Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

03 février 2014

Marée basse à Quiberon

  La nuit dessine des ombres Et le vent s’envole dans le ciel. C’est marrée basse à Quiberon. Quelques mouettes à tire d’aile Criaillent dans la pénombre. On pousse un peu plus loin, Le camping du bois d’amour, La pointe du Conguel. Les nuages enflent à l’horizon On flâne, on fait un tour. Le soir s’écoule, serein. C’est le temps des vacances. Au bord du rivage La mer clapote, la mer danse. Dans le mystère du crépuscule J’ai envie d’arrêter les pendules. Juste l’instant, juste ce moment. Je serre ta main Y a... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 décembre 2013

Noël

  Quand les girouettes grelottent Sous les rafales du vent Décembre claque des dents Et le père Noël prépare sa hotte.   Dans le ciel c’est la fête Les étoiles dansent dans les nuages Tournez girouette Pendant qu’arrivent les rois mages.    Vent qui claque, vent qui fouette Dans le froid hivernal Le chœur des cathédrales Chantent Jésus de Nazareth.   C’est la nuit magique Celle ou les petite lumières clignotent Clin d’œil poétique A la lune pâlotte.   Daniel( déjà publié en 2008)
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 décembre 2013

De passage

  On  peut être une star avec  sa photo sur les grand boulevards ou bien quelqu'un d'anonyme qui passe sa vie en intérim Dans des châteaux ou des bidonvilles. On  peut se regarder le nombril ou bien s'intéresser aux autres comme un véritable apôtre. Mais à la fin, on sera tous pareils Les bras en croix, lourds comme la pierre, A quatre pieds sous terre. Qu'on soit un petit malin Ou un grand marlou Un moins que rien Ou un risque  tout, Tous pareils et tout seul à la fin Pour finir en... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,
28 novembre 2013

Comme un oiseau dans le ciel

  Le temps  ne reviendra jamais Il est parti pour toujours Ne laissant que des souvenirs, Des feuilles mortes dans les cours Et des secrets derrière les volets. Sur le bord du chemin le temps soupire. Il est passé par ici mais ne repassera pas par là. Il s'en va,  file à grands pas, A pris ses clics et ses clacs Abandonnant les heures passées. Dans les instants fanés Les portes claquent Se refermant sur le passé. Passant surtout ne te retourne pas  Ne le retiens pas, laisse le s'envoler ... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2013

In excelsis deo

      J’entre dans les églises Pour que Dieu me fasse une bise Un verre à la main Je viens trinquer avec tous les saints.   Alléluia, Alléluia La Vierge Marie me regarde A l’église de Brive la Gaillardes L’organiste joue une toccata   Je trempe mes doigts Dans l’eau  du bénitier Et fais un signe de croix. Je viens aussi pour prier.   Prions mes frères Prions avec joie et allégresse Pour cette vie douce amère Qui nous poursuit comme une diablesse.   Comme vous, un jour, ... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2013

Marylou

  On m'appelle Marylou Je n'habite pas du côté de Chatou Je suis de la Grande Borne La cité bien connue de l'Essonne. Je vis au milieu des petits loups Les rois du macadam Ceux qui sont toujours hors des clous Et qui ne disent jamais bonjour Madame. Je suis Marylou, la petite beurette Qui n'a jamais vécu au bled. J'ouvre bien grand mes mirettes Mais je ne vois que des murs tout laids. Là bas au coin de la rue, la mer m'attend Avec ses vagues qui dansent à l'horizon Et qui m'emportent loin des traditions. La bas... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 10:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2013

Grain de poussière

    Grain de poussière Emporté par le vent Mémoire d’hier Effacée par le temps Sur le vieux banc vermoulu A vos côtés, je me suis tu Un doux baiser sur votre main, C’était hier je m’en souviens. L’heure s’était arrêtée Pour nous regarder. Parmi les fleurs des champs, Offertes au soleil de juillet, Ma belle au bois dormant, Nous avons frissonné. Ta jupe ouverte s’est envolée Et mes mains se sont affolées. Peau douce et cœur à nu Tu as dansé sur mes hanches. C’était la fête, c’était dimanche. Il ne reste... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 octobre 2013

Le petit con d'autrefois

  Je suis le petit con d’autrefois Celui qui ne savait pas Qu’il ne savait rien Celui qui se brûle les doigts A raconter des blablas Et qui se retrouve dans le pétrin. Je suis celui qui ne savait pas Qu’il était encore jeune et heureux Et que le souffle du vent Etait plus important Qu’un petit caprice ombrageux. Je suis le petit con d’autrefois Avec ses idées bien arrêtées Et qui voulait toujours avoir raison, Jamais tort. Tant qu'on a la santé et qu'on n'a pas encore vu la mort Que de temps perdu, le nez dans... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
17 septembre 2013

Au bord du vent

  Claude Théberge   Je suis assis au bord du ventLes pieds dans le néant.Je regarde passer les vieQui descendent du cielComme des goûtes de pluie. Mais où donc vont-elles Et pour combien de temps ? Les saisons sont des instants Qui meurent et renaissent, accompagnant nos destins Jusqu’au final de la grand’ messe. Les vies se posent sur  terre Et vibrent chaque matin Pour voyager dans les  jours Laissant filer les hiers Jusqu’au bout du parcours. Pourquoi suis-je donc venu ? Parfois je me... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2013

Un auteur amérindien, anonyme.

  Ne reste pas à pleurer sur ma tombe,Je n’y suis pas.Je n’y dors pas.Je suis un millier de vents qui soufflent, Je suis le scintillement du diamant sur la neige.Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr, Je suis la douce pluie d’automne.Dans le silence feutré de la clarté du matin, Je suis l’oiseau au vol rapide.Ne reste pas à te lamenter sur ma tombe.Je n’y suis pas, Je ne suis pas mort.
Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,