Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

05 août 2017

Lettre ouverte( suite)

 

Lerab-Ling-0061

Le centre Lerab Ling à Lodève

Témoignage de mon ami Alain Thomas

 

Le témoignage de Mathieu Ricard est symptomatique de la culture tibétaine.

Au Tibet, la philosophie est telle que la Société (je veux parler de la diaspora qui siège à Dharamsala) n'est pas basée sur une hiérarchie bien établie mais plutôt sur le sens de la responsabilité individuelle.
Voilà pourquoi le Dalaï-lama n'intervient pas dans ce type de situation et voilà pourquoi Mathieu Ricard est très gêné pour répondre.

Je comprends parfaitement les points de vue de Mathieu Ricard et du Dalaï-lama.
Tout être humain est responsable de ses actes et les assume. Tant que personne ne se sent offusqué par rapport à une situation, il assume cette situation.
Personne ne peut interférer sur un problème relationnel car chacun doit régler ce problème d'abord avec lui-même. C'est un principe de base auquel l'Occident devrait d'ailleurs réfléchir.
Les monarchies se succèdent en Occident et notre dernier Président semble opter pour la continuité de cette monarchie présidentielle. C'est un leurre qui consiste à faire croire au culte de l'homme providentiel. Ni le Pape ni le Dalaï-lama ni la Reine d'Angleterre ne sont des hommes providentiels.

Ceci dit, l'Ethique échappe aux règles de la Société. L'Ethique est la base naturelle. C'est le Coeur. A l'Ethique nul n'échappe, quelle que soit la culture.

Tout le problème réside dans la différence de culture.
Et malheureusement, les cultures différentes de la nôtre (culture française), ne savent pas naturellement s'adapter à notre fonctionnement.

Lorsqu'une culture en rencontre une autre, elle doit s'adapter au système qu'elle rencontre.
Si je devais vivre à Ryad, je m'adapterai à la culture musulmane de Ryad ... c'est comme ça.
Dans la religion musulmane, vous avez différentes cultures. Vous ne vivez pas de la même façon en Indonésie qu'en Arabie Saoudite.
Vous devez vous conformer au système auquel vous êtes soumis.
En France, il y a une profonde tradition catholique et elle est bien différente de la tradition protestante.
Alors, l'autre doit s'adapter à la tradition qui les reçoit tout en restant lui-même, fidèle à ses principes et ses croyances. C'est un jeu subtil.
C'est une forme de respect, tout simplement.

SR ne respecte pas la tradition chrétienne et catholique, et en cela, il est pointé du doigt à juste titre.
Nous ne le jugeons pas tant qu'il n'y a pas de plainte mais nous n'acceptons pas ses agissements en matière de moeurs et d'autorité.
Ici, la femme, dans ses droits, se confond avec l'homme. Elle est respectée comme telle.
SR ne l'entend pas de la même façon, tout comme les musulmans qui, d'une manière générale, voient la femme d'une manière bien différente.

Nous vivons en France et nous aimons que nos femmes puissent s'exprimer librement, se mouvoir librement, se vêtir librement et s'affirmer librement, comme peut le faire n'importe quel homme.

C'est ainsi ...

S'agissant maintenant du maître ...
Ma première lecture en tant que néophyte fut "Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort".
Je fus à l'époque (2001), transporté de "bien être".
Puis je devins étudiant et en cela, j'ai consacré cinq années assidues.
J'ai observé SR.
Je l'ai apprécié pour son humour et sa façon très simple de transmettre des idées de bon sens et de logique pure.
Il ne faisait que transmettre de sa lignée ... comme il aimait le dire.
Je ne me suis donc pas attaché à lui mais à ses enseignements.
Puis la controverse a éclaté en juillet 2007 et depuis, je n'ai eu de cesse de combattre la supercherie.
C'est en 2012 que j'ai su par une personnalité connue dans le milieu pour son autorité et sa compétence que SR n'était pas l'auteur de son livre.
Selon son affirmation directe, le livre a été écrit en 1991, principalement par Andrew Harvey, secondé par Patrick Gaffney, tous deux proches à l'époque de SR.
Celui qui me l'a confié et dont je tairai le nom a été formel car c'est Andrew Harvey lui-même qui le lui a dit.

Aujourd'hui, j'essaye encore de comprendre pourquoi les victimes (mise à part Janice Doe aux Etats-Unis en 1994) n'ont pas accepté d'être soutenues pour se laisser porter dans une procédure qui aurait permis à beaucoup de personnes d'échapper à des situations dramatiques ...
Je relis plus haut une partie du témoignage d'Avana ...

"Par ailleurs je veux aussi témoigner qu'un membre de ma famille s'est laissé manipulé par certains conseils au point de délaisser sa famille et de ne pas venir aux obsèques de son papa!!! Par ailleurs elle a complètement dilapidé les économies qu'elle avait sous X prétextes il fallait donner de l'argent tout le temps pour tous les projets le karma etait en jeu....Fragile psychologiquement elle ne voit plus la réalité de la vie, souffre d'hallucinations et longtemps sans travail elle vit du rsa.
Je respecte profondément le dharma, cependant ce types d'agissements est inconcevable!
Voilà un peu de mon témoignage."

... et je me dis que c'est terrifiant de continuer ainsi ...

Il y a eu des suicides, des dépressions graves, des hommes humiliés, des vies brisées, des femmes violées, parfois mineures ... ça suffit

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Enseignement spirituel - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Lettre ouverte( suite)

    Un long sujet sur lequel réfléchir!
    Enfin un peu de soleil.
    Bisous

    Posté par capitaineecho, 05 août 2017 à 09:10 | | Répondre
  • Chacun est responsable de sa vie. C'est dit au début je crois.
    Donc cela suffit. Ne nous en mêlons pas et surtout arrêtons de céder au démon qui nous pousse toujours à donner des avis sur des choses que nous ignorons au lieu de nous occuper de nous-mêmes ce qui est largement assez difficile. Si difficile même que c'est la mode de s'occuper des autres - si facile !!

    Posté par Aloysia_Martine, 05 août 2017 à 15:17 | | Répondre
    • Pas du tout d'accord avec toi. Il est important de dénoncer des méfaits qui sont connus de tous.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 août 2017 à 16:04 | | Répondre
    • Je pense chère Aloysia que vous avez mal compris ce qu'il se passe en fait.
      Prenez le temps de relire tranquillement ou de consulter le dossier depuis le début !
      Bien à vous

      Posté par alain thomas, 06 août 2017 à 23:41 | | Répondre
  • Oui Daniel, il est important de diffuser au maximum les méfaits de cet individu.
    Extrait de l'article journal Midi Libre, il y a 300 jours :

    L'ancien bras droit de Sogyal Rinpoché, Olivier Raurich, se confie sur les révélations concernant le temple bouddhiste de Lodève.
    Il alerte sur ce qu'il appelle une "imposture".
    "J'espère que les langues vont se délier, j'espère que Sygyal Rinpoché sera au moins déconsidéré, si ce n'est poursuivi en justice,"
    continue l'ancien bras droit du lama.
    Qui veut avant tout "que les gens qui fréquentent le temple sachent ce qui s'y passe."

    Posté par Eve Lyne, 06 août 2017 à 06:07 | | Répondre
    • Bonjour la Lyne,
      Où as-tu trouvé les confidences d'Olivier Raurich s'il te plaît ?
      J'espère que tu vas bien hein !
      Bises

      Posté par alain thomas, 07 août 2017 à 18:33 | | Répondre
      • Le témoignage complet d'Olivier Raurich : Rentrer dans Google le nom de l'imposteur Sogyal Rinpoche. Tout y est.
        Avec tous mes encouragements pour la suite et lumière de cette sinistre affaire.
        Je t'embrasse, Alain.

        Posté par Eve Lyne, 08 août 2017 à 06:00 | | Répondre
  • C'est important que tout cela cesse ! Quand je pense qu'il y en a qui se font encore piéger !!

    Posté par DANIEL GENTY, 06 août 2017 à 08:42 | | Répondre
  • Oui, je suis de ton avis, Daniel, c'est important que tout cela cesse ! C'est un peu comme chez nous lorsqu'un prêtre abuse d'un enfant, et qu'il n'est pas dénoncé alors que sa hiérarchie est au courant... C'est révoltant !

    Posté par Françoise, 06 août 2017 à 21:08 | | Répondre
    • Oui voilà Françoise, c'est un peu cela ... il faut que cela cesse car les victimes s'empilent.
      Il est vrai que l'être humain est responsable et que ce qui lui arrive n'est jamais totalement un hasard.

      Mais si vous êtes sur un bateau où il y a 500 personnes et que vous surprenez une fomentation d'attentat qui pourrait tuer un maximum de gens, que faire ?

      Posté par alain thomas, 06 août 2017 à 23:46 | | Répondre
    • Bien sûr. Il faut dénoncer avec véhémence tous ces actes. Je le fais sur mon blog à chaque fois que je le peux. Cette sinistre histoire remonte à 2007. J'ai recueilli plus de 700 témoignages. Des reportages ont été faits dans le journal Marianne.....Et pourtant rien ne bouge !

      Posté par DANIEL GENTY, 07 août 2017 à 18:21 | | Répondre
  • Oui il est bien difficile de comprendre, comme tu le dis Alain, pourquoi les si nombreuses victimes refusent d'engager des poursuites contre Sogyal. Ne réalisent elles pas le tort qu'elles font à de futures victimes ??? S'il n'y avait que qq personnes lésées, je pourrais comprendre... mais Daniel parle de centaines !!! n'y a t'il pas au moins 2 ou 3 personnes courageuses ?

    Posté par kéa, 08 août 2017 à 04:12 | | Répondre
    • C'est plus complexe que ça Kéa.
      Vois-tu cela s'est joué de rien il y a cinq ans.
      L'une des victimes, bien connue, s'est trouvée à deux doigts de déposer. J'avais demandé à ce qu'elle ne soit pas seule pour se présenter devant les enquêteurs. Malheureusement, personne ne l'a accompagnée.
      Elle est pourtant restée six heures à l'audition et après, elle est partie sans déposer. Elle a simplement dit qu'elle avait besoin de prendre un peu de temps ...
      Et c'est vrai que depuis, d'autres victimes sont nées ...
      Mais comment reprocher à ces personnes détruites de ne pas franchir le pas ?!

      Posté par alain thomas, 13 août 2017 à 13:22 | | Répondre
  • Oui Alain, cette personne n'a pas eu le soutien dont elle avait besoin. Quel dommage ! Seule, c'est presque infaisable ! J'imagine que l'accompagnement nécessaire devait venir d'une autre victime, sinon je pense que tu le lui aurais fourni. Le plus triste je trouve est que les abus de ce genre font en sorte que la méfiance se généralise et tout le monde y perd.

    Posté par kéa, 13 août 2017 à 17:18 | | Répondre
  • Jésus dit qu'il y a de "faux" prophètes ; celui là en est un. Cet homme devrait être jugé. Il existe de fausses accusations mais dans ce cas ci, comme dans le cas de prêtres pédophiles, les témoignages sont trop nombreux.
    La religion est faite pour relier, pas pour enchaîner.

    Posté par durgalola, 14 août 2017 à 16:06 | | Répondre
    • Ici les abus sexuels sont commis sur des adultes "consentants".
      Toute la difficulté vient de là.
      Les victimes se sentent soit coupables soit tout simplement responsables.
      Cela rend difficile toute démarche ...

      Posté par alain thomas, 14 août 2017 à 23:02 | | Répondre
    • En effet, cet homme devrait être jugé.
      Passer par la case prison, faire amende honorable, laver les pieds des détenus.
      Quand on a lu tous les détails sordides de la façon dont il traite les humains à son service, on ne peut avoir que du dégout pour un tel individu.
      Quant à tous ceux qui savaient et qui ont laisser faire durant toutes ces années...
      Lamentable !

      Posté par Eve Lyne, 15 août 2017 à 05:02 | | Répondre
  • Il y a des faux prophètes dans toutes les religions, hélas. Mais celui-là sévit depuis longtemps. Il paraît qu'il va commencer à se mettre en retrait.

    Posté par DANIEL GENTY, 14 août 2017 à 17:57 | | Répondre
Nouveau commentaire