Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

16 septembre 2021

Vers un monde meilleur

 

monde

 

Je viens de découvrir la clé pour transformer le monde :

 Commencer par effacer son égo (pas complètement quand même car on en a besoin) pour désirer le bien d’autrui. Voilà le défi pour un monde meilleur. Il faut bien dire que nous avons encore un bon bout de chemin à parcourir car l’ego est la source de multiples tourments. D’ailleurs c’est bien simple : plus l’ego est fort et plus la personnalité se fragilise.

L’ego conduit bien souvent à l’individualisme car pour exister il a besoin de se nourrir d’attributs précaires : le pouvoir, le succès, la séduction, la force physique, le brio intellectuel, l’admiration d’autrui. L’égo compare, classe, trie et tout cela est forcément source de conflit, de souffrance et de séparation avec autrui.

Le phénomène devient encore plus important lorsque l’appropriation de l’ego s’accompagne d’un   fort sentiment d’appartenance à un groupe que ce soit la famille, un club sportif, une région ou un pays, une religion ou une croyance particulière qui entraîne, parfois inconsciemment le rejet de ceux qui ne partage pas cette appartenance. Les risques de conflits, voire de guerres, deviennent alors grands.

C’est ainsi que naît le racisme, les discriminations sexuelles, l’intolérance religieuse…….

L’égo n’a jamais fait bon ménage avec la paix et n’aime pas beaucoup les réformes car cela le déstabilise et l’insécurise. Le monde poursuit ainsi sa ronde depuis la nuit des temps et n’arrive pas à appréhender quelques règles essentielles : l’intérêt collectif doit primer sur l’intérêt individuel, plus l’égo s’efface et plus la conscience collective grandit, toujours essayer de comprendre plutôt que de juger……..

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:05 - Bazar spirituel - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Vers un monde meilleur

  • Tu as raison mais l'ego pousse aussi à l'envie de vivre et certains en ont bien besoin...

    Posté par manouche, 16 septembre 2021 à 08:18 | | Répondre
    • Oui mais pas trop !! On a besoin de l'égo mais faut pas se laisser déborder !!

      Posté par DANIEL GENTY, 16 septembre 2021 à 17:33 | | Répondre
  • si je n'avais pas mon "égo" je ne tiendrais pas debout ... prisonnière des égoïsmes d'autrui ... car "L'enfer c'est les autres" et que contre eux, il faut savoir tenir bon !
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 16 septembre 2021 à 09:23 | | Répondre
  • Dans ton texte tu emploies le terme « ego » pour définir des choses différentes voir opposées. C'est dommage, cela l'affaiblit.
    Ainsi certains courants de pensée structurés considèrent l'ego justement comme l'essence même de la conscience personnelle et collective. (Sartre par exemple), d'autre que l'ego n'est pas ce que je suis mais ce que je crois être, (plusieurs courants philosophiques).

    Ta conception est celle des spiritualités qui posent que l'ego est à l'opposé de la nature profonde de l'homme. C'est-à-dire une conception essentiellement religieuse (principalement : bouddhisme, christianisme, hindouisme, islam).

    Pour ma part l'ego est indispensable dans la mesure où il représente la conscience de soi sans laquelle on ne peut pas vivre « normalement ». C'est un fondamental de notre personnalité (l'absence ou le démembrement de la conscience de soi s'appelle la folie, au sens du dérèglement psychique grave).

    Un monde meilleur ne se fait pas par l'effacement de l'ego, il se fait au contraire par une amélioration de la conscience de soi en accédant à ces zones les plus profondes et les plus constructrices de la collectivité humaine.
    L'intérêt collectif n'est pas une abrogation de l'ego, il est au contraire son accomplissement dans une coopération positive. C'est-à-dire vers la conscience du contenu de l'intérêt dont il est question, qui donne une raison de vivre en œuvrant pour le monde meilleur que tu prônes et donc vers plus de bonheur pour soi-même en rejaillissement sur les autres.

    Posté par Alainx, 16 septembre 2021 à 11:38 | | Répondre
    • Bien entendu je ne suis pas d'accord avec toi. Comment veux tu avoir une pleine conscience avec un égo fort. Ce n'est pas possible, l'égo poussant à un aveuglement. Bien entendu qu'on a besoin de l'égo mais pas trop. Tout est question d'équilibre. Un égo fort laisse très peu de place aux autres. Il impose ses idées......Juste un peu d'équilibre !!

      Posté par DANIEL GENTY, 16 septembre 2021 à 17:41 | | Répondre
      • Je n'avais guère de doute sur le fait que tu ne serais pas d'accord avec moi !…
        D'autant que c'est l'ego qui permet d'avoir pleine conscience de soi !
        Pourquoi divises-tu systématiquement ce qui est complémentaire, et concourt à l'unité de la personne ?
        Dans ton schéma l'ego est à bannir. J'ignore pourquoi tu as fait de l'ego ton ennemi, par quels méandres psychiques aboutis-tu à cela…
        alors qu'il me semble que tu lui donnes une grande place dans tes billets,. Ils sont en général très intéressants, même si je ne suis pas toujours d'accord, mais ça c'est « normal ». Comme tu le dis souvent il faut confronter ses points de vue.

        Dans le mien l'ego et indispensables à l'être humain. Je rejoins d'ailleurs énormément de penseurs en ce sens. Mais quand bien même je serais le seul : je maintiendrai nettement ma position.
        Comme dit avec grande justesse le commentaire précédent : sans ego je ne tiendrais pas debout. Moi non plus, c'est l'évidence. L'ego (= « je suis ») est structurant.
        Maintenant qu'il comporte des déviances, comme dans tout, ne peut être une justification à l'abolir totalement et définitivement… ce serait comme supprimer les humains de la planète sous prétexte qu'il y a des meurtriers…

        Cela dit, c'est toujours avec intérêt que je viens de lire et il y a bien des domaines où je partage tes propos… mais pas tous !…

        Posté par Alainx, 17 septembre 2021 à 11:06 | | Répondre
    • Je crois que tu comprends mal mon propos. Je ne nie pas l'existence de l'égo car on ne peut vivre sans égo. Je dis simplement: attention l'égo peut transformer la réalité des choses et un égo mal géré peut entraîner bien des déconvenues( clivage, tentation de vouloir avoir raison, non écoute de l'autre.....Et j'en passe...).
      l
      Loin de vouloir te convaincre. A chacun son ressenti et je ne prétends détenir la vérité, si la vérité existe §!!

      Posté par DANIEL GENTY, 17 septembre 2021 à 12:46 | | Répondre
      • Ce que tu dis là me sembles plus clair que ce qui ressort de ton billet, ou tu donnais l'impression de bannir l'ego et au moins de le minimiser en dévalorisant grandement sa nécessité. Le fonctionnement de chaque réalité qui compose le psychisme humain peut évidemment dysfonctionner. Les clivages que tu indiques peuvent comporter leur inverse tout aussi objet de déconvenues : négation de soi, dévalorisation, repli autarcique, inhibition et peur des relations… et j'en passe aussi…
        Donc nous nous rejoignons au moins quelque part !…

        Posté par Alainx, 19 septembre 2021 à 11:23 | | Répondre
  • Je pense que comme pour tout, c'est aussi une question de juste milieu. Ni trop, ni pas assez (à moins de choisir de vivre dans un monastère).
    Bonne journée

    Posté par Pascale MD, 16 septembre 2021 à 13:36 | | Répondre
    • Exactement il en faut mais pas trop ! Juste mieux écouter la petite musique des autres et ce sera déjà pas mal!

      Posté par DANIEL GENTY, 16 septembre 2021 à 17:43 | | Répondre
  • Garder son estime de soi en toutes circonstances et trouver un juste équilibre entre son intérêt individuel et l'intérêt collectif. J'ai trop vu de gens qui se faisaient bouffer par les autres car ils manquaient singulièrement d'estime d'eux-mêmes et ne savaient pas flatter leur ego. Bises alpines Daniel et salutations à ta petite voix.

    Posté par Dédé, 16 septembre 2021 à 15:35 | | Répondre
    • Mais il y a aussi ceux qui bouffent les autres avec parfois des égos surdimensionnés. Trouver l'équilibre mais ce n'est pas facie !

      Posté par DANIEL GENTY, 16 septembre 2021 à 17:44 | | Répondre
  • Bonjour Daniel,
    Je pense qu'il faut garder notre équilibre et sans être orgueilleux notre estime en soi.
    Un monde meilleur ça je ne sais pas. La tâche semble ardue !
    Être bien avec sa petite personne et ne pas chercher à plaire aux autres.
    Belle fin de journée

    Posté par Petits Bonheurs, 16 septembre 2021 à 15:56 | | Répondre
  • Voilà qui est sage; Etre bien avec soi-même pour être bien avec les autres !!

    Posté par DANIEL GENTY, 16 septembre 2021 à 17:45 | | Répondre
  • Je considère que l'égo est la partie temporaire de nous memes. Nous en avons besoin pour fonctionner dans le monde. Nous l'avons construit petit à petit, selon les événements vécus et si des situations différentes s'étaient présentées dans notre vie, notre égo serait différent. Il est le changeant. Lorsque nous repartirons vers le Permanent dont nous sommes issus, il ne restera rien de l'égo,... absolument rien. Son service sera terminé. Alors celui qui s'est identifié à son égo est dans une peur bleue face à la mort, face à l'idée de disparaître... complètement.

    Posté par kéa, 17 septembre 2021 à 03:09 | | Répondre
  • L'Ego est bien souvent sur dimensionné mais tenter de le freiner, voire de l'étouffer chez un enfant ou un adolescent peut le mener à un manque totl de confiance en soi.

    Posté par Chinou, 17 septembre 2021 à 10:51 | | Répondre
  • Un peu perdue dans ce débat...
    Je crois qu'il faut arriver à un équilibre entre son égo et celui des autres...
    Un peu funambule sur la corde de la vie et notre balancier penche à droite où à gauche...
    Je pense à La fontaine "La raison du plus fort est toujours la meilleure" hélas c'est trop vrai... Et au bout du compte on se dit moi "je suis nulle, je ne suis rien"

    Posté par Marie minoza, 17 septembre 2021 à 15:12 | | Répondre
    • Juste ce qu'il faut comme égo et surtout ne pas se comparer aux autres. Chacun est une entité à part avec son vécu, ses qualités et ses défauts.

      Posté par DANIEL GENTY, 19 septembre 2021 à 16:25 | | Répondre
  • Coucou Daniel et merci pour ton billet !
    Je suis (suivre) la voie de Montaigne : le juste milieu ! L'enseignement catholique nous prescrit de "se décentrer de soi" afin de pouvoir ouvrir notre porte et se porter vers l'autre..... Mais ça fragilise énormément, il faut bcp de force en soi et d'amour ! J'ai essayé mais gros bémol : l'autre peut largement en profiter... Et, la plupart du temps, c'est le cas !!! Instinctivement, il prend votre dévouement et votre tendresse, votre générosité, pour de la faiblesse... Soit on accepte cette triste réalité en prenant du recul, de la distance avec la souffrance inéluctable tout en gardant son amour et son ouverture vers l'autre.... soit on se rétracte, on se referme et on revient "en soi" et basta : tant pis pour l'autre !) C'est souvent la réaction des personnalités faibles qui compensent en développant un égo surdimensionné (et deviennent détestables !!!).... soit on devient tout simplement indifférent, neutre... Pas évident, car actuellement le monde marche sur la tête et tourne en dérision tous les "bons sentiments" : c'est la loi de la Jungle !!! Tant que cette mentalité "du plus fort" durera, celui qui accepte de se décentrer de soi en prendra plein le figure ! Comme le dit la Bible, l'élève ne peut surpasser le maître et l'on comprend tout de suite en lisant les Evangiles.... Se décentrer de soi revient à dire de dépasser son égo ! De sortir de son "égo-ïsme" pour pouvoir accepter et aimer l'autre... tout en sachant que l'autre ne fait pas toujours ce chemin de liberté.... et ne vous fera pas de cadeau...
    C'est complexe ! Accepter les croix n'est pas évident ! (les croix sont les obstacles, les déceptions , les refus de l'autre..... et tout ce que comporte le décentrement de soi !)
    Merci Daniel et gros bisous

    Posté par luciole 83, 18 septembre 2021 à 22:41 | | Répondre
  • Plus l'égo est fort et plus on est fragile. L'égo est un filtre puissant qui n'accepte que ce qui lui convient et rejette tout le reste....On a besoin de l'égo pour vivre mais pas trop.....C'est une petite boite qui crée un monde illusoire.

    Posté par DANIEL GENTY, 19 septembre 2021 à 16:30 | | Répondre
Nouveau commentaire