Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

25 novembre 2021

Le syndrome de Diogène

accumuler

 

Sans s’en rendre compte, toute au long de notre vie, nous accumulons des choses. Ce peut être, d’abord, des objets, des biens matériels. Parfois notre désir de posséder peut être grand : une résidence secondaire, une belle voiture, une collection d’objets rares………Peur de manquer ? Satisfaction de l’ego ? Un de mes amis ne sort jamais sans une grosse liasse de billets dans ses poches. Tout ce qui tourne autour de l’argent l’obsède. Son plus grand plaisir : Tout négocier pour réaliser une économie !!!

Cela peut conduire, cas extrême, au syndrome de Diogène ,un trouble obsessionnel compulsif qui conduit à amasser ou à ne pas jeter un grand nombre d'objets inutiles. Bon, on n’en n’est pas là…..Mais attention !!

Allez faire un tour à la cave ou dans votre grenier…… C'est fou ce qu'on entasse !!

Tout ça pour dire que je ne garde pas grand-chose. Dès que ça commence à s’accumuler, je suis mal à l’aise, j’ai l’impression, d’étouffer, d’être encombré, lourd. J’ai besoin d’espace devant mes yeux. Pas envie de m’encombrer de biens matériels dont la gestion peut s’avérer lourde et grignoteuse de temps et d’obligations….Juste le nécessaire pour vivre bien, le cœur léger…..Le désir de posséder s’accompagne souvent de la peur de perdre.

Et puis existe aussi une autre façon d’accumuler. Celle où on ne dit rien et où on laisse s’entasser au fond de nous des rancoeurs, des frustrations. Les non-dits sont des poisons qui rongent insidieusement l’âme et le corps. On accumule, on accumule et on devient comme un cocotte-minute, prête à exploser. Ce qu'on refuse de sortir par les mots sortira un jour par les maux. Evacuer par la parole, sans animosité, est la meilleure des choses qui soit !

Allez, basta !! on jette tout par-dessus bord ! On s’aère, on se renouvelle, on se régénère !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Le syndrome de Diogène

  • Ah le "Ça peut servir". Il s'entasse bien vite celui-là.
    Deux fois par en je fait du tri et je vais donner ce "ça peut servir" s'il ne m'a pas servi dans les mois qui précédaient.
    Et pour l'autre manière d'accumuler, pareil je ne garde pas ces trucs qui rongent de l'intérieur.
    Bonne journée

    Posté par Pascale MD, 25 novembre 2021 à 09:18 | | Répondre
    • Pas la peine des s'encombrer !! Aller oust!! On vire !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 09:59 | | Répondre
  • Le ça peut servir est redoutable ! il faut une belle philosophie de vie pour l'écarter et faire le vide, comme tu le soulignes aussi bien à l'intérieur de soi que devant nos yeux. On n'est mal habitué à ce genre d'exercice pourtant salutaire. Les plus jeunes me semblent plus disposés que nous à s'y contraindre, du moins matériellement. Il faut dire que le manque de place est une bonne raison. Bonne journée en méditation.

    Posté par delia, 25 novembre 2021 à 09:57 | | Répondre
    • Moi je n'aime pas entasser. J'aime bien avoir de l'espace. alors je donne ou je vire !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:01 | | Répondre
  • Intérieurement je suis à jour et légère... pour le reste chaque année à la Noël au bénéfice des miens et des amis J'organise un déballage où chacun se sert ...

    Posté par manouche, 25 novembre 2021 à 11:14 | | Répondre
    • Bonne idée ! Je devrais faire pareil !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:02 | | Répondre
  • Un article intéressant qui mériterait sans doute d'être creusé tant il touche à l'être profond.
    Nul doute que la tendance à accumuler provient d'un sentiment d'insécurité et d'une volonté de conserver les héritages du passé.
    Faut-il faire un tri ou tout bazarder ? Je dirais que cela dépend de chacun...
    Le bricoleur se félicitera maintes fois d'avoir gardé des objets divers pour réparer ceci ou cela et même pour rendre service.
    Lorsque j'étais jeune maman, il m'arrivait de prendre un grand sac poubelle pour me débarrasser de tout ce que je jugeais inutile. Mes enfants poussaient de grands cris, fouillaient le sac et récupéraient les jouets que j'avais jetés.
    Ma mère, qui avait connu les graves restrictions de la guerre, possédait un véritable garde-manger dans sa cave. Par ailleurs, elle était une grande gaspilleuse, achetait des vêtements et des meubles de luxe, ne lésinait pas.
    Peut-être que chaque être humain est conservateur dans certains domaines et progressiste dans d'autres...
    Pour en venir à l'époque actuelle, je pense que nous sommes de toute évidence confrontés à une situation nouvelle = l'inconnu total au sujet de notre avenir.
    Nous sommes forcés à lâcher prise d'une manière ou d'une autre en acceptant de ne pas savoir ce qui nous attend, ou bien à nous raccrocher à nos références passées. Peut-être y a-t-il un juste milieu...
    Que penser par exemple du démantèlement des statues de personnages historiques que l'on juge maintenant inacceptables ?
    Nous assistons actuellement à grande échelle à la révélation des non dits dont tu parles. La marmite explose = violences conjugales, harcèlement, viol, racisme, droits des handicapés... Les victimes silencieuses vident leur sac. On a ouvert la boîte de Pandorre. Le subconscient de la terre se révèle au grand jour.
    Il est bon de regarder tout cela d'un point de vue général. Le monde semble se débarrasser de ses vieilleries = vieilles mentalités, vieux dogmes, moeurs obsolètes.
    Le risque est de jeter le bébé avec l'eau du bain. La tendance au tout ou rien est compréhensible dans ces moments de révolte. Mais gardons notre bon sens ! Restons lucides, sachons conserver les bienfaits acquis et jeter ce qui nuit au progrès de l'humanité.

    Posté par Marie-Christine, 25 novembre 2021 à 12:52 | | Répondre
    • Bel exemple de l'accumulation de non-dits: l'affaire Nicolas Hulot. Quand la cocotte minute explose, ça fait mal !!

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:06 | | Répondre
  • de toutes ces choses qui "pouvaient servir", je me suis débarrassée ... et pourtant mon grenier, vaste pourtant, regorge de dessins d'enfants, de cartes postales reçues, de cahiers et de livres ... traces de moments qui ne peuvent s'évanouir ... tant ils furent "ma" vie !
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 25 novembre 2021 à 14:02 | | Répondre
    • Normal de conserver des liens affectifs avec certains objets !!

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:07 | | Répondre
  • J'ai connu ça avec ma mère. Mais comme elle connaissait la guerre on pouvait l'excuser. Elle gardait tout, entassait ne savait plus ce qu'elle avait. Lorsque j'ai vidé son appartement cela a été l'horreur. Je pense que c'est un peu une maladie de vouloir tout garder ainsi.
    Comme on dit au Québec très souvent :"le porte-feuille ne suit pas le corbillard". Nous entassons mais pourquoi ? Faisons place nette dans notre maison comme dans nos coeurs !

    Posté par Petits Bonheurs, 25 novembre 2021 à 14:33 | | Répondre
    • Oui, dans certains cas cela est une maladie....Tout garder !! Besoins de sécurité ?

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:10 | | Répondre
  • Jetons du lest ! De toutes façons nous sommes nés nus et mourrons nus.

    Posté par Mayalila, 25 novembre 2021 à 14:45 | | Répondre
    • Les biens matériels n'ont pas grande importance !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:11 | | Répondre
  • Chaque déménagement fait déjà un tri … et plusieurs sont venus déjà pour alléger les valises.
    Pour les rancoeurs et autres idées toxiques qui peuvent polluer notre quotidien, avec les années nous les laissons le long de notre route nous apercevant combien nous sommes bien plus légers et plus aptes à apprécier la vie avec beaucoup moins de contraintes.
    Par contre, aujourd'hui restons vigilants face aux nouvelles idées toxiques qui veulent nous envahir comme l'écriture inclusive, le wokisme, la cancel culture… De nouvelles charges viennent alourdir nos vies.

    Posté par angedra, 26 novembre 2021 à 09:45 | | Répondre
    • Toutes ces théories nouvelles qui ne servent pas à grand chose, sinon à diviser toujours et toujours !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:13 | | Répondre
  • On accumule trop, c'est vrai...il est bon de s'alléger

    Posté par gazou, 26 novembre 2021 à 15:09 | | Répondre
    • Deux petites ailes dans le dos, pour monter, monter.......

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:14 | | Répondre
  • Je garde pour donner, tous les étés et pas que d'ailleurs, ma fille aînée fait le tri pour moi, dans mes fringues, mes placards, la vaisselle et me dit, tu t'en sers, non !!! bon je prends, nous faisons des sacs via la croix rouge ou le secours populaire, ok pas de souci. Chez ma seconde, il y a tellement de meubles que j'étouffe, il y a deux maisons dans une, son compagnon ne veut quasiment rien jeter, elle non plus...
    Pour autant certains objets ont une valeur sentimentale et pour rien je ne m'en détacherai. (l'art de la simplicité) ce livre m'a aidée.
    belle journée Dabiel

    Posté par Esterina, 26 novembre 2021 à 17:15 | | Répondre
    • Normal d'être attaché à certaines choses. Comme toi j'ai deux enfants, deux fils. Chez l'un tout est bien rangé, bien en place. Chez l'autre, on entasse et cela devient vite le bordel. Je ne pourrais pas vivre ainsi!

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:17 | | Répondre
  • Eh oui, que cela soit avec les objets ou les sentiments, meux vaut vivre, léger !

    Posté par jill bill, 26 novembre 2021 à 17:16 | | Répondre
    • Et puis c'est bien plus agréable....Il y a suffisamment de lourdeurs autour de nous !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:19 | | Répondre
  • Les neufs dixièmes des personnes qui souffrent de syllogomanie ne peuvent pas s'en sortir sans une aide thérapeutique et comportementale. Ce trouble de la personnalité est très profond.
    Mais sans aller jusque-là (vu ton titre) je pense que se débarrasser de l'inutile commence assez essentiellement par mettre de l'ordre à l'intérieur de soi, en se débarrassant ou en gérant mieux les besoins de possession de biens de toutes sortes. C'est la découverte des richesses spirituelles qui fait que l'on commence à vider sa maison de tout ce qui ne sert à rien pour accéder au bonheur profond. Sans cela on continuera à favoriser les immenses profits que notre société de consommation génère. Mais si on veut une écologie réussie, il faut commencer par la transformation intérieure, bien plus les mesures planétaires envisagées dont la plupart sont désespérément irréalistes et irréalisables.
    On veut une sobriété et le Black Friday rapporte des milliards… parce que tout le monde se précipite dans les magasins…
    Cherchons les vrais responsables que nous sommes.

    Posté par Alainx, 26 novembre 2021 à 17:50 | | Répondre
  • Balayer devant sa porte au sens propre comme au sens figuré, voilà ce qu'il faut faire !

    Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 10:22 | | Répondre
  • mon cher mari (par ailleurs l'homme le plus gentil du monde) est atteint de ce syndrome: il garde TOUT, ne se débarrasse de rien! Ce n'est pas facile à vivre pour moi, car sous peine de colères mémorables, je ne peux toucher à rien!

    Posté par Coumarine, 27 novembre 2021 à 15:18 | | Répondre
    • Oh! là!là! Quelle patience tu dois avoir....Il faut l'envoyer voir un psy !

      Posté par DANIEL GENTY, 29 novembre 2021 à 15:32 | | Répondre
  • Je garde juste ce qui peut faire mémoire de l'histoire de la famille ...tout est classé...
    Albums photos... Je garde quelques traces de mon métier d'instit juste pour ne pas oublier et mes livres préférés...

    Quand je pars plusieurs semaines en camping-car, je m'aperçois qu'on peut vivre avec trois fois rien, un cahier pour le journal, un ou deux guides, un livre deux ou trois vêtements de rechange, un gros pull...

    Mais malgré tout j'aime retrouvé ma maison au retour qui me semble un palais avec un bon feu de cheminée

    Posté par Marie minoza, 27 novembre 2021 à 17:19 | | Répondre
  • Pas de superflus ! Juste l'essentiel, c'est la sagesse même.....On peut vivre dans le confort sans entasser !

    Posté par DANIEL GENTY, 29 novembre 2021 à 15:34 | | Répondre
Nouveau commentaire