Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

09 mars 2018

Lettre à ma vie

temps

Chère vie

Le moment est venu de te remercier car nous avons fait un long trajet ensemble. Ce ne fut pas toujours facile. Tu m’en as mis des bâtons dans les roues, tu m’en as donné des leçons ! Ai-je bien tout retenu ? Pas si sûr !

Mais j’ai beaucoup appris quand même, un peu comme à l’école avec une maîtresse assez exigeante. Quand je ne comprenais pas bien, tu n’hésitais pas à me faire réciter la même leçon.

Je te remercie notamment de m’avoir fait comprendre deux choses essentielles : La première, c’est que tout est éphémère, tout passe. Rien n’est jamais acquis et qu’un attachement viscéral aux êtres et aux biens n’est pas forcément une bonne attitude.

La deuxième, c’est qu’il est beaucoup plus facile de juger que d’essayer de comprendre. Cela m’a permis, malgré de nombreuses rechutes (ben, oui je ne suis pas parfait, loin de là !) de relativiser et d’accroître mon champ de conscience.

Chère compagne, tu m’as fait souffrir et donner aussi de grands plaisirs. Plus je vieillis et plus je tiens à toi, plus tu m’apparais précieuse. Je regrette presque de ne pas avoir su t’apprécier à ta juste valeur, trop pris par mes pensées, mes problèmes, mon égo ce qui me déconnectait souvent de ta réalité.

Oui, je te remercie sincèrement de ce que tu as fait pour moi et il m’a fallu cet instant pour te le dire. Quelle ingratitude !! On va encore cheminer un bout ensemble, certainement dans une meilleure harmonie car j’écoute mieux et je suis plus attentif. L’expérience que tu m’as transmise va être utile pour bien vivre la fin de cette histoire car je sais qu’un jour il faudra que je te quitte. Je souhaite le faire dans la lumière et la sérénité.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Lettre à ma vie

    Quitter la vie dans la lumière et la sérénité, voilà moi aussi mon voeu le plus cher...Bonne journée Daniel !

    Posté par gazou, 09 mars 2018 à 07:23 | | Répondre
  • maman me disait :"ah, si jeunesse savait ... et si vieillesse pouvait ..."
    comme nous, arrivés à l'aube de la vieillesse, elle avait compris ...
    amitié .

    Posté par claudeleloire, 09 mars 2018 à 07:51 | | Répondre
    • T'inquiètes pas ! On a encore quelques années à vivre !!

      Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:24 | | Répondre
  • Une très belle lettre. Deux excellentes leçons en effet, "beaucoup plus facile de juger que d’essayer de comprendre", et "tout est éphémère".
    Oui oui... Pour la lumière et la sérénité, ça me paraît inatteignable, sauf pour les croyants. Mais on va essayer...

    Posté par Pastelle, 09 mars 2018 à 08:38 | | Répondre
    • Tu ne crois pas à une autre vie, à l'au delà ? Moi j'y crois.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:25 | | Répondre
  • Très intéressante cette "lettre", un plaisir de lire ton article . Bonne fin de semaine ... Cordiales amitiés & à +

    Posté par Gabray 31, 09 mars 2018 à 11:55 | | Répondre
  • Merci, Daniel, de cette lettre que j'aurais aimer écrire. Eh, oui, il faut toute une vie ou presque pour "savoir" Comme toi, j'espère encore quelques années pour vivre différemment. Il me semble que les générations qui arrivent sur terre sont beaucoup plus "éveillés", sans doute ont-ils une autre mission.

    Posté par Solange, 09 mars 2018 à 12:23 | | Répondre
    • On apprend tous les jours, jusqu'au bout ! Et même on revient sur terre pour continuer à apprendre . Bonne continuation.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:31 | | Répondre
  • Au dernier jour de mes derniers jours.
    Quand ma bougie vacillera comme dans les contes symboliques.
    Quand mon corps presque raidi, sera devenu camisole, avachi par la décrépitude et par un quotidien trop lourd.
    Quand mes yeux qui ont tant pleuré et tant contemplé, lutteront sans force pour rester ouverts.
    Quand mes membres craquants comme des brindilles ne me porteront plus.
    Quand de ma peau chiffonnée le sang se retirera.
    Alors seulement je te dirai. Alors seulement tu sauras.
    Dans mon cerveau s’ouvrira une petite fenêtre de projection.
    Sur l'écran du souvenir défilera le plus beau film qui fût. Un film en cinémascope. Un truc à rendre zinzin Hollywood et Cinecitta. Un condensé d’extravagances et de douces joies.
    Le biopic d’une bergère naïve qui se croyait princesse, amoureuse de rêveurs qui l’emmèneraient en escapade, comme on se prend le coeur dans un tapis volant, sur le bleu velours sombre d’une nuit de Chine…
    Je te dirai mes abandons sensuels, telle une tige un bambou ondulant au fil du vent qui passe, au fil des mains qui pansent.
    Je te dirai en riant mes erreurs idiotes d’apprentie artiste, mon univers un peu lunaire.
    Ma fuite de ce monde aliéniste, outrageux, incompréhensible, dont la violence scarifia mon cœur par endroits comme des épingles rouillées.
    Mes espoirs de jardinière cultivant sans relâche des graines d'enfants.
    Et ma maîtrise bien maladroite des déferlements d’émotions, de désir, de révoltes qui agitèrent mon âme et mon corps de tremblements.
    Jusqu’à parfois se demander si la psychose, ou un grain de folie, ne me grignotaient pas sournoisement la cervelle de leurs dents de sabre. Comme des tigres furieux.
    Tu sauras alors ma recherche obsédante du bonheur.
    Dans chaque note de jazz, chaque étoile, chaque regard ami.
    Comme tout le monde ici-bas. Pour oublier le malheur d’être simplement un homme ou une femme ordinaires, sur sur cette planète échouée sans conséquence...Un être humain aux poings serrés, impuissant. Absurde point de suspension précipité dans un bain d' acide.
    Et puis, enfin, au milieu de mon chemin, j'ai trouvé le bonheur : il se cachait au fond de moi, tout simplement.
    Et désormais, je sais que, au dernier souffle exhalé de ma bouche, que tu abreuvas de tant de baisers et de mots fous... je te dirai, la Vie, combien je t’ai aimée.

    Posté par celestine T, 09 mars 2018 à 14:17 | | Répondre
    • Oh, là , là !! Quel beau texte ! qui reflète bien ce que je sais de toi. Si tu le permets , je vais le diffuser sur mon blog. Le partage....Toujours le partage !

      Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:35 | | Répondre
  • Superbe Daniel...je suis sûre qu'elle a apprécié de la recevoir et de la lire ! Espérons que nombre d'entre nous pourrons lui envoyer une lettre aussi proche de celle-ci ! Bonne soirée à toi. Amitiés. Joëlle

    Posté par JC, 09 mars 2018 à 15:25 | | Répondre
    • Tu devrais écrire la tienne. Peut être que ta vie serait contente.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:40 | | Répondre
  • J'espère que la vie te fera encore de beaux cadeaux car tu sais lui parler (lui écrire aussi! ) et la remercier. Bises alpines.

    Posté par Dédé, 09 mars 2018 à 16:22 | | Répondre
  • Je vais tout faire pour que la fin de ma vie soit la plus heureuse possible. Je sais comment faire ! Ne rien attendre de particulier et accepter ce qui vient !

    Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:42 | | Répondre
  • vivre chaque jour et aimer soi même et tous les autres. Merci pour ce beau texte Daniel. Bises

    Posté par durgalola, 09 mars 2018 à 20:50 | | Répondre
    • L'amour, la compassion, l'empathie que de belles vertus à pratiquer tous les jours. Mais on n'est pas des Saints ! Alors il faut bien accepter les dérapages !

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:22 | | Répondre
  • Tu t'adresses à la vie comme on peut s'adresser à Dieu. C'est une belle prière !

    Posté par Marie-Christine, 10 mars 2018 à 01:16 | | Répondre
    • Peut être bien que ma vie c'est mon Dieu !!....De toute façon je pense que la vie est sacrée.

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:23 | | Répondre
  • Une belle lettre à ta compagne "La ViE"...
    " Une vie c’est une trace
    Sur le bord d’un grand mystère
    Quand l’espérance l’enlace
    Vers un chemin de lumière…"
    Merci pour ton passage sur mon blog, j'ai fait d'autres pommes sur la femme et j'en ferai d'autres!
    http://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.fr/2012/01/poeme-ballade-la-vie.html

    Posté par Marie Minoza, 11 mars 2018 à 07:53 | | Répondre
    • Oui faisons de la vie un chemin de lumière. Mais ce n'est pas toujours évident.

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:26 | | Répondre
  • Belle missive, intense réflexion et judicieuse conclusion...
    Rien à redire et tout à méditer !
    Agréable dimanche,Daniel,
    Joyeuse pensée, Michèle

    Posté par michèle, 11 mars 2018 à 09:47 | | Répondre
    • Alors méditons un peu tous les jours......Ralentissons le flot de nos pensées. Belle semaine à toi.

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:28 | | Répondre
  • Croire en l'eau-de-là ,par moment j'y crois et par moment pas du tout.Mais tout ce que je sais ,c'est que l'endroit doit être drôlement super pour que personne ne revienne.Une lettre de vie, j'en ai écrit une il y a très longtemps qui se trouve dans mes papiers persos, En cas où. Bonne journée.

    Posté par eve, 11 mars 2018 à 10:10 | | Répondre
  • C'est une bien belle lettre qui fait prendre conscience de la fragilité de notre vie et qu'il est important, pour la quitter plus sereinement, de la savourer à chaque instant ! Merci Daniel.

    Posté par Florinette, 11 mars 2018 à 12:18 | | Répondre
    • La vie se déguste chaque jour, chaque instant. Elle se déguste d'autant que l'on vieillit. A nous de la rendre, belle, riche, douce. A nous aussi de la rendre utile !

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:31 | | Répondre
  • tes mots me mettent les larmes aux yeux

    Posté par sylvie, 11 mars 2018 à 13:28 | | Répondre
  • Quitter la vie ...J'aurais du faire ce choix un 16 juillet 2014!
    C'est trop dur de faire semblant ... Je me meurs et c'est bien ainsi!
    bisous Daniel

    Posté par capitaineecho, 11 mars 2018 à 15:06 | | Répondre
    • Il faut garder le moral. La vie peut être belle !!

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:33 | | Répondre
  • Tu sais que j'aime faire bref alors je vais résumer en un mot : remarquable.

    Posté par Ariaga, 11 mars 2018 à 15:07 | | Répondre
  • J'aime ton texte, je ne changerais ma vie pour aucune autre, je l'aime telle qu'elle est. Ses hauts et ses bas m'apprennent à rester à l'abri dans ma maison intérieure.

    Posté par kéa, 11 mars 2018 à 16:35 | | Répondre
    • C'est la meilleure des sagesses qui soit: aimer sa vie ! Au moins on n'est pas jaloux des autres. La vie doit être belle au Québec !

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:35 | | Répondre
  • Merci la vie ! Un cœur plein de gratitude est un cœur qui bat à sa vraie mesure... Bises, à bientôt Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 12 mars 2018 à 13:56 | | Répondre
  • Je l'aime la vie. Je la bichonne, je la respecte, je la caresse , je la déguste lentement, goulûment comme un gros bonbon !! Mais un jour elle me quittera !

    Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:39 | | Répondre
  • merci de nous faire partager ta lettre de vie.
    Bonne soirée Daniel

    Posté par eki eder, 12 mars 2018 à 19:04 | | Répondre
  • Que c'est beau, émouvant. Et comme je partage cette remarquable profession de foi. Je crois (?) que l'amour de la vie accroît au fur et à mesure que se raccourcit le temps qui nous reste. Plus que de la mort, je redoute la peur de la mort, je suis triste à l'avance du chagrin que peut-être elle provoquera, mais comme il faut la protéger, cette flamme de nos jours, et re-la-ti-vi-ser ce qui n'est pas important, finalement, au vu d'autres choses, et au vu d'elle. Bonne journée.

    Posté par Nikole, 14 mars 2018 à 12:47 | | Répondre
  • Comme toi je ressens qu'en vieillissant la vie prend de plus en plus d'importance. Je savoure les instants que je ne revivrais jamais.....Je mesure mieux le temps qui passe et s'en va...Il y a là un peu de nostalgie !

    Posté par DANIEL GENTY, 14 mars 2018 à 17:56 | | Répondre
  • Une très belle ode à la Vie ! La vie est notre compagne de tous les jours, et tu as raison, nous devons la remercier pour tout ce qu'elle nous apporte et nous apprend.
    Merci pour ce partage, Daniel.

    Posté par Françoise, 15 mars 2018 à 20:06 | | Répondre
    • C'est un bien précieux qui nous aide à évoluer même si parfois les épreuves sont douloureuses. Je pense même que les épreuves sont souhaitables pour nous faire comprendre certaines choses. J'aime beaucoup ton blog et tes textes.

      Posté par DANIEL GENTY, 16 mars 2018 à 18:13 | | Répondre
Nouveau commentaire