paix interieure

 

A ce moment de ma vie, il y a des mots, et les comportements qui vont avec, qui ne présentent plus guère d’intérêt pour moi : pouvoir, compétition, comparaison, possession, avoir raison. Tous ces mots, et je viens seulement de m’en rendre compte, contiennent les germes de bien des conflits et des guerres. Tous ces mots, je les ai pratiqués mais ils m’ont quitté au fil de ma vie pour laisser place à d’autres mots qui, à mes yeux , sont bien plus importants : écoute, empathie, respect des autres, échanges.

En fait je me suis dépouillé d’une multitude d’attentes et de désirs qui encombrent la vie plus qu’elles ne l’enrichissent.

J’ai la sensation  de ne plus avoir d’attentes particulières , d’accorder moins d’importance aux choses, de regarder d’un œil distant ceux qui se noient dans les détails et les complications inutiles Ils perdent du temps et de l’énergie, me dis-je en moi-même!! Etrange sensation de se retrouver tout nu sans rien attendre de particulier. Mais qu’est ce que c’est bien de ne rien attendre. Plus de mauvaises surprises, plus de frustrations, plus de pression. Je suis nu et j’avance sur le fil de la vie, cette vie qui m’a appris que pour évoluer à peu près correctement il est sage de savoir tirer la leçon de toutes nos épreuves.

Finalement je suis devenu stoïcien !! et j’accepte  ce qui vient le mieux possible.

« Tout le monde parle de paix mais personne n'éduque à la paix.

On éduque pour la compétition, et la compétition marque le début de toutes les guerres.

Quand on éduquera pour la coopération et pour nous offrir les uns, les autres de la solidarité, ce jour-là on éduquera à la paix.»

                                                                                                                                   Maria Montessori