Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

26 novembre 2019

Ouvrir grand les portes

CIEL

 

Progressivement les structures sur lesquelles nous avons construit notre personnalité corsètent notre créativité et notre élan vital. La petite lumière d'innocence et notre quintessence originelle vacillent sous le vent des acquis et des savoirs......

Notre état de conscience ordinaire est un outil, une structure, un mécanisme d'intégration qui nous permet d'interagir avec une certaine réalité sociale acceptée.

Si nous arrivons à nous débarrasser un peu de tous ces filtres qui constituent en quelque sorte notre mental (donc notre égo), nous pouvons parcourir d'autres réalités et commencer à élargir notre champ de compréhension.  Nous serons alors en mesure de capter bien d'autres informations et de chevaucher des plans d’informations inattendus et certainement plus riches.

A cause de la spécificité de notre mental, nous avons tous notre propre représentation du monde. Surtout n'oublions pas que les autres n'ont pas la même représentation du monde que nous. D'ou des conflits et des incompréhensions

Il nous faut donc tenter d'élargir notre conscience dans un vaste mouvement d'ouverture pour mieux se connaître et pour obtenir de nouvelles informations. Ouvrons donc les portes de la compréhension sans apriori, sans jugement aucun.

C'est aussi une tentative pour quitter le monde de l'illusion dans lequel nous enferme notre égo.

Il est étonnant de voir comment certains individus bâillonnent ainsi leur potentiel d'évolution en se réfugiant dans des attitudes stéréotypées, égotiques ou très structurées.

Bon une fois que j'ai dit ça, on fait ce que l'on peut ou ce que l'on veut mais ça vaut le coup d'essayer !!

« Ceux qui savent sont déjà morts. Ils n’ont plus rien à apprendre »

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Ouvrir grand les portes

  • Les morts sont ils vraiment au courant ?

    Posté par manouche, 26 novembre 2019 à 11:17 | | Répondre
    • Oui et ils seraient sympas de nous donner des infos !

      Posté par DANIEL GENTY, 26 novembre 2019 à 15:26 | | Répondre
  • Je suis entièrement en accord avec ce texte, même si je changerai, tu le sais, la phrase "sans jugement aucun" par "sans condamnation aucune", car le jugement n'a rien de négatif, puisque : apprécier, être neutre ou ne pas apprécier est un jugement. Faire fi de nos ressentis, donc ne pas juger, c'est se refuser à la moindre pensée ce qui est parfaitement impossible, même en méditation.
    Ouvrir les portes de la compréhension, c'est en effet sortir de notre ego et s'ouvrir à la tolérance et même parvenir à se mettre en empathie.
    Quant à se monde d'illusion, il y aurait tant à en dire
    Merci pour ce partage.
    Bonne journée Daniel

    Posté par Pascale MD, 26 novembre 2019 à 13:04 | | Répondre
    • L'ego est un écran qui déforme souvent les choses. C'est un filtre qui rejette tout ce qu'il n'aime pas. Bonne soirée à toi avec toujours de belles photos !

      Posté par DANIEL GENTY, 26 novembre 2019 à 15:35 | | Répondre
  • Pardon "ce monde" et non se monde ;-(

    Posté par Pascale MD, 26 novembre 2019 à 13:04 | | Répondre
  • J'avais une amie qui disait, en parlant de ces gens corsetés dans leurs certitudes, leurs habitudes. « Ils sont morts il y a dix ans mais ils ne s'en sont pas aperçus »
    Lol !
    Elle avait tellement raison ...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Posté par celestine T, 26 novembre 2019 à 13:14 | | Répondre
    • Elle avait bien raison. Les habitudes sont l'opium de la vie !!

      Posté par DANIEL GENTY, 26 novembre 2019 à 15:40 | | Répondre
  • Tes réflexions sont très justes mais elles demeurent au niveau mental. Tu restes donc obligé de te Forcer à croire certaines choses qui ne sont pas forcément admises en profondeur dans ton psychisme.
    Tu dis toi même que "ceux qui savent sont déjà morts" ce qui veut dire que leur mental a disparu et qu'ils ne sont plus capables de penser. Cela signifie donc que le savoir est au-delà du mental et qu'utiliser le mental ne peut l'atteindre.
    Jésus a toujours souligné l'importance de la Foi et il faut distinguer ce terme des mots croyance et même conviction : en effet il ne se nourrit que d'amour et émane du cœur. D'où la valeur de se vouer à un "maître" qui peut être aussi n'importe quel Dieu pourvu qu'il soit l'absolu et qu'on l'aime par-dessus tout- jusqu'à accepter de mourir pour Lui.

    Posté par Aloysia_Martine, 26 novembre 2019 à 15:05 | | Répondre
  • Mais se vouer à un maître est aussi un comportement mental. Je dirais même une projection mentale !

    Posté par DANIEL GENTY, 26 novembre 2019 à 15:42 | | Répondre
    • Se vouer à un maître n'est peut-être pas une bonne formulation (le verbe vouer). On se reçoit forcément d'un ailleurs que soi-même. C'est biologiquement et spirituellement vrai.
      Mais pour ce qui est de l'aspect spirituel (et non pas mental), il nécessite forcément une médiation extérieure. Ainsi peut-il en être d'un Maître, qui n'est jamais qu'à sa place dans la perpétuation et la transmission. Il faut bien avoir cette humilité là, de se situer en disciple. Refuser un maître c'est briser la chaîne.
      Estimer qu'il s'agit d'une projection mentale ne me semble pas rendre compte du réel.
      D'ailleurs un certain nombre de tes billets parlent comme un maître le ferait ! ( Même si tu codes ce genre de texte sous « bazar spirituel » …).
      Tes propos, comme ce billet par exemple, sont didactiques.
      ce n'est pas parce que le mot « maître » est dévoyé de toutes sortes de manières, qu'il n'en est pas moins une nécessité vitale. Je parle spirituellement.

      Cela dit, j'entends bien qu'on ne s'institue pas « maître ». Ce sont uniquement les disciples qui choisissent… pas le maître, ou alors c'est un usurpateur…

      Jésus, puisqu'il est évoqué ci-dessus, se positionne toujours en serviteur et disciple de celui qu'il appelle son père. Ce sont d'autres humains qui l'appellent « maître ». C'est tout un renversement de perspective… ( que celui qui se croit grand se fasse le dernier).

      Merci de nous offrir ces espaces de dialogue.

      Posté par alainx, 29 novembre 2019 à 19:00 | | Répondre
      • Loin de moi d'être un maître....Quoique pour mon ego, ce serait pas mal !! Je me situe plus dans le partage égalitaire et dans la restitution de mes expériences.
        Par tempérament je ne me vois pas trop suivre l'enseignement précis d'un maître spirituel. J'ai travaillé pendant de longues années avec mon prof de yoga qui nous laissait , heureusement, une grande liberté de pensée.
        Bon WE !

        Posté par DANIEL GENTY, 30 novembre 2019 à 16:48 | | Répondre
        • Eh bien, ce que tu décris de ton professeur de yoga, c'est ce que j'appelle un véritable maître !
          Un professeur c'est l'inverse : quelqu'un qui enseigne et impose ce qu'il convient de retenir !
          Mes maîtres m'ont appris la liberté intérieure, à penser par moi-même, et à développer mon propre système de référence. Il se fait qu'il en rejoint d'autres, et pourquoi pas ! ?
          Probablement que l'on est influencé par « maître Yoda » dans la guerre des étoiles… d'autant qu'entre Yoda et yoga… il y a de quoi confusionner ! (* Sourire*)
          Bon week-end aussi !

          Posté par alainx, 30 novembre 2019 à 17:22 | | Répondre
          • Bon dimanche. Temps tristounet il pleut sur Paris !

            Posté par DANIEL GENTY, 01 décembre 2019 à 11:52 | | Répondre
  • en lisant Krishnamurti, il balaie un peu mon "moi" .. Je ne comprends pas tout dans notre monde et ça ne fait rien, simplement qu'il existe plusieurs portes pour vivre. Jésus ne dit il pas qu'il y a plusieurs demeures chez son Père. (je te parle de Jésus parce qu'l fait partie de ma culture que je ne renie pas, elle co existe avec les autres). Souvent la crainte des religions est le syncrétisme ... effectivement admette qu'il existe plusieurs voies met en doute leur "supériorité".
    Bises et bonne soirée

    Posté par Durgalola, 26 novembre 2019 à 16:31 | | Répondre
    • A chacun son chemin. Ne dit-on pas que tous les chemins mènent à Rome ? L'essentiel est d'avancer et de donner un sens à sa vie !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2019 à 10:59 | | Répondre
  • En te lisant, je trouve que je côtoie beaucoup de mort-vivants! Bises alpines.

    Posté par Dédé, 26 novembre 2019 à 18:24 | | Répondre
    • Les certitudes ne font guère avancer les choses.....Le doute ouvre toujours des portes .....Des morts vivants , moi aussi, j'en connais plein ! Bonne fin de semaine !

      Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2019 à 12:02 | | Répondre
  • J'ai eu le plaisir de lire un texte très intéressant . Passe une bonne soirée. Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 26 novembre 2019 à 18:59 | | Répondre
  • être prêt à tout entendre, tout voir et s'abstenir de juger sans pour autant tout admettre ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 26 novembre 2019 à 20:11 | | Répondre
  • Une bonne attitude ! ....Et j'ajouterais: ne pas avoir trop de certitudes !

    Posté par DANIEL GENTY, 27 novembre 2019 à 12:03 | | Répondre
  • Ton texte me ramène à une expérience vécue cette semaine pratiquement en trois dimension.
    J'ai vu qu'enfant on m'a dévissé le crane en deux pour y déverser tous les formatages que les adultes autour de moi avaient eux-memes recus (excuse je n'ai pas d'accents). La plus grande partie s'est retrouvée au niveau du subconscient, surtout le formatage empreint de violence.
    Pas facile de visiter l'inconscient... y'a un verrou sur la porte.
    Mais tout ce non-manifesté se manifeste sournoisement, surtout par des j'aime - j'aime pas.

    En se confrontant avec l'inconscient, le Moi se transforme. C.G. Jung

    Posté par kéa, 28 novembre 2019 à 03:38 | | Répondre
    • Notre inconscient est un véritable placard de rangement. Il en garde des choses !! Certaines très anciennes !! C'est lourd !
      Le formatage dont tu parles anesthésie souvent la conscience.

      Posté par DANIEL GENTY, 28 novembre 2019 à 16:18 | | Répondre
  • Réflexions très justes, Daniel.
    Sais-tu que ça commence dans la petite enfance ?
    On demande à un enfant : "c'est de quelle couleur, une pomme ?"
    Ceux dont la famille n'achète que des golden répondra "jaune". D'autres diront "rouge", d'autres "vert".
    Et pour éviter que ça finisse en bagarre, et surtout pour élargir les points de vue, on apporte toute une variété de pommes différentes en les nommant.
    Et c'est pareil pour tout. Une maison dessinée en Europe sera complètement différente en Asie, au Pôle Nord, en Inde ou en Afrique.
    L'école a bien des défauts mais elle a l'avantage de sortir les esprits des stéréotypes familiaux, tout comme les voyages, la fréquentation d'autres personnes, les lectures….
    Et malgré tout, l'influence familiale, religieuse, morale, sociale, nationale est énorme. Ca prend toute une vie à détricoter, et ça ne suffit pas. C'est pourquoi nous avons besoin de nous réincarner autant de fois ! En espérant que nous revenions de plus en plus conscients, de plus en plus lucides et moins influençables à chaque fois.

    Posté par Marie-Christine, 28 novembre 2019 à 12:02 | | Répondre
  • C'est au moment où j'ai pris ma retraite que j'ai commencé à détricoter......Mais c'est un long travail sur soi....Cependant plus j'avance et plus j'ai l'impression d'être plus léger. Je n'ai plus de poids social sur les épaules et, à l'âge que j'ai, je peux me permettre de dire certaines choses !

    Posté par DANIEL GENTY, 28 novembre 2019 à 16:25 | | Répondre
  • Très intéressant ton article, comme d'habitude j'ai beaucoup apprécié ! Passe une bonne soirée. Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 28 novembre 2019 à 19:00 | | Répondre
  • je rajouterai que Krishnamurti dans son livre, le sens du bonheur, cite Goya qui sur un de ces derniers tableaux a noté :je suis toujours en train d' apprendre.
    bises

    Posté par Durgalola, 30 novembre 2019 à 20:46 | | Répondre
  • Pour ma part, plus je vieillis et plus j'ai la sensation de ne pas savoir grand chose. Le doute a remplacé mes certitudes......Cela me rend de plus en plus modeste !!

    Posté par DANIEL GENTY, 01 décembre 2019 à 11:59 | | Répondre
Nouveau commentaire