Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

25 novembre 2020

Un jour

ciel

 

 

Un jour je ne parlerai plus

Je n’écrirai plus

Un jour je ne ferai plus jamais rien

Je ne verrai plus les lendemains.

Passeport pour l’infini

En route pour le paradis

Le vent effacera mes pas

Et mon âme l’emportera.

Dans le ciel immense

Parmi les étoiles qui dansent

Je traverserai les nuages

Homme ailé sans bagages

Laissant derrière moi, une vie

Encore une vie évanouie.

Je suis comme la fleur des champs

Fanée à l’automne

Mais qui renaît au printemps.

Je suis quelqu’un, je suis personne.

Je reviendrai frappé à la porte du destin

Quand les cloches de l’éternité sonneront

Pour parcourir un autre chemin

Au fil des saisons.

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Un jour

  • Commencer par "un jour..." me rappelle irrémédiablement (je l'entends encore) cette adolescente que l'on m'avait envoyée en me disant qu'elle avait composé toute seule cette chanson et ne savait pas l'écrire en musique... Alors je m'étais appliquée à tout prendre en dictée, paroles et musique.... jusqu'au moment où je découvris que la chanson n'était pas d'elle, mais chantée par Régine :
    https://www.youtube.com/watch?v=EDYUO1mXaU0
    Mais ton poème est très beau et poignant, car se sentir partir c'est toujours une angoisse.
    Bien sûr tu en fais un beau voyage, mais c'est encore "dans la tête"... Ce qu'il faudrait dire, c'est que l'on va sortir du temps ; mais si l'on sort du temps c'est maintenant !

    Posté par Mayalila, 25 novembre 2020 à 08:53 | | Répondre
    • J'ai peur du grand saut dans l'inconnu. Il se rapproche inexorablement !!

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:32 | | Répondre
  • Il ait mal ce poème. Il est vrai que plus on avance en âge ou parfois pour d'autres raisons, on envisage le grand saut. Chacun avec ses croyances, sa sensibilité, sa vision des choses et du monde, sa spiritualité. Mais sommes nous prêt réellement à accepter l'idée de n'être plus ?

    Posté par delia, 25 novembre 2020 à 10:41 | | Répondre
    • Je ne suis pas encore prêt mais j'y réfléchis beaucoup. J'y réfléchis même tous les jours !!

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:34 | | Répondre
  • je le sais et pourtant n'en souffre aucunement, chaque jour que je vis, je le vis en profondeur, jouissant de l'instant, sans avoir de compte à rendre, car quand morte je serai, je ne saurai qu'un jour j'ai vécu ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 25 novembre 2020 à 14:15 | | Répondre
    • C'est une façon de voir les choses. Au moins on n'a pas d'angoisses !

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:35 | | Répondre
  • Très beau texte.
    Parler de la mort sans être triste, c'est beau.
    J'ai aussi pensé à cette chanson de Ferrat


    Un jour pourtant,
    Un jour viendra
    Couleur d'orange
    Un jour de palme,
    Un jour de feuillages au front
    Un jour d'épaule nue
    Où les gens s'aimeront
    Un jour comme un oiseau
    Sur la plus haute branche

    Bisous Daniel
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Posté par Célestine, 25 novembre 2020 à 23:40 | | Répondre
    • Comme Célestine, je pense à la superbe chanson de Ferrat... "un jour viendra couleur d'orange..."...
      oui, un jour viendra où il faudra partir...
      Bises du soir
      Mireille du sablon

      Posté par mireille du sabl, 26 novembre 2020 à 17:33 | | Répondre
      • Moi je m'y prépare !! Faut pas être pris au dépourvu !!

        Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:43 | | Répondre
    • Le texte de Ferrat est bien plus poétique que le mien ! La mort me fout la trouille !!

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:37 | | Répondre
  • Beau poème pour une belle vision du départ vers le néant.
    Mais est-il vraiment si doux et beau ce dernier souffle de vie !
    Pour l instant fêtons la vie et savourons ses douceurs et ses beautés.
    Bonne journée sous le soleil

    Posté par angedra, 26 novembre 2020 à 08:17 | | Répondre
    • Je ne crois pas au néant mais à un autre monde. En attendant je vis pleinement en pensant souvent à la mort.

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:38 | | Répondre
  • L'éternel retour...
    Bises..

    Posté par manouche, 26 novembre 2020 à 09:31 | | Répondre
    • On reviendra au départ ......pour recommencer !

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:41 | | Répondre
  • Un cheminement poétique de toute beauté pour dessiner la fin de la vie et peut-être après une nouvelle route...

    Posté par Marie Minoza, 26 novembre 2020 à 16:05 | | Répondre
    • Ver un autre monde ?

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:42 | | Répondre
  • Pas mal du tout mon cher Daniel !

    Posté par PLV, 26 novembre 2020 à 18:31 | | Répondre
    • Merci pour le compliment !

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:44 | | Répondre
  • Tu crois à la réincarnation. Peut être reviendras tu comme fille ? Ou jardinier ?
    Un beau poème.
    Mais avant de mourir vivons !
    Bises

    Posté par Durgalola, 26 novembre 2020 à 19:25 | | Répondre
    • Le destin décidera !! Oui je crois à la réincarnation, à un autre monde, à un plan vibratoire différent du notre. Je m'entraine à contacter ce plan( sans succès pour l'instant!)

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:50 | | Répondre
  • Moi, j'ai bien aimé ce poème, le temps qui passe jour après jour nous rapproche de la fin, il y a toujours un début et une fin ! Je te souhaite de passer un très agréable vendredi. Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 27 novembre 2020 à 11:55 | | Répondre
    • La fin......Pour aller où ? En attendant j'ai jardiné aujourd'hui. Il faisait beau !

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:53 | | Répondre
  • Magnifique poème !

    Posté par Aube03, 27 novembre 2020 à 14:38 | | Répondre
    • J'espère qu'on ira tous au paradis comme le chante Miche Polnareff !!

      Posté par daniel, 27 novembre 2020 à 17:55 | | Répondre
  • Nombreuses fois, nombre de fois,
    L’homme s’endort, son corps l’éveille ;
    Puis une fois, rien qu’une fois,
    L’homme s’endort et perd son corps.
    (René Char)

    Posté par emma, 28 novembre 2020 à 12:54 | | Répondre
  • Mon rêve: partir en dormant !!

    Posté par daniel, 29 novembre 2020 à 15:00 | | Répondre
  • Non, je ne voudrai pas partir en dormant...On ne meurt qu'une fois, alors autant le vivre consciemment, ne pas rater un passage important..Mourir sans souffrir , oui, mais consciemment...Et tu en parles de façon si apaisée...pourquoi en avoir peur?

    Posté par gazou, 29 novembre 2020 à 15:57 | | Répondre
    • J'ai peur de ce saut dans l'inconnu !! Et souffrir ne me dit rien du tout !! Laissons faire le destin !!

      Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 18:52 | | Répondre
  • Coucou Daniel
    Tu as raison, on ne se sent jamais assez prêt ... enfin, moi, pour l'instant !!! C'est quand même bien difficile à envisager.... Le corps renâcle et l'esprit s'emballe....
    Je suis certaine que tout va pour le mieux quand on est dans l'acceptation ! Sinon, on s'accroche et l'échéance est difficilement supportable ...
    Ton poème est superbe, Daniel, un grand bravo;... et merci pour le témoignage que tu as publié dans mon blog... Il m'a scotchée !
    Bisous

    Posté par luciole 83, 30 novembre 2020 à 18:00 | | Répondre
    • Accepter car on n'a pas le choix.....C'est inéluctable. La mort est la plus belle justice qui soit. Personne n'en réchappera !!

      Posté par daniel, 01 décembre 2020 à 19:05 | | Répondre
Nouveau commentaire