Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

18 avril 2018

Un empêcheur de tourner en rond

 

ego

C’est un petit malin, un gros pervers qui vous gâche souvent la vie et qui n’est jamais content. On peut passer toute une vie sans se rendre compte de sa présence et pourtant nous vivons avec lui tous les jours, à chaque instant.

A cause de lui nous avons besoin de prisons, de lois, de clés, de murs, d’anti dépresseurs. A cause de lui nous avons besoin de reconnaissance. C’est un nid de souffrances, un générateur de critiques et de jugements.

Quel noir portrait suis-je en train de dresser de lui !! Mais pourtant je ne suis pas loin de la vérité………C’est de l’égo dont je parle, cette construction mentale qui nous mène par le bout du nez avec son égoïsme à tout crin !! Il a ses habitudes, ses repères, ses propres réflexes. Il n’aime pas être remis en cause car il est persuadé d’avoir toujours raison. Bref c’est un empêcheur de tourner en rond qui nuit à nos possibilités de bonheur.

Bien sûr que quelque part nous avons besoin de lui mais il ne doit pas être notre maître à penser mais plutôt notre serviteur…….

Alors, alors…. Prenons conscience de notre mode de fonctionnement, observons nos comportements, cessons de nous leurrer, quittons les jugements et les critiques, commençons à nous poser les bonnes questions « Est-ce que la vie, c’est souffrir ? Qui suis-je vraiment ?  Pourquoi suis-je aussi perturbé par mes émotions ? Pourquoi dans certaines discussions je souhaite avoir raison ? ……etc…. ».

Peut-être, alors, pourrons nous nous libérer. Peut-être apprendrons nous à voir en dehors de tous nos conditionnements . Peut être aurons nous une vision plus objective de la vie.

Personnellement je pense qu'un ego très présent est un signe de faiblesse et un aveu de grande fragilité.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 16:58 - Bazar spirituel - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Un empêcheur de tourner en rond

    Coucou Daniel. Je suis d'accord avec toi. L'ego surdimensionné est un signe de faiblesse. J'ai connu cela chez mon ancien boss... et cela a fait des dégâts. Comme tu le dis si bien, la vie ne doit pas être souffrance et si on peut s'éloigner de ce genre de personne et faire en sorte que notre propre ego ne prenne pas des dimensions trop importantes, il faut le faire. Mais aucun ego n'est peut-être pas la bonne chose non plus. Bises alpines.

    Posté par Dédé, 18 avril 2018 à 18:01 | | Répondre
    • On a besoin de l'ego pour vivre. Laissons seulement à sa juste place car, je le répète, c'est un nid de souffrances et de frustrations.

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:05 | | Répondre
  • Merci beaucoup pour cet article très agréable à découvrir. Ce fut un réel plaisir de venir te rendre visite et de lire ton texte, quant à la photo je la trouve très originale !. Passe une bonne soirée . Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 18 avril 2018 à 18:26 | | Répondre
    • Merci pour les compliments et bonne fin de semaine !

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:07 | | Répondre
  • ça fait pas longtemps que tu te plaignais que tu sais pas écrire....et voilà un billet excellent! Je suis tout à fait d'accord. L'ego fait que des dégâts. Est-ce que on a vraiment besoin de lui? Lorsqu´on a pas besoin d´un vieux manteau, on le garde? Alors.....? Merci pour ce partage, Daniel! Belle soirée. ZaZa

    Posté par ZaZa, 18 avril 2018 à 20:02 | | Répondre
    • L'ego souhaite toujours voir le monde à son image, d'où les guerres et les conflits. Je te souhaite une bonne fin de semaine.

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:09 | | Répondre
  • "On peut passer toute une vie sans se rendre compte de sa présence". Bien vrai !
    En fait, il y a plusieurs egos. L'ego mental qui veut avoir raison. L'ego émotionnel (susceptibilité, jalousie, ambition, goût du pouvoir, coquetterie, peur du regard de l'autre, fausse image de soi, fausse modestie, etc...) et l'ego physique : les peurs dans le corps qui nous préviennent des dangers. Sans parler de l'orgueil spirituel quand on n'a pas résolu l'ego mental.
    C'est dire le tas de choses à travailler sur soi au cours de sa vie !
    Moi, j'y suis allée par étape. Je décide de travailler une chose puis une autre... C'est sans fin ! Mais on arrive quand même à se transformer au cours des années, à éliminer définitivement certains travers qui font souffrir, en attendant de passer au suivant !
    Le plus difficile, c'est de sortir de l'image que l'on se fait de soi-même : je suis gentil, je suis mauvais, je suis bête, je suis intelligent, je suis généreux, je suis égoïste, je suis charitable, je suis cruel, je suis rusé, je suis naïf, etc... Tout peut être faux. Et si c'est faux, on s'oblige constamment à correspondre à l'image qu'on se donne et on viole son être profond. Ca m'inquiète toujours lorsque quelqu'un me dit "que veux-tu, je suis comme ça !".
    On se fixe une personnalité et on y croit, alors que rien n'est permanent, rien n'est figé. Mais on peut devenir un être différent. On peut devenir ce qu'on rêve d'être parce que si on rêve d'être un(e) tel(le), c'est qu'on l'est déjà au fond.

    Posté par Marie-Christine, 18 avril 2018 à 22:13 | | Répondre
    • Je crois que l'une des meilleures façon de progresser dans ce domaine est d'être observateur de ses comportements. Juste un minimum de lucidité !
      Et comme tu le dis: rien n'est figé. Il y a toujours des choses à transformer en nous. Rien de plus terrible que de rester droit dans ses bottes, sur ses acquis sans rien vouloir changer.....La peur sans doute !

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:18 | | Répondre
  • Magnifique ! l'Ego est étouffant, en effet ! ton texte est fort plaisant à lire... Merci bcp
    Bises

    Posté par luciole 83, 19 avril 2018 à 09:37 | | Répondre
    • L'ego empêche à la conscience de se développer harmonieusement. Plus l'ego est fort et plus les difficultés s'accroissent !

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:11 | | Répondre
  • J'aime beaucoup le commentaire de Marie Christine
    C'est vrai, il y a du boulot pour passer des blessures d'égo de l'enfance à un âge adulte débarrassé de ses tortures...
    Oui il y a du boulot, et je m'y attelle chaque jour.
    Merci Daniel pour ces petites balises qui rappellent le chemin à suivre...
    .•*`*•.¸¸✿

    Posté par celestine T, 19 avril 2018 à 10:32 | | Répondre
    • Oui la tâche est immense, mais ça vaut le coup. Se libérer, devenir plus léger, savoir mieux gérer ses émotions, apprendre à s'observer concourent à épanouir son être profond, à donner une dimension plus grande à sa vie. Bon courage, je t'embrasse!

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:21 | | Répondre
  • Pas simple de le gérer. Encore cette semaine une amie m'a fait une réflexion qui m'a bien contrariée. J'ai eu un mal fou a faire passer ce mauvais ressenti qui m'a autant agité intérieurement, ..

    Posté par Catie, 19 avril 2018 à 13:40 | | Répondre
    • Évacue et passe à autre chose. Cela ira mieux. Prends le comme un exercice à faire ! Bon courage. Moi aussi cela m'arrive !

      Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 17:13 | | Répondre
  • ...Et le manque d'égo qui fait des losers à vie....

    Posté par manouche, 19 avril 2018 à 14:36 | | Répondre
  • Et les ego surdimensionnés qui font les dictateurs......

    Posté par DANIEL GENTY, 19 avril 2018 à 15:03 | | Répondre
    • Ah, ah, ta réponse m'a fait trop rire !
      L'ego est vraiment très difficile à débusquer. On croit toujours qu'il est synonyme d'orgueil et d'arrogance mais il peut se cacher derrière la pitié, la modestie, la charité, la générosité...
      Se sous-estimer ou se surestimer sont des résultats de l'ego, et j'en sais quelque chose. Dans les deux cas, on se complaît dans l'image qu'on a de soi, sans doute une image que nous a donnée notre éducation ou qui nous a poussé à réagir en sens inverse.
      Je ne dirais donc pas qu'un "loser" manque d'ego, mais je suis d'accord pour dire qu'un dictateur a un ego surdimensionné, un narcissisme maladif qui frise la folie.

      Posté par Marie-Christine, 20 avril 2018 à 22:05 | | Répondre
      • Très bien dit Marie-Christine ! En ce qui me concerne, j'en suis rendue à ce que les roues tournent dans le vide... à ce moment là, une seule chose reste à faire, lâcher prise et appeler le towing. Vient un moment où plus on essaie d'en sortir plus on se cale !

        Posté par kéa, 21 avril 2018 à 00:05 | | Répondre
        • C'est vrai, Kéa, la vie vient régulièrement nous rappeler la nécessité du lâcher-prise, mais c'est toujours dans les périodes où on est allé trop loin sans s'en rendre compte, et donc où il est le plus difficile à faire !

          Posté par Marie-Christine, 21 avril 2018 à 12:24 | | Répondre
          • Oui Marie-Christine, il faut être rendu loin pour lâcher prise !... lorsque la situation devient intenable l'abandon peut se produire et il n'est même pas sous mon contrôle de le faire arriver. En ce qui concerne le blocage que je vis présentement ça va prendre l'intervention divine. Je suis déjà passée par là pour d'autres blocages et oui quand cela se produit, c'est comme un éclair qui illumine le ciel et on se demande pourquoi cela ne s'est pas produit avant. Il faut d'abord se rendre à la rivière pour enfin la traverser.

            Posté par kéa, 21 avril 2018 à 18:29 | | Répondre
          • Oui c'est pour cela qu'il faut s'entraîner sur des petites choses. Par ex cesser à tout prix d'avoir raison.

            Posté par DANIEL GENTY, 22 avril 2018 à 12:10 | | Répondre
      • Que c'est compliqué tout ça. Ma propre expérience me fait dire qu'un ego qui commence à être moins présent rend la vie plus légère, plus facile, plus vaste. Il y a comme un certain détachement ou recul face aux événements ( mais , hélas, ce n'est pas toujours le cas) !

        Posté par DANIEL GENTY, 22 avril 2018 à 12:06 | | Répondre
  • Qu'il soit notre serviteur et non pas notre maître , que nous assez assez de lucidité pour cela

    Posté par gazou, 19 avril 2018 à 17:52 | | Répondre
    • L'ego et la lucidité ne font pas bon ménage ! Pourtant savoir être lucide évite tous les aveuglement dont l'ego est souvent l’acteur !

      Posté par DANIEL GENTY, 22 avril 2018 à 11:56 | | Répondre
  • J'en suis à demander un miracle pour que cette teigne me fiche la paix !

    Posté par kéa, 20 avril 2018 à 03:50 | | Répondre
    • Qu'est ce qu'il peut être souvent présent avec ses jugements, se comparaisons, ses émotions !!

      Posté par DANIEL GENTY, 22 avril 2018 à 11:58 | | Répondre
  • j'ai avancé à grands pas ces derniers temps sur mes blessures d'enfance grâce à une situation personnelle, ton billet me parle, merci.
    Bon vendredi☼

    Posté par eki eder, 20 avril 2018 à 08:03 | | Répondre
    • Souvent certaines épreuves nous remettent dans le droit chemin.

      Posté par DANIEL GENTY, 22 avril 2018 à 11:59 | | Répondre
  • Il est parfois difficile de gérer son égo, la vie avec ses joies mais aussi ses tourments aide bien souvent à relativiser les choses.

    Posté par alezandro, 20 avril 2018 à 20:20 | | Répondre
  • Bien sûr ! Mais un fort ego peut être aussi un handicap et vous perturber la vie !

    Posté par DANIEL GENTY, 22 avril 2018 à 12:02 | | Répondre
Nouveau commentaire