Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

17 décembre 2016

Vive le vent

 

 

ventPeinture de Claire Basler

 

Vive le vent qui passe. Il caresse les herbes folles et les blés murs, pousse les nuages dans le ciel et fait frissonner l’eau des lacs. Il claque les volets et gémit à travers les branches des arbres. Vive le vent qui balaye les rues et fait trembler les réverbères. C’est un tourbillon qui passe et qui s’en va, insaisissable et imprévisible comme un cheval fougueux que l’on ne peut dompter. Vive le vent qui s’engouffre dans les voiles des bateaux et fait chanter les gréements. Une mouette, ailes déployées, immobile, plane à l’horizon poussée par la puissance des alizées.

 

Vive le vent qui soulève la jupe des filles et vient frôler la peau. Vent coquin, vent marin, sirocco, foehn, blizzard, noroit ou suroit, bise légère ou tempête violente. Le vent est multiple, mystérieux. C’est la nature qui vibre et vit. Allez !! bon vent à tous !!……

Daniel

 

 

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Vive le vent

    "vive le vent d'hiver et bonne année grand-mère" nous dit la chanson
    Moi je préfère les jours où le vent ne se fait pas trop sentir, où il sai tdemeurer léger et agréable...Bonne journée Daniel

    Posté par gazou, 17 décembre 2016 à 07:18 | | Répondre
    • Une bise légère qui caresse la peau......

      Posté par Daniel, 18 décembre 2016 à 16:56 | | Répondre
  • "Bon vent et la plume au Q" !!!!!!

    Posté par manouche, 17 décembre 2016 à 09:28 | | Répondre
    • Oh, Manouche !

      Posté par Daniel, 18 décembre 2016 à 16:57 | | Répondre
    • En effet...
      "Il n'est pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va."
      (J'ai perdu ma source)

      Posté par Eve Lyne, 20 décembre 2016 à 16:05 | | Répondre
  • vent et mouvement, devenir roseau

    Posté par sylvie, 17 décembre 2016 à 17:18 | | Répondre
    • Devenir roseau. Ne jamais casser , seulement plier !

      Posté par Daniel, 18 décembre 2016 à 16:57 | | Répondre
  • Merci, ami, pour ce moment de poésie, ode à la Nature.

    Posté par Ariaga, 17 décembre 2016 à 19:17 | | Répondre
    • Le vent qui passe, c'est le souffle de vie !

      Posté par Daniel, 18 décembre 2016 à 17:00 | | Répondre
  • je l'aime aussi tant qu'il ne détruit pas ... tout comme j'aime la pluie si elle n'inonde pas et le soleil pour peu qu'il ne brûle pas ...quant à la neige, elle me ravit !
    amitié .

    Posté par Marie-Claude, 17 décembre 2016 à 20:43 | | Répondre
    • Ah si on pouvait commander la nature. Mais elle est indomptable !

      Posté par Daniel, 18 décembre 2016 à 17:03 | | Répondre
  • J'aime bien le vent sauf quand il devient tempête et j'aime aussi la chanson vive le vent de Noël.Passe un bon Dimanche, bisous.

    Posté par eve, 18 décembre 2016 à 09:59 | | Répondre
  • le vent, c'est aussi l'esprit. Bises et bon dimanche

    Posté par durgalola, 18 décembre 2016 à 15:58 | | Répondre
  • Le doute n'est jamais une remise en question de quoi que ce soit ou de qui que ce soit, mais un regard sur soi et un questionnement sain.

    Posté par bizak, 19 décembre 2016 à 14:21 | | Répondre
    • Oups! C'est un commentaire Daniel sur l'éloge du doute.

      Posté par bizak, 19 décembre 2016 à 14:25 | | Répondre
  • C'est bien dit, Bizak. Le doute doit être compris comme un questionnement sain, une façon d'avancer, de s'interroger donc de progresser.

    Posté par DANIEL GENTY, 21 décembre 2016 à 16:14 | | Répondre
Nouveau commentaire