Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

22 novembre 2021

A propos de l'éducation

A la suite de mon texte intitulé Sofia, Marie Christine m'a adressé ce message sur l'éducation que je trouve très intéressant. je vous en fais donc profiter. 

EDUCATION

 

Attention tout de même à ne pas saboter l'éducation des parents qui imposent souvent une discipline difficile mais nécessaire car ce sont eux qui doivent gérer l'enfant toute l'année !

D'un autre  côté, un peu de liberté accrue avec les grands-parents pendant les vacances est une aventure intéressante et un enrichissement pour les enfants car cela leur fait connaître une autre manière de voir la vie.
Tout est question de dosage...

En tant qu'ancienne enseignante, je vois les dérives du laisser faire, du laxisme, de la mentalité enfant roi qui causent des dégâts, mais en tant que mamie il est évident que je perds beaucoup ma rigueur de parent.
Le temps nous a fait prendre du recul... En tant que parents, le stress de la vie active nous poussait a imposer des rythmes et des règles parfois rigoureuses sans tenir compte des besoins réels des enfants. Aujourd'hui cela dépend des familles.....

Se débarrasser du poids de l'éducation en laissant ses enfants devant des écrans pendant des heures ou en répondant systématiquement à tous leurs désirs est une démission lourde de conséquences ultérieures. Par ailleurs, des rigidités inutiles ont aussi des effets néfastes sur le développement affectif.
L'éducation est un art, une science, un défi ! Elle exige que l'on maîtrise son impulsivité, ses émotions, ses principes inconscients, son ego, et que le bon sens l'emporte ainsi que l'humanisme.Elle nous demande sans cesse de jongler entre le coeur et la raison. Elle nous demande sans cesse de déceler la limite à ne pas dépasser, surtout avec un petit enfant car sa perception de l'interdit se rapproche de celle de l'animal, elle n'est pas rationnelle comme celle de l'adulte, elle a sa propre logique qui est supra-rationnelle, sensorielle et intuitive.
Le petit enfant ne peut pas comprendre nos interdits car il n'a pas fait l'expérience des dangers ou des malheurs que ses actes impliquent. Curieux de tout, il veut tout voir, tout sentir, tout toucher, tout faire. Il est mu par le principe d'évolution qui l'habite, sans limites, sans tabous.

Nous, nous avons été échaudés plus d'une fois, nous avons appris la prudence (elle a pu aussi nous être inculquée abusivement par des parents trop anxieux sans que nous ayons eu la possibilité de faire l'expérience).
Il a donc besoin d'être guidé pas à pas, avec une vigilance discrète mais réelle et des explications progressives en rapport avec son âge. Et pour cela, il faut, d'une certaine manière, être aussi capable de se mettre à sa place, ce qui requiert une aptitude à l'empathie. L'amour ne suffit pas. On peut commettre beaucoup d'erreurs par amour si l'empathie ne l'accompagne pas.

Marie-Christine

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur A propos de l'éducation

  • J'ai apprécié ce texte que je trouve assez juste dans l'analyse.
    Pour la conclusion, on peut faire beaucoup d'erreurs en général s'il n'y a pas d'empathie, et ce n'est pas quelque chose d'inné. Certaines personnes sont parfaitement incapables de se mettre à la place d'autrui. Mais rien n'est perdu, cela s'apprend.
    Bonne journée

    Posté par Pascale MD, 22 novembre 2021 à 08:13 | | Répondre
    • Oui, cela s'apprend mais pour moi l'empathie est quelque chose de naturel. Je me suis toujours intéressé aux autres avec, bien entendu, parfois quelques déconvenues!!

      Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 15:56 | | Répondre
  • "Eil" parle d'or !

    Posté par manouche, 22 novembre 2021 à 08:14 | | Répondre
  • Très beau texte, difficile est l'éducation, personne ne détient la recette miracle, un savant dosage d'amour, d'empathie, de tolérance et d'autorité devraient suffire mais c'est sans compter avec le tempérament de l'enfant, de son caractère, du comment il reçoit et engrange tout ceci.
    et puis il y a des parents qui hélas seront inaptes à la parentalité, et là, les causes sont multiples...comprendre, aider plutôt que de condamner.
    Belle journée

    Posté par Esterina, 22 novembre 2021 à 10:36 | | Répondre
    • Finalement l'éducation c'est tout un art !!......Où la part de l'intuition est grande !!

      Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 15:58 | | Répondre
  • Pas faux, et être parents n'est pas si aisé, de même qu'être leur enfant....

    Posté par jill bill, 22 novembre 2021 à 18:18 | | Répondre
    • Etre enfant n'est pas toujours drôle. Quand on voit comment certains parents se comportent...Cas extrême: les enfants martyres !

      Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 16:00 | | Répondre
  • et chacun en fin de compte fait comme il peut ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 22 novembre 2021 à 20:35 | | Répondre
  • Tout est une question de dosage, certes, être parent et être enfant sont des métiers difficiles, de plus en plus difficiles quand on voit la tournure que prend notre société... La spiritualité (je ne parle pas de la religion) nous sauvera, remettre de la profondeur et du cœur dans nos rapports est me semble-t-il une voie... Merci Daniel, belle journée. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 23 novembre 2021 à 10:44 | | Répondre
    • Faire évoluer aussi l'éducation nationale pour développer des valeurs de solidarité, de respect envers autrui et de responsabilité.

      Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 16:12 | | Répondre
  • je pense qu'il est important de trouver un équilibre, pas facile tout le temps.
    Belle journée de mardi Daniel

    Posté par eki eder, 23 novembre 2021 à 11:44 | | Répondre
    • On penche vite d'un côté ou de l'autre !!

      Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 16:13 | | Répondre
  • Je trouve cette analyse trés juste et bien expliquée. Je regrette qu'elle ne soit pas enseignée aux parents, cela éviterait bien des déboires ! Merci de nous la faire partager.
    Quand j'étais jeune maman, je lisais beaucoup une revue qui s'appelait "Enfants d'abord". Ce que dit Marie Christine à propos des parents actifs je l'ai vécu sans vraiment l'analyser, je l'ai subi et bien sûr mes enfants aussi. Si j'avais su faire !

    Posté par delia, 24 novembre 2021 à 11:05 | | Répondre
    • Pas de regrets à avoir Délia. On a fait ce qu'on a pu !!

      Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 16:15 | | Répondre
  • De toute façon les enfants auront des reproches à faire à leurs parents. Ceux ci sont bousculés par leurs autres enfants, leur santé, famille, travail, la société... Les mouvements sont si divers qu'il est impossible d'être le bon parent. Après chaque enfant est différent et nous nous adaptons à leur caractère.
    En tout cas pour vivre en société, en humanité, il est nécessaire d'apprendre à respecter les autres, les animaux, le cosmos. Et c'est un apprentissage.
    Bises

    Posté par Andrée, 24 novembre 2021 à 14:38 | | Répondre
  • Tu as raison, Andrée. Bien vivre en société n'est pas donné à tout le monde: abnégation, tolérance , solidarité, responsabilité. Voilà ce qui devrait animer le monde !

    Posté par DANIEL GENTY, 24 novembre 2021 à 16:19 | | Répondre
  • J'adresse toute mon amitié à Marie-Christine.
    J'en connais un rayon sur l'éducation de mon petit monde.
    Oh je ne fais pas le malin.
    J'ai commis des erreurs sans nul doute.
    Car on improvise avec ce que l'on a reçu.
    Comme cette fichue claque sur une cuisse qui était innocente !
    Avec les années qui passent, on ne réagit pas de même envers le premier et le dernier enfant !
    Comme cette parole blessante pour laquelle j'ai demandé pardon.
    Comme cette première soirée avec leurs amis à la maison.
    Où nous avions fixé minuit comme limite.
    Alors que l'ambiance était bonne, à minuit cinq, je poussais les jeunes à rentrer chez eux.
    "Papa a fichu mes amis à la porte !" sniff ...
    Eh oui, je m'en veux d'avoir été si cassant.
    Mais combien d'aller-retour ai-je pu faire, à une heure du matin, pour récupérer mes jeunes sans permis.
    Je n'ai jamais regretté de le faire.
    "Quand Papa nous proposait des randonnées l'été, à 10 ans, nous râlions car la plage nous paraissait cent fois mieux. Mais maintenant, à 22 ans, nous adorons marcher en montagne devant des paysages grandioses."
    Dixit mes filles !
    Et du coup, elles emmènent leurs enfants dans leur sillage.
    En conclusion, on sème sans savoir quelle sera la qualité de la récolte.
    Inch'Allah.

    Posté par PLV, 24 novembre 2021 à 22:14 | | Répondre
    • On a fait au mieux....Pas trop de regrets à avoir!.....Un métier difficile que celui de parents ! Comme toi, je m'en veux parfois pour certaines attitudes !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2021 à 09:58 | | Répondre
  • Bonjour Pierre-Louis, heureuse de te lire !
    Ta phrase de conclusion est parfaitement juste.
    Notre dose d'inconscience ne nous permet pas vraiment de mesurer l'impact de nos paroles et de nos actes. D'où la nécessité de travailler sans cesse notre niveau de conscience. Que d'incarnations pour y arriver un jour !

    Posté par Marie-Christine, 25 novembre 2021 à 11:52 | | Répondre
  • Très justes réflexions!

    Posté par gazou, 26 novembre 2021 à 17:17 | | Répondre
Nouveau commentaire