Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

06 mars 2018

Les enfants méditent

enfants

Un beau poème que m'a envoyé mon amie Marie Christine 

 

Ils ne sont pas assis en tailleur

Mais ils rêvent pendant des heures,

Ils jouent et dansent et rient,

Au doux royaume de l'Harmonie.

 

 

Ils n'ont pas de montre au poignet,

Tout, tout en eux est spontané,

Ils aiment la vie sans discrimination,

Leur âme pure est divine perfection.

 

Ils accueillent toutes les nouveautés,

S'émerveillent de toutes les beautés,

L'univers est pour eux une pochette surprise

Débordante d'offrandes et de terres promises.

 

Concentré dans son jeu, il ne voit rien autour.

L'enfant relié à Dieu savoure Son Amour

Sans savoir qu'il médite, pour lui c'est naturel,

Il plonge à volonté dans la Source éternelle.

 

Nous avons nos limites et nos définitions,

L'enfant balaie tabous, règles et conventions,

Vivant au jour le jour au gré des fantaisies,

Sa vie est un yoga, son monde un paradis.

 

O mon âme aurais-tu oublié

Cet état permanent d'Amour à satiété ?

Tu étais invincible, tu étais protégée

Dans les bras caressants du Seigneur adoré.

 

Mille épreuves sont passées par là,

Mille angoisses ont figé mes pas,

Mille ambitions, mille désespoirs

Ont encrassé ma mémoire.

 

Aujourd'hui assise en tailleur,

Je médite pour ranimer le coeur

De l'enfant qui en moi muselé

Veut chanter l'hymne à la Liberté.

 

Et je sais que tu vaincras,

Que le tombeau un jour s'ouvrira,

Je sais qu'une Joie profonde

Se répandra un jour sur le monde.

 Marie Christine

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Les enfants méditent

    Coucou Daniel. C'est un magnifique poème qui nous rappelle que notre enfance était un temps insouciant. Mais libre à nous de revenir à cet état sans contrainte, libre dans sa tête et son coeur, sans préjugé, ouvert à l'autre et au monde. Allez, promis, dès qu'il pleuvra à nouveau, je m'achète des bottes rose bonbon et je vais sauter dans les flaques. Bises alpines et bon mardi.

    Posté par Dédé, 06 mars 2018 à 07:44 | | Répondre
    • Chiche !
      Prochaine réunion amicale chez Daniel, tous en bottes roses s'il pleut, en lunettes roses s'il fait soleil.

      Posté par Marie-Christine, 07 mars 2018 à 00:02 | | Répondre
  • C'est là qu'on voit, dans l'enfance, combien la méditation est formatrice

    Posté par manouche, 06 mars 2018 à 08:58 | | Répondre
    • Oui, heureusement qu'on en garde le souvenir.

      Posté par Marie-Christine, 07 mars 2018 à 00:05 | | Répondre
  • Un beau poème qui nous murmure doucement de retrouver au fond de nous nos rêves et nos jeux d'enfants

    Posté par Marie Minoza, 06 mars 2018 à 09:22 | | Répondre
    • Et on se rend compte que ce n'est pas si facile !

      Posté par Marie-Christine, 07 mars 2018 à 00:03 | | Répondre
  • Garder son âme d'enfant prend alors tout son sens.
    Merci à Marie Christine pour ce très beau poème qui m'a mis les larmes aux yeux de gratitude.
    Merci à toi Daniel pour cet instant douceur
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 06 mars 2018 à 10:13 | | Répondre
    • Merci à toi, Célestine pour ta belle sensibilité.

      Posté par Marie-Christine, 06 mars 2018 à 23:54 | | Répondre
    • Comme toi? Marie Christine sait exprimer par l'écriture de belles émotions !

      Posté par DANIEL GENTY, 07 mars 2018 à 14:53 | | Répondre
  • l'avant dernière strophe m'a claqué au coeur.....

    Posté par sylvie, 06 mars 2018 à 11:01 | | Répondre
    • La poésie a parfois des effets inattendus et mystérieux que personne ne maîtrise, pas même ceux qui l'écrivent...

      Posté par Marie-Christine, 06 mars 2018 à 23:59 | | Répondre
  • Nous sommes nés amour et printemps, nous perdons nos feuilles avec l'âge, l'homme devrait reconquérir l'enfance qu'il ne devait jamais quitter.
    Merci daniel pour ce poème
    Bien à toi

    Posté par bizak, 06 mars 2018 à 13:42 | | Répondre
    • Bien résumé, bizak !

      Posté par Marie-Christine, 06 mars 2018 à 23:56 | | Répondre
  • Emue ..., émotion qui ranime mon cœur d'enfant. Merci Marie-Christine

    Posté par Francine, 07 mars 2018 à 14:06 | | Répondre
    • Souvenir d'amitié à toi, douce Francine.

      Posté par Marie-Christine, 07 mars 2018 à 21:10 | | Répondre
  • Chacun a ses propres ressentis mais moi j'ai l'impression que la France et peut-être le monde ont été très secoués par tous les attentats et catastrophes naturelles en tout genre, puis anesthésiés. C'est en tout cas ce que je ressens pour moi.
    On entend beaucoup parler de mesures de sécurité, pour notre bien, évidemment. On se laisse fouiller, surveiller, interdire de plus en plus de choses, imposer de plus en plus d'obligations, toujours au nom de la sacro-sainte sécurité. Tout cela a un impact profond, plus profond qu'on ne le croit. Les gens interrogés trouvent cela normal et rassurant. Des militaires sillonnent nos rues. Où est le "vous n'aurez pas ma peur" des millions de Charlie sur les Champs Elysées?
    Dernièrement, des usagers du métro parisien ont écopé d'une amende de 60 euros pour avoir emprunté un couloir en sens interdit. Où cela va-t-il finir ? Va-t-on nous mettre à poil pour passer le portique à l'aéroport, nous mettre en garde à vue pour avoir fait une grimace dans la rue, en prison pour avoir fumé une cigarette ou craché dans le bénitier ? Va-t-on épier nos faits et gestes par satellite dans nos propres maisons pour voir si on se comporte correctement ? Jusqu'à quand allons-nous être les moutons bénévoles d'un système de plus en plus étouffant, et à qui ces mesures profitent-elles ?
    Alors, passée cette période de semi-coma, je me réveille et je dis non. Je rappelle l'enfant au secours, l'enfant intérieur qui s'était réfugié loin au fond de moi. En cette arrivée du printemps, en cette nouvelle année, je veux qu'il rejaillisse au grand jour avec sa gaieté, son insouciance, sa foi inconditionnelle, sa témérité confiante, sa curiosité insatiable, son goût du nouveau, son optimisme.
    Ne cédons pas aux vieux démons, devenons adultes ! Oui, comme c'est paradoxal : c'est grâce à l'enfant intérieur ranimé en nous que nous pouvons être des adultes à part entière ! Etre adulte, c'est savoir écouter son coeur, son intuition, sa petite voix plutôt que son mental trompeur. Etre adulte est la seule manière de ressentir juste, de penser juste, de parler et d'agir juste. L'enfant est un adulte qui s'ignore. Nous avons suffisamment de connaissances et d'années d'expérience pour devenir des adultes conscients de l'être.

    Posté par Marie-Christine, 07 mars 2018 à 16:48 | | Répondre
  • Comme il est doux de découvrir des paroles d'enfance !
    Merci Marie-Christine de ce délicieux coucou nostalgique.
    Il y a longtemps que nous n'avions échanger ...
    La vie s'écoule, et j'ai reparlé de toi tout récemment avec mes cousins d'Hérisson.
    Tu te souviens, les avocats aux crevettes ?
    Peut-être que le temps de la retraite (dans 2 ans) favorisera la méditation, et les retrouvailles d'amitié ?

    Posté par PLV, 07 mars 2018 à 18:25 | | Répondre
  • Coucou Pierre-Louis, (ah le gourmand !)
    Tu n'es pas de ceux qui oublient facilement. On les appelle les gardiens du Temps. Il est important de garder les Archives de la Terre, son histoire depuis le commencement. D'autres se chargent d'innover constamment. Il faut de tout pour faire un monde...
    J'espère te revoir bientôt.
    Bises amicales.

    Posté par Marie-Christine, 07 mars 2018 à 21:07 | | Répondre
  • Un très joli poème....c'est bien d'observer les enfants pour se rappeler cette spontanéité...dès fois on oublie et c´est dommage....merci pour ce partage, Daniel. ZaZa

    Posté par ZaZa, 08 mars 2018 à 09:45 | | Répondre
    • L'innocence de l'enfant......La vie nous l'a fait perdre !!

      Posté par DANIEL GENTY, 09 mars 2018 à 18:22 | | Répondre
  • C'est magnifiquement bien vu ! Si l'on pouvait balayer comme eux ce qui empêche d'être présent au monde, comme la vie serait simple et belle... Merci pour cette belle lecture partagée, elle est vivifiante. Bises. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 08 mars 2018 à 13:49 | | Répondre
  • méditer, c'est "rien" et "tout" ; chaque jour c'est neuf ; bises et merci pour ce poème. Bises.

    Posté par durgalola, 09 mars 2018 à 20:51 | | Répondre
  • Quel joli poème ! Reconnectons nous à notre enfant intérieur

    Posté par missfujii, 11 mars 2018 à 19:33 | | Répondre
    • Et retrouvons notre innocence.....Dégagé de tous les conditionnement de l'existence.

      Posté par DANIEL GENTY, 12 mars 2018 à 16:37 | | Répondre
Nouveau commentaire