L'affaire concernant Sogyal Rinpoché suit son cours. Les langues continuent de se délier. Voici le témoignage courageux d'Olga que vient de me transmettre mon ami Alain. Il est édifiant !! Merci à Olga pour son courage.

 

LerabLing-2014-3Lerab Ling

 

 

Je me permets de vous contacter suite à mon message déposé sur le blog « Les voies de l'âme » relatif à la mise à l'écart de SR.
Dans mon message, je vous indiquais que SR et plus généralement Rigpa avaient détruit ma famille. Aussi, je vous livre rapidement mon histoire.
Mon compagnon Boris a découvert Rigpa et SR en 2005 au sein du centre Rigpa de Levallois. Il était assez mal dans sa peau et recherchait une solution miraculeuse à ses problèmes relationnels avec son père, perdurant depuis son adolescence. Il s'est très vite mis à la méditation puis a suivi des enseignements de SR. Très rapidement, les temps de pratique au cours de la journée sont devenus très importants jusqu'à 4h voire 6h par jour. A l'époque, il ne travaillait pas. Il vivait à Lille et moi je ne rentrais que les week-ends et travaillais en semaine à Paris. 
Nous nous sommes installés en Lozère en 2006 soit à 1h30 du temple Lerabling de Roqueredonde. Le choix de ce département a été fait justement parce que Lerabling était proche. J'avais un salaire correct en tant qu'inspecteur du Trésor et Boris avait rapidement trouvé un mi-temps au centre omnisports de Mende en tant que préparateur physique. Sa pratique bouddhiste est devenue de plus en plus intensive et SR était considéré comme le maître absolu, ayant raison sur tous les sujets. Boris a commencé à donner beaucoup d'argent à Rigpa, allant même jusqu'à vendre dans mon dos les bijoux de sa mère, décédée en 2008 et offrir 3.000 euros à l'association, alors même qu'il ne participait à aucun frais du ménage. Notre fils est né en 2006, année où Boris a commencé sa retraite de 3 ans à la maison ; le début du véritable enfer.

Il s'est encore plus enfermé dans sa pratique jusqu'à 8h par jour. Il refusait de chercher des heures supplémentaires de travail afin de pratiquer. Il a effectué des retraites de plus de deux mois tous les étés en laissant des fortunes à Lerabling. J'ai essayé de le raisonner en vain et nous nous disputions de plus en plus. Il a alors imposé des repas végétariens et en silence à la maison. Nous nous sommes de plus en plus isolés de toute vie sociale, n'allant plus dans nos familles et ne recevant plus nos amis. Notre mode de vie était devenu incompatible avec toute vie sociale. Mon boulot m'a sauvée mais j'avais honte de raconter mes problèmes familiaux que j'ai tus pendant des années. J' ai été mutée à Nîmes en 2011 et nous nous sommes installés à Montpellier à la demande de Boris afin de retrouver du boulot facilement. En réalité, il n'a jamais cherché de travail sauf la dernière année et s'est mis à fréquenter Rigpa Montpellier de façon très assidue et Lerabling les week-ends. J'ai commencé à être prise à la gorge financièrement et fatiguée par les trajets quotidiens dans le Gard. Face à la situation, j'ai imposé pour la 1ère fois mon choix de partir de Montpellier, aucune mutation n'étant possible pour moi dans cette ville en raison de l'absence de priorité de mutation pour rapprochement de conjoint du fait de l'absence de travail de Boris.

Aussi, nous avons atterri dans le Lot en 2014. Bien que la pratique de Boris soit toujours aussi développée, notre relation était apaisée et tout se déroulait bien. Il n'a pas cherché de travail mais s'occupait de notre fils. Nous avons acheté une maison en mars 2016. Tout était super mais Boris se rendait de plus en plus souvent à Lerabling et participait aux retraites d'hiver ainsi qu'à tous les évenements type Losar. Il bénéficiait de work studies. A partir d'avril 2016, il a commencé à passer des heures au téléphone avec un certain Pascal auquel il soumettait tout projet avant de prendre une décision, même pour des choses anodines. Il s'en remettait également à des divinations de maîtres. Puis il a rencontré une certaine Wiene Locher, une néerlandaise qui a fait la retraite fermée de 3 ans et qui vit à Lerabling. Là pareil, Boris a passé des heures au téléphone avec elle et des soirées sur Skype. Elle a tout fait pour qu'il vienne s'installer à Lerabling. Je la considère comme un rabatteur de Lerabling.

Boris a fait sa retraite d'été 2016 de juillet à septembre comme chaque année. Il est revenu métamorphosé de Lerabling début septembre. Il ne parlait plus et semblait très mal à l'aise. Il passait encore des heures enfermé à pratiquer ou à téléphoner. Puis il s'absentait le soir pour, selon lui, se balader. Un soir, je l'ai suivi. Il était encore au téléphone avec cette fameuse Wiene. Il m'a alors annoncé qu'il partait vivre à Lerabling et qu'on se séparait. Il est parti littéralement du jour au lendemain. Il souhaitait qu'on se dépacse immédiatement. J'ai du gérer toute la paperasse et racheter la part de la maison avec frais de partage à la clé. J'ai dû refaire un emprunt. Je suis endettée à hauteur de 100.000 euros. Lerabling l'a alors fait travailler sans contrat de travail d'octobre 2016 à avril 2017 et lui a demandé de se faire domicilier fictivement chez un tiers pour bénéficier de la CMU ; un scandale! Lerabling est adepte du travail au noir et pousse ses adeptes à frauder la Sécurité Sociale !!!!! Un copain de la Sanga (disciples ayant fait refuge) a donc rédigé une fausse attestation d'hébergement sur l'honneur pour Boris. 
Boris a enfin signé son contrat en avril 2017 à mi temps. 
En raison de tous ces événements, je suis tombée en dépression d'octobre à mai 2017. Pour la 1ère fois de ma vie, j'ai enchaîné les arrêts de travail et ai même envisagé de me suicider à Noël. J'ai perdu le sommeil et ai perdu beaucoup de poids au mois de décembre 2016. J'étais faible et passais mes journées à pleurer face à mon échec de mise en garde de Boris. J'ai vécu les évènements comme une véritable trahison et Lerabling m'est apparu comme une véritable secte. J'ai saisi le JAF (Juge des Affaires Familiales) pour la garde de notre fils. Le jugement a été rendu en juin 2017 : j'ai la garde de l'enfant et Boris a un droit de visite uniquement pendant les vacances scolaires. Il doit verser la modique somme de 90 euros au titre de la pension alimentaire. 
Il vit dorénavant dans un chalet à Lerabling avec Wiene qui est devenue sa compagne et qu'il doit épouser très bientôt. Il m'a avoué que c'était elle qui insistait pour le mariage. À chaque fois qu'il téléphone à son fils, Madame reste derrière. Elle dirige complètement la vie de Boris qui doit, je pense, se faire spolier. En effet, il a hérité d'une somme d'argent importante.
Mon fils a été à Lerabling au mois d'août dernier et son père l'a inscrit au programme rigole Yeshe malgré mon refus. Mon fils s'est cassé la clavicule un soir et n'a été conduit à l'hôpital de Millau que le lendemain à 15h ; une honte. Je considère Lerabling comme un danger pour mon fils et j'espère que Rigpa va tomber afin que je puisse ressaisir le Juge aux Affaires Familiales et lui démontrer le danger des lieux. Lors de la 1ère audience, il n'a pas tenu compte des dérives sectaires que je dénonçais car Lerabling est reconnu « congrégation religieuse ».
Enfin, lorsque je parle des dérives de SR à Boris, celui-ci fait référence à la folle sagesse et considère que SR teste ses adeptes. SR aura toujours raison et détient la vraie vérité absolue. Que faire quand la personne est sous emprise totale à la fois du gourou et des membres de Lerabling qui participent au recrutement de nouveau adeptes par tous les moyens. Au dire de Boris, je suis devenue le mal absolu et je vais finir brûlée dans les enfers ... discours très constructif. C'est fini, je ne peux plus le ramener à la raison, il est perdu. J'ai d'ailleurs cessé de lui parler depuis 1 mois. Voilà mon histoire, 12 ans de souffrance indirecte induite par le gourou SR et l'emprise de Lerabling sur un être faible, mal dans sa peau. Je relève aujourd'hui la tête mais je souhaite de tout cœur que Rigpa et Lerabling soient punis car bien que SR soit écarté, les manipulateurs directs au contact des étudiants sont encore en place. Une enquête interne ne sert à rien, il faut une enquête judiciaire et il faut aussi que l'Urssaf et les services fiscaux se penchent sérieusement sur Lerabling, longtemps protégé par les politiques, au prétexte que toucher au bouddhisme tibétain revenait à toucher au Tibet. 
J'arrête là mais ma colère est grande.