Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

25 avril 2017

Les petite boîtes

 

 

boite

Dans la rue Pierre et Marie Curie, les maisons sont alignées, les unes à côté des autres,  comme des boîtes, des petites boîtes. Elles sont entourées par des boîtes plus grandes, les jardins. Au milieu de la rue s'est glissée entre les maisons, comme une incongruité, une énorme boîte , un immeuble mais qui est divisé en petites boites !!

Je passe tous les jours devant et je me demande qui habite dans ces petites boîtes. Les rideaux sont souvent tirés et les portes bien fermées...Au cas où ....

C'est une rue tranquille, bordée d'arbres, toute droite. Il ne s'y passe pas grand chose. Toute la vie est à l'intérieur des petites boîtes. Dans la journée tout est désert car il sont tous partis travailler dans leur boîte. Heureusement quand arrive le week end, ils peuvent aller faire la fête en boîte de nuit......

Des boîtes, rien que des boîtes.......Boîtes à gants, boîtes à chaussures, boîtes à outil, boîtes aux lettres, boîtes de conserves, boîtes de vitesse, boîtes de nuit.........Et puis deux incontournables. Mon corps qui m'empêche de voler et de me déplacer vite.....Et puis, et puis la dernière petite boîte: mon cercueil !!

Vivre entre quatre mur , ce n'est pas drôle du tout. J'ai besoin de respirer, de liberté, de grands espaces ......

Heureusement, heureusement...... il est toujours possible de sortir des sentiers battus, de penser" hors de la boîte", en dehors des cadres, de s'ouvrir à tous les possibles.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Les petite boîtes

    j'aime assez cette allusion aux boîtes qui nous enferment au quotidien de la routine, tout comme toi je leur préfère la route du grand air qui s'anime des courses du vent, des gouttes de pluie quand le soleil est absent ... t'imagines le décor quand il est chaud et généreux de ses rayons ...

    Posté par Marie-Claude, 25 avril 2017 à 07:18 | | Répondre
    • Je ferme les yeux et je vois le cocotiers , l'eu limpide des lagons et une douce brise me caresser la peau...Loin, bien loin de Paris !!

      Posté par DANIEL GENTY, 25 avril 2017 à 15:44 | | Répondre
  • Tu as omis la boîte de Pandore ! Et tu as raison dans tes dernières lignes de nous donner la clef de l'issue de secours ; la boîte à rêves :c'est la que réside la survie : s'évader, voyager dans sa tête, sortir les oeillères pour élargir son champ de vision. Allez Daniel, je te laisse, je sors de ma boîte pour profiter des sentiers sauvages balisés par les cairns de la liberté.

    Posté par Chinou, 25 avril 2017 à 07:26 | | Répondre
    • Profite de ta liberté. Il sera toujours temps de retrouver tes petites boîtes ! Bises et belle journée!

      Posté par DANIEL GENTY, 25 avril 2017 à 15:45 | | Répondre
  • Oui nous pouvons voler hors de la boîte. ..allez croyons en nous...

    Posté par Leboudoirdesoi, 25 avril 2017 à 09:39 | | Répondre
    • La pire des boîtes, c'est notre mental ! C'est bien bétonné !

      Posté par DANIEL GENTY, 25 avril 2017 à 15:47 | | Répondre
  • J'aime beaucoup tes méditations actuelles, Daniel... En effet, les corps sont faits pour être rangés dans des boîtes, mais NOUS, à quoi sommes-nous destinés ? Amitiés sincères.

    Posté par Aloysia_Martine, 25 avril 2017 à 09:46 | | Répondre
  • Heureusement que la boite à malice permet l'évasion par l'imagination !

    Posté par manouche, 25 avril 2017 à 10:13 | | Répondre
  • Les grands esprits se rencontrent...
    http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2013/10/petites-boites.html
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 25 avril 2017 à 11:58 | | Répondre
    • Tu es en avance sur moi, ton texte datant de 2013. J'adore la chanson de graeme allwright.

      Posté par DANIEL GENTY, 25 avril 2017 à 15:52 | | Répondre
  • C'est quand on se trouve dans ces boites, qu'on se rend compte de la vraie valeur de la liberté. C'est pour cela, qu' il faut ^rester extrêmement vigilant pour ne pas perdre cette chère liberté, quand on voit comme on se ratatine à force de vouloir nous confiner dans des vases clos face aux extrémismes de tout bord et aux dévoiements des religions.

    Posté par bizak, 25 avril 2017 à 14:36 | | Répondre
    • Oui et toi tu dois bien connaître tout cela ! La liberté n' pas de prix !

      Posté par DANIEL GENTY, 25 avril 2017 à 15:57 | | Répondre
  • en ce moment je boîte une entorse grrr mardissime

    Posté par la griffe, 25 avril 2017 à 15:06 | | Répondre
  • Tu as bien raison, nous sommes dans des boites qui s'emboitent et il n'est pas toujours facile d'en sortir.

    Posté par Ariaga, 25 avril 2017 à 15:41 | | Répondre
  • Tout ouvrir aux quatre vents, respirer bien fort, ne pas rester confiner à l'intérieur sinon on va mourir étouffer !

    Posté par DANIEL GENTY, 25 avril 2017 à 16:00 | | Répondre
  • Savoir sortir de toutes ces boîtes dont on nous vante les bienfaits et respirer, être soi-même

    Posté par gazou, 25 avril 2017 à 17:41 | | Répondre
    • Et ne pas se laisser enfermer !

      Posté par Daniel, 27 avril 2017 à 17:18 | | Répondre
  • C'est dans l'air du temps, dans l'air du printemps de s'ouvrir à d'autres possibles, d'expérimenter le nouveau. Alors OUI, sortons de nos boites et allons, en suivant nos rêves et nos intuitions, sur des chemins nouveaux... Merci Daniel, lumineuse journée à toi. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 26 avril 2017 à 09:53 | | Répondre
  • Prévert a écrit ce même genre de texte en parlant de sardines !
    J'espère que les métamorphoses du printemps viennent jusqu'à ta fenêtre et qu'elles peuvent te ravir. Regarder le ciel apporte tant d'évasion ! Douce journée; Amitiés. Joëlle

    Posté par JC, 26 avril 2017 à 11:42 | | Répondre
  • Ton texte me rappelle un peu ce que dit Pierre Rabhi lors de ses conférences. C'est vrai, des boîtes, il y en a tout le long de notre vie. Mais pourquoi aime-t-on tant les boîtes ? Sortons donc de ces boîtes, que nous créons nous-mêmes parfois, et allons voir ce qui se passe à l'extérieur ! Allons découvrir, découvrir et découvrir ! C'est cela la vie, non ?
    Bonne soirée, Daniel.

    Posté par Françoise, 26 avril 2017 à 21:21 | | Répondre
    • On les aime ces boîtes parce qu'elles nous sécurisent, nous donnent des repères. Pourtant elles peuvent nous étouffer.

      Posté par Daniel, 27 avril 2017 à 17:22 | | Répondre
  • comme toi, j'aime bien dehors .. sauf que par ici, l'hiver, je suis bien contente de ma petite grotte ... tant de réfugiés aimeraient une petite boite ... toutefois, on devrait laisser plus d'arbres et d'espaces verts. Bises

    Posté par durgalola, 26 avril 2017 à 21:28 | | Répondre
    • Hélas, ils sont aussi dans une petite boîte, mais c'est loin d'être agréable. Alors ils tentent d'en sortir pour aller vers d'autres boîtes.

      Posté par Daniel, 27 avril 2017 à 17:24 | | Répondre
Nouveau commentaire