Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

13 décembre 2016

Vos certitudes

doute

Vos certitudes ne servent à rien sinon qu'à vous conforter dans une sécurité bien rassurante. Elles peuvent devenir des rigidités qui vous poussent à vouloir toujours avoir raison. Mais êtes vous vraiment sûr d'avoir raison ? La vérité peut être multiple et complexe, si vérité il y a.......

Les certitudes ne facilitent pas les relations humaines. Elles peuvent au contraire constituer des facteurs de rupture. Vous avez tout intérêt à ouvrir votre esprit pour aller vers ceux qui ne pensent pas comme vous, à respecter l'avis des autres. Les différences sont des richesses inestimables. Vous ne pouvez éternellement camper sur vos positions car le monde bouge, évolue, se transforme constamment. Accepter d'évoluer dans vos jugements, accepter les remises en cause. Tout cela est salutaire pour votre évolution. Le doute peut être parfois comme une porte qui s'ouvre vers quelque chose de non connu. 

Daniel et sa petite voix

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Vos certitudes

  • Manouche du doute perpétuel je manque de confort !

    Posté par manouche, 13 décembre 2016 à 08:09 | | Répondre
    • Le doute ouvre les portes, les certitudes les ferment !

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:37 | | Répondre
  • trop de certitudes peut rendre rigide en effet et il faut toujours laisser une place au doute..Bonne journée Daniel !

    Posté par gazou, 13 décembre 2016 à 09:20 | | Répondre
    • toujours laisser une petite ouverture dans laquelle on peut s'engouffrer !

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:38 | | Répondre
  • Une belle pensée. Soyons à l'écoute et n'hésitons pas à changer d'avis. Écoutons les autres observons et meditons.

    Posté par Le boudoir de so, 13 décembre 2016 à 10:47 | | Répondre
    • Ecouter, méditer: deux mots clés pour mieux comprendre la vie.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:39 | | Répondre
  • Cela me rappelle les chutes dans l'eau lorsqu'on navigue en planche en voile... Beaucoup se découragent parce qu'ils chutent et abandonne la pratique...
    La certitude serait lorsqu'ils ne chutent pas, et se convainquent qu'ils maitrisent leur esquif...
    Fermer son esprit c'est se fermer au monde...
    Merci pour ton billet si intelligent...

    Posté par kakushiken, 13 décembre 2016 à 13:39 | | Répondre
    • Une belle image la planche à voile. C'est tout à fait ça !

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:40 | | Répondre
  • En vieillissant, je n'ai toujours aucune certitude, j'ai l'esprit trop élastique. En revanche j'ai deux ou trois intimes convictions, et ça me suffit pour éclairer mon chemin en cas de panne.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, 13 décembre 2016 à 14:05 | | Répondre
    • Moi mes certitudes se sont effilochées tout au long de ma vie à tel point que parfois je me sens nu comme un ver !

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:43 | | Répondre
  • Excellent article. Comme les précédents d'ailleurs...

    Posté par Lyne-Anke, 13 décembre 2016 à 15:09 | | Répondre
  • écoutons donc ta petite voix, elle parle si bien ...
    amitié .

    Posté par Marie-Claude, 13 décembre 2016 à 17:29 | | Répondre
    • Tu vois Marie Claude....Cela doit s'appliquer aussi en politique. Les certitudes risquent de créer du dogmatisme.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:45 | | Répondre
  • J'ai ma propre vision des choses comme chacun en a une... qui vient de ses expériences de vie. Ma façon de voir est en évolution constante et c'est en l'exprimant qu'elle chemine... souvent remise en question par le point de vue de l'autre. Parfois c'est le contraire qui se passe... je publie un commentaire mais celui qui le reçoit le refuse parce qu'il se sent attaqué dans ses croyances et prend mon commentaire au pied de la lettre alors que pour moi ce n'est qu'un moment passager de mon évolution.
    Au sujet du doute, je trouve qu'il y a deux sortes de doutes : l'un salutaire l'autre néfaste. Le salutaire est celui qui me fait me remettre en question, réajuster ma perception, le néfaste celui qui me fait douter de moi-même, douter de ma valeur intrinsèque. La différence est subtile mais capitale.

    Posté par kéa, 13 décembre 2016 à 17:43 | | Répondre
    • Tu as raison de souligner la différences entre les deux doutes. Dans mes propos j'évoquais le doute salutaire, l'autre étant paralysant.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:48 | | Répondre
  • Mais ne peut-on avoir des certitudes et l'esprit ouvert malgré tout ? Tiens, je me demande....
    Bonne journée.

    Posté par Bonheur du Jour, 14 décembre 2016 à 06:14 | | Répondre
    • Ben oui, les deux sont possibles...A condition de ne pas être trop envahie par trop de certitude. Il est souhaitable de toujours laisser la porte entre ouverte.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:49 | | Répondre
  • et la photo illustre superbement ce lâcher
    j'ai de moins en moins de certitudes ; ma certitude c'est que le vivant est beau et profond, bises Daniel

    Posté par sylvie, 14 décembre 2016 à 11:13 | | Répondre
    • Bises à toi. Et vive le doute qui fait avancer ( non pas celui qui paralyse !)

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:51 | | Répondre
  • Je ne peux que reprendre les paroles de Jean Gabin :
    Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge
    Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?
    Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

    Posté par chinou, 14 décembre 2016 à 15:28 | | Répondre
  • Quel beau texte écrit, je crois, par Jean lou Dabadie. C'est exactement ce que je ressens. Quand j'étais jeune je croyais savoir et maintenant je m'aperçois que je ne sais pas grand chose.
    Et comme je ne sais pas grand chose, j'ai au moins l'esprit libre !!

    Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 17:54 | | Répondre
  • J'aimerais que tu explicites un peu mieux, un peu plus, ce qu'est une « certitude » pour toi…

    Posté par alainx, 14 décembre 2016 à 17:55 | | Répondre
    • C'est un avis que l'on émet et qui ne contient pas le doute, cette sensation que l'on a raison et qui ne laisse pas place à la contradiction. J'ai rencontré plein de personnes qui campaient dans leurs certitudes et qui n'étaient pas ouvertes au dialogue, pensant qu'elle détenait une certaine vérité. Quand j'étais jeune j'étais plein de certitudes, je voulais avoir raison...Et puis la vie est passée par là et je me suis rendu compte qu'il était plus juste d'avoir une attitude plus tempérée. J'aime bien toujours laisser une porte entre ouverte.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 18:08 | | Répondre
      • Alors c'est plutôt de l'ordre de l'entêtement, de la volonté de pouvoir, de la domination sur autrui pour lui imposer la vérité que l'on croit détenir.
        Je craindrais que l'on ne tombe dans un excès inverse, par l'éternelle loi du balancier. Comme si « l'apeupréisme » devait désormais tenir lieu de pensée dominante.
        je rencontre des gens qui ont l'absolue certitude que tout vaut, car rien ne vaut, tout est justifiable, et même son contraire, ainsi que l'inverse. ... et qui tentent de m'en convaincre !

        Posté par alainx, 14 décembre 2016 à 19:23 | | Répondre
        • Cela ne sert à rien de convaincre. On n'y arrive que rarement. Il vaut mieux proposer et laisser le choix.....Enfin ce n'est que mon avis et comme je n'ai pas de certitudes, peut être bien que je me trompe !

          Posté par DANIEL GENTY, 14 décembre 2016 à 20:31 | | Répondre
  • Y'a des personnes qui affirment qu'il est impossible de traverser l'océan de Maya sans un maître authentique et vivant, d'autres affirment qu'il faut traverser seul cet océan. Je trouve que ce sont deux certitudes qui ne laissent place à aucune contradiction.

    Posté par kéa, 14 décembre 2016 à 21:21 | | Répondre
    • Oui ! Peu importe l'essentiel est que la personne y trouve son compte. Ce qu'il faut simplement éviter, c'est d'imposer à l'autre sa propre croyance.

      Posté par DANIEL GENTY, 15 décembre 2016 à 15:34 | | Répondre
  • Daniel,
    je passe un moment difficile dans ma vie, peux tu y réfléchir. Pourquoi quand on a besoin de nos amis, connaissances, ils ne sont jamais là quand on a besoin d'eux? je sors d'une longue dépression et je me demande si j'en suis bien sortie, quand j'appelle mes amies elles ne sont jamais là pour me rendre service ou simplement parce que je les convie chez moi quel qu’en soit la raison..Il n'y a pas d'abonnés au numéro demandé...C'est terrible de s'apercevoir que finalement elles ne sont jamais là pour moi.. Si je ne fais pas signe, pas de signe, et moi comme j'aime communiquer, je communique. finalement c'est moi qui souffre..Bon as tu reçu mes mails?? Pas de nouvelles non plus..
    Je ne suis peut être pas claire ??

    Posté par le boudoirdesoi, 14 décembre 2016 à 21:23 | | Répondre
    • Le mieux c'est de m'appeler au téléphone. Nous pourrons ainsi discuter tranquillement. Je te laisse mon numéro sur ta messagerie. Par contre je n'ai jamais reçu tes mails. De toute façon avec mon message tu auras mon adresse mail

      Posté par DANIEL GENTY, 15 décembre 2016 à 15:52 | | Répondre
  • J'écris un article sur le doute. Voudras-tu le lire ? Et commenter ? Tes amis sont bienvenu(e)s

    Posté par Binh An, 14 décembre 2016 à 22:13 | | Répondre
  • Pas de problème. Adresse le moi

    Posté par DANIEL GENTY, 15 décembre 2016 à 15:57 | | Répondre
    • Merci. J'ai mis sur mon site

      Posté par Binh An, 16 décembre 2016 à 13:30 | | Répondre
  • ou est ce que tu laisse ton numéro ? Quel message et où ?

    Posté par le boudoirdesoi, 16 décembre 2016 à 14:13 | | Répondre
Nouveau commentaire