Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

28 juillet 2017

Sûr de rien

doute

 

Je ne suis sûr de rien et j'ai peu de certitudes. Cette attitude me permet d'examiner toutes les hypothèses  qui peuvent se présenter à moi sans apriori et en toute décontraction. Je me dis, qu'après tout, tout est possible. Pourquoi pas ? Hein ? Et si c'était vrai ?

Je n'ai pas toujours été dans cet état d'esprit , loin de là. J'avais des convictions, je m'y accrochais et je voulais les partager. Sur certains points j'étais très rigide et je pensais avoir raison.....J'essayais de convaincre. Cela vous tend la vie !! vous crée des obligations et fait naître forcément des ruptures avec ceux qui ne partagent pas votre point de vue.

Maintenant c'est différent, je mène mon petit bonhomme de chemin. Je n'affirme rien, je ne cherche pas à convaincre, je propose parfois et j'accepte les avis contraires. C'est très confortable mentalement et cela procure une ouverture plus grande aux autres. Oh je ne suis pas un saint. Je serais même un peu mécréant !! Mais j'aime bien écouter les avis des autres car , même si je ne les partage pas, je sais qu'ils peuvent m'enrichir et me donner une autre facette du sujet abordé. En ce sens les blogs m'ont permis de beaucoup développer cette attitude dans les réponses que je peux faire aux messages reçus.

J'aime qu'une énergie qui vienne vers moi ne soit pas arrêtée par une parole ou un avis péremptoire........

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Sûr de rien

    En ce qui me concerne, je me forge au feu de ma lucidité et de ma sensibilité. Lorsque ce feu là décline, je cesse de me forger. Pour obtenir l'excellence d'une âme (lame), il est préférable d'allier métaux durs et métaux mous pour la parfaite combinaison entre souplesse et dureté. Sans cela soit la lame est trop dure et casse ; soit elle est trop souple et se déforme...
    Ne parle t'on pas alors de lame supérieure, ordinaire ou inférieure ?

    Posté par Gilles P, 28 juillet 2017 à 10:35 | | Répondre
    • En quelque sorte une lame souple et qui ne rompt jamais comme le roseau !

      Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:10 | | Répondre
  • Mieux vaut n'être sûr de rien puisque rien n'a de base solide et durable. C'est la sagesse même.

    Posté par Aloysia_Martine, 28 juillet 2017 à 21:41 | | Répondre
    • Finalement je suis un sage !

      Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:11 | | Répondre
  • Sure de rien je suis comme dirait maitre Yoda et c'est souventbtrès inconfortable !

    Posté par manouche, 29 juillet 2017 à 11:52 | | Répondre
    • ça peut être inconfortable, oui.....Mais c'est aussi, par certains côtés, confortable.

      Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:13 | | Répondre
  • Comme toi, Daniel, j'ai eu beaucoup plus de convictions par le passé. Il y a une sorte de décantation qui se fait avec le temps.. Finalement, on ne garde que quelques certitudes, quelques valeurs essentielles. Le reste part dans les domaines de la souplesse de caractère, du doute, de la réflexion sur soi ou de l'indifférence...
    A quoi bon dépenser tant d'énergie à vouloir convaincre ? Qu'il est doux de ne pas chercher à convaincre !
    Même parmi les personnes hautement spirituelles, je vois des rigidités.
    Le problème, quand on a des rigidités, c'est qu'on ne s'en rend pas compte. On se voit souple et tolérant. Ce sont les autres qui sont intolérants !
    L'image que l'on a de soi, c'est le reflet de notre bulle qui nous est renvoyé.
    L'image que les autres ont de nous n'est pas plus juste : c'est le reflet de leur bulle à eux. Tout comme l'image que l'on a des autres.
    Moralité, si je vois l'autre rigide, l'est-il vraiment ? Si je le vois souple, l'est-il vraiment ? Qu'est-ce qui en moi fait que je le vois de telle ou telle manière ?
    Et qu'est-ce qui fait que je me juge de telle ou telle manière ?
    Est-ce que je me vois telle que je voudrais être ?
    Est-ce que je me vois telle que je ne veux pas être ?
    Est-ce que je me vois telle que les autres me voient ?
    Est-ce que je fais tout pour que les autres me voient telle que je voudrais être (ou ne pas être) ?
    Toutes ces questions sur l'image de soi sont-elles un produit de l'ego ?
    Ah, ah ! Arrêtons le massacre ! Ca attendra la prochaine vague d'interrogations.
    Je respire un coup et je rigole. What else ?

    Posté par Marie-Christine, 29 juillet 2017 à 13:33 | | Répondre
    • Toujours l'ego. Il est omniprésent, il se faufile partout. L'essentiel est d'avoir une conscience qui nous permette suffisamment de recul. Quand l'égo s'efface naît la conscience....

      Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:17 | | Répondre
  • Je suis entièrement d'accord avec Marie-Christine.
    Intéressantes, toutes ces questions à se poser avant de juger les autres...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 29 juillet 2017 à 14:14 | | Répondre
    • Ben oui....Commencer à balayer devant sa porte !

      Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:18 | | Répondre
  • C'est toujours intéressant d'écouter les autres même si nous ne partageons pas leur point de vue, on peut quand même essayer de les comprendre

    Posté par gazou, 29 juillet 2017 à 17:02 | | Répondre
    • C'est mon avis et cela permet d'ouvrir des portes plutôt que de les fermer.

      Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:19 | | Répondre
  • Je me sens en parfaite harmonie avec ton texte et plus je vieillis (je trouve que cela s’accélère en ce moment, moins j'ai de certitudes ... Amitiés.

    Posté par Ariaga, 29 juillet 2017 à 17:03 | | Répondre
  • On se dépouille , on décante, on comprend mieux les choses. On n'a moins de fougue ......On va peut être vers la sagesse.

    Posté par Daniel, 29 juillet 2017 à 17:22 | | Répondre
  • Un aphorisme de Sri Aurobindo :
    "Quand tu as triomphé dans un débat, ô discuteur acharné, tu es bien à plaindre, car tu as perdu une occasion d'élargir ta connaissance."

    Commentaire de la Mère aux disciples :
    "Généralement, ceux qui aiment discuter sont ceux qui ont besoin, pour clarifier leurs idées, du stimulant de la contradiction.
    C'est évidemment le signe d'un stade intellectuel élémentaire. [...]
    Un débat n'est jamais que des opinions qui s'opposent ; et les opinions ne sont que les aspects très fragmentaires de la vérité. Même si l'on réussissait à rassembler et à synthétiser toutes les opinions sur un sujet donné, on n'arriverait encore qu'à une expression très imparfaite de la vérité.
    Si tu triomphes dans un débat, cela veut dire que ton opinion a prévalu sur celle de l'autre, non pas nécessairement parce qu'elle est plus vraie que la sienne, mais parce que tu sais mieux manier les arguments ou que tu es un discuteur obstiné. Et tu sors de la discussion convaincu que tu as raison dans ce que tu affirmes ; ainsi, tu perds l'occasion de voir un point de vue de la question autre que le tien et d'ajouter un aspect de la vérité à celui ou à ceux que tu possèdes déjà - tu restes enfermé dans ta propre pensée et refuses de l'élargir."

    Posté par Marie-Christine, 29 juillet 2017 à 22:04 | | Répondre
  • Je me retrouve beaucoup dans ton texte !
    Bon dimanche Daniel

    Posté par Florinette, 30 juillet 2017 à 10:18 | | Répondre
    • Oui, ça va tout à fait dans le sens de ton texte.

      Posté par Marie-Christine, 30 juillet 2017 à 12:47 | | Répondre
  • Attitude à laquelle je pense souvent..Mais je suis toujours dépassée par mes propres réactions
    Mais déjà y réfléchir est un pas...

    Posté par Le boudoir de so, 30 juillet 2017 à 17:26 | | Répondre
    • Juste se contrôler un peu plus. Y réfléchir est déjà le début du changement.

      Posté par DANIEL GENTY, 01 août 2017 à 19:25 | | Répondre
  • chaque jour qui passe est une leçon de vie ; bonne soirée

    Posté par durgalola, 30 juillet 2017 à 21:40 | | Répondre
    • Oui...Pas besoin d'aller à Lerab Ling, écouter Sogyal Rinpoché.

      Posté par DANIEL GENTY, 01 août 2017 à 19:32 | | Répondre
  • Tu as donc acquis une ouverture d'esprit (et du coeur) que tu n'avais sans doute pas avant, ou pas autant.
    Merci pour ce texte qui me parle, Daniel.

    Posté par Françoise, 06 août 2017 à 20:51 | | Répondre
    • Je revins de loin, tu sais....J'ai longtemps été un être immature et égoïste( ma femme en ait quelque chose!) mais je me sui quand même un peu amélioré.
      Il faut dire que la marge était grande !!

      Posté par DANIEL GENTY, 07 août 2017 à 18:17 | | Répondre
Nouveau commentaire