lac

Je marchais d'un pas vif sur le chemin qui longe le lac. J'essayais,  avec plus ou moins de succès, de pratiquer la marche consciente en m'efforçant d'être dans l'instant présent, concentré sur mes pas. J'étais bien et je sentais l'énergie qui circulait en moi. J'étais en quelque sorte heureux  de pouvoir profiter d'une autonomie toujours intact. Le bonheur est à ce prix: des joies toutes simples !

Soudain j'entendis une voix qui m'interpella "Daniel !". Une jeune femme avançait vers moi et il me fallut bien 10 secondes pour la reconnaître. C'était Isabelle, Isabelle qui avait fait du yoga avec moi pendant longtemps et qui, sans doute par lassitude, avait arrêté, il y a une dizaine d'année.

Nous avons devisé pendant quelques instants prenant des nouvelles l'un de l'autre. A la question "Que deviens tu? ", elle me répondit "Je suis en arrêt maladie pour deux mois. J'ai un cancer du sein et on vient de me faire l'ablation du sein malade".

"Comment vis tu cette situation ?". "Oh, très bien. Je n'ai pas souffert du tout et puis j'échappe à la chimio puis qu'on m'a retiré le sein. Je vais avoir des séances de radio thérapie et après je pourrais bénéficier d'une chirurgie de reconstruction. Non je ne suis pas affectée plus que cela. D'ailleurs ce matin en mettant mon soutien gorge, je n'ai pas mis de ouate dedans !" me dit-elle d'un ton naturelle. " Je relativise beaucoup. Mon père vient de mourir d'un cancer après quatre ans de souffrances et  j'ai une petite nièce qui est atteinte de leucémie. Alors moi à côté ce n'est rien "

En moi même je me suis dit" Voilà qui est bien. Elle positive. C'est excellent pour vaincre la maladie".

Puis elle reprit" Il n' y a  pas de hasard. Justement je voulais reprendre des cours de yoga car cela peut m'aider. Vraiment tu tombes à point !!"

Je lui dis que c'était possible . Il me restait juste une place. Je lui donnais également les coordonnées d'une amie qui pourrait l'aider sur le plan des médecines alternatives.

Elle me quitta sourire aux lèvres et chacun reprit sa marche.  La vie est bien mystérieuse. Pourquoi la rencontrer après 10 ans au moment ou elle vient de se faire opérer d'un cancer ? Nous habitons proches l'un de l'autre et les occasions de se voir étaient nombreuse. Mais non, c'était aujourd'hui !

Daniel