07 juillet 2017

La dualité dans la nature

 

Swamiji

Il y a un changement continuel dans le monde extérieur. La vie et la mort se côtoient. Il y a la lumière et l'obscurité, le soleil et l'ombre, le plaisir et la douleur, la chaleur et le froid, l'amour et la haine etc... Ces opposés sont innombrables. Mais nous aimons certains et détestons les autres. Nous voulons les bons, pas les mauvais. Nous avons soif de plaisir, détestons la souffrance.

Mais la vie se compose de toutes ces expériences: bonnes et mauvaises, difficiles et faciles, simples et complexes. Nous voulons l'agréable et pas le désagréable. Ainsi, nous appauvrissons nos vies. Vivre, c'est tout expérimenter. Nous voulons le miel et pas la piqûre de l'abeille. La mère désire un enfant, mais pas les douleurs de l'enfantement. Ceci est dû à l'ignorance. Le plaisir ne va pas sans la peine. C'est uniquement quand nous connaissons la peine que nous pouvons apprécier le plaisir. Seul l'homme qui a souffert de la chaleur du soleil peut apprécier la fraîcheur de l'ombre. 

 

Swami Prajnanpad

Posté par : DANIEL GENTY à - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur La dualité dans la nature

  • Très juste mais que la peine est parfois difficile quand on est en plein dedans, en train de nager ou de surnager. Ton texte rappelle tous les contraires de nos vies. A nous de la faire la plus belle possible, en accueillant avec courage ce qui nous arrive. Bises alpines et belle journée.

    Posté par Dédé, 07 juillet 2017 à 08:20 | | Répondre
    • C'est vrai. Il faut parfois bien du courage pour affronter l'existence Je crois que tu vis un moment difficile, chère Dédé.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:35 | | Répondre
  • C'est lumineux !

    Posté par Mayalila, 07 juillet 2017 à 08:43 | | Répondre
  • La lumière ne nous donne-t-elle pas les forces nécessaires pour traverser l'ombre ? Bises et beau week end Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 07 juillet 2017 à 09:05 | | Répondre
    • Malgré la lumière, c'est parfois difficile! Bonne soirée Brigitte .

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:36 | | Répondre
  • La dualité existe certes, mais entre les opposés, il y a toute la palette des nuances...et c'est cela qui fait la beauté de la vie...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 07 juillet 2017 à 09:35 | | Répondre
    • Ni blanc, ni noir, ni bien, ni mal mais une gamme infinie de situations à gérer.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:38 | | Répondre
  • Et l'homme qui désire un fils n'a pas les douleurs de l'accouchement .( ))) )
    Shri Manouche .

    Posté par manouche, 07 juillet 2017 à 09:39 | | Répondre
  • La joie ne vient pas sans la peine et la lumière a besoin de l'ombre....
    Bonne journée Daniel

    Posté par gazou, 07 juillet 2017 à 09:46 | | Répondre
    • Et oui, chère Gazou...Peu être que le bonheur est à ce prix !

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:39 | | Répondre
  • La douleur est inévitable ; la souffrance est une option...
    Peu accepte cette évidence.

    Posté par Gilles P, 07 juillet 2017 à 18:23 | | Répondre
    • C'est vrai....Toujours ce fichu mental !!

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:40 | | Répondre
  • Certes..mais attention le monde évolue. La femme accouche de moins en moins dans la douleur...
    Le monde change et nous avec.
    Ces sages paroles deviennent d'un autre temps...

    Posté par Leboudoirdesoi, 07 juillet 2017 à 22:06 | | Répondre
    • Ces paroles sont toujours d'actualités. La douleur morale existe de puis toujours et continuera d'exister.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:41 | | Répondre
  • Toutes les expériences ne sont pas bonnes à vivre. Bien sûr, la souffrance est inévitable mais la sagesse peut nous aider à choisir notre chemin et à ne pas se retrouver toujours dans les pires ornières.

    Posté par Lyne-Anke, 08 juillet 2017 à 00:15 | | Répondre
    • Surfer entre les gouttes ! Pas toujours évident mais la sagesse peut aider comme tu le dis. Qu'd'erreurs j'ai pu commettre et qui m'ont fait souffrir.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:45 | | Répondre
  • On se met plus souvent en lutte contre certains opposés que l'on considère comme négatifs, alors que peut-être il faudrait apprendre à les accueillir plutôt que de les rejeter…
    Bon dimanche Daniel

    Posté par Florinette, 09 juillet 2017 à 11:17 | | Répondre
    • Savoir se placer dans le sens du courant et accepter ce qui vient. Toute une philosophie de vie. Bonne soirée.

      Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:47 | | Répondre
  • très juste texte
    bon dimanche

    Posté par eki eder, 09 juillet 2017 à 13:26 | | Répondre
  • Bonne soirée.

    Posté par DANIEL GENTY, 09 juillet 2017 à 18:47 | | Répondre
  • Et sans le vide, il n'y aurait pas le plein !
    Nous avons besoin des deux facettes de chaque chose. A nous de gérer au mieux ce qui nous paraît le moins acceptable, pour pouvoir ensuite apprécier l'agréable.

    Posté par Françoise, 11 juillet 2017 à 22:57 | | Répondre
  • Tout un mode de vie ! Accepter l'inévitable et se débrouiller avec le reste. Bonne soirée Françoise.

    Posté par DANIEL GENTY, 12 juillet 2017 à 18:21 | | Répondre
  • Je ne vois pas le malheur comme une fatalité mais comme un processus d'évolution.
    Je ne vois pas le bonheur comme une compensation mais comme un but à atteindre.
    Il y a quelque chose de stagnant à toujours opposer le bien et le mal, comme une balance en perpétuelle recherche d'équilibre.
    J'aime m'apercevoir que beaucoup de choses ne me font plus souffrir comme avant, que le travail sur moi n'a pas été en vain. J'aime savoir que j'ai changé. J'aime l'idée du progrès.
    Je peux mourir tranquille, j'aurai fait quelque chose de ma vie. Chouette !

    Posté par Marie-Christine, 18 juillet 2017 à 16:33 | | Répondre
  • Mourir sans regrets, avec la sensation d'une belle vie bien remplie . Mon rêve. Je crains que cela soit quelque peu différent.
    En attendant je pars en vacances dans les Cyclades , oublié un peu tout ça. Le gong final attendra bien un peu !

    Posté par DANIEL GENTY, 18 juillet 2017 à 18:01 | | Répondre
  • Pas difficile. Il suffit de regarder en arrière et de comparer. Y a pas photo. Tu as sans doute résolu un tas de choses, même si d'autres viennent se greffer avec le temps. Ce qui est fait n'est plus à faire.
    Enfile tes tongs et oublie le gong. Bonnes vacances !

    Posté par Marie-Christine, 18 juillet 2017 à 23:24 | | Répondre
  • Excellent: enfile tes tongs et oublie le gong ! Je vais le faire !

    Posté par DANIEL GENTY, 19 juillet 2017 à 11:25 | | Répondre
    • Marie Christine, n'aurais tu pas un texte dont tu as le secret ?

      Posté par DANIEL GENTY, 19 juillet 2017 à 11:26 | | Répondre
      • Je vais y réfléchir. Curieusement, la retraite ne m'a pas rendue plus inspirée pour écrire.... Mais tu me donnes une bonne occasion de me poser et de prendre la plume.

        Posté par Marie-Christine, 20 juillet 2017 à 23:10 | | Répondre
        • Merci pour l'effort mais je trouve que tu écris des choses intéressantes. Autant en faire profiter les autres !

          Posté par DANIEL GENTY, 22 juillet 2017 à 17:42 | | Répondre
Nouveau commentaire