espoir

Le temps s’est arrêté

Pour me laisser du temps.

Je confine

Je butine le silence

Que les oiseaux font chanter.

Dans ma ville fantomatique

Aux rues désertes,

Les moteurs des voitures se sont tus.

Un tout petit microbe

A changé la donne.

Bascule d’un monde qui courrait à sa perte.

Le ciel est bleu

D’un bleu pur, couleur azur.

L’air est vif et frais

Et je hume cette vie nouvelle

Plein d’attente et d’espérance

Après ne sera plus comme avant.

Mon âme vibre d’espoir !!

Daniel