ce qui se passe réellement. Pourtant les adeptes sont des personnes d'un certain niveau social !!

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 16:54 | | Répondre
  • C'est très édifiant mais rien ne me surprend. On peut très bien adhérer aux belles pensées des religions, mais delà à admirer ou à vénérer les chefs et les gourous qui les dirigent pour être à leur service, j'ai du mal à comprendre n'étant pas influençable et n'admirant personne.

    Posté par leslunettesroses, 10 novembre 2016 à 09:59 | | Répondre
    • Pour certains , c'est un refuge. Il y a des gens fragiles et ceux qui en profitent....

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 16:55 | | Répondre
  • Que de dégâts, que de ravages dans les populations fragiles !!! J'ai autour de moi deux exemples de jeunes filles qui ont été abusées par les dérives d'une religion, c'est insidieux et terrifiant le temps passant, cette face du monde est d'une grande tristesse ! Merci Daniel, belle journée. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 10 novembre 2016 à 10:33 | | Répondre
    • L spiritualité est un domaine tellement sensible. Il faut savoir rester lucide et prudent.

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 16:57 | | Répondre
  • Je suis scotchée...A qui faire confiance?
    On ne peut pourtant pas vivre en se méfiant de tous?
    Etcependant il faut être clairvoyant

    Posté par gazou, 10 novembre 2016 à 10:46 | | Répondre
    • La prudence avant tout ! En ce domaine, beaucoup d'abus de pouvoir. C'est bien triste.

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 17:02 | | Répondre
  • Évidemment il y a des salauds dans tous les milieux, mais dans certains la chute est encore plus dure.

    Posté par manouche, 10 novembre 2016 à 11:30 | | Répondre
    • Manouche, la corruption est partout. Protégeons mais ne soyons pas paranoïaques !

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 17:03 | | Répondre
  • Hélas, trois fois hélas, rien ne m'a surpris dans ce témoignage.
    J'oserais même dire qu'il est « d'un grand classique ». C'est probablement ce qu'il y a de plus terrible.
    Le procédé de captation totale est très au point. Il résulte d'un procédé généralement très codifié. On le retrouve à l'identique dans bien des sectes, ou organismes religieux à la dérive. Tout récemment une congrégation religieuse de la sainte église catholique.

    Plus le gourou acquiert de notoriété, de l'audience, et de l'argent, Plus son enseignement a les apparences d'une spiritualité approfondie, crédible, et à promesses multiples et généreuses, plus il lui est facile de mettre en œuvre ses perversions. C'est un constat permanent.
    en outre, on retrouve ici le procédé classique de l'omerta interne. Personne ne parle de rien, personne n'a rien vu, mais personne n'est dupe…
    le système peut perdurer à la fois par la pression psychique, la menace, les sévices acceptés, et le dévouement sans bornes, en sorte que le retour arrière n'est plus possible sans que la victime ne s'estime en grand péril si elle s'écarte du gourou.
    Lorsque la victime devient « moins appétissante » pour le gourou, il la jette dehors soit parce que c'est une traîtresse, soit parce qu'elle est devenue mauvaise adepte, et autres choix répertoriés.

    Je suis tenu par le secret professionnel. Sinon je pourrais évoquer des cas concrets que j'ai eu à connaître en en nombre plus important qu'on pourrait croire, dans le milieu chrétien dit « charismatique », notamment, mais pas que...
    qu'il y ait des dérives identiques dans le bouddhisme… c'est l'évidence même…

    Je ne fais pas une révélation particulière. Certains ont fait l'objet d'articles de presse et de procès retentissants. Un gourou qui a eu maille à partir avec la justice et l'église catholique… sévit désormais… de la même manière… chez les orthodoxes !
    On peut se consoler en se disant qu'entre un gourou et Daech … mieux vaut peut-être le gourou…
    triste monde… parfois !
    -----------------
    Je comprends ton titre… sauf à observer que là, on n'est absolument pas dans la spiritualité, mais dans l'arnaque pure et simple. Dont les victimes hélas mettent énormément de temps à se remettre… s'ils s'en remettent…

    Posté par alainx, 10 novembre 2016 à 12:03 | | Répondre
    • Je vois que tu connais très bien le sujet car c'est comme cela que ça se passe effectivement. Il faut dénoncer tous ces agissements.

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 17:06 | | Répondre
      • J'ai eu l'occasion de collaborer quelque peu à une cellule de réflexion là-dessus… dans les années 80…

        Posté par alainx, 10 novembre 2016 à 17:14 | | Répondre
      • Oui, c'est comme cela que ça se passe !
        Et pas que dans le bouddhisme.
        On constate les mêmes détails qui devraient mettre la puce à l'oreille :

        Personne ne force, mais tout le monde il est gentil...
        Des invitations ici et là, dans de beaux endroits qui sentent si bon le pur !
        ça danse, ça chante, ça prie...
        Une grande famille en somme, comme beaucoup en rêvent.
        Puis, peu à peu des responsabilités (qui sont perçues comme privilèges) besoin de reconnaissance, etc.
        Puis peu à peu, les tâches ménagères...
        Prières jusqu'à point d'heure...
        Fatigue, épuisement...
        Lobotisation du cerveau, plus le temps de réfléchir ni de voir famille, amis.
        Bref, une désolation pour ceux qui, impuissants ne peuvent rien faire :
        Ils sont HEUREUX, qu'ils disent.
        La plupart ne sont pas des imbéciles et comme par hasard... Pas de SDF !
        Ceux qui s'en vont représentent un vrai danger : Ils CAUSENT !

        Bravo pour la diffusion du témoignage de Mimi.

        Posté par Eve Lyne, 10 novembre 2016 à 17:43 | | Répondre
        • pas de SDF... en effet mieux vaut que les adeptes soient riches et si possibles notables ... ça aide pour les dons.... généreux et bien sur données très "librement"....

          Posté par alainx, 10 novembre 2016 à 18:39 | | Répondre
          • Merci Alainx, pour ce complément d'informations... criants de vérités !

            Posté par Eve Lyne, 10 novembre 2016 à 19:12 | | Répondre
          • Il y en a même qui se retrouvent ruinés !

            Posté par Daniel, 12 novembre 2016 à 11:53 | | Répondre
        • Le pouvoir de gens sans scrupule vient du fait qu'il y a chez l'être humain une soif de grandeur, de beauté, d'infini ! Des personnes se proposent alors pour satisfaire ce besoin et il faut vraiment être à l'écoute de soi pour discerner si notre réponse à cela vient du cœur ou de l'intellect ou de nos insuffisances psychologiques.
          Heureusement il y aura toujours énormément plus de bonté humaine que de malice !
          Mais ça en prend quand même des escrocs, quand bien même ce ne serait que pour nous apprendre à faire la différence, pour nous apprendre à nous écouter nous-mêmes plutôt que d'écouter ce que les autres disent en bien ou en mal. Il faut toujours vérifier par soi-même avant de juger ! Jésus est un exemple de jugement erroné, la foule exigeant sa crucifixion parce qu'on leur avait dit qu'il fréquentait des prostituées, qu'il buvait du vin et que... horreur des horreurs, il se prenait pour Dieu. Alors, pour ma part je ne me sens pas en mesure de me prononcer et ne le serai sans doute jamais puisque ce personnage ne m'intéresse absolument pas.

          Posté par kéa, 11 novembre 2016 à 21:39 | | Répondre
          • En conclusion :
            "Hors la souffrance point de Salut."
            Ou bien encore :
            "Ce qui ne tue pas fait grandir."
            Il n'en demeure pas moins qu'il est insupportable que de tels êtres se conduisent de la sorte en toute liberté et impunité.

            Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 04:49 | | Répondre
          • Ce qui fait souffrir Eve Lyne ce ne sont pas les autres mais l'ignorance ! Sans la Connaissance de Soi on est complètement vulnérables aux manipulateurs qui en fin de compte nous obligent, malgré eux, à nous remettre en question. Oui l'ignorance génère énormément de souffrance. Pour ma part, lorsque je souffre je me demande "c'est quoi que je ne comprends pas ? elle est où mon erreur ?" bien que ceci ne justifie aucunement que "des personnes se conduisent de façon aussi insupportable" comme tu dis ! Mais nous avons été enseignés depuis la nuit des temps : "Connais-toi toi-même!" c'est ça le chemin de la libération.

            Posté par kéa, 12 novembre 2016 à 16:30 | | Répondre
          • C'est le principe même de toute évolution: Apprendre à se connaître !

            Posté par DANIEL GENTY, 12 novembre 2016 à 17:01 | | Répondre
          • Rien ne remplace sa propre expérience. Nous avons tout en nous et nos possibilités sont grandes. Pas besoin d'intermédiaire pour contacter le divin.

            Posté par DANIEL GENTY, 12 novembre 2016 à 17:11 | | Répondre
          • Surtout pas besoin d'intermédiaires ! seulement des miroirs qui nous reflètent notre propre grandeur, comme il y en a toujours eu et qu'il y en aura toujours. Krishnamurti , pour n'en citer qu'un, était un miroir qui reflétait la grandeur et la beauté qui habite l'être humain. À le regarder ça donne envie de découvrir sa propre grandeur. C'est ça un maître, dans le vrai sens du terme, quelqu'un qui donne envie de maîtriser l'art de se connaître soi même, parce que lui se connaît !

            Posté par kéa, 12 novembre 2016 à 17:36 | | Répondre
          • En effet, apprendre à se connaitre.
            Le bon sens !
            Un état d'esprit ?

            Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 18:18 | | Répondre
          • Nous avons les mêmes sources: Krishnamurti !

            Posté par Daniel, 13 novembre 2016 à 17:13 | | Répondre
          • À mon sens, il y a le soi-même et le Soi-Même. Le Soi-Même n'a ni début ni fin, ni qualités ni défauts, il EST et aller à sa découverte n'a ni début ni fin non plus ! Essayer d'améliorer le soi-même, ses forces ses faiblesses, n'est pas mal mais, au premier tournant, on se rend compte qu'on se retrouve quasiment tout le temps à la cas départ.

            Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 17:50 | | Répondre
        • Bien analysé Eve Lyne !

          Posté par Daniel, 12 novembre 2016 à 11:52 | | Répondre
          • Mieux vaut en rire pour ne pas en pleurer.
            Allez, Daniel...
            Je ne sais pas passer le lien de là où je me trouve : Chez Skippy on sait où on met les pieds... et son esprit... et son argent !
            S'il vous plait : Un peu de pub pour mon gourou !
            Passez la vidéo : Skippy le grand gourou.
            Criant de vérité.
            MERCI d'avance...
            Avec l'humour, défois que...

            Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 14:16 | | Répondre
          • On a la forme aujourd'hui !!

            Posté par DANIEL GENTY, 12 novembre 2016 à 16:46 | | Répondre
          • En effet, je suis méconnaissable quand il s'agit de défendre les faibles...
            Surtout quand il s'agit de tenter de mettre à genoux les scélérats... Aucune pitié !

            Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 18:02 | | Répondre
  • c'est le danger qu'encourent bien des gens qui s'adonnent au mysticisme sans clairvoyance ... témoignage émouvant qui peut éviter bien d'autres cas ...
    amitié .

    Posté par Marie-Claude, 10 novembre 2016 à 12:38 | | Répondre
    • Espérons que ce témoignage éclairera certains !

      Posté par DANIEL GENTY, 10 novembre 2016 à 17:07 | | Répondre
  • Quelle perversion...

    Posté par Lyne-Anke, 10 novembre 2016 à 12:50 | | Répondre
  • Impressionnant, mais c'est bien qu'elle ose en parler. Espérons que cela ouvre les yeux à d'autres. Le plus mauvais peut côtoyer le plus beau. Restons vigilants ! Belle journée à toi. Amitiés. Joëlle

    Posté par JC, 11 novembre 2016 à 06:37 | | Répondre
    • Toujours se méfier où on met les pieds. Le centre Lerab Ling est près de chez toi à Lodève. Bon WE

      Posté par Daniel, 12 novembre 2016 à 11:55 | | Répondre
  • Dommage que Mimi termine sa déclaration par un aveu de défiance envers les autres. Il y a deux postures possibles face à autrui : la confiance ou la réserve. Voir l'autre comme un potentiel néfaste, c'est dommage.
    Mais comment pourrions-nous juger Mimi sur ce point ? Le premier qui l'a trahie adolescente est son papa, sans doute aveuglé par sa passion envers le bouddhisme et le maître en particulier.

    Mimi est un enfant perdu dans le conte de Peter Pan.
    Les enfants perdus ont pourtant l'avantage de vivre heureux parce qu'ils ont en Peter Pan un modèle de justice, d'amour et aussi cette potentialité fantastique d'être un héros aux pouvoirs magiques.

    Les maîtres du bouddhisme tibétain aiment bien nous parler des pouvoirs magiques, ces fameux siddhi ... et SR en est friand. C'est aussi son fonds de commerce et Mimi et Marion ont oublié de signaler cet aspect révélateur d'un bouddhisme charlatan.
    Je sais qu'en écrivant cela je blasphème aux yeux des initiés mais il est vrai que dans tous les centres bouddhistes du monde entier, on fait état de pouvoirs extraordinaires que certains yogi ou sadhu auraient.

    Il y a des hommes exceptionnels partout sur cette terre, dans tous les domaines, qu'ils soient athées, religieux, philosophes, laïcs ou simplement humains, agriculteurs, ouvriers, servants, etc... pas un seul ne connaît la Vérité, tant que son âme réside dans son corps, prisonnière.
    Nul être humain n'est capable de dire et faire au nom d'une Vérité qu'il ne connaît pas vraiment.
    Il n'y a pas de maîtres sur cette terre ou alors nous sommes tous des maîtres les uns pour les autres ... et des disciples.

    La Vérité est emprunte du grand Mystère sans lequel les certitudes sont des flèches empoisonnées qui détruisent ceux qui prétendent les détenir.
    Ce grand Mystère sur lequel Einstein aimait discourir afin de calmer les ardeurs de ceux qui se prennent pour Dieu.
    Qui donc prétend connaître Dieu et savoir ce qu'il est et ce qu'il veut le dise avec des preuves irréfutables sinon qu'il courbe la tête à jamais devant le grand Mystère !

    Mimi a eu le courage d'exprimer enfin une partie de la vérité des faits car elle ne dit pas tout sinon elle serait attaquée en diffamation par le maître.
    Il ne s'agit pas pour elle de faire le procès du bouddhisme mais simplement de dire avec son coeur ce qu'elle a vécu depuis l'âge de 14 ans dans un lieu particulier qui n'a rien à voir avec le bouddhisme et qui depuis la hante.
    Le bouddhisme est devenu une religion et en cela prétend détenir la Vérité.
    Dommage !

    Mais voyez le mal que l'on peut faire à une jeune fille en brandissant la magie du pouvoir et du savoir ! Où est la compassion lorsque l'on inflige à un être à peine sorti de l'enfance des blessures irréversibles qu'il ne ressentira que beaucoup plus tard ?

    Le Dharma est une sagesse ancestrale fait de raisonnements exceptionnels, de bon sens, de logique et qui rejoint souvent les travaux de nos meilleurs scientifiques, notamment dans le domaine de la physique quantique.
    La méditation a des vertus insoupçonnables de bien être et de guérison du stress notamment.
    Mais pourquoi en faire une religion puisqu'il n'y a ni Dieu ni êtres supérieurs ici ?
    C'est bien dommage.

    Le Bouddha, dans sa grande sagesse a dit un jour à ses disciples :
    "Ne vous fiez pas à ce que je dis mais faites-en l'expérience par vous-mêmes"

    Posté par alain thomas, 11 novembre 2016 à 14:03 | | Répondre
    • Merci Alain Thomas
      "Ne vous fiez pas à ce que je dis mais faites-en l'expérience par vous-mêmes"
      Voilà !

      Posté par kéa, 11 novembre 2016 à 18:22 | | Répondre
      • À condition que l'expérience ne soit pas téléguidée par ceux qui aiment pratiquer la captation par induction. Ce qui est le propre du gourou. Dans cet ordre de choses, l'église de la scientologie est passée maître dans l'art de la manipulation et de l'aliénation qui a l'apparence de la liberté et de la vérité à acquérir. ( J'emploie à dessein le verbe "acquérir", puisque l'adepte y laisse l'ensemble de ses biens…)
        les neurosciences ont cet avantage qu'elles vont permettre de développer la manipulation des esprits jusqu'à un point encore inconnu à ce jour.
        Le charlatanisme a encore de beaux jours devant lui. Surtout lorsqu'il devient scientifique ! Et chacun sait que la science détient la vérité des vérités… surtout en Occident…
        on devrait s'interroger sur le point de savoir pourquoi toutes ces « choses spirituelles » s'intéressent tant aux neurosciences aujourd'hui… normalement ils devraient n'en avoir nul besoin, puisque l'illumination va enfin combler jusqu'au-delà de tout…

        Posté par alainx, 12 novembre 2016 à 12:26 | | Répondre
        • Heureusement Alainx que nous transportons notre guide à l'intérieur de nous à chacun de nos pas ! et qu'il nous guide extrêmement simplement par : Chaud - Froid. Je pense qui Mimi a fini par quitter ce qu'elle avait toujours considéré comme étant la Vérité par qu'il y faisait trop froid et que son cœur y périssait. Mais il est bien long d'apprendre à se faire confiance plutôt qu'à ce qui nous a été enseigné !

          Posté par kéa, 12 novembre 2016 à 16:47 | | Répondre
          • Mimi est une privilégiée !
            Quand elle aura fini de se nettoyer sous la douche...
            Elle deviendra une force pour les autres !
            Chaque chose en son temps.

            Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 18:35 | | Répondre
          • "Heureux ceux qui lavent leur robe: ils auront droit à l'arbre de vie... " (Apocalypse 22:14)
            Sur ce je te laisse Evelyne, je cours laver ma robe !

            Posté par kéa, 12 novembre 2016 à 20:51 | | Répondre
          • Et oui toute épreuve put devenir une force à condition de prendre conscience !

            Posté par Daniel, 13 novembre 2016 à 17:16 | | Répondre
    • Ton texte est très intéressant car il contient plusieurs sujets sur lesquels on pourrait méditer: personne ne connaît la vérité - bouddhisme et religion l'abus de pouvoir.
      A bientôt cher ami.

      Posté par Daniel, 12 novembre 2016 à 12:03 | | Répondre
  • Que peut (ou veut) la MIDILUVE quand des politiciens et hauts fonctionnaires ou leurs épouses sont des adeptes ?
    La publication du livre va peut-être faire bouger les choses au sein de la population...
    J'ajouterais que les gourous ne sont pas l'apanage des religions. La manipulation mentale existe partout, dans les écoles, dans les lieux de travail, dans les familles... D'ailleurs, si les parents arrêtaient de l'exercer sur leurs enfants, ceux-ci seraient moins influençables. Et ça marche dans les deux sens : on peut être éduqué à se soumettre ou éduquer à dominer les autres.

    Posté par Marie-Christine, 12 novembre 2016 à 13:29 | | Répondre
    • Dominants, dominés......Un monde de conflits.....Oui que fait donc la MIDILUVE ? Pas grand chose, même rien du tout !!

      Posté par DANIEL GENTY, 12 novembre 2016 à 16:44 | | Répondre
      • Vous aussi, Daniel !
        MIDILUVE ?
        Bon d'accord, pas très fiable ce truc là !

        Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 18:24 | | Répondre
        • Mis que font-ils donc....Ils roupillent.....Etrange !

          Posté par Daniel, 13 novembre 2016 à 17:15 | | Répondre
      • MIVILUDES : Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires

        Aux dernières nouvelles, devenue MIDILUVE : Mission Disparue dans la Lune et sur Vénus

        Posté par Marie-Christine, 12 novembre 2016 à 22:33 | | Répondre
    • Quel livre Marie-Christine ???

      Posté par kéa, 12 novembre 2016 à 16:53 | | Répondre
      • Kéa, si je me souviens bien, une jeune fille a fait une thèse sur le sujet, qui va être publiée. Mimi, interviewée plus haut, fait partie des personnes qui témoignent dans la thèse.
        Tu peux retrouver tous les commentaires sur l'ancien site de Daniel "les 3 Mondes".

        Posté par Marie-Christine, 12 novembre 2016 à 22:47 | | Répondre
        • Elle est publiée. La jeune fille s'appelle Marion Dapsance et le livre les dévots du bouddhisme. Quelle histoire que Lerab Ling !!

          Posté par Daniel, 13 novembre 2016 à 17:21 | | Répondre
          • Je lis beaucoup et me procure souvent mes livres à la biblio. Le livre de Marion Dapsance est récent alors je devrai attendre pour y avoir accès par la biblio. Merci pour les renseignements.

            Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 17:55 | | Répondre
  • Mili... Midi...Mivi ...
    C'est confus ce truc là !
    MIVILUDES !
    A se demander si l'on peut même se fier à cette organisation... Hum .
    Preuve que non :
    Les gros lourds sont épargnés !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (sourire)

    Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 13:58 | | Répondre
  • Oui la manipulation est partout, surtout à la maison.
    Mais est-elle totalement consciente ? Je ne crois pas car nul n'échappe à la manipulation. Nous avons des convictions personnelles et en cela nous prenons le risque d'imposer à nos enfants ces convictions et cela devient de la manipulation.
    Alors il y a un degré de manipulation et au-delà d'un certain point cela devient dangereux et ça laisse des séquelles. Le positif se transforme en négatif.
    Comme dit Alainx, le propre du guru est de pratiquer la captation par induction.
    Le guru est conscient de ce qu'il fait, il manipule en parfaite connaissance de cause mais comme il possède le pouvoir, cela peut devenir confus dans son esprit.
    Le pouvoir corrompt mais surtout rend fou.
    Le guru parvient à se donner bonne conscience en mettant en avant tout le bien qu'il apporte à ces âmes perdues et puis si ces âmes sont si fidèles et en admiration, probablement que c'est parce qu'il se sent au-dessus de tout.
    Dans tous les domaines de la société, le pouvoir amène les êtres à modifier leur vision au point de perdre contact avec leur coeur (éthique). Ils sont au-dessus (hommes politiques, chefs d'entreprise, grands artistes, grands professeurs, chercheurs, etc...).
    Lorsqu'un individu perd conscience du mal qu'il peut faire, il faut l'arrêter ... il faut l'arrêter ... coûte que coûte ...

    Posté par alain thomas, 12 novembre 2016 à 14:38 | | Répondre
    • Toujours se méfier des hommes de pouvoir. Le pouvoir est une forme de maladie mentale. Je le ressens lorsque je vois le comportement de certains hommes politiques. Toujours proposer au lieu d'imposer...Toujours laisser la possibilité d'une ouverture.......

      Posté par DANIEL GENTY, 12 novembre 2016 à 16:56 | | Répondre
  • En effet, Alain Thomas :
    Il faut l'arrêter coûte que coûte !
    Pas question de faire la retourne quant aux êtres fragiles incapables de se défendre, parceque : fragiles.
    Les autres, n'acceptent aucuns compromis, aucuns jougs... Ils deviennent des rebelles, montrent les dents... à la sueur de leurs fronts.
    Ne courbent l'échine devant personne.
    Ils ont vécu tant d'expériences avec pour devise : Loyauté. dignité. Humanité.
    Il y a tant à dire !
    Aider les faibles est un devoir.
    Empêcher les pervers de sévir est un devoir.
    MERCI.

    Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 15:02 | | Répondre
    • Bonjour la Lyne, je t'ai vue hier dans le ciel avec Harry Pother. Mais que diable faisais-tu avec lui ?
      Oui je sais, il manie le balai mieux que moi ... est-ce une raison suffisante pour me laisser choir ? Ne t'ai-je pas emmenée plusieurs fois t'asseoir sur le croissant de lune ?

      La petite Babeth est toujours là, dans son appartement et elle a un nouveau piano. Je vais aller lui dire bonjour à Toulon un de ces jours.

      Eh oui, "la porte c'est Daniel"

      Posté par alain thomas, 14 novembre 2016 à 17:06 | | Répondre
      • En effet, cher Alain :
        Dans le ciel... Je vais ainsi volant de paysage en paysage...
        J'ai même aperçu au loin le mont Faron...
        J'ai endossé des milliers de "vêtements" et demeuré en des lieux divers, parmi les étoiles.

        Bravo pour Babeth et son nouveau piano...rejoindre les Célestes Orgues.

        Souviens toi, Alain :
        "Si déjà tu peux être considéré comme un mutant de l'Espoir, tu n'as pas le choix.
        C'est ton chemin, depuis de nombreuses vies, et le but, pour tous."

        Bon allez...
        Je retourne dans la lune...

        Posté par Eve Lyne, 15 novembre 2016 à 06:17 | | Répondre
        • C'est bien ma Lyne de rappeler les formules magique de Marie-Jeanne.
          Les mutants de l'espoir naviguent dans les eaux de la souffrance pour des missions sans fin. Ils n'ont pas le choix c'est leur chemin ...
          Hier soir, la lune était grosse ... et n'a jamais autant brillé ; je l'ai regardée en conduisant puis me suis arrêté sur le bas côté ... et je t'ai vue, enfourchée sur ton balai, la tête dans ton chapeau, au milieu des étoiles, sifflant l'air comme un rayon de lumière.
          Babeth ne veut pas quitter son lieu, elle reste près de sa maman ...

          Posté par alain thomas, 15 novembre 2016 à 08:55 | | Répondre
          • Ben ça alors, Alain...
            Avec ces tas de ferrailles que vous nommer : drones... le ciel est encombré.
            Encore un souci de plus pour l'avenir ?
            En effet, pour les mutants de l'Espoir ou "serviteurs inutiles", mieux vaut en avoir conscience.
            Bon, là...
            Même pas le temps de t'embrasser, de lourds nuages à transpercer !!!!!!!!!!!!

            Posté par Eve Lyne, 18 novembre 2016 à 17:45 | | Répondre
  • "Vous seriez toutes des prostituées et des droguées si vous n'aviez pas trouvé ce maitre..."
    En effet, pour se farcir un tel porc, une prostituée doit coûter cher !
    Bon d'accord, mieux vaut ne pas être une prostituée...

    Posté par Eve Lyne, 12 novembre 2016 à 15:31 | | Répondre
  • On a bien nos "prêtres pédophiles"... Bien sûr toute position supérieure entraine tôt ou tard à des abus de pouvoir ! Jj'ai une amie qui a connu le même outrage de la part d'un supérieur à l'armée (elle s'était engagée - peut-être même "une" supérieure... ! ce qui existait également dans les couvents si l'on en croit Diderot) ; et cela existe chez les garçons, j'ai connu aussi qqun qui a tout fait pour n'être pas incorporé en service militaire là où il aurait dû être affecté à cause de la réputation du capitaine ; il y a aussi les "maîtres " d'autrefois en enseignement artistique : des professeurs de Conservatoire, ou des plasticiens comme Rodin avec Camille Claudel... En ce qui concerne le viol d'enfants innocents, le livre de Jean-Yves Leloup intitulé "l'Absurde et la Grâce" en parle abondamment. Évoquer le problème dans le domaine de la spiritualité c'est méconnaître qu'il est hélas parfaitement général. A nous bien sûr de ne pas nous comporter comme des bébés, ce qui est parfois tentant...

    Posté par Aloysia_Martine, 12 novembre 2016 à 21:00 | | Répondre
  • Pour info Kéa le livre est de Marion Dapsance anthropologue "Les devôts du bouddhisme" chez Max Milo (voir par ailleurs la page que Daniel a créé sur ce blog "Les dévôts du bouddhisme"
    Ce livre fait suite à la thèse de Marion qui a étudié pendant 7 ans le bouddhisme notamment à travers le centre Rigpa mais pas seulement bien sûr.

    L'idéal d'une société serait de refuser toute hiérarchie mais alors ce ne serait plus naturel.
    Mettez deux bébés seuls dans une pièce et vous risquez d'assister à un carnage si vous laissez faire !
    N'oublions pas que nous avons les mêmes fonctions que les animaux ; manger, boire, digérer, uriner, déféquer, etc... la liste n'est pas exhaustive.
    Nous vivons en permanence dans la contradiction et le paradoxe. Nous courons après nos objectifs sans jamais pouvoir les atteindre vraiment car une fois arrivés il faut continuer sans cesse. Le fil est ténu, nous ne pouvons pas tomber, il faut rester debout.

    Il suffirait que nous ayons tous conscience du danger que représente le pouvoir. Nous devrions apprendre ce principe à l'école mais au contraire, nous faisons croire aux enfants qu'il existe une hiérarchie, un Dieu et en fait, cela empêche les pauvres de faire n'importe quoi, notamment la révolution.
    Les historiens disent que les révolutions ont toujours eu lieu pendant des périodes de croissance. Pour maintenir le peuple dans le calme, il faut qu'il y ait du chômage, de la difficulté et de la décroissance.

    La Suisse est un modèle de démocratie. Le Président est élu pour un an. Il y a des référendum d'initiative populaire régulièrement. Je vous mets au défi de me donner le nom du Président suisse. C'est vraiment le peuple qui gouverne.

    Chez nous ce n'est pas la démocratie, cela ne l'a jamais été. Nous vivons une forme de dictature qui s'appelle la République. Nous avons semé la terreur en 1993. Nous avons été les premiers à semer la terreur, bien avant Lénine, Staline ou même Hitler. Ecoutez bien la marseillaise !...

    Posté par alain thomas, 12 novembre 2016 à 22:53 | | Répondre
  • "Nous avons semé la terreur en 1993" tu parles de la récession Alain ?
    Il faut être bien naïf pour croire que nous vivons en démocraties.
    J'espère que Trump va faire ce qu'il a dit qu'il ferait (arrêter les guerres au moyen orient) mais je n'y crois pas.
    Il a fait son show grotesque durant la campagne et maintenant il se range
    pas le choix, ce n'est pas lui qui mène, il est à la solde des ploutocrates.
    Au moins les horribles Clinton sont quelque peu éloignés du pouvoir !

    Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 03:31 | | Répondre
  • Salut Kéa,
    Certains historiens racontent la vraie petite histoire de la révolution française et la création de la République.
    Ce n'est pas tout à fait ce que l'on apprend à l'école.
    La "Terreur" a eu son point de départ en Vendée lorsque le "Comité de salut public" composé de 12 hommes a décrété l'extermination pure et simple de ceux qui désobéissaient aux "lois" partiales dans cette région auparavant autonome.
    C'est l'histoire de la Vendée et la boucherie franco-française qui s'en est suivie. Les révolutionnaires ont décidé de tuer les femmes et les enfants d'abord.
    Ceux qui ont fait la révolution française ont inspiré les plus grands crimes de guerre et génocides qui ont suivi.
    Et aujourd'hui, nous perpétuons la tradition républicaine qui consiste à gouverner avec un pourcentage infime de gens satisfaits. La République est une et indivisible. La plupart des lois sont décrétées sans majorité réelle, en catimini et l'impôt est devenu insupportable.
    Et si le peuple conteste sa condition, il est repoussé violemment, sans ménagement, sans concertation, contrairement à ce qui est dit dans les médias.
    Si tu as le temps, la vidéo n'est pas fameuse mais le cours de cet historien visiblement royaliste est très intéressant.

    Quant à l'Amérique, pour avoir élu Trump, elle est bien malade, tout comme l'Angleterre qui a voté le Brexit et la France qui va voter ???
    Trump est pris à son propre piège. Il n'a jamais pensé en arriver là et maintenant il va devoir mettre en application : impossible.

    Nous parlions il y a quelques années ici de la transition entre les mondes. Nous parlions de l'effondrement de l'Ancien Monde et de l'avénement du Nouveau Monde. Nous disions que la transition serait douloureuse et qu'elle ne se ferait pas sans destruction. Nous y voilà semle-t-il !

    https://www.youtube.com/watch?v=BjylUyPq0ao

    Posté par alain thomas, 13 novembre 2016 à 08:40 | | Répondre
    • Oui, la vidéo m'intéresse Alain... et ce que tu dis a bien du sens aussi.

      Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 14:49 | | Répondre
  • Nous venons d'échapper de justesse à une troisième guerre mondiale meurtrière voulue par la psychopathe Hillary. La première urgence était d'y échapper.
    Bernie Sanders va collaborer avec Trump pour la paix au Moyen Orient mais ne va pas admettre des mesures xénophobes et sexistes. On peut compter sur lui pour compléter l'éducation du cow-boy mal dégrossi, comme un bon papa. Trump n'est pas un psycho-rigide, il est "réformable".
    Les journalistes qui raisonnnent toujours à courte vue, n'ont pas encore compris que la paix au Moyen Orient signifie la diminution de l'immigration, du terrorisme et des tensions raciales. Le FN, qui se réjouit un peu trop vite, n'a pas compris non plus qu'il va ainsi être privé de son fond de commerce !

    Posté par Marie-Christine, 13 novembre 2016 à 13:04 | | Répondre
    • De toute façon il n'appliquera pas son programme. Il y a les promesses que l'on fait et la réalité du pouvoir avec ses pressions , ses corruptions.....C'est toujours pareil, les électeurs sont leurrés. C'est pour cela que je ne vote plus !

      Posté par Daniel, 13 novembre 2016 à 17:35 | | Répondre
  • Presque incroyable et pourtant vrai Marie-Christine !

    Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 14:52 | | Répondre
  • Oui Marie-Christine mais ce que tu oublies est que le peuple qui a élu Trump ne va pas accepter la trahison ... comme la vraie gauche en France n'accepte pas la trahison d'Hollande, Valls et Brutus (Macron) ; vous allez voir les scores de Montebourg aux primaires et ceux de Mélenchon au premier tour des Présidentielles.

    Le problème est que la vraie droite américaine (républicains) est beaucoup plus féroce ... et on peut craindre des émeutes aux Etats-Unis dans les trois années qui viennent ou l'assassinat du nouveau Président ... sans faire de catastrophisme ni de prophétie ... juste des supputations logiques.

    Posté par alain thomas, 13 novembre 2016 à 15:13 | | Répondre
  • Ce qui rend possible tous ces carnages je pense est que nous sommes formatés à partir de la petite enfance à remettre nos vies entre les mains des puissants. Ils ont pris le contrôle de l'économie par le stratagème de l'endettement, ont infiltré l'éducation de A à Z et s'attaquent maintenant à l'agriculture au niveau mondial. Imaginez la puissance de ceux qui contrôlerait toutes les sources de nourriture ??? Alors là si on est assez fous pour laisser faire ça, on méritera bien notre sort !

    Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 18:17 | | Répondre
    • Heureusement des personne et des groupes de personnes s'élèvent contre tout cela. Je pense à ceux qui luttent contre Monsanto, à des personnalités comme Pierre Rabhi ou Nicolas Hulot ou encore Green Peace ou Amnesty International et plein d'autres

      Posté par DANIEL GENTY, 14 novembre 2016 à 16:09 | | Répondre
      • Mon cher Daniel des personnes comme TRUMP ou MACRON font bien partie du système, n'en doute pas ! Ce sont des envoyés des lobbyistes pour tromper le peuple.
        TRUMP porte bien son nom ... et MACRON aussi. Ces deux-là sont pires que les autres.
        Tu cites Nicolas HULOT. Pour moi c'est le seul en FRANCE qui a la compétence et la droiture pour changer le système.
        Sous la menace et la pression des autres, il a abandonné. Il est considéré comme l'ennemi public numéro 1. Il doit être bien triste car lui, il sait tout.

        Posté par alain thomas, 14 novembre 2016 à 16:45 | | Répondre
        • Merci pour l'éclairage Alain ! La loi du plus fort chez les singes ça fonctionne très bien et leur assure la paix (à part une rixe de temps à autres), mais s'ils possédaient comme nous les drones, les armes de destruction massive, la bombe atomique et nucléaire, il en irait autrement ! Alors puisque nous les humains fonctionnons encore, de toute évidence, sous la loi primitive du plus fort, je me demande comment il va se produire que nous passions de cette aberration à la loi de l'Amour ??? parce qu'il le faut absolument !
          Comme l'a mentionné Marie-Christine, le niveau vibratoire s'élève et s'accélère sur la planète (dû selon moi au nombre de plus en plus large de personnes qui se tournent vers la "Connaissance du Soi véritable"... et cela émet une grande vibration qui s'infiltre partout). C'est le seul espoir selon moi et il faut aussi s'informer convenablement pour ne pas jouer malgré nous le jeu de ceux qui nourrissent l'intention de dominer le monde.

          Posté par kéa, 14 novembre 2016 à 19:00 | | Répondre
          • L'Amour traverse tout.
            C'est le mental qui voile notre vraie nature.
            Et ceux qui savent la dévoiler sont de plus en plus nombreux.
            D'un côté il y a les ignorants et de l'autre les connaissants.
            En fait ce n'est pas un jugement.
            Les énergies positives ont besoin des énergies négatives.
            Et chacun possède en lui les deux énergies.
            En parallèle, nous assistons à l'effondrement d'un Monde et à l'avènement d'un Nouveau.
            Ce n'est pas la fin du Monde ni une révélation.
            C'est notre histoire en marche .. en évolution permanente.
            Il n'y a rien de bien extraordinaire.
            C'est le miracle de la Vie ...

            Posté par alain thomas, 14 novembre 2016 à 23:01 | | Répondre
  • D'après je que je sais, le clan Trump et le clan Clinton sont deux puissants lobbyistes mais chacun dans son genre.
    Schematiquement, le clan Clinton roule pour l'exploitation du pétrole au Moyen-Orient d'où les multinationales impliquées tirent des bénéfices colossaux. Ils sont intéressés à perpétuer le terrorisme pour conserver leur hégémonie. Par exemple, ils ont fait tuer Kadhafi qui s'était rebiffé en voulant sortir du dollar. Et en affaiblissant l'Europe avec les problèmes d'immigration et de tensions raciales, ils conservent leur puissance.
    Le clan Trump roule pour l'exploitation américaine (nord et sud) du gaz de schyste avec ses propriétaires disséminés sur le territoire. Il veut rendre le pays énergétiquement autonome, c'est pourquoi il veut arrêter la guerre au Moyen-Orient qui ne l'intéresse pas. Il n'est pas expansionniste. Ce qui l'intéresse, c'est de redonner à l'Amérique sa puissance de l'intérieur, avec des mesures protectionnistes.
    Il est évident que si, avec l'aide de la Russie et d'autre pays, il installe la paix au Moyen-Orient et abandonne ses vues sur le pétrole, il y aura un effondrement financier des lobbies pétroliers et par conséquent effondrement mondial. Ce sera la fameuse fin d'un système.
    Comment réagiront les pays producteurs ? Sans doute qu'après une période de chaos, ils reprendront leur destin en mains, redeviendront maîtres de leurs centrales et de leurs échanges commerciaux.
    Les populations pourront reconstruire leur pays et y vivre à nouveau plus sereinement.
    Evidemment, ce ne sera pas encore l'idéal mais ne sous-estimons pas l'énorme capacité créative des peuples et leur influence croissante due à un éveil des consciences sans précédent.
    En France, rien n'est joué. Inutile de faire des comparaisons avec la campagne américaine. Ce sera différent. D'ailleurs, d'ici là il se sera passé beaucoup d'événements. Tout va de plus en plus vite vibratoirement.

    Posté par Marie-Christine, 13 novembre 2016 à 19:29 | | Répondre
    • Ce que tu dis me semble juste Marie-Christine.
      Et dire qu'il y a cent ans il y avait déjà des voitures électriques qui atteignaient déjà les 100km heure mais ce sont principalement les Rockefeller qui ont étouffé ça dans l'oeuf. Alors COP21 c'est de la foutaise à mon avis ! Une autre façon de taxer et imposer des lois liberticides. Pourtant notre planète aurait bien besoin d'un répit... et tout de suite !

      Posté par kéa, 13 novembre 2016 à 23:10 | | Répondre
    • Chère Marie-Christine je pense que les Etats-Unis sont sous perfusion depuis longtemps.
      Un exemple le gaz de schiste. On sait qu'un puits a un faible rendement et qu'il faut en faire des milliers pour assurer l'alimentation d'une partie du territoire. Il s'en ouvre tous les jours et ces gens-là savent qu'avec la méthode par fracturation hydraulique, ils détruisent leur sol et polluent considérablement leur eau. Ils le font quand même car ce sont les plus grands dépensiers d'énergie de la planète et même leurs interventions militaires au Moyen Orient ne suffisent pas. Ils veulent montrer au monde qu'ils sont capables d'assurer leur indépendance et leur autonomie sur le plan énergétique.
      La guerre de l'énergie est impitoyable.
      Les Etats-Unis sont condamnés à leur effondrement (collapse). Ils sont obèses à 40% et la misère est comme un cancer aux cellules qui prolifèrent.
      Pour que le peuple ait élu TRUMP à la Présidence il faut vraiment que la nation soit bien malade ...
      C'est la seule nation au monde qui pour l'instant n'a pas hésité à appuyer sur le bouton. Ils recommenceront le jour où ils perdront leur hégémonie ... ou alors ils inventeront un Nicolas HULOT ... c'est pas demain la veille ...

      Posté par alain thomas, 14 novembre 2016 à 16:59 | | Répondre
      • Oui Alain, c'est sûr que les USA sont un pays malade.
        Je suppose que dans la logique divine, l'urgence absolue était d'éviter une 3ème guerre mondiale imminente, pour les raisons nucléaires que tu évoques.
        Ensuite, il y a un sacré ménage à faire dans tous les domaines et dans tous les pays.
        La purification de la planète, allant de paire avec la purification des esprits, on peut prévoir de grosses remises en question dans les temps qui viennent ! Et elles n'épargneront personne, individuellement ou collectivement.
        L'univers se rebiffe et il a raison ! Le point de non retour n'est pas toléré.

        Posté par Marie-Christine, 14 novembre 2016 à 17:15 | | Répondre
        • La grande lessive a commencé mais il y aura de la casse......Voyons ce que vont donner les élections en France !!
          Les temps sont aux changements depuis un bon moment mais la pression monte, monte.

          Posté par DANIEL GENTY, 14 novembre 2016 à 17:27 | | Répondre
          • Les élections en France seront ce que nous en feront... Elles seront le résultat de la quantité de travail sur soi que nous aurons réalisé. D'ici là, nous avons encore quelques mois pour évoluer (dans le bon sens, bien sûr !).

            Posté par Marie-Christine, 15 novembre 2016 à 16:56 | | Répondre
          • A dimanche pour la première étape !

            Posté par DANIEL GENTY, 16 novembre 2016 à 15:04 | | Répondre
      • @ Alain... si Ron Paul obtenait un poste au gouvernement, ma confiance serait très très grande ! crois-tu que je rêve en couleur !

        Posté par kéa, 15 novembre 2016 à 16:52 | | Répondre
        • Ron Paul a 81 ans ...
          Mais il a donné par le passé des opinions hautes en couleur, c'est vrai ... notamment en matière de baisse d'impôts.

          Posté par alain thomas, 16 novembre 2016 à 09:54 | | Répondre
          • Ron Paul "estime que l'hostilité du Proche-Orient envers les États-Unis qui se traduit par des attentats comme ceux du 11 septembre sont largement la conséquence d'une politique étrangère inspirée par une trop grande ingérence."
            Et vlan ! arrêtons de nous plaindre au sujet des attentats qui sont pure horreur on s'entend là dessus, mais ce que l'OTAN (c'est à dire nos pays respectifs et d'autres) fait l'est extrêmement plus horrible.

            Si plus de personnes prenaient le temps de s'informer correctement, cette pétition prendrait l'ampleur qu'elle mérite :

            https://www.change.org/p/donald-trump-make-ron-paul-trump-s-secretary-of-state-treasury

            Posté par kéa, 16 novembre 2016 à 23:22 | | Répondre
  • c'est toujours triste de lire ces histoires de chef spirituel ; quelque part, cet homme devrait être déchu de ses pouvoirs. J'ai été aussi adolescente et ressenti le besoin d'être guidée ; je faisais partie d'une chorale avec deux prêtres (l'un très réaliste et pragmatique, l'autre charismatique) ; ils nous ont aidé à passer notre adolescence en nous faisant chanter, ou grimper des montagnes ; ils n'étaient pas des "dieux" et s'ils étaient chaleureux, paternels, ils gardaient une distance avec nous. Et c'est très bien ainsi.
    Je suis toujours catho et finalement que le prêtre ait des défauts bien humains est préférable.
    J'espère que le ménage sera fait ; bonne soirée.

    Posté par durgalola, 13 novembre 2016 à 20:30 | | Répondre
    • Dans toute organisation ou religion, il y a des gens malveillants. Il ne faut pas faire d'amalgame mais neutraliser ceux qui font du mal. Ce n'est pas le cas pour l'instant à Lerab Ling.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 novembre 2016 à 16:16 | | Répondre
Nouveau commentaire