covid

Je vais vous raconter ma vie expérimentale et personnelle pendant la pandémie (pour ceux que cela n’intéresse pas, vous pouvez tourner la page).

Jetons tout d’abord les bases : je ne suis philosophiquement pas pour les vaccins qui, à mon avis, affaiblissent notre système immunitaire. C’est intuitif de ma part car je ne suis pas scientifique… Et puis m’injecter un produit que je ne connais pas, c’est pas trop mon truc.

Donc au début, j’ai traîné, puis quand j’ai vu que cette attitude allait restreindre mes libertés, j’y suis allé, preuve que je ne suis pas non plus un anti-vax irréductible. J’ai sans doute fait comme beaucoup de monde.

1ère dose : une légère fatigue sans plus

2ème dose : une douleur musculaire importante dans le bras où j’ai été piqué

3ème dose : RAS

Puis quelque temps après je fais une bronchite suivie d’une carence en fer importante. Une grande fatigue s’empare de mois. Je n’ai plus d’appétit….anti biotique et complément alimentaire pour me recharger en fer.

Mais des symptômes nouveaux apparaissent : perte du goût et de l’odorat, problèmes articulaires et une grande déficience musculaire qui me demandent beaucoup d’effort pour simplement me lever de ma chaise. Et puis, pendant trois jours, une insuffisance respiratoire nocturne. Je suis à deux doigts d'appeler le Samu. Mais ça passe....... En un mois je perds 13 kg. Le docteur me conseille de me faire tester……Je le fais …..Bingo j’ai la covid !!!

Depuis je végète…Je suis devenu un légume et ma femme m’arrose avec gentillesses tous les matins.

Ma vie a changé. Je ne peux plus faire grand-chose. Heureusement j’ai mon ordinateur. Alors je voyage sur Facebook et les réseaux sociaux et j’y découvre des horreurs : la haine, la violence, l’intolérance, la lutte vax anti vax, les scientifiques qui disent tout et son contraire, ceux qui émettent des théories les plus farfelues possible.

Le monde a peur, le monde vit dans l’incertitude et a besoin de sécurité. Certains vont alors se réfugier derrière des théories complotistes. Le monde est à cran ! A nous de ne pas plonger dans ce marasme et de ne pas exacerber les conflits. Inutile d’en rajouter

Qu’ai-je retenu de cette expérience qui n’est pas terminée ? D’abord bien de mes certitudes sont tombées. Déjà que je n’en avais pas  beaucoup.

-          Les vaccins ne sont pas la panacée. J’en suis la preuve.

-          Mais peut être que si je n’avais pas été vacciné, les effets auraient été plus importants.

-          Le corps médical est démuni face à cette situation. Rien ne m’est proposé pour enrayer tous ces effets secondaire «  Ils partiront avec le temps…… ». Simplement des compléments nutritionnels.