Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les voies de l'âme
22 août 2019

Vue sur mer

soleil

 

Le matin, douillettement allongé au fond de mon lit, j’ouvrais un œil et je voyais la mer se balancer devant moi. Ma chambre d’hôtel avait vue sur mer. Je dors depuis longtemps, quelque soit le temps, la fenêtre grande ouverte et les volets non fermés. J’aime beaucoup sentir l’air frais de la nuit sur mon visage et j’ai l’impression de bien respirer.

Bref j’ouvrais un œil et le spectacle de la nature s’offrait à moi dans toute sa splendeur. D’abord le murmure des vagues qui venaient s’assoupir sur la plage. Puis le ciel de Bretagne , souvent chargé de lourds nuages qui se déformaient constamment……Et les couleurs changeantes avec le soleil qui grimpait à l’horizon et tentait de se faufiler à travers les nuages. La mer scintillait de reflets d’or pendant que des voiliers, petits points blancs au loin, glissaient à l’horizon. Un paysage emprunt d’une grande sérénité était en train de vivre devant moi. Tout semblait immobile et pourtant tout vivait intensément !!

J’étais bien et j’appréciais ce contact direct avec l’immensité de l’océan. J’avais la sensation d’être au cœur de l’Univers. Tout mon être était en expansion et je sentais  qu’il y avait bien autre chose que le plan physique dans lequel nous avons l’habitude de nous mouvoir. Une vibration spéciale, invisible, imprégnait mon âme.

Ce moment de bonheur s’est renouvelé pendant tous les jours de mes vacances et je ne m’en suis jamais lassé !

Daniel

Publicité
Publicité
Commentaires
G
Je dors presque toujours avec la fenêtre ouverte, même en hiver, même à -20°C, entre-ouverte à tout le moins (rire).<br /> <br /> <br /> <br /> GL
Répondre
E
photo lumineuse et merveilleux mots. Bonne soirée
Répondre
C
Toujours fenêtre et volets ouverts,il me faut la liberté!<br /> <br /> bisous
Répondre
K
Pas de moustiques chez toi ??? Pourtant ta fenêtre donne sur le jardin !
Répondre
D
Quelle impression grandiose tu nous partages. Chez nous mon mari est frileux.. alors la fenêtre est rarement ouverte. Je me souviens des périodes du bac où je fais mes révisions couchée dans l'herbe quand nous allions à la campagne avec mes parents. C'est une forme d'ivresse. Bises
Répondre
Les voies de l'âme
Publicité
Derniers commentaires
Les voies de l'âme
Newsletter
Publicité