Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

23 août 2016

Ne rien savoir

 

 

francine 1

"Douceur"

Acrilyque réalisée par mon amie Francine(francineplantetdugied.hautetfort.com

 

 

Ceux qui savent qu’ils ne savent pas sont libres. Ils avancent sur les chemins, légers et ouverts, car ils ne sont pas encombrés par le fardeau du savoir. Plus on sait et plus on est conditionné et prisonnier car le savoir  ne doit surtout pas faire obstacle à deux choses importantes :

-  la création car il me semble que la vraie vie est avant tout création. Je pense au peintre qui élabore un tableau. Il va se servir, bien entendu de sa technique, donc de son savoir mais il doit aussi aller au delà en faisant appel à sa créativité. Dès lors il ne répète pas, il crée en puisant au fond de lui une énergie spontanée, riche d’une expression totalement personnelle.

- La découverte, l’apprentissage car le savoir appartient au passé. Il est une somme de connaissances et d’expériences qui entravent l’ouverture vers l’inconnu. Je crois que pour bien comprendre les choses, il ne faut pas savoir. Il y a de l’innocence dans la véritable compréhension. C’est la perception directe qu’il faut tenter de pratiquer.

Certes le savoir est nécessaire pour la vie extérieure, pour la communication et l’évolution technologique (pour flatter aussi son égo) mais il doit juste être capable de rester à sa place afin que puisse s’exprimer notre nature sincère et authentique, sensible et personnelle.

Daniel

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Ne rien savoir

    Tu prêches pour une convaincue de la perception et de la spontanéité pour une approche du monde naturellement ouverte.

    Posté par manouche, 23 août 2016 à 09:05 | | Répondre
    • Voilà une attitude qui nous est commune !!Et en plus sans se prendre au séreux !

      Posté par DANIEL GENTY, 23 août 2016 à 17:34 | | Répondre
  • Un savant, dont je ne me souviens plus du nom a dit: "plus on avance, plus on se rends compte que l'on ne sait pas grand chose"

    Posté par m'mamzelle Jeann, 23 août 2016 à 09:46 | | Répondre
    • C'est bien vrai. plus je vieillis et plus je m'aperçois que je ne sais pas grand chose !!

      Posté par DANIEL GENTY, 23 août 2016 à 17:35 | | Répondre
    • Je me permets ici d'étaler mon savoir (lol) pour préciser qu'il s'agit d'une citation de Socrate :"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien". Il incitait les jeunes à se tourner plutôt vers l'intérieur. Ce qui a donné le fameux :"Connais-toi toi-même".

      Après cette parenthèse, je salue le travail de Francine. J'aime beaucoup ses peintures toutes en sensibilité, à la fois pleines de mystère, de vie, de chaleur, de mouvement et d'une présence indéfinissable.

      C'était un bon choix, Daniel, pour illustrer ce texte qui définit bien ce vers quoi l'être humain doit tendre.
      Apprendre sert principalement à assouplir le cerveau pour ne pas resté figé sur des rites immuables et des idées qui tournent en rond. Après, en principe, on est plus ouvert pour accueillir l'inconnu...

      Posté par Marie-Christine, 24 août 2016 à 00:01 | | Répondre
      • Merci Marie-Christine. Cette "présence", je la cherche en peignant de manière abstraite car cela ouvre plus de possibilités. Le plus dur est de faire taire le mental car lorsqu'il est trop présent je ne peux plus peindre. Ce type de peinture est un merveilleux exercice de développement spirituel.

        Posté par Francine, 24 août 2016 à 14:57 | | Répondre
        • C'est une démarche profondément honnête de ta part, Francine, et c'est valable pour toute forme d'art. Si on produit avec le mental, l'oeuvre ne sera pas la même que si elle est faite en harmonie totale avec l'âme. Je dirais aussi qu'elle n'aura pas du tout le même effet sur les gens. Une oeuvre mentale fait appel au mental. Cette peinture-ci, on pourrait rester des heures en contemplation pour tenter de découvrir la mystérieuse vérité qu'elle contient.

          Posté par Marie-Christine, 25 août 2016 à 12:09 | | Répondre
      • Sortir du cercle mental qui emprisonne et sclérose !!

        Posté par DANIEL GENTY, 25 août 2016 à 12:21 | | Répondre
  • Toute ma gratitude Daniel pour la diffusion de ma peinture, et qui plus est une de mes préférées.
    De même qu'il est souhaitable que le mental ne soit pas dominant mais au service de l'esprit ou de l'âme, un peu de savoir est bien utile comme base pour exprimer ce que l'on reçoit de l'inconnu.

    Posté par Francine, 23 août 2016 à 10:04 | | Répondre
    • Bien sûr.....Mais à condition que le savoir ne prenne pas le dessus. Il est tellement agréable de découvrir par soi même !!

      Posté par DANIEL GENTY, 23 août 2016 à 17:37 | | Répondre
    • J'aime beaucoup cette toile. Ah ces couleurs !

      Posté par DANIEL GENTY, 23 août 2016 à 19:06 | | Répondre
      • Ces couleurs correspondent probablement à des énergies sur lesquelles nous avons tous les deux à travailler; en effet je les utilise assez souvent. Je suppose que tu t'en sers dans tes exercices de yoga.

        Posté par Francine, 24 août 2016 à 15:02 | | Répondre
        • Oui et en plus je parle souvent de la douceur dans mes cours de yoga !

          Posté par DANIEL GENTY, 25 août 2016 à 12:23 | | Répondre
  • Jean Gabin sors de ce corps !
    https://youtu.be/OEkJ45ZXK-o

    Posté par Celestine, 23 août 2016 à 10:11 | | Répondre
  • Le savoir pesant n'est-il simplement pas du au fait que les gens se repose sur leurs acquis et en sont satisfait ?...
    Sans savoir, on ne va nulle part, et nos actes sont inadaptés à la situation. Il ne faut pas dissocier l'inné et l'acquis... les deux forment un potentiel de créativité, de vie.

    "... Dans la vie, il y a différents niveaux d'étude. Au niveau le plus bas, l'étude semble infructueuse. Les niveaux médians consistent en la prise de conscience de ses défauts et insuffisances, ainsi que ceux des autres. Les niveaux les plus élevés voient se développer la confiance en ses talents. Un tel homme possède une valeur indéniable. Aux niveaux supérieurs, l'homme affranchi de l'orgueil et des émotions n'affiche aucun savoir. Voici les principaux niveaux. Mais il existe un niveau de transcendance et d'excellence. Il s'agit d'atteindre la conscience de l'inifinité de la Voie et de ne jamais se considérer comme parfaitement accompli..."
    (extrait de "Hagakure" de Jôchô Yamamoto.)

    Posté par kakushiken, 23 août 2016 à 11:53 | | Répondre
    • Le niveau d'excellence n'est pas encore pour moi. Et j'en suis loin !! Je dois encore et encore me dépouiller, décanter certaines choses en moi, retrouver peut être mon innocence ...

      Posté par DANIEL GENTY, 23 août 2016 à 18:52 | | Répondre
  • Le savoir peut être un fardeau mais il est bon de savoir que plus on sait et plus ce que l'on ne sait pas semble s'agrandir et l'on n'a jamais fini d'apprendre

    Posté par gazou, 23 août 2016 à 15:19 | | Répondre
  • On n'a jais fini d'apprendre....C'est l'un des charmes de la vie.

    Posté par DANIEL GENTY, 23 août 2016 à 18:52 | | Répondre
  • Bravo Daniel ; tu dis le principal clairement et en peu de mots...

    Posté par Aloysia_Martine, 23 août 2016 à 22:34 | | Répondre
    • Le savoir est nécessaire mais il peut être nuisible aux perceptions sensibles....

      Posté par DANIEL GENTY, 25 août 2016 à 12:18 | | Répondre
  • Parfois trop de savoir encombre, embrouille et parfois même il arrive que des informations se contredisent, et on ne sait plus où on en est.
    Dans ce domaine, les tout petits sont merveilleux à observer : neufs de tout, ouverts et accueillants à la nouveauté, créatifs sans penser au jugement des autres, ils avancent, légers, comme vous l'écrivez, sans références ou pensées limitantes, toujours prêts à ... et les yeux remplis d'étoiles. Ah ! Retrouver la fraîcheur de son âme d'enfant (bon, je rêve là !). Beaucoup d'artistes très sensibles, l'ont gardée et on ne peut qu'admirer.
    Quel beau tableau ! On dirait que les couleurs flottent dans de l'eau, c'est doux et fort en même temps … se fondre dedans et se laisser aller pour tenter de rejoindre l’artiste, là où l'abstrait devient rencontre de deux sensibilités …

    Posté par Marie-Ange, 24 août 2016 à 16:51 | | Répondre
    • Quelle intuition Marie-Ange. Au départ ma peinture était un exercice de cours à partir d'une photo de fonds marin; puis comme cela ne me plaisait pas j'ai repeint dessus de manière libre en gardant un peu de la peinture initiale. L'idée de départ resterait présente ?
      C'est très beau cette idée de "rencontre de deux sensibilités" entre la personne qui regarde le tableau et l'artiste.
      L'artiste peut avoir gardé son âme d'enfant, ou alors l'avoir retrouvée suite à un travail sur soi !

      Posté par Francine, 24 août 2016 à 17:08 | | Répondre
      • ça alors ! En fait à la vue de votre tableau, c'est le bien agréable souvenir d'un cours de dessin/peinture de collège qui est remonté ...

        Posté par Marie-Ange, 25 août 2016 à 21:57 | | Répondre
    • En fait il me semble qu'ne attitude salvatrice consiste à se déprogrammer de tout ce que l'on a pu acquérir( principes, système de valeurs, croyance, etc....) afin de retrouver son essence originelle. Un long travail mais très intéressant.

      Posté par DANIEL GENTY, 25 août 2016 à 12:27 | | Répondre
      • D'accord avec vous. Prendre conscience à quel point nous sommes conditionnés et canalisés pour fonctionner en "masse" dans bien des domaines (genre chien de Pavlov, pauvre bête) permet de se demander face à une situation et en y mettant toute son honnêteté : là, je pense quoi, moi, moi tout(e) seul(e) ? ... et on détricote patiemment.
        C'est vrai que réfléchir prend du temps.mais c'est une discipline intéressante à s'imposer qui peu à peu devient une hygiène de vie (comme un sport ou tout autre activité régulière). On y gagne l'estime et la confiance en soi, le calme intérieur aussi ... mais là encore, ce n'est que mon petit avis de spécialiste en rien du tout !

        Posté par Marie-Ange, 25 août 2016 à 22:42 | | Répondre
        • La pratique...Toujours la pratique.....Mais la vie nous offre plein d 'exercices pratiques et si on n' est pas idiot on progresse. Il s'agit d'être réceptif et observateur.

          Posté par DANIEL GENTY, 27 août 2016 à 17:55 | | Répondre
  • En accord parfait avec ce que tu écris. j'aime beaucoup la peinture de Francine.

    Posté par Ariaga, 25 août 2016 à 11:51 | | Répondre
  • J'ai remarqué combien le savoir ne rendait pas spécialement heureux. Ce que tu en dis là, m'interpelle vraiment.Un nouveau retour à la source § Belle journée à toi Daniel. Amitiés; Joëlle

    Posté par JC, 26 août 2016 à 06:00 | | Répondre
    • Retourner à la source c'est retrouver son âme d'enfant et son innocence. C'est très important pour pouvoir continuer à s'émerveiller.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 août 2016 à 18:02 | | Répondre
  • Joli tableau, intéressants commentaires.. page constructive ..!
    Merci Daniel.. merci à tous

    Posté par m'mamzelle Jeann, 26 août 2016 à 21:55 | | Répondre
Nouveau commentaire