Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

04 décembre 2018

Comme un boomerang !

boomerang

 

La violence attire toujours la violence. Elle est comme un boomerang qui, même si on l’envoie loin, revient toujours vers son lanceur. Elle est destructive et n’aboutit à aucune solution. Il est légitime de ne pas être d’accord, de ne pas partager les mêmes idées ou les mêmes aspirations ……Et c’est même souhaitable car c’est un signe de liberté et de bonne santé. Mais la confrontation ne doit pas tourner à l’affrontement. Il existe bien d’autres moyens de faire entendre son point de vue.

Pour ma part je serais plutôt un adepte de la philosophie de Gandhi : la non-violence, ce qui n’empêche nullement de mener des actions efficaces et déterminées.

"Je m'oppose à la violence parce que lorsqu'elle semble produire le bien, le bien qui en résulte n'est que transitoire, tandis que le mal produit est permanent". Gandhi.

Si changement, il doit y avoir, il commence avant tout par soi-même. Je sais, c’est banal de le dire mais c’est tellement vrai. Nous n’avons pas à attendre le changement des autres…..

La règle d’or de notre conduite doit être la tolérance car nous ne pensons jamais tous de la même façon. Quelle présomption de prétendre détenir la vérité !!

La meilleure des pressions sera toujours la manifestation silencieuse, mobilisatrice et régulière du plus grand nombre ce qui dénote déjà d’une bonne maîtrise émotionnelle et d’un grand sens de la responsabilité.

"La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu'au plus fort". Gandhi

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Comme un boomerang !

    je pense comme toi, mais de toute évidence, les oubliés du système politique actuel, ont dû trop souffrir que pour entendre ton message, ils réagissent avec les seules armes qu'ils possèdent ... faute de leur avoir permis tout le reste ! c'était écrit dans l'Histoire ... ils subissent et puis vient la révolte ... je n'approuve pas, mais je comprends ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 04 décembre 2018 à 08:05 | | Répondre
    • Oui, c'est comme une soupape qui explose. Cela fait tellement longtemps que les politiques n'écoutent pas le peuple. Cela fait tellement longtemps que le feu couve.
      Mais je n'approuve pas la violence telle que je l'ai vue à la télé.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 10:47 | | Répondre
  • Coucou. Je ne suis pas sûre que ceux qui cassent soient vraiment ceux qui souffrent le plus. Et c'est bien malheureux. Radicaliser ainsi un mouvement qui était parti pour revendiquer avec de bons arguments donne une piètre image de la démocratie. Mais je ne connais pas tout ce qui se passe en France. Bises alpines et belle semaine, malgré tout.

    Posté par Dédé, 04 décembre 2018 à 09:10 | | Répondre
    • Je partage ton avis. Pourquoi aller casser des boutiques qui n'ont rien à voir avec ce qui se passe. Pourquoi ces pillages de magasins ?

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 10:49 | | Répondre
  • Tout à fait d'accord sur l'effet boomerang. La violence attire la violence. C'est la loi de l'attraction. Pour rejoindre Claudeleloir, ce ne sont pas les personnes qui s'étaient mises en marche pour manifester leur mécontentement (Ganghi aussi a beaucoup œuvré par de longues marches, tout comme Martin Luther King qui avait pris Gandhi comme modèle d'action par la non violence) qui ont fait acte de violence mais des personnes mal intentionnées qui se sont infiltrées dans ce mouvement pour commettre les exactions que l'ont sait.

    Posté par Marie, 04 décembre 2018 à 11:16 | | Répondre
    • Comme souvent ce sont les extrémistes de tout bord qui pervertissent un manifestation à priori pacifiste. Les meilleures solutions sont trouvées dans la négociation et non dans la violence.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 10:52 | | Répondre
  • La violence attire la violence, c'est certain... mais il en est qui, avec des airs doucereux, ont l'art de provoquer la violence et de manipuler les autres...Certes, chacun est responsable de ses actes...

    Posté par gazou, 04 décembre 2018 à 15:42 | | Répondre
    • C'est une situation complexe basée sur une grande incompréhension et qui est l'aboutissement de plusieurs années de dérives politiques. Des gens souffrent, ont du mal à joindre les deux bouts et d'autres se goinfrent et s'en mettent plein les poches. Est ce normal ?

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 10:56 | | Répondre
  • Ben dis-donc, Gandhi n'est pas la meilleure référence. Il était parfaitement tyrannique avec son entourage !

    Posté par Marie-Christine, 04 décembre 2018 à 20:04 | | Répondre
    • Je reconnais que ma référence n'est peut être pas la bienvenue mais je pense quand même que le recours à la violence n'est pas une solution pour régler les problèmes. La violence conduit à l'escalade et réduit toujours les possibilités de négociations. les corps intermédiaires ont failli( les syndicats notamment). Voir comment certains dirigeants syndicaux s'en sont mis plein les poches. Les politiques ont failli qu'il soient de droite ou de gauche. pourtant le taux d’abstention , lors des élections, aurait du interpeller. Mais malgré cela, surtout pas de violence, il y a moyen de faire céder le gouvernement autrement.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 11:05 | | Répondre
      • Malheureusement, il y a des videos qui prouvent qu'il y avait des policiers en civil parmi les casseurs... Nos dirigeants ne sont pas des enfants de coeur !

        Posté par Marie-Christine, 05 décembre 2018 à 13:29 | | Répondre
  • Choisir la paix, la tolérance et aussi le regard sur le monde entier...ça changerait beaucoup de choses

    Posté par Marie Minoza, 04 décembre 2018 à 20:06 | | Répondre
    • Le problème actuel, c'est qu'on est loin d'en être là. Trop de frustrations engrangées, trop de désespoir, trop d'incompréhensions !!

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 11:08 | | Répondre
  • Il faut être très avancé sur le plan spirituel pour ne pas répondre au mépris par la violence. Lorsqu''on" vous dit que vous n'êtes rien, lorsque personne ne vous a dit que vous comptez pour lui (elle) alors oui, vous le croyez celui à qui tout réussit et qui vous assène votre néant. Alors ce n'est plus l'autre qui vous méprise mais vous-même qui vous méprisez. Alors plus rien n'a vraiment de valeur et la violence peut survenir par désespérance.

    Posté par nicole 86, 04 décembre 2018 à 21:27 | | Répondre
    • C'est ce qui se passe. Les ferments de la violence se trouvent dans la non considération des attentes du peuple

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 11:10 | | Répondre
  • C'est un sujet éternel...
    je répondrais rapidement deux choses :

    D'une part, si l'on veut parler de la violence, il est essentiel de prendre en compte la "violence invisible"...la violence qu'on dit "structurelle"ou "légale"...(violence exercée par le "système" à l'encontre des plus faibles et des plus démunis). Cette violence est rarement mentionnée et on ne parle en général que de la violence "visible" (celle de la réplique violente, qui en fait, est souvent proche de la légitime défense...)

    https://lefildariane1234.blogspot.com/2018/10/violence-structurelle-la-violence.html

    https://lefildariane1234.blogspot.com/2018/10/les-trois-sortes-de-violence.html

    D'ailleurs, Gandhi, au départ, n'était pas du tout un "tiède"...il avait une certaine colère et une certaine violence en lui, qu'il a réussi à "transmuter" en courage et en détermination.
    Interdire à la violence "légitime" de s'exprimer n'est pas forcément une bonne idée, cela peut mener à la passivité , à l'indifférence... Le tout est plutôt de trouver une façon "acceptable" de l'exprimer...(ce qui n'est pas du tout la même chose que de l'interdire totalement ou de la condamner).

    D'ailleurs Gandhi disait :
    "Je crois en vérité que s'il fallait absolument faire un choix
    entre la violence et la lâcheté, je conseillerais la violence. (...)
    Mais je crois que la non-violence est infiniment supérieure à la violence."

    La non-violence est vraiment un concept extraordinaire, un concept que je défends...sauf dans un cas de figure...celui où le vis-à-vis est dépourvu de toute compassion...dans ce cas, elle est, malheureusement, sans effet.

    Posté par La Licorne, 04 décembre 2018 à 22:06 | | Répondre
    • Non la violence n'est pas proche de la légitime défense. Quand les casseurs explosent des boutiques et pillent sans vergogne les étalages, où est la légitime défense. Pourtant je comprends toutes ses frustrations. J'en vis même certaines et je suis attentif à ceux qui souffrent mais delà à justifier la violence qui n'est qu'une escalade sans fin.
      Tu as raison de souligner cette violence invisible, latente dont on ne parle pas et qui fait beaucoup de mal. Mais je crois sincèrement qu'il y a d'autres moyens d'agir.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 11:25 | | Répondre
      • Il est bien évident que je ne soutiens pas les casseurs, ni la violence gratuite, Daniel.

        Je dis juste que, contre un pouvoir qui ne veut pas entendre, ne veut pas écouter la détresse du peuple et ne veut pas agir pour y remédier, déployer une certaine "force" et une certaine "pression" me semble justifié.

        Si l'on fait exception des casseurs...le mouvement auquel on assiste est , à mon avis, un mouvement très majoritairement non-violent qui ressemble plus à un "sursaut de dignité" qu'à une volonté de tout détruire.
        Près de chez moi, malgré le nombre de gens dans la rue, on ne déplore pas un seul accident, tout se passe dans le calme. Tout juste si l'on constate un jeu de "chat et souris" avec les forces de l'ordre.

        Mais, comme le dit Kéa plus bas...il est si facile de manipuler le mouvement, d'en faire autre chose...
        Dans nombre de manifestations (antérieures), des policiers ont témoigné qu'il auraient pu, très facilement, arrêter d'entrée les éléments les plus violents, mais qu'ils ont attendu, en vain, les "ordres d'en haut" allant dans ce sens...

        Posté par La Licorne, 05 décembre 2018 à 17:37 | | Répondre
        • Grosso modo on est d'accord sur le fond mais pas tout à fait sur la forme !

          A mon avis ça va chauffer Dimanche à Paris !

          Posté par DANIEL GENTY, 06 décembre 2018 à 15:26 | | Répondre
          • Je préférerais que ça ne "chauffe" pas trop...mais, malheureusement, y'a des chances...

            Lu aujourd'hui un passage (d'Edouard Louis) qui résume, à peu près, mon sentiment :

            "J'entendais parler de la "violence de ce mouvement" quand une voiture était brulée ou une vitrine cassée, une statue dégradée. Phénomène habituel de perception différentielle de la violence : une grande partie du monde politique et médiatique voudrait nous faire croire que la violence, ce n'est pas les milliers de vie détruites et réduites à la misère par la politique, mais quelques voitures brûlées. Il faut vraiment n'avoir jamais connu la misère pour pouvoir penser qu'un tag sur un monument historique est plus grave que l'impossibilité de se soigner, de vivre, de se nourrir ou de nourrir sa famille."

            Posté par La Licorne, 06 décembre 2018 à 23:30 | | Répondre
          • Je vais la partager cette citation. Un éclairage essentiel de ce qu'est la vraie violence, celle qui détruit bien plus que du matériel mais des peuples entiers.

            Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 03:51 | | Répondre
          • Aucune violence n'est légitime , celle visible des casseurs et celle pernicieuse dont tu parles et qui dure depuis des années. Bien sûr que l'état est fautif, bien sûr que les inégalités sociales se sont accrues, bien sûr que des gens souffrent, mais je crois qu'il faut garder le sens des réalités et éviter de céder aux passions. Il faut voir le problème dans son ensemble et ne pas oublier que la France est certainement l'un des pays au monde où la protection sociale est la plus performante;
            Il faut voir aussi que certains gagnent plus d'argent avec les aides sociales que d'autres qui travaillent.
            Bien entendu je suis pour des réformes profondes qui visent notamment à prendre de l'argent aux riches pour le redistribuer.

            Posté par DANIEL GENTY, 07 décembre 2018 à 09:04 | | Répondre
          • Le réformisme je n'y crois pas Daniel. Prendre l'argent aux riches pour la redistribuer aux pauvres est une utopie. Présentement, qq famille possèdent au moins 60% des richesses mondiales et ils visent 100% si possible. Oui, il y a des escrocs à tous les niveaux de la société et on voudrait bien nous faire croire que qq fraudeurs de l'aide sociale (la plupart son honnêtement dans le besoin) sont responsables des difficultés économiques. Quand on pense que qq'un comme Georges Soros peut empocher en une journée ce que tous les assistés sociaux d'un pays reçoivent dans une année, le portrait devient plus clair quant aux causes. On veut aussi nous faire croire qu'une minorité de casseurs (souvent payés à cet effet et montré en boucle dans les main médias) légitimise au yeux du peuple d'instaurer la loi martiale. Et si "La France est certainement l'un des pays au monde où la protection sociale est la plus performante" ce n'est pas par charité,... c'est justement cela qui, entre autres, est menacé présentement.

            Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 19:01 | | Répondre
          • Je respecte tes propos et ton ressenti. Mais ce n'est pas le mien. Au fait que proposes tu pour résoudre le problème auquel nous sommes confrontés ?

            Posté par DANIEL GENTY, 07 décembre 2018 à 20:28 | | Répondre
          • Nos ressentis sont différents et c'est une richesse. J'avoue que ce que tu dis me fait réfléchir. J'exprime simplement selon ma compréhension actuelle, qui ne peut être que limitée. C'est la compréhension profonde de chacun, quand chacun arrive à l'exprimer sans la prendre pour La vérité, au delà de la confrontation, qui est bénéfique. En lisant tous les commentaires ici, je me suis sincèrement enrichie Daniel. Ce que je propose moi, c'est ce que j'ai toujours proposé, c'est à dire réagir au fur et à mesure, ne pas attendre que les choses soient détériorées à un point où une goutte fait déborder le vase. Ce n'est pas facile, ça demande beaucoup de courage et d’honnêteté et de la clarté. C'est pareil dans les relations personnelles de tous les jours. La politique ça concerne tout le monde, tout le temps. On ne s'est pas occupé de politique pendant longtemps, occupés seulement à notre petit train train quotidien et les gouvernements sont devenus des coquilles vides, au service de qq'uns plutôt que d'être au service de tous comme ils le prétendent de façon éhontée. On en paie les conséquences un jour ou l'autre, et le plus tôt est le mieux.

            Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 21:31 | | Répondre
          • Moi aussi ma compréhension est limitée et je ne prétends nullement détenir la vérité. J'émets simplement ce que je ressens. Je partage totalement ce que tu viens d'écrire.
            En attendant ça risque de chauffer demain à Paris ! Heureusement j'ai un casque !!

            Posté par DANIEL GENTY, 07 décembre 2018 à 21:39 | | Répondre
          • La France est pionnière et montre le chemin sans qu'elle l'ait vraiment choisi.

            Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 22:02 | | Répondre
        • Quand on roule sur les routes, on croise plein d'automobilistes avec leur gilet jaune sur le tableau de bord, et les camions presque tous. Il y a une atmosphère de sympathie qui s'était perdue depuis quelques temps, une connivence même. C'est comme un clin d'oeil intérieur. On sent l'union des esprits. C'est une sensation très étrange, nouvelle et très agréable en même temps. On dirait que les gens redécouvrent leur humanité mutuelle. Ils sont en colère mais légers et radieux en même temps. Il y a quelque chose de magique qui se passe... Je n'avais encore jamais vécu ça dans ma vie.

          Posté par Marie-Christine, 07 décembre 2018 à 01:02 | | Répondre
      • Les gilets jaunes défendent de belles valeurs. Les casseurs ne défendent aucune valeur.
        Un des problèmes est qu'ils voulaient être tous rassemblés aux Champs Elysées pour une marche et on les a scindés en 3 groupes, les empêchant d'être tous réunis. Ca a généré beaucoup de colère chez certains.
        Quand on veut attiser le feu, il est très facile de le faire.
        Les dégâts matériels sont à déplorer (je les déplore aussi), ils sont inutiles, mais ce n'est peut-être pas ce qui sera le plus important dans nos futurs livres d'histoire.

        Posté par Marie-Christine, 06 décembre 2018 à 18:37 | | Répondre
  • Alors, oui...certes, la violence revient comme un boomerang...
    mais elle revient aussi (et c'est ce qu'on voit en ce moment) vers ceux qui l'exercent du haut de leur piédestal, bien à l'abri derrière leur paravent de lois coercitives et injustes...

    Posté par La Licorne, 04 décembre 2018 à 22:09 | | Répondre
    • Oui, elle revient toujours que ce soit contre le gouvernement ou les casseurs. C'est pour cela qu'il faut s'en méfier.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 11:27 | | Répondre
  • Difficile d'avoir des manifestations pacifiques. Il est arrivé par chez nous à Montebello, que des policiers ont été démasqués déguisés en manifestants avec des pierres à la main.

    Posté par kéa, 05 décembre 2018 à 03:27 | | Répondre
    • Kéa, c'est le même cas en France.

      Posté par Marie-Christine, 05 décembre 2018 à 13:32 | | Répondre
  • Oui car les émotions et les passions prennent souvent le dessus !

    Posté par DANIEL GENTY, 05 décembre 2018 à 11:28 | | Répondre
    • Je ne pense pas que les policiers déguisés en casseurs le font sous le coup de l'émotion Daniel mais par stratégie venue d'en haut. C'est pour cela que je me demande si un soulèvement du peuple n'est pas ce qu'ils veulent.

      Posté par kéa, 06 décembre 2018 à 03:39 | | Répondre
      • Kéa, l'Armée est prête à intervenir. Ca sera un bon moyen de réduire encore les libertés. Le problème, c'est que Macron a fait venir 2000 mercenaires sur le sol français prêts à intervenir et on ne sait pas comment les militaires français vont réagir. Certains sont déjà révoltés contre ce gouvernement à cause de la démission du général Devilliers, et ils risquent de ne pas apprécier la présence des mercenaires. La police aussi est très perturbée depuis l'affaire Benalla. Moi, j'espère que les choses se passeront en douceur. Les gilets jaunes sont foncièrement pacifiques dans leur esprit. Il y a une noblesse de coeur en eux et ils vont faire des choses belles. Le coeur est créatif. Je compte sur ces nobles initiatives pour marquer les esprits. Par exemple, certains vont entourer l'Arc de Triomphe en se tenant la main pour le protéger et protéger les policiers. Beaucoup d'autres idées de ce genre sont en train de germer..., des mesures contre les casseurs aussi. Espérons que cela portera ses fruits ! C'est le combat de la Lumière contre l'Ombre. Focalisons-nous sur la Lumière !

        Posté par Marie-Christine, 06 décembre 2018 à 11:07 | | Répondre
      • Pourquoi voudraient-ils un soulèvement du peuple ?

        Posté par DANIEL GENTY, 06 décembre 2018 à 15:42 | | Répondre
        • Pour instaurer l'état d'urgence et interdire toute manifestation, tout rassemblement, toute contestation. Je me souviens, dans le Portugal fasciste, il était interdit d'être plus de 3 personnes rassemblées dans un lieu public. Les Gaulois réfractaires doivent être bâillonnés une fois pour toutes et le gouvernement pouvoir imposer ses réformes à sa guise.
          Plus il y aura de violences, plus l'appel de l'Armée sera approuvé par les Français. Leur seul objectif est un retournement d'opinions dans les sondages. Ils en ont besoin. Mais ça ne s'est pas produit, c'est pourquoi ils n'ont pas lancé les troupes plus tôt. Logiquement, il faut que ça monte d'un cran !
          J'ai vu il y a quelques mois une interview de Macron à la BBC, en anglais, où il déclarait que sa grande idole était Margaret Thatcher et qu'il voulait faire la même politique qu'elle. Apparemment, les Français n'apprécient pas les méthodes de la dame de fer...

          Posté par Marie-Christine, 06 décembre 2018 à 18:21 | | Répondre
          • J'aime bie ton explication Marie Christine

            Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 03:36 | | Répondre
        • Pour réduire encore plus les libertés comme le dit Marie Christine. "La stratégie du choc" (Naomi Klein) est très instructive à ce sujet. Créer des situations de crise permet d'intervenir par la force. Lorsque la manipulation ne fonctionne plus, la force doit prendre la relève. Mais quand on est rendu à utiliser la force, la chute suit à plus ou moins long terme.

          Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 03:33 | | Répondre
  • On avance, on avance ! ?
    Le sort de la planète Terre : L'Histoire, éternel recommencement...
    Sauf que : En 1789 les têtes tombaient pour de vrai à cause de la cherté de la vie.
    Dis donc, ma Kéa...
    J'ai des frissons, là :
    Ce que tu évoques... Lucifer ou bien ?
    Bon aller, j'retourne élever mon esprit.

    Posté par Eve Lyne, 06 décembre 2018 à 11:09 | | Répondre
    • Ah chère EveLyne, je pense que Lucifer peut ranger sa fourche, on peut lui en montrer nous autres !

      Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 03:41 | | Répondre
  • Je dois te dire que je pense comme toi : la violence répond à la violence ! Savoir expliquer, savoir écouter, c'est aussi savoir comprendre le point de vue des autres... On n'a jamais raison tout seul... Passe une bonne fin de journée . Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 06 décembre 2018 à 18:50 | | Répondre
    • Ton message est sage. Il faut à tout prix dialoguer et ne pas se lancer dans une spirale de la violence.

      Posté par DANIEL GENTY, 06 décembre 2018 à 18:57 | | Répondre
  • Chacun est important dans son être et respectable. Que ce soit Macron, un gilet jaune ou un enfant. Vouer une haine profonde à l'autre est indigne. Bonne soirée et bises.

    Posté par Durgalola, 06 décembre 2018 à 22:23 | | Répondre
    • Ce n'est pas Macron qui est hai, c'est son choix de servir des intérêts qui vont à l'encontre du bien de tous pour le bien de qq'uns. Si son choix était comme celui de Martin Luther King disons, il serait béni.

      Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 04:05 | | Répondre
    • Ben oui !! je partage ta remarque.

      Posté par DANIEL GENTY, 07 décembre 2018 à 15:44 | | Répondre
  • Tu sais, Kéa, ces gilets jaunes, je les connais bien. Je vis à la campagne depuis une quinzaine d'années. Ce sont des gens simples, sans complications intellectuelles dans leur tête. Mais ils ne sont pas non plus des primitifs, ils sont intelligents. La plupart sont éduqués, car en France, dès le plus jeune âge, on est imprégnés de la littérature des grands auteurs. On apprend à raisonner, à réfléchir, à avoir l'esprit critique. Oui, les étrangers nous reprochent souvent d'avoir une opinion sur tout, ça les intrigue ou ça les amuse parfois. Mais c'est notre culture, nous sommes le pays de Descartes ! Si tu entres dans n'importe quel bistrot de campagne au fin fond du pays, tu trouveras toujours des paysans, des chômeurs, des cadres, des artisans, des retraités, des gens de toutes sortes discuter des choses de la vie, de politique, de l'actualité, etc... J'ai vécu dans plusieurs pays étrangers et je reconnais que c'est assez spécial chez nous.
    En même temps, ce sont des gens pragmatiques et aussi très attachés au lien social qui malheureusement se perd de plus en plus car tous les services publics et petits commerces sont peu à peu supprimés. Les lieux de rencontre disparaissent, condamnant les gens à l'isolement. Alors qu'il suffisait de faire quelques pas dans la rue, il faut maintenant faire des kilomètres en voiture pour pouvoir communiquer, faire ses achats, résoudre des problèmes... Le milieu rural est dépossédé de son âme, de sa nature profonde qui est le plaisir de la convivialité. Et même la voiture, on nous l'interdit par des taxes sur le carburant ! On est étranglés de toutes parts.
    La tendance du monde, depuis quelques années est de devenir froid, technocratique, lointain, méfiant, concurrentiel. On nous bombarde de soi-disant valeurs de mérite, de réussite, à coups de primes, de récompenses, de carottes, comme si nous ne savions pas nous-mêmes si nous sommes compétents ou non dans notre travail. On nous infantilise, on nous dessèche le coeur, on nous robotise. Ca fonctionne dans les grandes villes mais pas ailleurs.
    Hé bien tu vois, Kéa, cette révolte de la France profonde (qui est tout de même appuyée par 75%), c'est le cri du coeur qui, longtemps réprimé, casse la chape de plomb et sort au grand jour. Il veut à nouveau vivre et palpiter . Il veut renaître. C'est son rôle fondamental. C'est sa vérité première.
    Pourquoi ce soulèvement a-t-il eu un tel impact ? Pourquoi s'est-il répandu comme une traînée de poudre en quelques jours ? Parce que le parler vrai atteint directement le coeur et les tripes, sans détours, sans circonvolutions. Et, par la même occasion, ce parler vrai a mis en évidence le parler faux, le discours enjôleur et manipulateur de nos dirigeants, je dirais même de pratiquement tous les leaders politiques.
    Le coeur, quand il est éveillé, donne de nouvelles capacités. Il rend lucide et intuitif, et élève la conscience au-dessus du mental. C'est pourquoi les explications intellectuelles ne font plus recette. Elles ont leurs limites.
    L'évolution spirituelle, c'est l'inconnu. Si on veut l'accompagner, il faut accepter de lâcher prise, faire confiance au Divin, avoir la foi, accepter l'incertitude, accepter de ne pas savoir comment sera le lendemain tout en restant extrêmement vigilant, attentif et à l'écoute de la petite voix de la sagesse en nous.

    Posté par Marie-Christine, 07 décembre 2018 à 14:34 | | Répondre
  • Merci de ton texte Marie-Christine. Je le relierai c'est certain.

    Posté par kéa, 07 décembre 2018 à 19:04 | | Répondre
  • J'aurais pu dire la même chose, Marie-Christine...

    Moi aussi, je vis à la campagne (et j'y ai presque toujours vécu) ...et je vis au milieu des "gilets jaunes" qui gagnent le SMIC ou bien moins. Ce sont mes voisins, mes amis. Ils ont parfois les mains calleuses, mais du bon sens et un grand coeur.

    Il y a un moment où il faut dire les choses simplement et même crûment : "Le roi est nu !" dit l'enfant dans la foule, et c'est lui qui a raison.

    On assiste à un réveil...au réveil de l'évidence, au réveil des consciences.
    Il était temps.

    On est en pleine "transition" vers ...autre chose.
    cette transition, comme toutes les transitions, ne se fera sans doute pas dans le calme. Peut-être des drames à l'horizon...et sûrement une période de chaos.

    Mais ne soyons pas hypocrites : nous profitons des avancées de mai 68 (qui fut le théâtre d'affrontements violents), nous profitons des avancées de la Révolution de 1789 (qui fut particulièrement sanglante), nous profitons aussi des suites de la Libération de la France ( les résistants étaient-ils des enfants de choeur ?) et nous voudrions que le changement, aujourd'hui, "baigne dans l'huile" ?

    Aurions-nous oublié qu'il y a, dans tout changement profond, un "prix à payer" ?

    Posté par La Licorne, 07 décembre 2018 à 21:30 | | Répondre
  • D'accord avec vous La Licorne.
    Je me dis aussi qu'avec l'élévation de la conscience, les choses peuvent se faire d'une façon de moins en moins violente. Pour cela, il faut bien sûr que la partie en face perde sa rigidité...
    Je viens d'entendre un gilet jaune dire :"On veut que Mr Macron parle avec son coeur !" . Heu... j'aimerais voir ça. Ca serait vraiment un événement ! Pour l'instant il sait jouer le coeur grâce à ses cours de théâtre, quant au langage sincère et authentique...c'est une autre histoire. Mais il faut toujours espérer.

    Posté par Marie-Christine, 07 décembre 2018 à 23:59 | | Répondre
  • Ou peut-être faut-il arrêter d'espérer...et comprendre une bonne fois pour toutes que nos dirigeants, dans leur très grande majorité, ne sont pas des "pères" pour nous...et qu'il n'y a rien de bon à en attendre.
    Nous passons notre temps à projeter nos "bons sentiments" sur des gens qui en sont dépourvus et qui ne pensent qu'à leur intérêt personnel.
    Il est temps d'ouvrir les yeux !

    Posté par La Licorne, 08 décembre 2018 à 00:59 | | Répondre
  • ...ceci dit, il reste quand même, heureusement, de l'espoir...
    Il reste l'espoir que NOUS, nous nous prenions en mains et que nous ne donnions plus notre pouvoir à d'autres.
    Il reste l'espoir que nous comprenions que nos exploiteurs n'ont que le pouvoir que nous leur donnons, et qu'il suffirait que nous ne "jouions plus le jeu" pour qu'ils n'en aient plus du tout...
    Et cela, sans violence, juste en n'obéissant plus.

    Rien de nouveau là-dedans : en 1548, La Boétie avait déjà tout dit...
    http://fabulo.blogspot.com/2016/01/contre-nous-de-la-tyrannie.html

    Posté par La Licorne, 08 décembre 2018 à 01:08 | | Répondre
  • Il ne faut pas oublier que la pieuvre est mondiale donc le travail colossal !
    Oui, je sens que la désobéissance civile va faire des petits... C'est un début.

    Posté par Marie-Christine, 08 décembre 2018 à 01:39 | | Répondre
  • Même le Dalaï Lama s'y met ! Il a dit :
    "Si vous avez l'impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir !"
    Hé ben, avec des millions de moustiques, ça ne doit pas être confortable !

    Posté par Marie-Christine, 08 décembre 2018 à 01:48 | | Répondre
  • Je partage votre avis et depuis ces dernières semaines, je pense fort à Gandhi. Le problème aussi c'est qu'il n'y a plus de possibilité de communiquer en ce moment : plus personne ne s'écoute, et c'est très grave.

    Posté par Bonheur du Jour, 08 décembre 2018 à 06:43 | | Répondre
  • Jamais on ne verra ça dans les médias de masse
    nous n'y verrons que des images de casseurs
    qui n'ont rien à voir avec le mouvement


    https://www.youtube.com/watch?v=TnOwLMdYBDs

    Posté par kéa, 08 décembre 2018 à 16:08 | | Répondre
  • Et ça, on ne le verra pas non plus :

    https://www.facebook.com/M.Mondialisation/videos/1127979930701699/

    Posté par La Licorne, 08 décembre 2018 à 23:51 | | Répondre
    • Oh non ! on ne le verra pas ! il a eu d'la chance le journaliste !

      Posté par kéa, 09 décembre 2018 à 04:01 | | Répondre
  • J'ai vu le masculin sacré ! Je l'ai ressenti comme une fulgurance, traversant mon coeur, mes poumons, mon corps. Je l'ai vu dans ces hommes en jaune.
    Oui, ça y est, il est là, vivant, en action ! C'est magnifique !
    Et en face, le faux masculin, celui de la brutalité physique, le masculin de l'ancien monde.
    J'ai confiance à présent. Je sais que le féminin et le masculin sacrés sont enfin éveillés. Ils sont solaires. Quoiqu'il arrive désormais ils régneront !

    Posté par Marie-Christine, 09 décembre 2018 à 01:07 | | Répondre
  • Tu en as l'expérience directement Marie Christine, moi de loin, mais je vois bien que l'humanité est balayée d'un vent nouveau présentement et internet malgré ses failles sert de véhicule essentiel finalement. Tout s'accélère, l'aube approche. Tout ne sera pas réglé d'un seul coup et cela est compréhensible, mais un monde nouveau se dessine.

    Posté par kéa, 09 décembre 2018 à 03:47 | | Répondre
  • Oui Kéa, une nouvelle sagesse, un nouvel équilibre s'enracinent. Les vieilles méthodes de manipulation, de séduction vont perdre leur pouvoir. La fausseté sera de plus en plus mise à nu.

    Posté par Marie-Christine, 10 décembre 2018 à 17:10 | | Répondre
Nouveau commentaire