confinement

 

En ces temps où tout s’arrête, mon estomac, lui, fonctionne toujours. Alors je pars faire quelques courses à Intermarché. Arrivant sur le parking du magasin, je découvre avec effroi une longue queue de 100 mètres environ, caddy bien alignés et espacés d’un mètre environ.

Après 20 minutes d’attente à regarder le ciel( heureusement, aujourd’hui, il est bleu !) j’entre enfin dans le magasin, effectue mes courses et me présente à la caisse pour payer. Je tends ma carte bleue et me retourne.

Et là, juste derrière moi, un type attend pour payer avec son caddy. Je regarde dans son caddy et je vois un seul article et cet article est une bouteille de pastis !! Toute seule au milieu de ce grand caddy. J’ai poussé un soupir et me suis dit en moi-même » Venir à Intermarché, faire la queue….Tout ça pourune bouteille de pastis !!! Il faut vraiment être accro. Mais sans doute un produit de première nécessité pour lui. »

 

J’attends patiemment dans la file devant la pharmacie. Un véritable bunker la pharmacie !! Des affiches partout » Pas de masques, pas de gel, pas de chloroquine, respecter les distances….. ». le rideau métallique qui se baisse et se monte à chaque fois qu’un client entre ou sort, un parcours flêché à l’intérieur de la pharmacie…..Je rentre enfin. Devant moi,une dame âgée, style BCBG, bien pomponnée, le ton péremptoire « Je viens chercher un masque pour me protéger » »Mais , Madame nous n’en n’avons pas !! » «  Comment ! Mais c’est inadmissible. Cela fait trente ans que je suis cliente chez vous et vous me faites cette réponse ». Elle tourne les talons, me regarde avec un air pincé et sort de la pharmacie. Gros soupir de la pharmacienne !

Daniel