Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

09 mars 2021

L'entre deux

gaston

 

Et si on s’autorisait à avoir, de temps en temps, des moments « d’entre deux », des instants de creux où il ne se passe rien, où tout semble suspendu.

Et si, en plus, on profitait de ces espaces de temps : entre deux pensées, entre deux respirations, deux temps de relation, d’activités, entre deux phrases. Nous avons, presque toujours, tendance à nous placer dans l’action. Ne rien faire peut constituer un moment de doute, d’angoisse et inconsciemment nous préférons cette sorte de fuite en avant que peut constituer parfois l’action.

On peut aussi culpabiliser de ne rien faire !

 Voici ce que dit sur ce sujet Christophe André, psychiatre à l’hôpital St Anne à Paris «  Beaucoup d’entre nous vivent en automates, courent pour accomplir leurs tâches, pour répondre aux demandes de leur métier, de leur famille, de leurs amis, et quand ils ont joué leurs différents rôles sociaux, ils se distraient en s’occupant encore. Pas de moment, jamais, consacré à ne rien faire. Les patients dont je m’occupe (anxieux et dépressifs) sont d’une certaine manière des malades du temps. Les anxieux anticipent, se demandent quels nouveaux dangers, quelle nouvelle contrainte va s’imposer à eux, de quelle façon ils vont faire face à la journée du lendemain ou de l’année qui suit. Les déprimés ruminent le passé, ce qu’ils ont fait, ce qu’ils auraient dû faire……Les extraire de l’anticipation ou de la rumination, les aider à revenir juste vers la vie telle qu’elle est, ici et maintenant, peut être un grand soulagement pour eux. »

Et pourtant se retrouver face à soi-même, dans cet instant de vide apparent où tout s’arrête, ne rien faire est essentiel à notre équilibre psychique. «  Bien sûr je n’ai rien fait, mais peut être, qu’en cet instant, bien des choses se sont faites en moi » ». Notre monde intérieur est aussi important que le monde extérieur.

« L’entre deux » nous place dans un espace où nos perceptions deviennent différentes. C’est un instant d’où peuvent émerger l’intuition et la créativité. C’est un instant aussi où l’on peut mettre ses sens en éveil.

Nous pouvons ainsi fonctionner sur des modes vibratoires différents mais bien souvent nous sommes monolithiques, voir linéaires. C’est pourquoi il est intéressant de briser cette continuité et d’accorder un intérêt soutenu à « l’entre deux », moment de réflexion, de recul et de ressourcement. Moment aussi de raccourcissement du temps car dans l’entre deux le passé et le futur sont abolis

C’est tout simplement la présence à soi. Apprenons à vivre aussi dans les intervalles.

Daniel

 

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur L'entre deux

  • Nous aimons beaucoup Christophe André et avons quasiment tous ses livres.
    D'excellents ouvrages de chevet.
    (Ce n'est pas un nous « de majesté » ! Il s'agit de mon épouse et moi-même)
    c'est dire si nous avons autant d'entre-deux que de cinq à sept !

    Posté par Alainx, 09 mars 2021 à 09:12 | | Répondre
    • Un cinq à sept pendant un entre deux......C'est pas mal non plus !

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 09:46 | | Répondre
  • Très bel article...

    Il est tellement utile de rappeler, et encore plus en ce moment, que ce qui nous constitue, ce n'est pas le "Faire", mais l'"Etre"...

    Conjuguons le verbe être...au présent !

    Posté par La Licorne, 09 mars 2021 à 10:37 | | Répondre
    • Sur le sujet, il y a un très beau poème de Yves Duteil. Mais tu connais peut être !

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 09:48 | | Répondre
  • j'aime beaucoup le commentaire de "La Licorne", tout acte devrait d'abord se créer dans cet "entre-temps" qui "nous" appartient !
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 09 mars 2021 à 10:51 | | Répondre
    • Oui, l'acte aurait des chances d'être plus juste !!

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 09:49 | | Répondre
  • J'aimerais mieux appeler ça un "arrêt sur image" (ou tout simplement un repos !) car le jour où l'on m'a dit qu'il y avait un "espace entre deux pensées" je suis passée pour idiote en prétendant que non, car pour moi le seul fait d'être conscient était synonyme de "penser". Alors il y a là des subtilités qui deviennent vraiment complexes et qu'il est bon de préciser ; car à l'inverse ce que dit Christophe André paraît d'une limpidité évidente, seulement il évoque des pathologies dans lesquelles le malheureux qui en est frappé a beau se dire que ruminer ne sert à rien, cela se fait malgré lui !!

    Posté par Mayalilla, 09 mars 2021 à 11:09 | | Répondre
    • L'essentiel dans tout ça est d'avoir la lucidité pour s'accorder des pauses !

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:00 | | Répondre
  • Comme le dit si bien cette inscription sur le fronton de Delphes "Connais-toi toi-même" est, pour ma part, essentiel. On a besoin de se reconnecter à notre intériorité, car sinon on risque de se perdre.
    Bonne semaine Daniel !

    Posté par Florinette, 09 mars 2021 à 11:48 | | Répondre
    • Oui. Il est toujours intéressant de faire un retour sur soi, ne serait ce que pour s'éloigner un peu du bruit du monde !

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:02 | | Répondre
  • J'avoue que j'aimerais savourer un "entre deux" en ce moment, j'aurai ainsi le grand plaisir d'aller flâner plus longtemps dans les blogs des amis. Mais je dois relire mes 338 pages de mes mémoires avant impression je ne veux pas laisser quelques regrettables coquilles ( moi qui déteste écrire je réponds à la demande de mes petits, j'ai enfin presque terminé mon tome 1) Je te souhaite une bonne journée. Toulouse est sous un beau soleil ce mardi . Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 09 mars 2021 à 12:56 | | Répondre
    • As tu l'intention de publier tes mémoires ?

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:04 | | Répondre
  • Si dans une journée de 24 h on sort 5 à 6h de sommeil, trois heures de ménage, courses, cuisine, une heure pour les obligations quotidiennes , deux heures minimum de sport, 2h aux soins de ceux qui en ont besoin, quelques heures (??????? !) à peindre, on s'aperçoit vite qu'il manque de temps et que le seul "intervalle" restant est celui où on se retrouve fourbu allongé, bien calé avec ces fiches pensées qui retardent trop souvent l'endormissement. Tout ceci est à prendre bien sûr avec cet humour qui me caractérise (et dont je suis totalement dépourvue).

    Posté par Chinou, 09 mars 2021 à 15:12 | | Répondre
    • ça, c'est un cas extrême !! Tu as bien parfois des temps de pause !
      En tout cas je t'encourage à le faire( comme Alexandre le bienheureux !!)

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:09 | | Répondre
  • Nous sommes souvent conditionnés dès l'enfance à travailler , à produire, à ne pas rester sans rien faire et pourtant, que cela fait du bien de se dire "je n'ai rien à faire" ...c'est tout un art finalement!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    Posté par mireille du sabl, 09 mars 2021 à 17:17 | | Répondre
    • Tout un art, comme tu le dis !! En tout ca , moi, j'aime !! Parfois je me consacre une journée à ne rien faire !

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:10 | | Répondre
  • Ne pas confondre l'entre deux activités (un peu de repos) et l'entre deux pensées. Cet entre deux pensées peut être très bref, laisser passer une énergie lumineuse, une sensation, une idée créative, voir un avertissement, mais pas en mot ni en image sauf au stade suivant où la pensée traduit ce qui advient dans cet entre deux. Bien sûr un temps de repos, un temps de méditation ou simplement d’exercices respiratoires peuvent faciliter l'écoute de cet entre deux pensées. En création artistique, ce peut être le geste suspendu sans pensées, qui se traduit ensuite par un geste non pensé.

    Posté par Francine, 09 mars 2021 à 18:01 | | Répondre
    • Poser ses pensées, c'est peut être l'occasion d'ouvrir la porte à l'intuition ? Le geste non pensé, c'est la création ?

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:13 | | Répondre
  • Je m'amuse tous les jours avec "scènes de ménages" surtout quand la coquette et parfaite Liliane "se laisse aller", quel repos pour elle et son époux !

    Posté par manouche, 10 mars 2021 à 08:36 | | Répondre
    • Ton message est un mystère pour moi car je ne regarde pas "Scènes de ménages".

      Posté par daniel, 10 mars 2021 à 10:15 | | Répondre
  • des temps de pause, oui, nous en avons besoin , et comme tu le dis : même si je ne fais rien, des choses se font en moi...Merci!

    Posté par gazou, 10 mars 2021 à 14:29 | | Répondre
    • La pause: une autre perception de ressentir les choses !!

      Posté par daniel, 12 mars 2021 à 18:09 | | Répondre
  • Tu as absolument raison... s arrêter juste pour le plaisir de ne rien faire. On connaît très bien ces instants dans le Sud c est notre fameux farniente !! Cela résume très bien « ne rien faire « 
    Le farniente fait partie de l art de vivre sous le soleil... et je ne m en privé pas !!

    Posté par angedra, 11 mars 2021 à 08:41 | | Répondre
    • Quel bonheur de se reposer à l'ombre d'un arbre et d'écouter les cigales chanter !!
      Tiens un petit lézard sur le muret !

      Posté par daniel, 12 mars 2021 à 18:10 | | Répondre
  • Cela me fait penser à la pause entre une inspiration et une expiration et l'inverse. Grâce à toi je me rends compte que la méditation pour moi est un entre deux.
    Bises

    Posté par Durgalola, 11 mars 2021 à 10:40 | | Répondre
    • Ces temps de pause entre inspire et expire sont importants. Tout est suspendu pendant quelques secondes !!

      Posté par daniel, 12 mars 2021 à 18:13 | | Répondre
  • Ces moments sont magnifiques et l'on ressent leur "floraison" dans le moments qui suivent. Il nous faut avoir cette volonté du ne rien faire pour accéder à nos profondeurs. Merci Daniel de nous y aider, lumineuse journée à toi. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 11 mars 2021 à 10:57 | | Répondre
    • Certains ne savent pas s'arrêter. Ils ont toujours quelque chose à faire......Ils ne savent pas ce qu'ils perdent !!
      J'espère que tu vas mieux Brigitte. Bonne soirée !

      Posté par daniel, 12 mars 2021 à 18:17 | | Répondre
  • La relax ... tout un Art de vivre !
    Quand je pense que les esprits chagrins appellent cela de la fainéantise !!!
    Dans leurs joyeuses bulles cordiales pensées
    Michèle

    Posté par Michèle, 11 mars 2021 à 10:59 | | Répondre
    • Au contraire! savoir s'arrêter, c'est enrichir sa vie. C'est aussi avoir la sagesse de prendre du recul! Bonne soirée Michèle

      Posté par daniel, 12 mars 2021 à 18:20 | | Répondre
  • J'aime bien l'idée de vivre dans des "intervalles"

    Posté par Marie Minoza, 11 mars 2021 à 16:11 | | Répondre
  • C'est une idée à pratiquer régulièrement!!

    Posté par daniel, 12 mars 2021 à 18:21 | | Répondre
  • J'en suis une adepte forcenée ... car quand il ne se passe "rien", il se passe, en nous, toujours quelque chose, et ce quelque chose peut nous être important.

    Posté par Nikole, 15 mars 2021 à 10:36 | | Répondre
    • Oui, je comprends. l'entre deux permet d'ouvrir les portes de l'intuition !!

      Posté par daniel, 15 mars 2021 à 16:27 | | Répondre
Nouveau commentaire