vacances

 

 

La maison a fermé ses volets

Le temps d'un hiver et d'un automne.

Il n'y a plus de bruit, il n'y a plus personne.

Seul le vent souffle sur les galets

Pendant que doucement la mer se balance.

Le bleu du ciel et le soleil s'en sont allés

Laissant place  aux brumes salées.

Les saisons passent comme les vacances

Et les rues du bord de mer sont en sommeil

Habitées seulement par le silence et les réverbères.

Tout s'est endormi et rien n'est plus pareil.

Dans les jours gris qui étouffent la lumière

Seules quelques ombres inconnues,

 Accrochées à leur parapluie

Marchent sur les trottoirs de l'avenue.

Pourtant, c'est sûr, on reviendra

Quand les mois fanés seront partis

Et que le jardin plein d'ennui refleurira.

On ira au bord de l'eau se baigner l'après midi.

La maison ouvrira  ses volets

et le soleil brillera sur les galets.

Daniel