Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

20 août 2017

Les pensées d'Alain

Quelques pensées de mon ami Alain Thomas

bambousévolution, joie pas

 

 

La richesse vient de la diversité ; non pas de la diversité qu'il pourrait exister entre les êtres mais de la diversité qui est en chacun de ces êtres, quels qu'ils soient.

 

Plus l'être est dans la contradiction, plus il échappe aux dogmes.

 

La contradiction est la richesse parce qu'elle exprime la capacité infinie de l'esprit à se manifester.

L'Evolution n'est pas un effort ni une direction mais une propension naturelle au Sacré.
Ce n'est pas un avancement mais un dévoilement... un retour inéluctable à la Source.

 

Le fleuve à tendance à amener l'eau vers l'Océan pendant que le saumon remonte la rivière vers la Source.
Le saumon fournit un effort. L’Homme a le choix.

 

La spiritualité demande un effort nécessaire avant la joie d'être.

 

Le cœur de l'être est la Source. La Source est en lui... pour lui

 

Ne croyez pas ......Soyez !!

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Les pensées d'Alain

    Magnifique !

    Posté par Aloysia_Martine, 20 août 2017 à 10:03 | | Répondre
  • Superbes citations, merci beaucoup Daniel pour ce partage et beau dimanche !

    Posté par Florinette, 20 août 2017 à 11:15 | | Répondre
  • Et bien cela donne à réfléchir. C'est la dernière qui me parle le plus. J'essaie d'être à moi-même, pas toujours simple dans ces temps perturbés. Bises alpines et belle semaine.

    Posté par Dédé, 21 août 2017 à 16:30 | | Répondre
    • Pas facile d'être à soi-même quand on n'existe pas vraiment ...
      Le Mystère est ma seule croyance ...
      Bien à vous

      Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 00:04 | | Répondre
  • "L'Evolution n'est pas un effort ni une direction mais une propension naturelle au Sacré.
    Ce n'est pas un avancement mais un dévoilement... un retour inéluctable à la Source.
    En ce qui me concerne, il serait bien difficile de mieux exprimer ce qu'est l'Évolution : ni un effort, ni une direction mais une propension naturelle !

    Posté par kéa, 22 août 2017 à 03:21 | | Répondre
    • une question kéa: cette propension naturelle n'a-t-elle pas besoin de lucidité ppour accomplir son destin, donc d'un certain effort?

      Posté par Coumarine, 22 août 2017 à 15:51 | | Répondre
      • Je la ressens en moi Coumarine la propension naturelle vers le Sacré et je pense que tu la ressens aussi et... que tous la ressentent... mais comme tu dis, cela prend de la lucidité et, actuellement, la lucidité ne cours pas les rues. Il faut que nous ayons cheminé totalement à l'opposé de notre nature pour que la lucidté soit devenue un effort. Les enfants sont lucides sans effort, y'a qu'à leur regarder les yeux pour s'en rendre compte.

        Posté par kéa, 23 août 2017 à 03:13 | | Répondre
    • Hello ma Kéa...
      Je ne comprends rien de ce dévoilement dont tu causes, pas plus de la propension naturelle au Sacré.
      Pour moi... Tout ce qu'exprime notre Alain, ne peut que couler de source ! Point.
      Je vous embrasse tous avec mon coeur.

      Posté par Eve Lyne, 22 août 2017 à 18:56 | | Répondre
      • Hello ma Lyne !
        dévoilement : enlever le voile... c'est plus clair là ?
        tout cela pour dire qu'un voile nous cache la Réalité...
        Des écailles sur les yeux si on veut le dire autrement.
        bise

        Posté par kéa, 23 août 2017 à 03:28 | | Répondre
        • En effet, voilà qui est plus clair, ma Kéa :
          Tu suggères de quitter le voile !
          Bon, ben moi... Je mets les voiles, là.
          Le sujet devient trop sensible.
          Belle nuit à toi.

          Posté par Eve Lyne, 23 août 2017 à 07:20 | | Répondre
          • Un peu de courage missfich ! "Est de coté ce qu'on a vu en face" c'est clair non ?

            Posté par kéa, 24 août 2017 à 04:01 | | Répondre
          • Ok, voilà qui éclaire !
            Tu veux dire, ma chère Kéa :
            "Ce que l'on voit de face, peut être mis de côté ?"

            Petite méditation du matin, quant à la pensée d' Alain :
            "Ne croyez pas ......Soyez !!"
            En cherchant, j'ai trouvé:
            "Soit ton propre flambeau et ton propre refuge.
            N'accepte pour vérité que ce que tu as personnellement vérifié !"
            missfich.

            Ô ! Pardon...
            Bouddha, voulais-je dire, bien sûr.

            Posté par Eve Lyne, 24 août 2017 à 06:22 | | Répondre
          • Encore faut-il que le flambeau soit allumé ma chère Lyne ! et comment l'allumer sinon à partir d'une flamme déjà existante ??? Tu vois,... ça se corse là ! les "self made man" c'est d'la foutaise issue de l'orgueil. Et le refuge ? si les petits et gros tracas quotidiens font en sorte que je considère la vie comme "une étape que l'on ne peut éviter", alors là... le refuge... on en est loin !

            Posté par kéa, 24 août 2017 à 16:17 | | Répondre
          • Ô ! Pitain !
            "soit to propre flambeau..."
            Le Bouddha n'est pas responsable d'une faute aussi énorme !
            Dis donc, ma Kéa...
            Tu ne vas tout de même pas t'en prendre aux Corses, maintenant ?!
            Si tu tiens à trouver refuge, il va falloir modifier tes pensées, si tu ne veux pas être rectifiée.
            Pas drôle de causer de flambeau quand la nature est embrasée...
            Bien d'accord avec toi : Mieux vaut avoir un bon sac à dos, pour passer les étapes de la vie.
            De là où je suis... Le soleil chauffe... Ce qui me reste de neurones... Aussi !!!!!

            Allez, ma Kéa...
            Je m'en vas étudier une autre pensée de notre Alain.
            Tôt matin, je t'en dirai ce que j'en pense.

            Posté par Eve Lyne, 24 août 2017 à 17:01 | | Répondre
          • Nonon ! ne nous en prenons pas à Bouddha étant donné qu'il était une flamme vivante qui pouvait allumer toutes les petites chandelles dont nous sommes. Mais ça prend quand même un Bouddha ! pour ce qui est du refuge mes pensées ont déjà été modifiées grâce aux événements de la vie et pour moi la vie est un peu cadeau, absolument pas "un passage obligé" ! Bon continue les études, ça ne peut nuire !

            Posté par kéa, 24 août 2017 à 18:02 | | Répondre
          • oups ! pur cadeau

            Posté par kéa, 24 août 2017 à 18:03 | | Répondre
    • Bonjour Kéa
      J'espère que tu es en bonne santé.
      Je t'embrasse

      Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 00:05 | | Répondre
      • Ma santé s'améliore car je sais de mieux en mieux ce qui est nuisible pour moi et m'applique à l'éviter autant que possible.
        Et toi Alain as tu trouvé des solutions concernant les maux dont tu souffrais,... à l'épaule entre autre?

        Posté par kéa, 25 août 2017 à 03:08 | | Répondre
        • Bonsoir Kéa,
          Oui, voilà cinq ans déjà. J'ai retrouvé une grande partie de mon amplitude (épaule).
          Il y a toujours un nouveau problème, à chaque fois que celui en cours se résout ou s'estompe. C'est ainsi.
          L'important est le caractère réversible de la maladie.
          Mais toi-même souffrais d'une pathologie invalidante ... est-ce résolu également ?
          Bises.

          Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 23:00 | | Répondre
          • Je suis toujours sous médication mais je suis passée de 60 mg par jour à 5 mg par jour. Je vois une grande amélioration de mon état depuis que j'ai emménagé là où je suis ce qui semble me confirmer que je souffre d'un problème d'origine environnementale, ce qui ne veut pas dire que ce soit le cas de tous.
            Et toi Alain es-tu sous corticoides ? moi je n'avais vraiment pas d'autre choix.

            Posté par kéa, 26 août 2017 à 03:30 | | Répondre
          • Oui tu n'avais pas d'autre choix chère Kéa.
            Non, je ne suis plus sous cortisone.
            Porte toi bien !

            Posté par alain thomas, 26 août 2017 à 10:21 | | Répondre
    • Bonjour la Lyne,
      J'aime ta discussion avec Kéa. J'ai l'impression en vous lisant de revenir quelques années en arrière sur le blog de Daniel.
      Je t'embrasse

      Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 00:12 | | Répondre
      • En effet, Alain...
        En ce qui me concerne : Ni changée, ni grandie... Juste vieillie !
        Quant à notre Kéa : Aurait-elle atteint l'état d'éveil ?
        Son immense patience à mon égard... Me le dit !

        A l'occasion, parles nous de l'éveil ?
        C'est quoi, un éveillé ?
        Maltraitance et humiliation, une étape incontournable.
        Bon allez...
        J'retourne élever mon esprit.
        Pensée.

        Posté par Eve Lyne, 26 août 2017 à 18:51 | | Répondre
        • Oui, ça en prend de la patiennnnnnnce EveLyne.
          Pour ce qui est de l'éveil j'attend impatiemment la réponse d'Alain. J'ai pas lu sur le sujet mais je ne sais toujours pas de quoi il s'agit, pareil au sujet du Kundalini et du karma !!!... (???)

          Posté par kéa, 26 août 2017 à 21:03 | | Répondre
        • Je ne connais pas d'être éveillé.

          Le Dalaï-lama a dit un jour (il y a plus de dix ans), qu'il ne connaissait que deux arhat sur terre.
          Un arhat est un être éveillé qui n'a pas les qualités d'un bouddha parfait.
          En effet, il y a bien cessation de l'obscurcissement passionnel, mais l'obscurcissement cognitif qui voile l'omniscience demeure.
          Seule la pénétration de la double vacuité du soi et des phénomènes par l'exercice de la connaissance transcendante permet de dissiper cet obscurcissement et d'atteindre l'omniscience des bouddhas qui caractérise leur plein Eveil.
          Les bodhisattva (héros de l'esprit d'éveil) atteignent le Parfait Eveil lorsqu'ils sortent du recueillement semblable au diamant.
          Ils voient la réalité telle qu'elle est, ont obtenu le grand nirvana non statique qui se situe au-delà des deux extrêmes de l'existence et de l'anéantissement.
          Ils ont totalement dissipé les ténèbres des deux obscurcissements et, en eux, "le lotus de l'omniscience" s'est complètement épanoui dans ses deux aspects.
          C'est l'atteinte du corps de lumière pour soi (dharmakaya), d'où procèdent les corps formels (rupakaya) pour le bienfait d'autrui.
          Par compassion, les bouddhas manifestent une naissance humaine en nirmanakaya (corps de manifestation), démontrent aux êtres illusionnés la possibilité de l'Eveil et leur indiquent la voie à suivre pour y parvenir.
          Dans le Lalitavistarasutra, le Bouddha a lui-même décrit son Eveil comme étant "profond, paisible, sans complexité, lumineux et incomposé".
          En tibétain, le terme de bodhi est traduit par byang-chub. Byang signifie "purifié des deux obscurcissements", et chub, "parfait, accompli", faisant allusion aux qualités éveillées.

          Source Dictionnaire Encyclopédique du Bouddhisme de Philippe Cornu.

          Voilà mes demoiselles.

          Comme le Bouddha a dit : "Ne vous fiez pas à ce que je dis mais faites-en l'expérience par vous-même", je puis vous assurer que je ne sais absolument pas ce qu'est l'Eveil car malgré mes petits efforts, je n'en ai pas fait l'expérience et je ne connais personne qui l'a faite.

          Bises

          Posté par alain thomas, 26 août 2017 à 22:50 | | Répondre
          • Oh que je suis loin d'être rendue là moi !
            Merci Alain.
            Heureusement il y a de tous temps : "Par compassion, les bouddhas manifestent une naissance humaine en nirmanakaya (corps de manifestation), démontrent aux êtres illusionnés la possibilité de l'Eveil et leur indiquent la voie à suivre pour y parvenir. " et en même temps : "Ne vous fiez pas à ce que je dis mais faites-en l'expérience par vous-même". Il est sage de concilier les deux aspects.

            Posté par kéa, 27 août 2017 à 16:44 | | Répondre
          • En effet, l'éveil... pour les instruits, ou pour les gogos qui ont de l'argent à jeter par les fenêtres.
            Comme Kéa : Oh que je suis loin d'être rendue, là moi !
            Merci Alain pour ton infinie patience, aussi.

            Posté par Eve Lyne, 30 août 2017 à 15:48 | | Répondre
  • Ton pote Alain porte bien son nom. Un nom de philosophe...



       (¯`v´¯) 
           (¯`:☼:´¯)  
       ..✿.(_.^._)*•.¸¸.•*`*•.¸¸✿

    Posté par celestine T, 22 août 2017 à 10:38 | | Répondre
    • Merci Célestine.
      Littéralement, la philosophie est l'amour de la sagesse ou du savoir.
      Le problème est que je ne suis pas quelqu'un de sage ...
      Bien à vous.

      Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 00:15 | | Répondre
  • Belles réflexions, Alain !
    J'ajouterais que l'évolution est un retour à la Source mais on n'est plus comme avant. On a enrichi sa conscience de multiples expériences. Sinon, ce passage dans l'incarnation n'aurait pas de sens.

    Posté par Marie-Christine, 22 août 2017 à 11:07 | | Répondre
    • Très claire pour moi ta réflexion Marie Christine.

      Posté par kéa, 25 août 2017 à 02:58 | | Répondre
  • Il me plaît de voir la contradiction comme une richesse...mais c'est parfois douloureux

    Posté par gazou, 24 août 2017 à 21:25 | | Répondre
    • Oui, c'est très douloureux.
      Mais si nous acceptons ce principe, nous écartons les certitudes et nous acceptons l'idée qu'à chaque vérité existe sa vérité contraire.
      La douleur disparaît aussitôt.
      La condition essentielle est de rester fidèle à l'Ethique (le Coeur).
      Bien à vous.

      Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 00:29 | | Répondre
    • Voyons la comme une richesse. Essayons d'être positif mais ce n'est pas évident.

      Posté par DANIEL GENTY, 25 août 2017 à 18:44 | | Répondre
      • Mon cher Daniel,

        A lire absolument, l'essai philosophique de Mao Zedong "De la contradiction" et ici "L"Universalité de la contradiction"

        http://classiques.chez-alice.fr/mao/contradic3.html

        Avec en extrait :

        ... la vie consiste au premier chef précisément en ce qu'un être est à chaque instant le même et pourtant un autre.

        La vie est donc également une contradiction qui, présente dans les choses et les processus eux-mêmes, se pose et se résout constamment.

        Et dès que la contradiction cesse, la vie cesse aussi, la mort intervient. De même, nous avons vu que dans le domaine de la pensée également, nous ne pouvons pas échapper aux contradictions et que, par exemple, la contradiction entre l'humaine faculté de connaître, intérieurement infinie, et son existence réelle dans des hommes qui sont tous limités extérieurement et dont la connaissance est limitée, se résout dans la série des générations, série qui, pour nous, n'a pratiquement pas de fin, - tout au moins dans le progrès sans fin ...

        Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 22:54 | | Répondre
        • Il y a une transformation constante de l'être. Je le pense vraiment et je le ressens. Rien n'est figé et tout bouge constamment.

          Posté par DANIEL GENTY, 26 août 2017 à 19:15 | | Répondre
  • On peut le voir comme ça Marie-Christine.
    La spirale est le symbole suprême du Nouveau permanent.
    Cependant, le point de départ n'existant pas, le retour à la Source peut être vu comme dans le Big Crunch qui est un des possibles destins de l'Univers. Il désigne l'effondrement de l'Univers, c'est-à-dire une phase de contraction faisant suite à la phase d'expansion.
    Bises.

    Posté par alain thomas, 25 août 2017 à 00:23 | | Répondre
Nouveau commentaire