Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

31 mai 2017

Une enfance ......

 

ENFANCE

 

 

Elle voulait que je sois parfait, un petit enfant toujours  bien habillé et bien éduqué. Elle me mettait donc inconsciemment la pression. C'était une femme , meurtrie par son enfance qui n'avait guère était heureuse puisque abandonnée par ses parents. Une sorte de fêlure affective s'était installée en elle. Elle souffrait d'un grand sentiment d'abandon et la peur de tout, une peur viscérale, parasitait sa vie et ses relations.

Pas de chance, c'est tombé sur moi  ! et je me suis toujours demandé "Pourquoi?". Autant vous dire que mon enfance ne fut pas facile. Ses sautes d'humeur fréquentes , ses bouderies qui pouvaient durer plusieurs jours me plaçait dans une sorte d'instabilité affective. Je ne savais jamais comment elle allait pouvoir se comporter. Imprévisible et hystérique à la fois elle assombrissait mon âme d'enfant. J'étais sa chose et devait accepter toutes ses injonctions.

Le temps passa ....Je devins un adolescent dont la personnalité s'affirma. L'écart entre nous se creusa, un écart d'incompréhension. Que dis je un abîme !!

L'ai je aimée ? Je me pose souvent la question. Il m'est difficile, en tout cas pour moi, de prononcer le mot maman. Elle vit maintenant dans une maison de retraite, très amoindrie physiquement. Je vais la voir deux fois par semaine. Je m'assois en face d'elle et je pense à mon enfance.....Je n'ai jamais pu lui dire ce que je ressentais....

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Une enfance ......

    toute vie est un miroir ... d'aucun qui aiment leur image s'efforcent de lui ressembler d'autres qui ne peuvent la supporter font tout pour "être" le contraire ... il semble que toi et la mère ayez fait le même choix fuir devant le miroir ...
    amitié .

    Posté par Marie-Claude, 31 mai 2017 à 07:58 | | Répondre
  • Moi aussi, ma mère avait peur de tout, le moindre changement lui était insupportable, elle a fait ce qu'elle a pu mais son enfance avait été trop dure...J'ai survécu en me créant une bulle imaginaire et enchantée dans laquelle j'étais bien ...

    Posté par gazou, 31 mai 2017 à 07:59 | | Répondre
  • Il y a entre vous un amour non dit précieux. Ta maman est enfin heureuse et toi aussi qui resteras avec la pensée gratifiante de l’avoir aidée jusqu’à la fin.

    Posté par manouche, 31 mai 2017 à 09:09 | | Répondre
    • Je n'ai pas l'impression d'aimer ma mère. Elle m'a fait trop de mal sans s'en rendre compte.

      Posté par Daniel, 31 mai 2017 à 17:36 | | Répondre
  • Dire aux parents ce que l'on ressent ? Est ce nécessaire. Quand tu parles d'elle je pense à moi...c'est la dépression et ça se soigne. Ta vision et ton ressenti sont ils la vérité ?

    Posté par Leboudoirdesoi, 31 mai 2017 à 09:17 | | Répondre
    • Je ne sais pas si c'est la vérité. Mais par contre je sais que j'ai souffert !!

      Posté par Daniel, 31 mai 2017 à 17:36 | | Répondre
  • Etre mère n'est pas facile, on le devient de guingois avec le poids de toute une enfance, une adolescence, un vécu...
    Je trouve que tu parles de la tienne avec respect et compréhension. Et déjà, c'est une preuve d'amour.
    Je pense que tu lui as pardonné, même si tu ne le dis pas.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 31 mai 2017 à 11:20 | | Répondre
    • Pardonné ? Je ne sais pas. Heureusement que j'étais indépendant sinon j'étais cuit! Je serais devenu le bon fifils à sa maman ! Mais tout ça est une longue histoire de vie.

      Posté par Daniel, 31 mai 2017 à 17:39 | | Répondre
  • Nous naissons dans la famille qui a les caractéristiques dont nous avons besoin pour évoluer. Parfois nous choisissons nous-mêmes, avant de nous incarner, les difficultés à rencontrer sur terre pour cette évolution. Après, comme nous sommes frappés d'amnésie, nous trouvons ces conditions injustes ! On ne comprend pas. En fait, c'est dans le but de travailler sur nous pour résoudre un karma.
    Je me suis posé beaucoup de questions sur ma propre mère. Elle est partie en emportant toutes les réponses. Mais je crois qu'en fait, elle ne les avait pas non plus. Aujourd'hui, peu importe ! Elle a simplement été un être qui a rempli son rôle dans un enchaînement d'évolution spirituelle.
    J'ai fini par comprendre que les liens du sang ne sont pas les plus importants. Ce sont les liens de l'âme qui le sont. Parfois ils coïncident, parfois non.
    Enfant, j'ai adulé ma mère, je l'ai aimée d'un amour inconditionnel. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait de moi. Puis je me suis rendu compte qu'elle ne me donnait pas un dixième de ce que je lui donnais. Elle était dans l'égocentrisme pur.
    Devenue adulte, cela m'a fait comprendre que la vraie mère n'est pas la mère de sang mais la Mère divine. J'adorais la fausse mère et je négligeais la vraie. Cela m'a été révélé dans un rêve me signifiant que la traditionnelle fête des mères du mois de mai était une fausse date.
    Quelles que soient les générations, les hiérarchies, les âges, nous sommes tous les enfants de nos Parents divins. Toute autre idolâtrie est un leurre.

    Posté par Marie-Christine, 31 mai 2017 à 12:03 | | Répondre
  • Superbe texte. Je le publie sur le blog.

    Posté par Daniel, 31 mai 2017 à 17:53 | | Répondre
  • Malgré le texte qui révèle une grande souffrance, tu continues d'aller lui rendre visite. Peut-être par devoir, peut-être par respect aussi. Les liens du sang sont si difficiles à décrypter. Et être mère n'est pas simple... peut-être souffre-t-elle aussi dans son coeur? Bonne soirée Daniel.

    Posté par Dédé, 31 mai 2017 à 17:59 | | Répondre
    • Bien sûr qu'elle souffre comme moi j'ai souffert.....Son amour était un amour toxique totalement inconscient. Mais quelque part cette souffrance m'a aussi beaucoup aidé dans la vie.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 juin 2017 à 17:38 | | Répondre
  • Toi.
    Tu devrais communiquer avec elle. Tant que le temps t'est accordé.
    Ensuite, il sera trop tard.
    Fais-le pour toi, pour elle, pour vous.
    Sinon... Les "non-dits" te hanteront.

    Posté par Hyoutoko, 31 mai 2017 à 21:55 | | Répondre
    • Je pense qu'il est trop tard car elle a perdu de sa lucidité.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 juin 2017 à 17:39 | | Répondre
  • Tu devrais essayer de la comprendre et lui pardonner. Elle a fait tout ce qu'elle pouvait.

    Posté par Lyne-Anke, 01 juin 2017 à 00:32 | | Répondre
    • Oui, je sais....Mais elle m'a fait souffrir par son amour toxique....

      Posté par DANIEL GENTY, 03 juin 2017 à 17:40 | | Répondre
  • Mon fils dit souvent : "Personne ne sort indemne de l'enfance !" et je sais que j'ai fait bien des erreurs en tant que mère sauf que j'aimais mon fils du plus profond de mon cœur et cela lui a été très bénéfique malgré les erreurs que j'ai pu faire. Il semble que certaines mère sont trop perturbées pour pouvoir aimer réellement ou trop concentrées sur elles-mêmes. Ta mère t'aimait pour elle-même et non pour toi-même et ça fait toute la différence. Mais comme le dit Marie-Christine, c'est à travers cette situation de vie que tu fais ton chemin d'évolution. Pourquoi ce chemin ? je n'en sais rien.

    Posté par kéa, 01 juin 2017 à 16:32 | | Répondre
    • Tu as trouvé le mot juste: ma mère m'aimait pour elle même. Je devais certainement en passer par là pour comprendre certaines choses, comme une initiation.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 juin 2017 à 17:42 | | Répondre
  • Ce sont là de très jolis mots, pudiques et difficiles, je présume, à extérioriser. Mais nécessaires surement! Pourquoi ne pas essayer de relier ces deux liens apparemment irréconciliables, mais qui peut vraiment dire ce qui est irréconciliable sans avoir vraiment tout tenter....

    Posté par alezandro, 01 juin 2017 à 17:35 | | Répondre
    • C'est un peu tard car ma mère a 96 ans et a perdu de sa lucidité. J'ai tenté deux ou trois fois sans succès.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 juin 2017 à 17:45 | | Répondre
  • Nous avons tous des rapports plus ou moins faciles avec nos parents... Un jour il m'a été conseillé un "acte", celui d'écrire à mon défunt père un lettre pour lui expliquer certaines choses (j'ai toujours eu l'impression que mon père ne m'aimait pas vraiment), j'ai écrit cette lettre et puis je l'ai brulée pour que les mots partis en fumée s'envolent vers lui... Quelques jours après, allant chez ma mère, celle-ci me dit qu'une de mes nièces avait rapporté des cartes postales qui m'étaient adressées... dans mon enfance par mon père navigateur et sur toutes, il me disait comme il m'aimait... Un réponse m'avait été donnée d'une façon assez magique. Peut-être peux-tu parler à ta mère sur une lettre que tu lui donnerais ou que tu brûlerais, le ciel te donnerait en retour les mots pour panser ton âme. Doux week end Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 02 juin 2017 à 11:15 | | Répondre
    • C'est une belle histoire que tu racontes là ! Oui je devrais écrire à ma mère mais un peu plus tard. Je sens que le moment n'est pas encore venu.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 juin 2017 à 17:49 | | Répondre
  • Je découvre ce blog qui me paraît très intéressant.. Je n'ai jamais eu de soucis ave ma mère, mais elle est partie j'avais 20 ans, un âge où on a encore besoin des conseils d'une maman quand on entre dans sa vie de femme , de mère.. La vie est ainsi faite
    Bonne journée Daniel

    Posté par Yvette, 02 juin 2017 à 11:40 | | Répondre
  • Tu l'honores pourtant. Tu ne l'as pas laisse tombé. Tu es bon. Avec l'âge peut être est elle devenue plus sage ? J'espère que ton père etait plus cool. Bises

    Posté par durgalola, 04 juin 2017 à 20:53 | | Répondre
    • Plus sage ? Je ne pense pas. Ses souffrances étaient trop fortes et elle n'avait pas cette capacité à e remettre en cause.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 juin 2017 à 18:21 | | Répondre
Nouveau commentaire