Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

28 novembre 2020

Mon âme

âme

 

Dans cette période compliquée que nous sommes en train de vivre, mes pensées, mon attention se sont souvent portées sur les événements actuels, les informations diffusées, sur cette vie extérieure qui fourmille autour de moi. Tout cela m’intéresse beaucoup car ces événements sont précurseurs de grands changements. Ils sont les germes de transformations de nos modes de vie. J’avais un peu abandonné la relation avec mon âme dans une espèce de dispersion pas toujours de bon aloi.

 Mais il est grand temps  de revenir vers moi, ma vie intérieure, de me reconnecter à mon âme. Les soucis terrestres sont certes importants mais se préoccuper de sa vie intérieure est tout aussi important.

Je me suis donc reconnecté à mon âme et j’ai trouvé son calme impressionnant, en grand décalage avec tout ce qui m’entoure….Je me suis dit que je devais  en prendre soin, l’écouter plus car elle émet souvent, à mes oreilles, une petite musique, que, il faut bien l’avouer, je n’écoute pas toujours.

Oui,  mon âme vibre, vit , est bien présente. Je communique avec elle par des images, des sensations ou bien des intuitions. C’est un langage sans paroles qui s’exprime dans des moments particuliers : le silence, la méditation, l’écoute de la musique…….La première des choses qu’elle me dit est de prendre du recul et d’élever toujours le débat, d’éviter de  mettre trop d’affect dans les événements. Son expérience est grande…..Elle remonte à la nuit des temps……Elle en a tant vu !!

 Sa présence discrète m’apaise et m’aide beaucoup.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Mon âme

  • La poésie est la chanson de l'âme
    symphonie lumineuse et fragile
    comme un parfum de fleur
    au coeur de la nuit...

    Marie

    Posté par Marie Minoza, 28 novembre 2020 à 11:02 | | Répondre
    • La poésie est la chanson de l'âme......C'est une belle phrase !

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 14:56 | | Répondre
  • J'ai suivi le même cheminement que toi! Trop c'est trop. Je viens de m'inscrire à un atelier d'écriture avec Bernard Werber. De l'extérieur vers l'intérieur, oui c'est très reposant

    Posté par Yog La Vie, 28 novembre 2020 à 11:11 | | Répondre
    • C'est le moment de se recentrer un peu afin de ne pas se laisser polluer !!

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 14:57 | | Répondre
  • j'ai toujours eu ce réflexe important de la relation intérieure mais toujours elle me conduit aux autres qui sont nombreux à souffrir en ces temps inédits et je plains tous ces jeunes qui ont plus à subir que nous du vol de leurs jeunes années, les nôtres étant déjà quasi révolues ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 28 novembre 2020 à 12:25 | | Répondre
    • Période difficile, période de grands changements. Plus que jamais il faut rester solidaire.

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 14:59 | | Répondre
  • La vie intérieure, oui, mais à condition d'enlever le "mon" et le "mien"... Il n'y a rien qui nous appartienne là-dedans, et au contraire, c'est nous qui LUI appartenons. Nous retournons à notre Source, à "la" Source, que d'autres appellent Dieu. Qui d'ailleurs n'a rien "vu" en vérité puisqu'elle n'est que vacuité plénière...

    Posté par Mayalila, 28 novembre 2020 à 14:50 | | Répondre
    • Mais alors où va-t-on ?

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:02 | | Répondre
  • Oui, retournons à la source

    Posté par gazou, 28 novembre 2020 à 15:05 | | Répondre
    • Oui mais quelle est la source et où est-elle? Moi, j'ai peur de mourir !

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:05 | | Répondre
  • Super texte ! Il y a le permanent et l'impermanent. Rester connectée en tout temps au permanent qui m'habite est ma priorité et... m'occuper de l'impermanent du mieux que je peux... en deuxième sur ma liste. Si parfois je mélange les priorités, oh que ça fait mal !

    Posté par kéa, 28 novembre 2020 à 16:51 | | Répondre
    • Le permanent est dans l'impermanent. Ce qu'il faut éviter c'est sans doute de se couper de l'impermanent pour ne vivre que dans le permanent.

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:07 | | Répondre
      • À vrai dire Daniel, je n'en vois pas beaucoup qui soient coupés de l'impermanent ! au contraire il est bien difficile de ne pas laisser l'impermanent envahir tout notre univers. Cela demande une vigilance de tous les instants pour le garder à sa juste place tout en lui donnant la part d'attention qui lui revient. Coupés du permanent ça j'en vois partout partout.

        Posté par kéa, 29 novembre 2020 à 19:05 | | Répondre
        • Permanent , impermanent, tout est connecté......La vie est permanente et le cosmos impermanent......Dans l'impermanent il y a la notion d'infini, d'éternité .

          Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 18:56 | | Répondre
  • Il est bon parfois de se retrouver... appelons peut-être cela l'âme , moi je ne nomme pas mais c'est parfois un besoin..
    Bises du soir
    Mireille du sablon

    Posté par mireille du sabl, 28 novembre 2020 à 16:53 | | Répondre
    • Peu importe les mots, l'essentiel est de trouver l'équilibre de son être. Moi j'ai besoin de périodes de silence et de solitude, comme une nécessité de prendre du recul.

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:10 | | Répondre
  • Ah cette petite musique intérieure, si douce...et qui nous susurre de ne pas nous laisser impacter par les triviales contorsions de l'actualité...
    Tu en parles si bien...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Posté par Célestine, 28 novembre 2020 à 22:02 | | Répondre
    • Le monde est le bruit et l'âme le silence.....Le monde est l'illusion et l'âme la réalité......

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:14 | | Répondre
  • Ne pas oublier de prendre l'air du large...
    Bon weekend.

    Posté par manouche, 29 novembre 2020 à 08:50 | | Répondre
    • Les deux......C'est bien !

      Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:16 | | Répondre
  • Je pense que beaucoup ressentent ce besoin de reconnexion avec soi-même et certaines lectures y aident beaucoup. Plus ça va, et plus je reste dans le présent, je ne me projette plus dans le futur profitant ainsi pleinement de la journée sans me soucier de quoi que ce soit, et j'en ressens plus de joie ! Beau dimanche Daniel.

    Posté par Florinette, 29 novembre 2020 à 12:37 | | Répondre
  • Oui, je ressens la même chose. Savoir profiter pleinement de l'instant. Etre là tout simplement !!

    Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:18 | | Répondre
  • Bonjour Daniel,
    Se reconnecter à soi-même, savoir s'écouter, c'est l'assurance de pouvoir aller vers les autres ensuite, sans crainte, sans a priori, en toute paix. Et c'est très important, aujourd'hui (dans ces temps troublés) comme demain.
    Merci pour cette réflexion partagée.

    Posté par [ Fabrice ], 30 novembre 2020 à 14:08 | | Répondre
    • Ah, oui, alors..... Car se reconnecter à soi-même, c'est aussi se rendre disponible et se dégager des lourdeurs qui nous entourent!
      Plus de poèmes sur ton blog ?

      Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 18:59 | | Répondre
  • La vie intérieure ne coupe pas de l'extériorité. Au contraire elle y conduit nécessairement, mais « par le dedans », et c'est là la différence énorme.
    L'intériorité conduit vers autrui et l'engagement. Sinon c'est le moi égocentrique que l'on rejoint.
    Rejoindre l'intériorité, c'est se couper du bruit infernal et du tintamarre incessant proposé à l'extérieur.
    C'est un peu mettre des bouchons d'oreilles ! C'est alors qu'on entend les vibrations essentielles. Les battements du vivant.

    Posté par alainx, 30 novembre 2020 à 16:38 | | Répondre
    • Si beau ce que tu dis Alain.

      Posté par kéa, 30 novembre 2020 à 20:58 | | Répondre
    • Oui, c'est ça !...Intériorité, silence, et peut être la paix intérieure......En tout cas un certain calme et la capacité de décrocher un peu des événements qui nous entourent

      Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 19:02 | | Répondre
  • Il est souvent bien plus préférable de se connecter à son âme qu'aux médias et autres réseaux plus ou moins asociaux et complotistes
    Belle fin de soirée et merci pour ta visite

    Posté par Pascale MD, 30 novembre 2020 à 17:30 | | Répondre
    • Oui c'est plus calme et plus intéressant !! Bon retour sur les blogs

      Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 19:03 | | Répondre
  • un conseil plein de sagesse.
    Bonne soirée Daniel

    Posté par eki eder, 30 novembre 2020 à 19:18 | | Répondre
  • Un très joli texte ! L'idéal serait de rester connectés en permanence quelles que soient les perturbations extérieures. Mais avec un entraînement permanent, une coonscience toujours en éveil, on finit par y arriver. Ca devient naturel.

    Posté par Aube03, 01 décembre 2020 à 10:22 | | Répondre
    • Bon, alors, j'ai encore des progrès à faire car il m'arrive souvent d'oublier mon âme pour satisfaire mes petits plaisirs terrestres !!

      Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 19:07 | | Répondre
Nouveau commentaire